Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 REUNION URGENTE : le Problème Guernica.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Max
Pot d'fleur.
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 19

Feuille de personnage
P.U.F.: Eredhys
Relationship:
Cash: 1

MessageSujet: Re: REUNION URGENTE : le Problème Guernica.   Ven 10 Mai - 11:08

    Peu après lui, d'autres prirent la parole. Un homme à lunettes l'approuva, mais Nathan le contredit. Proposant de le décapiter. Aux yeux de Max, c'était loin d'être la meilleure solution : quiconque s'approcherait pour le décapiter se verrait avalé sans plus de cérémonie. Et il faudrait au moins plusieurs dizaines de coups de sabres acharnés avant que la tête tombe du tronc, il n'allait pas se couper aussi facilement que du beurre. Déjà qu'il serait difficile de lui donner ne serait-ce qu'un coup de sabre... Cependant, il n'eut pas le temps d'exprimer à son tour son objection puisque d'autres avaient pris la parole. Visiblement, immoler la créature était une idée appréciée et qui revenait souvent. Pourquoi pas, en effet, mais tous avaient compris que le feu était un des éléments le plus dur à maîtriser. S'il décidait d'avoir le dessus sur l'Homme, il l'aurait. Et si on enflammait une bête de cette envergure, elle aurait le temps de propager les flammes dans tout le mall avant de clamser.
    Plongé dans ses idées, il sauta quelques dialogues mais se réveilla juste à temps pour entendre Jacob, puis la médecine qui proposa des produits chimiques. Lorsque la fille, visiblement muette, griffonna à toute vitesse sur son calepin. Quelqu'un eut l'intelligence de le lire à haute voix, plutôt que de laisser tout le monde s'agglutiner autour pour tenter de décrypter le message. Visiblement, elle contredisait Angela avec des arguments... Bizarres, d'après les airs dubitatifs de la médecine, pour finir par proposer de se sacrifier. Et allez, encore une écervelée prête à jouer l'héroïne. Il ne faudrait pas plus de dix secondes à Guernica pour la considérer en tant que gâteau appéritif, et ensuite cinq secondes pour l'avaler en entier. Max laissa s'échapper un soupir exaspéré, mais déjà les autres s'étaient indignés. Il y eut encore une ou deux prise de parole, puis Lorentz, visiblement irrité par tant d'électricité qui s'amassait, calma le jeu. Le silence retomba à nouveau pour l'écouter.

    - Arrêtez immédiatement de vous crêper le chignon.

    Roh, c'est bon, si on même plus proposer des idées... Il était normal que la foule s'enflamme un peu, après tout. Comme dans tout débat. Ce n'était pas agréable, certes, mais c'était inévitable. Max changea de position contre le mu, mal à l'aise, écoutant la suite.

    - Dans la mesure où nous ne savons pas ce qu'est réellement ce Guernica, il est difficile de dire laquelle de ces théories est la meilleure - si tant est qu'il y en ait une. De toute évidence - et il se trouva en direction de ceux qui étaient allés dans le sens de cette idée -, il n'est effectivement pas une goule, ou tout du moins une goule banale. Nous devons le traiter comme un ennemi indépendant.

    Ce n'était pas une goule, en effet. Mais comme tout être vivant, ses actions étaient commanditées par un système nerveux... N'est-ce pas ?

    - En nous organisant bien, nous pourrions tenter de combiner toutes ces idées pour optimiser nos chances de l'éliminer. De toute façon, le mieux est de tout tester. Il est hors de question que l'un d'entre nous serve ainsi d'appât, surtout s'il agit par là sur un simple coup de tête - il jeta un coup d'oeil appuyé en direction d'Arlen -, à ce prix-là, autant plutôt utiliser un animal. Je suis sûr qu'il sera bien plus dégourdi que n'importe lequel d'entre vous pour s'en sortir en cas de problème. J'ai pu constater que votre instinct de survie était parfois assez défaillant, releva-t-il en faisant décrire à sa tige de plastique un petit arc de cercle. Il me reste quelques armes en réserve. Mais les fusils ne seront pas de trop. Et quant au mont-de-piete...

    Lorentz se tourna vers ses écrans, visiblement profondément agacé, et Max se pencha à son tour pour fixer les caméras de surveillance. Morgan s'y distinguait, en route vers le Mont-de-piete. Le brun ne put s'empêcher d'avoir un petit sourire.

    - La perspective de traiter avec ces loosers ne me plaît absolument pas. Néanmoins, on dirait que le petit yankee n'ait pas pris la peine de demander l'avis des autres pour s'y rendre...

    De toute façon, il fallait mettre toutes les chances de leur côté, même si cela signifiait de pactiser avec l'ennemi. Enfin, ils n'étaient pas vraiment des ennemis, mais des sacrés connards.

    - D'autres propositions ?

    Encore une fois, Max regretta de ne pas avoir casé ce qu'il voulait dire avant. Mais il avait quand même des remarques à soulever, et bien qu'il ait l'impression de relancer le débat, il ouvrit encore les lèvres, s'efforçant d'adopter un ton calme et posé.

    - Oui. Enfin... Déjà, je ne pense pas que l'idée des produits chimiques puisse marcher. L'idée est excellente en soit, mais on manque de moyen. La peau de Guernica est très épaisse, tous ceux qui l'ont rencontré pourront le dire, même les balles ont l'air de ne pas l'atteindre. Alors, avec une simple sarbacane, le projectile ne serait pas propulsé avec assez de force pour s'enfoncer dans la peau, d'autant que l'aiguille de la seringue, en plus de devoir être très longue, risquerait de casser. Mais si on trouve un autre moyen de lui injecter du produit, pourquoi pas. Quant au feu... C'est une bonne idée aussi, mais les autres l'ont dit, on peut difficilement le contrôler.

    Max marqua une pause, reprenant sa respiration, et mettant en ordre les idées dans son esprit pour formuler la suite de sa proposition.

    - Je ne sais pas si il y a un autre moyen d'accéder au toit que l'escalier... Mais si on devait l'enflammer, ce serait le meilleur endroit. On pourrait l'arroser d'alcool, d'huile ou d'essence, déjà, pour augmenter les chances de combustion, et ensuite, le fait d'être en flammes pourrait le faire tomber du toit sans même qu'il s'en rende compte. On ne connaît pas sa vision ni ses perceptions, mais peut-être n'a-t-il pas la notion du vide ? Enfin, en tout cas, si on arrive à l'attirer sur le toit, on pourrait se mettre en plusieurs groupes de deux disposés au bord du vide, mais pas trop près, à deux ou trois mètres. Quand Guernica arrive sur le toit, on l'enflamme, et là il risque de charger sur l'un des groupes à toute vitesse. Le groupe visé n'a ensuite qu'à se jeter sur le côté au dernier moment, et Guernica, dans son élan, ne peut pas s'arrêter et tombe.

    Max se tut. Il avait l'impression que son plan allait être rejeté, lui-même d'ailleurs y voyait plusieurs défauts. Ils seraient tous en dangers, mais ça, Max savait déjà ce qu'il répliquerait. Et puis, le plan parfait n'existait pas. Ils avaient ne face d'eux une bête douée d'intelligence, qui pouvait donc avoir une réaction inattendue... Et tout faire foirer.

    - Enfin, tout ça... C'est s'il peut aller sur le toit.

_________________


    • Max Greyback.
    L'Homme au Banjo.


    © lanimalu
    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlen
Poutreur amateur
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
P.U.F.:
Relationship:
Cash: 24 + 12

MessageSujet: Re: REUNION URGENTE : le Problème Guernica.   Dim 12 Mai - 22:15

Elle se laissa traiter d'idiote et de folle suicidaire. Elle n'en avait cure. Sa façon de pensée avait quelque peu changée et toutes les attaques verbales contre elle n'avait plus le même impact que cela aurait du avoir. Mais cela lui convenait. Si un psychologue l'avait sur son fauteuil en ce moment, il l'aurait déclarée atteinte d'un magnifique symptôme de choc post-traumatique des suites de sa rencontre avec ce qui avait été sa mère. Mais il n'y avait aucun psy ici, juste une étudiante en médecine. Elle eu soudain une idée, germant des graines de la discussion de l'appât avec l'appareil. Elle prit frénétiquement son cahier et écrivit de nouveau, non pour dire qu'elle avait envie de partir dans une mission suicide vouée à perte, mais pour s'assurer un moyen efficace d'aider les autres. De façon à ne pas nuire au groupe. Fièrement, elle présenta son cahier, attendant que quelqu'un le lise aux autres. Elle remercierait Logan plus tard, pour le moment, elle ne voulait pas perdre cette idée de génie. Brillant.

"Lorentz, vous êtes un membre de la sécurité. Tout le monde le sait. Et tout le monde sait que des hommes de la sécurité on un moyen rapide et efficace de communiquer entre eux. Des talkies-walkies. Ce serait la bonne manière d'appâter Big Baby, non? Un appareil d'enregistrement commun comporte certaines failles, si l'on y réfléchit de près. Ce peut être de mauvaise qualité, l'enregistrement peut beugé et, pire, il s'arrête automatiquement une fois "prononcé". Et peu d'enregistreurs on la fonction "replay" automatique. Alors que les walkies ne sont limités qu'à la distance et aux piles. Et tant que l'on parle dedans, ça fonctionne quoi qu'il arrive.

Nouvelle page.

" l'emmener jusqu'au toit est une très bonne idée, aussi. Mais, puisqu'il y a toujours un mais, même si l'enflammer ne comporte presque aucun risque en haut, il faudra tout de même un groupe pour jouer les toréadors. Parce que sinon il prendra le chemin inverse et nous massacrera tous."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: REUNION URGENTE : le Problème Guernica.   Sam 18 Mai - 18:19

    L'idée avancée était des plus périlleuses. Trouver un moyen d'amener Guernica sur le toit, et de l'en faire tomber. En le mitraillant avec tout ce qui pouvait leur passer sous la main. Great.

    Jacob suivait le débat avec attention, ses sourcils, légèrement froncés, tressaillants par moments, signe de sa concentration. Il ne savait globalement pas trop quoi penser. La perspective d'introduire leur actuel pire ennemi dans la seule zone saine du centre commercial ne l'enchantait vraiment pas. Mais d'un autre côté... ce monstre était un incroyable nuisible et ils auraient bien du mal à l'abattre. Ils n'avaient pas le droit à l'erreur. Rater leur chance aurait été très certainement fatal.

    - N'y a-t-il pas de solution ne nécessitant pas de le faire passer par le Refuge ? Cette chose causerait d'énormes dégâts et l'on perdrait très certainement le peu qu'on a réussi à amasser jusque là. D'autant plus qu'elle s'en prend également aux animaux - j'ai trouvé l'arrière-boutique de l'animalerie transformée en véritable boucherie, il y a quelques jours. Il faudrait qu'on trouve un moyen d'amener tout le monde - humain comme animal - dans un endroit sécurisé pendant qu'on s'occuperait de lui. Mais il n'y a pas d'autre endroit sûr. A moins que l'on réussisse à en trouver un, ne serait-ce que temporairement... finit-il par avancer d'un air songeur.

    Il se noyait sous le flot chaotique de ses pensées, incapable de formuler une phrase de façon convenable. Sa réflexion était incroyablement diminuée.
    Et il commençait à ressentir un malaise, à l'intérieur.
    Il lui fallait reprendre des médicaments, et vite.

_________________
black#eebfa3#513C52
CasierRP


Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Nathan.
Complete Nerd.
avatar

Messages : 384
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 25

Feuille de personnage
P.U.F.: Siumi.
Relationship:
Cash: 15+10

MessageSujet: Re: REUNION URGENTE : le Problème Guernica.   Dim 19 Mai - 4:40

    >> Jacob soulevait le nœud du problème.

    En effet, l'idée de le faire tomber du toit en lui infligeant un max de dégât semblait assez bonne, mais elle nécessitait de lui faire traverser le refuge. Nathan eut un pincement au cœur en imaginant leur cocon dévasté par le passage de Guernica. Et si ça tournait mal, ils ne pourraient plus se réfugier nulle part... restait une solution. Nathan inspira et reprit la parole, ce qu'il s'était retenu de faire depuis son coup d'éclat. il sentait le regard d'Angela sur lui et l'inquiétude qui émanait de l'étudiante avait suffit à le calmer.

    -Il y a toujours... l'escalier le service.


    Il jeta un coup d’œil à Lorentz. L'escalier de service se résumait à un couloir de deux mètres de large et permettait de circuler rapidement entre mes étage. Les murs étaient de béton gris et froid et les marches de métal. Tous les bâtiments en avaient un. Nathan et les autres réfugiés l'empruntaient parfois pour accéder rapidement à un étage. La portion la plus fréquentée était celle qui menait du refuge au toit, alors Guernica pouvait aussi passer par là.

    -Bon, c'est risqué, hein. Mais si on arrive à l'attirer dans l'escalier de service... Le seul chemin qu'il aura, ce sera monter.

    Il réfléchissait en même temps qu'il parlait. Il saisit le carnet de Arlen et arracha une page déjà griffonnée, et saisit un stylo qui trainait sur le panneau de commande des écrans, à côté du gobelet vide au fond de café séché de Lorentz. Il représenta schématiquement au dos de la feuille l'escalier, avec les portes battantes donnant accès aux étages, et mit la feuille sur la table pour que tous puissent voir.

    -Admettons. On l'attire par le rez de chaussée jusque dans l'escalier de service. Faudra prévoir une bonne avance. Le temps que Guernica se précipite dans l'escalier, l’appât sera déjà sorti par l'escalier de l'étage suivant. Mais il faudrait quelqu'un de rapide, ça fait quand même une bonne trentaine de marches, alors à moins d'avoir une super avance, vu qu'il est apparemment super rapide lui même... Ou on prend un animal, ou on l’appâte avec un mannequin et un Talkie-walke... Bref.


    D'une croix, il représenta Guernica sur le palier du rez-de-chaussée.

    -Pendant ce temps, on met quelqu'un à la porte du toit, tout en haut, qui l'appelle. Le connaissant, il va se ruer vers nous, donc monter. Et là on a plus qu'à l'attendre sur le toit.

    Il traça le chemin de Guernica dans les escalier et dessina un bonhomme bâton au bord du toit.

    -Après y a des risques. Mais au moins ça évitera qu'il passe dans le refuge et dévaste tout. Puis si ça se trouve, il aura du mal à se déplacer dans les escaliers, ça va l'agacer, et il fera plus d'erreurs. Ou il sera plus méchant, ça dépend...


    Il posa le stylo sur la feuille et se passa la main sur le coup. Curieusement, se concentrer sur la sensation de sa cicatrice sous ses doigts l'apaisait. Comme si focaliser sa concentration dessus l'aidait à faire le point.

_________________
Nathan & Keeva & William




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythri
Maître de la machette
avatar

Messages : 821
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: REUNION URGENTE : le Problème Guernica.   Dim 19 Mai - 13:57



    L'attirer sur le toit ? Pourquoi pas... Mythri avait suivi le reste du débat en silence. Chacun y allait de son avis, et de bonnes idées - comme de mauvaises - fusaient au fur et à mesure que l'agacement de Lorentz paraissait derrière le visage qu'il s'efforçait de garder imperturbable. Mythri fut à la fois désolée pour lui qu'il se retrouve entouré d'incapables, et eut en même temps une grande bouffée d'antipathie pour cet homme qui les prenait, justement, pour des bons à rien. Bons à rien peut-être, mais a priori prêts à tout... Peut-être que cela valait mieux que l'inverse ?
    Mythri s'assit sur le sol, fatiguée de rester debout. Son dos l'élançait. Etant donné que c'était Guernica qui lui avait fait ça, elle ne cherchait que plus activement des solutions pour s'en débarrasser.

    ─ Il faudrait d'abord déplacer les aménagements du toit à l'intérieur du refuge, et faire évacuer tout le monde. Il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps...

    Tout juste bonne à soulever les problèmes sans réellement apporter de solution, pile ce qu'elle détestait.

    ─ L’idéal serait de trouver quelque chose qui l'effraie. Peut-être a-t-il peur du feu ? Pour cela il faudrait qu'il ait un instinct de survie, mais étant donné qu'il est intelligent, je ne doute pas vraiment qu'il en ait un. Il n'est effectivement pas évident qu'il ai conscience du vide. Il faudrait l'acculer jusqu'à le faire basculer. L'idée de le faire monter par les escaliers me paraît bonne. Il est rapide, mais maladroit. Je crois qu'il ne maîtrise pas exactement ses mouvements. L'autre jour il allait nous tuer quand sa queue a heurté quelque chose, nous alertant. Je pense qu'une fois dans l'escalier, il risque de se prendre les murs. Etant donné que l'escalier tourne, ça ne va pas l'aider. Il y a des chances pour qu'il soit à la fois plus énervé et complètement désorienté en arrivant en haut. Il serait plus dangereux... Mais également plus facile à manipuler et à atteindre, s'il est désorienté et déconcentré.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: REUNION URGENTE : le Problème Guernica.   

Revenir en haut Aller en bas
 
REUNION URGENTE : le Problème Guernica.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Problème de son iPod ou autre MP3
» Problème pour Tester mon Projet -RPG VX- [Résolu]
» Problème Egret 2 + J-pac + Arcade VGA (agp)
» Problème de mémorisation [Résolu]
» problème slot MVS - Résolu!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: Paperasse. :: Topics Importants-
Sauter vers: