Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Notre Histoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Narrateur.
La Sainte Trinité.


Messages : 1031
Date d'inscription : 25/07/2011

Feuille de personnage
P.U.F.:
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Notre Histoire.   Ven 3 Mai - 21:01

    Personne, hors d'ici, ne la connaîtra jamais. Et pourtant, elle fait partie de nous.
    C'est notre héritage.



    Ceci est un petit récapitulatif des événements ayant eu lieu in-RP depuis la création et l'ouverture du forum, en 2011. Le temps sur Sun City se décompose en chapitres, correspondant à des Mois IG [ In Game ]. Ils peuvent s'étaler sur un temps plus ou moins long IRL et dépendent principalement des événements survenus dans le RP. Gardez en tête que le temps n'est pas absolu ici !

    Nous sommes actuellement début septième mois.


    †††



      Premier mois.
      L'histoire commence...

    Sun City, immense mall à proximité de San Diego, Californie. On y trouve de multiples boutiques, de tous types et de toutes sortes, un parc, des restaurants, et même une fête foraine. Disposé sur trois étages, ce centre commercial était un rêve pour n'importe quel acheteur compulsif.

    Et puis, l'invasion zombie débuta. Elle faucha la plupart des gens présents dans le centre ce jour-là, autant de personnes qui virent par la suite grossir les rangs des morts-vivants. Quand l'attaque commença, certains se ruèrent vers l'armurerie, dans l'espoir de trouver une arme, de lutter pour leur vie. Sans espoir : pas un seul survivant.
    Mais une lueur d'espoir apparut au milieu du massacre, incarnée en la personne de Lorentz, alors chargé de la surveillance du centre commercial, qui ouvrit aux survivants les portes des zones réservées au personnel.
    Des vies furent sauvées.

    Lorentz prit la tête du petit groupe de survivants, dont les trois premiers arrivants furent Jacob, Nathan et Max. D'autres ne tardèrent pas à les rejoindre, d'abord par hasard, puis grâce à la banderole sur le toit, placée de façon à être vue de l'extérieur : Angela, Wolfgang, Maud, Romy, Morgan, Filippo, Diez, Myhtri, Arlen, Jill, Elsace, Ethan et bien d'autres se joignirent progressivement au groupe de survivants, et participèrent à la mise en place de ce qui était devenu le refuge.

    Les membres du groupe de Lorentz continuèrent à aménager leur refuge, dans l'attente d'une aide qui ne viendra sans doute jamais.


      Deuxième mois.
      Le début d'une organisation.

    Le refuge compte désormais une vingtaine de rescapés. Lorentz est toujours à la tête du groupe, et supervise la vie en communauté. L'instauration de missions permet à chacun de se rendre utile, et d'organiser plus finement ce qui ne devait être au départ qu'un abri temporaire.
    Trouver des vivres, apporter des médicaments, améliorer les conditions de vie du refuge. Tout se met rapidement en place.

    Angela et Morgan prirent l'initiative de créer des réserves de nourriture : Angela parvint à ramener un caddie bien rempli. C'est eux qui organisèrent les premières virées de groupe dans le centre commercial, à la recherche de vêtements, notamment, la plupart des survivants n'ayant pas eu le temps de prendre leurs affaires avant de fuir.

    Lorentz chargea quelques personnes de missions importantes :
    + Elsace partit à la découverte du Mont-de-Piété, squat d'une bande de brigands vêtus d'un sweat à capuche -toujours rabattue sur leur tête- et d'un keffieh qui dissimule les traits de leur visage. Les membres du Mont-de-Pieté mettent en plac un trafic d'objets, qu'ils vendent au prix fort aux réfugiés du centre commercial. Une chose est sûre : ils ne sont pas là pour aider.
    + Certains membres du refuge ayant sauvé puis adopté un compagnon à quatre pattes dans l'animalerie du centre commercial, il chargea Mythri et le jeune Lyschko de leur créer un abri sur le toit, afin que les animaux aient un lieu de vie séparé de celui des hommes. C'est l'un des premiers aménagements du toit.
    + Avec sa permission, Morgan et Jacob tentèrent de ramener des armes : ils furent les premiers -à part Lorentz- à entrer dans l'armurerie God & Guns depuis le massacre. Mais le refuge avait besoin d'armes et de munitions pour se défendre, d'autant plus que leur situation semblait être partie pour durer. Dans l'armurerie, Jacob et Morgan croisèrent malheureusement le chemin de Guernica, redoutable monstre qui s'y terrait. Ils parvinrent à revenir au refuge avec des armes, sévèrement blessés. Ils furent soignés par Angela, étudiante en médecine, et désormais médecin attitré du refuge.
    Mais il était trop tard : Guernica était sorti de sa tanière, et errait désormais librement dans le centre commercial, dévorant tout sur son passage -zombies, humains, animaux.

    Pendant ce mois, la population du refuge continua de fluctuer. Tandis que plusieurs de ses membres s'en allèrent ou se firent mordre, d'autres continuèrent à arriver. Le mall compte une petite trentaine de réfugiés.


      Troisième mois.
      Le Zombus.

    Un parfait hasard, ou l’œuvre de Dieu lui-même ?
    Dans un bus scolaire jaune, George, ancien chauffeur de son état, sillonne les Etats-Unis d'Est en Ouest, recueillant petit à petit quelques survivants. Mais pas n'importe quels survivants : par un hasard inexplicable, la plupart ont un lien avec les survivants du refuge. Amis, amants, famille ou simples connaissances, ils sont néanmoins en route vers la Californie. Leur voyage ne fait que commencer.

    Pendant ce temps à Sun City, les survivants du refuge s'organisent pour piéger Guernica, qui fait des ravages. Après une réunion dans le bureau de Lorentz, ils décidèrent de l'amener sur le toit grâce à Sam le chien, puis tentèrent le tout pour le tout. Chloroforme, armes à feu : rien n'y fit, le monstre tenait toujours. Ils l'imbibèrent même d'essence et lui mirent le feu : Guernica sembla faiblir, mais sa fureur le rendit seulement plus dangereux.
    Comme si cela ne suffisait pas, les zombies déferlèrent sur le toit : ils avaient suivi Guernica par la porte du refuge, laissée ouverte. Les survivants devaient désormais se battre sur deux fronts à la fois. Mais leur détermination, leur ténacité et leur esprit d'équipe finirent par venir à bout du monstre, qui tomba du toit et s'écrasa en contre-bas, mort. Ils abattirent les dernières goules qui restaient.
    Ils avaient gagné.


      Quatrième mois.
      Nettoyer le sang.

    Après avoir vaincu Guernica, les survivants du refuge prirent le temps de panser leurs plaies et de réparer leur lieu de vie.
    Ce fut un mois relativement calme.


      Cinquième mois.
      Fureur.

    D'un côté comme comme de l'autre, au Zombus ou au Refuge, les catastrophes s’enchaînèrent durant ce cinquième mois.

    + Le refuge accueillit Liam, puis Malik.
    En été, saison la plus chaude de l'année, il n'y a pas que du soleil. Il y a aussi des tornades. Des nuages noirs vinrent obscurcirent le ciel, et le vent se leva. Les animaux se turent et se terrèrent. L'angoisse montait. Bientôt, la tempête se déchaînerait.
    Pas question pour les survivants de sortir du refuge pendant la tempête. Pour faire passer le temps, ils décidèrent d'organiser une fête. Ils commencèrent à amasser toute sorte d'objets -coussins, nourriture, jeux, boisson- en prévision de cette soirée.
    Ce fut une réussite : la fête battit son plein dans une ambiance des plus joviale, et il n'y eut aucun coma éthylique à déplorer. Pour la première fois depuis de nombreux mois, ils purent oublier leurs problèmes, au moins le temps d'une soirée.

    Le lendemain, Lorentz alla constata les dégâts dans le parc : le mur qui bloquait l'accès à une partie du mall s'était effondré, laissant aux survivants la possibilité de visiter la Old Portion, jusqu'alors interdite.
    Malik et Sergen partirent en exploration dans cette partie, et firent une curieuse rencontre dans le magasin d'art : une intrépide grand-mère, qui tenta de les effrayer dans l'espoir de les voir partir de son territoire. Il s'avéra que cette vieille femme était la mère de Chester, chef de la Clinique, refuge de cette portion du centre commercial.
    Après une brève discussion, Sergen et Malik rentrent au refuge pour rendre compte à Lorentz de leur rencontre et de leur découverte, celle d'une seconde faction dans le centre commercial.
    Ils n'étaient pas les seuls à avoir survécu ici.

    + Alors que le Zombus roulait droit vers sa destination finale, six de ses pneus -pourtant en bon étant- crevèrent sans que l'on puisse s'expliquer pourquoi. Alors que les passagers du bus déploraient cette perte et tentaient de trouver des solution, un camion fit son apparition, et une jeune femme, Hedda, en sortir et leur proposa l'aide de son groupe. Les membres du bus, intrigués mais néanmoins pas totalement stupides, décidèrent de se séparer en deux groupes : l'un irait avec Hedda chercher les pneus de rechange avec on camion, et l'autre assurerait la protection du bus.
    Le premier groupe réalisa le piège lorsque les portes du camions s'ouvrirent dans un camp, non pas sur une pile de pneus, mais sur des hommes armés.
    Le second se dit que quelque chose clochait quand ils s'aperçurent que la horde de zombies qu'ils avaient repérée juste avant que les pneus n'éclatent n'était pas une horde spontanée, mais un ensemble de zombies liés les uns aux autres par des chaînes... Par des humains, sans l'ombre d'un doute.
    Un second camion arriva pour ramener le bus et le second groupe de passagers au camp, et on leur présenta la situation : ils étaient désormais membres du camp de la Mante, dirigée d'une main de fer par une femme peu recommandable, aux penchants douteux. Dans le camp de la Mante, chacun avait son utilité, sinon...

    C'est dans la folie d'un des membres de l'Elite, Barry, que les survivants virent survenir une occasion de se sortir de ce pétrin. Alors que l'homme s'était enfermé avec les filles du bus dans leur dortoir afin de les soumettre à ses petits jeux pervers, la sous-chef du camp, Hedda, vint leur porter secours en leur offrant ce qui semblait être une caisse remplie d'objets sexuels... Mais dont le fond était en réalité tapissé d'armes. Barry n'y vit d'abord que du feu. Commença alors la guerre entre les rebelles et les Chiens de la Mante.
    La nuit fut sanglante.
    Ce fut finalement Lise qui parvint à abattre Barry à bout portant, alors que celui-ci essayait de tuer June.
    La Mante trouva la mort par un coup du destin : alors qu'elle tentait de fuir en jeep la véritable guerre civile qui venait d'exploser au sein de son camp, elle fut attaquée par l'énorme chien qui se cachait sur la banquette arrière. Hedda lui porta le coup de grâce, mettant fin au conflit en même temps : les rebelles avaient gagné.
    Hedda prit la tête du camp.
    Les survivants du zombus purent se reposer, réparer leur bus puis reprendre la route pour leur dernier voyage.
    Car ils étaient bientôt arrivés.


      Sixième mois.
      Retrouvailles inattendues.

    + Après plus de deux mois de trajet, le Zombus aperçut enfin la bâtisse de Sun City. Ils avaient enfin touché au but... Mais c'était sans compter l'immense horde de zombie qui se tenait au pied du mall, menaçant gravement la vie des rescapés s'y trouvait.
    Dans le refuge, la voix de Lorentz retentit par les hauts-parleurs : il les invitait à se réunir sur le toit. Ils assistèrent à l'arrivée du bus, et furent face à un choix : laisser les passagers mourir, et ainsi assurer la sécurité de leur propre groupe, ou aller aider ces inconnus, quitte à ce que cet acte de générosité signe leur perte. Après tout, la nature humaine ne s'était pas améliorée depuis le début de l'invasion, ils ne le savaient que trop bien.

    Ils décidèrent néanmoins de venir en aide aux passagers. Morgan, Jacob, Nathan et Sergen partirent combattre les goules pour aider le bus à se frayer un chemin jusqu'aux locaux de livraison, tandis que Lorentz les aidait depuis le toit, tirant sur les morts. Angela vint avec le petit groupe, afin de soigner les blessés -car il y en aurait. Il y en avait toujours.
    Les quatre hommes parvinrent à dégager une voie au bus, qui fut bientôt en sécurité : les portes s'étaient refermées, et les zombies qui s'étaient retrouvés piégés à l'intérieur furent vite éliminés.

    + Les passagers du zombus descendirent alors, et ce ne furent pas seulement des inconnus, mais aussi des amis, des membres d'une même famille qui se retrouvèrent, alors même qu'ils pensaient ne jamais se revoir, séparés par la mort. Mais pourtant, ils étaient bien là. Sergen retrouva sa femme qu'il croyait morte, Morgan, son fils, Nathan, deux de ses cousins, Angela, sa sœur. Jacob, lui, ne retrouva personne de sa famille, famille à laquelle il avait renoncé depuis longtemps. Mais il retrouva ses amis : Luka, Lise, Alice. Beaucoup de larmes de joie furent versées cet après-midi là, et par la suite, le moral de beaucoup se vit amélioré, tandis que les autres, ceux du refuge qui n'avaient retrouvé personne, se contentaient de se réjouir pour leurs amis, un pincement au cœur : eux ne retrouveraient plus jamais personne.


      Septième mois.
      La Clinique.

    + ...

    On en est là.



    [ Un grand merci à Morgan et Mythri pour leur aident à la rédaction de cette partie =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sun-city.forumactif.fr
 
Notre Histoire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre Histoire
» Pays de Volcania : Créons notre histoire !
» «Notre histoire forge notre avenir»
» Mémoires d'Elfes, notre histoire.
» Notre histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: Paperasse. :: Bienvenue en Enfer !-
Sauter vers: