Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Nathan.
Complete Nerd.
avatar

Messages : 384
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 25

Feuille de personnage
P.U.F.: Siumi.
Relationship:
Cash: 15+10

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Lun 22 Juil - 21:00


    >> Taluk était fou de rage et peur en même temps.
    Nathan lui avait dit d'aller voir Angela, ce qu'il avait immédiatement interprété comme "Angela est celle que je dois protéger". Quand Guernica s'était approché, il avait courageusement aboyé, le poil gonflé et la queue droite pour tenter d'impressionner l'énorme chose bruyante qui arrivait sur eux. Il s'était préparé à défendre héroïquement Angela, comme un bon membre de meute. Et à la place, il s’était retrouvé balloté dans les bras d'Angela, aboyant à tors et à travers tant pour masquer sa peur que pour dissuader un ennemie d'approcher.
    Finalement, ils tombèrent tout les deux et elle finit par le lâcher. Taluk sentit l'odeur du sang et se mit à tourner autour d'Angela d'un air paniqué.

    AW AW AW AW AWAW AW AW !!!
    "Lève toi ! Lève toi ! Lève toi ! Attention !"

    Un cri de Nathan lui fit lever la tête. Il était fou d'inquiétude pour son maître. Il se mit à japper, les oreilles couchées, sans oser quitter Angela. Tout son petit corps se tenait dans la direction de son maître qui avait roulé au sol.

    Nathan heurta le béton et sa tête le lança lorsque son crâne frappa à son tour le sol gris. Il resta étendu une seconde, reprenant ses esprits, et se releva rapidement, chancelant. Il se retint à une bouche de ventilation près de lui et sa vision gagna en netteté. Juste à temps pour voir Guernica détruire le poste ou Angela était embusqué. Taluk aboyait comme un hystérique entre les bras de l'étudiante. Nathan se sentit paniquer, et il eut l'impression qu'une main invisible lui broyait les entrailles. Et il cessa de réfléchir.
    Ramassant son bâton, à présent tordu à 90°, il le leva au dessus de sa tête et courut vers Guernica, abattant l'arme à la manière d'une pioche. Il contourna Guernica en passant derrière lui et hurla pour attirer son attention, s'éloignant dans la direction opposé à celle de l'infirmière à qui Engel prêtait main forte. Il craignait de s'affaiblir si il rejoignait la jeune fille. Lily-Rose avait été touchée. Il lui fit signe et indiqua Angela du doigt, n'osant pas indiquer la direction à haute voix. Si Guernica comprenait que c'était Angela qui devait les soigner, elle deviendrait sa première cible.

_________________
Nathan & Keeva & William




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela.
Apprenti boucher
avatar

Messages : 371
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 23
Localisation : Perdue.

Feuille de personnage
P.U.F.: Ninetales
Relationship:
Cash: 95 + 13

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Lun 22 Juil - 22:16

    • Taluk ne cessait d'aboyer, paniqué.

      Angela s'était assise dos au morceau de béton sur lequel elle était monté, désormais plus ou moins à l'abri. Le saignement de son bras commençait à diminuer, mais les élancements étaient toujours présents, malheureusement. A côté d'elle, le chiot husky glapissait de tout son petit corps, oreilles couchées. De son bras non blessé l'étudiante en médecine caressa le crâne de l'animal, dans l'espoir de le calmer. Tu vas finir par me coller la migraine, Taluk. Même si au fond, elle comprenait la détresse du chien en voyant son maître se faire malmener.

      Angela avait envie de pleurer toutes les larmes de son corps.

      " Eh, ça va, t'as besoin d'aide ? C'est bien amoché. J'suis là pour t'aider à soigner les autres. J'suis peut être que véto, mais j'ai au moins quelques notions en soins... "

      Le jeune médecin leva ses yeux azur sur Engel, et esquissa une grimace de souffrance. Mais elle devait se ressaisir et être courageuse. Certains avaient probablement besoin d'elle après tout...elle ouvrit d'un geste rapide la mallette de médecin, montrant tous les outils de soins -ainsi que ceux récupérés dans la pharmacie commune du refuge- et parla d'un ton sérieux à Engel. Sa voix ne tremblait plus.

      " Je vais me soigner ma blessure au bras ; si quelqu'un arrive pour avoir besoin de soins, essaie de t'en occuper du mieux possible. Et si tu as un doute demande moi. C'est peut-être un peu égoïste mais si j'ai le bras en sang je serai incapable d'aider qui que ce soit. Merci de ton aide. "

      Elle sortit une compresse imbibée d'alcool, et se la passa directement sur le bras nu. Elle ne put retenir un hurlement étouffé, et serra les dents. Mais elle devait être rapide et cash. Ne pas tarder. Les larmes commencèrent à dégouliner de ses yeux, et elle pense très fort à Nathan. Elle ne pouvait pas le voir se battre, trop occupée sur les blessés. Mais au fond elle espérait qu'il s'en sortirait vivant. Elle s'en foutait, qu'il perde un bras, un oeil, n'importe quoi. Pour elle, il resterait toujours Nathan Fox.

      Et elle l'aimait. Elle ne voulait pas qu'il meure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farewell-midnight.deviantart.com
Pickly
Poutreur amateur
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 20/02/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Pickly Bloodimeda
Relationship:
Cash: 15

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mar 23 Juil - 13:33

Ca commençait à devenir vraiment agaçant.
Désormais à court de bouteilles, Erika observa la bête poursuivre son avancée vers les autres comme si elle n'avait rien fait. Elle serra les dents, très en colère, lorsque la créature bifurqua vers elle, une fois que la dernière bouteille se fut écrasée dans sa gueule. Elle avança lentement vers la jeune femme, qui voulut rester stoïque. Immobile, les yeux plongés dans ceux de Guernica, elle attendit, prête à esquiver au dernier moment. La créature s'arrêta et fit une pirouette brutale : la queue osseuse vînt frapper brutalement les côtes d'Erika, qui tomba au sol, sa tête heurtant douloureusement le béton. Elle se releva en portant une main à sa blessure. Du sang. Formidable. Evita accourut vers sa maîtresse, inquiète, puis resta près d'elle, se mouvant comme si elle avait été son ombre. La vision floutée par le choc, Erika chercha un visage familier du regard. Fox. La jeune fille, figée sur place, n'agissait pas, pétrifiée de terreur. Contournant largement Guernica aux prises avec les autres, elle rejoignit l'Irlandaise et lui agrippa violemment les épaules.

- Allez, maugréa t-elle d'une voix rauque, tu peux le faire. C'est ton tour, ils comptent tous sur toi.

Les bouteilles explosives seraient peut-être plus efficaces que le chloroforme, qui avait été un total échec. Leur plan ne servait à rien, visiblement, la force brute ne pourrait rien contre la créature. Erika réfléchissait à toute vitesse. Elle sortit son revolver de son étui et le serra fermement dans sa main. Elle n'avait pas gaspillé une balle depuis son arrivée, se servant uniquement de sa lame pour combattre les goules. Là, elle n'avait visiblement plus guère le choix : leur vie à tous en dépendait.

Pendant que Guernica était occupé à courser quelqu'un d'autre, Erika força Fox à se tourner vers elle, et plongea son regard dans celui de la jeune fille. Sans elle, impossible de passer à la phase suivante : l'alcool projeté sur Guernica, quelqu'un se chargerait de tirer une flèche enflammée dans le monstre pour l'immoler. Puis ils feraient tous équipe pour faire tomber la créature. Erika donna une tape sur l'épaule de Fox, la secoua, puis la tourna vers la bête, la forçant à regarder et à se faire violence.

- T'as envie de les voir tous crever l'un après l'autre ? Bouge toi. Je te couvre.

Sur ces mots, elle chargea son revolver et visa Guernica. S'il s'approchait trop, il aurait droit à une balle dans l'oeil. Effet garanti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox
Caïd de la supérette
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 18
Localisation : Squatte le Pamplemousse

Feuille de personnage
P.U.F.: Peanut-of-the-Hell
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mar 23 Juil - 13:55

- Allez, tu peux le faire. C'est ton tour, ils comptent tous sur toi.

Fox émergea lentement de sa torpeur et vit Erika qui la tenait fermement. La voir lui fit un bien fou. Erika, elle la connaissait. Puis elle prit conscience de ce que sa compagne venait de lui dire. Elle baissa les yeux sur sa bouteille d'alcool. La femme rousse la regarda dans les yeux pour bien appuyer ses paroles, puis la tourna en direction du monstre.

- T'as envie de les voir tous crever l'un après l'autre ? Bouge toi. Je te couvre.

Fox entendit le bruit caractéristique du revolver qu'on charge. Son regard s'égara sur tous ses compagnons de bataille. Elle ne les connaissait pas. Mais elle devait faire quelque chose. Même si c'était des inconnus elle devait agir. Mais elle se sentait tellement faible. Elle se mit soudainement à trembler et sentit avec stupéfaction ses joues et ses yeux s'humidifier.

Bordel, chiale pas !

Non, elle ne devait pas pleurer, elle ne devait pas céder à la peur. Elle s'était portée volontaire pour cette opération, elle avait une tâche à accomplir. Fox essuya doucement ses joues et regarda Erika.

" Désolée d'avoir tarder. Je vais faire de mon mieux. Mais si je crève je compte sur toi pour me donner une sépulture hein ? "

C'est pas drôle Fox.

Elle le savait. Mais tant pis. Raffermissant sa prise sur la bouteille, la jeune femme s'élança hors de l'ombre et fondit sur Guernica. Elle ne devait pas rater son coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Pot d'fleur.
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 20

Feuille de personnage
P.U.F.: Eredhys
Relationship:
Cash: 1

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mar 23 Juil - 19:03

    Max était en retard.
    En fait, il n'avait pas vraiment compté se mettre dans le groupe dès le début de l'attaque. Il ne comptait pas être au premier rang pour voir une effusion de sang, et il considérait qu'être amassés ainsi ne pouvait être qu'un malus pour eux : Guernica n'aurait sans doute que faire de leurs armes de pauvres mortels, les humains se gêneraient et se bousculeraient dans leur nombre,, et ce ne serait rien qu'autre qu'un vaste jeu pour la créature, un plateau d'échecs où il balayerait les pions d'un coup de queue cinglant. Il fallait qu'il y ait quelques pions de rechange. Face à un adversaire déloyal, rien ne les empêchait de tricher... Ainsi s'était-il tenu à l'écart de l'assemblée, accroupi à un étage inférieur, là où Guernica n'irait pas le chercher, trop occupé à courser les chiens. Si le monstre pensait donc pouvoir évaluer leur présence d'un simple coup d’œil et évaluer leur nombre, il se trompait. Tous les survivants n'étaient pas présents. Il pensait notamment à Morgan, pas du genre à faire preuve de couardise, et pourtant absent à l'appel lui aussi.
    Max avait été assigné au rang de toréador. C'était son idée, après tout, ainsi ne protesta-t-il pas à la perspective qu'il serait placé à moins d'un mètre du rebord du toit, s'assurant d'une mort certaine s'il n'était pas assez rapide ou s'il avait soudainement le vertige, ou une quelconque autre hésitation. Enfin bon, d'après le plan conçu par le vieillard, il serait aidé dans sa tâche par deux gamines. Joie !

    Toutefois, il ne se leurrait pas. Ils étaient dans une époque d'apocalypse, ils pouvaient mourir à tout moment, et il s'était bel et bien résolu à penser à autre chose qu'à sa précieuse peau. Ils seraient tous en danger aujourd'hui, et il n'était pas le moment de se défiler à cause de la peur intense qui leur broyait les tripes. Il eut une brève pensée envers les soldats de tout âge, que ce soit ceux d'un siècle auparavant ou les armées primitives quelques millénaires plus tôt. Tous devaient se battre et mourir en nombre pour des causes que, parfois, ils ne comprenaient même pas. Il inspira un bon coup. C'était un peu ça, ce jour-ci. Ils allaient tous se battre, risquer leur vie, contre un monstre sorti de l'imagination du plus tordu des mages mais au moins ils comprenaient pourquoi.
    Pendant ces quelques méditations angoissées, il s'était passé quelque chose. Dans la planque qu'il s'était choisi, il parvenait à entendre les échos de la bataille, et après que Guernica ait déboulé sur le toit - d’après le bruit - tout état allé très vite. Des cris, des injures, le son étouffé d'objets divers qui explosent en mille éclats ou qui s'abattent sur la chair putréfiée. Il frémit. Une dernière inspiration. Puis il se leva.

    Il n'avait pas d'autre arme que son vieux banjo fidèle. Cet instrument qu'il avait voulu vendre le jour de la contamination s'était révélé un compagnon bien plus fidèle et d'une valeur bien supérieure à l'argent qu'il aurait eu en s'en séparant. Il aurait eu du mal à tuer des zombies en leur lançant des billets ou une carte bleue.
    Il serra donc l'objet contre lui, prêt à le "dégainer" dès qu'il le faudrait, que ce soit pour frapper ou pour réaliser la tâche qu'on lui avait assigné : attirer l'animal au bord du toit. Il comptait faire courir ses doigts sur les cordes métalliques pour en arracher quelques notes désaccordées et criardes, peu importe lesquelles et dans quel ordre tant qu'elles éclataient les tympans de l'abomination. Il sortit donc de son coin et tenta de trotter avec discrétion dans le sillage de la grande bête. Les cicatrices qu'il gardait de sa rencontre avec lui lui rappelaient sans cesse la dangerosité de ses longues griffes, mais il s'estimait tout de même chanceux de ne pas avoir conservé le désagréable boitillement qui lui ôtait beaucoup de son agilité. Il emprunta donc l'escalier dévasté par le poids de la bête avec autant de discrétion que possible malgré l'acier grinçant et il finit par apercevoir la clarté du jour qui s'infiltrait par l'ouverture au bout des marches. Il surgit dans la lumière, ombre furtive débouchant de la gueule de l'escalier dévasté, sa main moite de sueur serrée à en avoir mal sur le manche froid de son banjo. Il voyait la Bête, désormais, et il voyait le chaos qu'elle avait provoqué. Le plan s'était effondré en quelques coups de griffes, et plus grand monde ne tenait son poste, tentant d'aider d'une manière ou d'une autre, passant des étapes et cédant au désordre. Mais avaient-ils vraiment le choix ? Ils n'allaient pas sagement rester à leur poste en regardant les autres se faire déchiqueter par les griffes sanglantes. Et ô combien il savait qu'elles faisaient mal.
    Il reconnut quelques visages, mais il n'eut pas le temps de s'attarder. En quelques grandes enjambées, il traversa le toit, dépassa la bête et la foule combattant, ne jugeant pas nécessaire de frapper son inutile banjo sur la peau cuirassée de la bête. La plupart des armes qu'ils avaient tenté n'avaient pas eu l'effet escompté. Restait le feu... Se mordant les joues pour ne pas céder à la panique générale, le jeune homme brun chercha rapidement des yeux ceux censés remplir le rôle d'enflammeur. Mais tout le monde bougeait trop vite. Il soupira et se plaça au bord du toit. Il n'osa pas regarder derrière lui alors que ses talons étaient à quelques centimètres du vide. Une erreur, et il était mort. Malgré son impatience d'en finir et ses doigts qui le démangeait de gratter ces saletés de corde pour attirer la bête, il se retint. Il voulait absolument attendre que la bête soit au moins enflammée pour l'attirer dans le vide, sinon, c'était du suicide. L'animal avait déjà pris connaissance des bords du toit, et il ne fallait que des flammes pour l'aveugler et l'enrager suffisamment, dans l'envie d'éteindre le feu, afin qu'elle courre à toute vitesse contre eux.

    Et il attendait. Et le doux orchestre des battements de son cœur s'intensifiant dans une atroce mélodie.

_________________


    • Max Greyback.
    L'Homme au Banjo.


    © lanimalu
    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan
Increvable
avatar

Messages : 1474
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 22
Localisation : Errant dans les couloirs // Au milieu du Zombus

Feuille de personnage
P.U.F.: Levialhem.
Relationship:
Cash: 30 + 17

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mar 23 Juil - 21:05


      Il avait fait ses propres préparatifs, un peu avant l'heure donnée -il ne savait pas si elle avait été écrite quelque part, se contentant d'écouter un peu aux portes-. La tâche avait été fastidieuse, accessoirement salissante, mais en rien compliquée. Le plus dur ayant été d'attraper la grosse poule rousse qu'il nourrissait dans le seul but qu'elle devienne un réceptacle à la bombe.
      Du début jusqu'à maintenant, Morgan avait été déterminé à agir seul, quand cela était néanmoins possible. Comme pour la fabrication du EEI, n'étant pas vraiment spécialisé dans ce genre de création. Le Mont-de-Piete s'était avéré utile, et plutôt bon marchand. Même s'il soupçonnait un prochain détour par l'armurerie, en toute inégalité, pour payer sa dette envers eux. Soit, il répondrait présent, quelle que soit la tâche désignée.

      A six heure trente, l'opération commença. Il vint un peu -beaucoup?- plus tard, le temps de trouver un moyen de transporter discrètement la chose dans un sac, emmitouflée dans divers tissus pour absorber le maximum de choc. Histoire de remballer ça, tout aussi discrètement, s'il venait à ne pas l'utiliser. Sacrifice inutile d'animal, certes, mais il n'avait pas trouvé d'autre solution pour camoufler à peu l'explosif. Il n'aurait qu'à dire qu'elle avait disparu, ou s'était fait dévoré par Guernica avant qu'ils ne l'attirent ici.
      Il n'avait pas non plus prit connaissance du plan, et n'agirait peut-être pas selon l'issu qui en découlerait. Il avait juste préféré préparer un plan de secours, rien de plus. La bombe servirait pour une autre occasion, même s'il espérait que rien de tel ne se reproduirait. Il lui resterait toujours la solution du corps-à-corps, de toute façon, pour servir un minimum dans cette attaque. Même si ça impliquait là une grande chance de perdre son arme. Pour la peine, en plus de son bâton Shaolin, il avait opté pour emporter le couteau de cuisine fraichement utilisé pour la première fois, le coinçant dans sa ceinture. Au cas où.

      Éviter le monstre, reculer, ne pas trop s'approcher du bord, revenir vers le centre, raser les murs. Le sang qui gicle, certains volent. Des armes qui se cassent.
      Il n'avait pas tout suivit, mais pouvait deviner certaines choses rien qu'en regardant le champ de bataille. Guernica s'excitait un peu sur tout le monde. Jacob avait cassé sa pelle, Nathan son bâton. Tout deux étaient plus ou moins blessés, d'ailleurs. Tout comme Angela, avec Engel à ses côtés. Arlen avec le bras en sang, Nathan qui retentait une attaque avec son bâton tordu, Fox lançant une bouteille d'alcool sur le monstre, Erika menaçant le monstre de son révolver. Max qui attendait au bord du toit, jouant au toréador. Ça allait vite.
      Il était temps de rentrer dans cette danse macabre.
      Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas croisé la route de Guernica. Tant mieux, d'un autre côté. Le voir sur le toit lui procurait une étrange sensation. Un brin d'adrénaline, peut-être un peu de nervosité, l'envie de partir à l'attaque dans le feu de l'action.

      Agir avec moins de témérité serait préférable. Quelques foulées rapide en direction de Nathan, et il posa son bâton Shaolin à ses côtés. Qu'il la protège ou du moins qu'il se protège, il n'avait pas besoin de mot pour lui faire comprendre ça. Perdre un être cher faisait bien trop mal, il devait déjà le savoir.
      En attendant, il tenterait le couteau. Une large lame, tranchante. Que demander de plus.
      Tachant de rester un minimum hors du champ de vision de l'animal -si du moins, il en était un, ce qui n'était pas vraiment probable-, il l'attaqua franchement au couteau, y mettant toute la force dont il pouvait faire preuve, tentant de creuser un maximum sa chaire si du moins cela était possible. Un jeu de quitte ou double, comme d'habitude, il aimait bien ça. Bref, il essaya de le blesser un peu plus, et permettre peut-être l'action d'une tierce personne devant remplir il ne savait trop quel rôle.

_________________


      ← Morgan Davis+ Fiche+ Casier+ SuiviAkilah "Cat" Coffey →+ Fiche+ Compartiment+ SuiviRépertoire de persos.©️ Levialhem


MERCI INNU ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levialhem.deviantart.com/
Lily-Rose
Apprenti boucher
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Chinkara - Meikiro
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mar 23 Juil - 23:48



Le dos lacéré, le haut fichu à moins de trouver une aiguille, du fil, et peut être du tissu, mais ça, peu importait. La douleur devait être cuisante, mais selon une logique étrange, elle ne la ressentait pas. Pas Encore. Elle était concentrée, dernière bouteille en main. Son sang bouillait dans ses veines, la colère l’habitait. La chaleur était étouffante. Prêt pour le bain, Guernicou ? De là où elle était, elle commença à courir, le monstre lui tournait le dos. Elle prit à deux mains la bouteille, à la manière d’une batte de baseball, puis fracassa l’alcool sur le dos de l’animal. Elle se retrouva projetée dans les airs. La queue osseuse venait de la percuter de plein fouet. Elle s’écrasa piteusement contre le béton. Sa tête cogna le sol. Son sang battait contre sa tempe, elle avait du mal à voir net. Lily porta la main à son front, puis en l’abaissant, se rendit compte qu’elle saignait de la tête. Pas de beaucoup. Pas assez pour une cicatrice, pour la main, peut être une fine, comme celles de New York avant tout ça. Son dos par contre… Mais, si elle savait la blessure présente, elle ne sentait qu’une vague chaleur. Elle se releva, chancelante, mais tenant bon.

Elle. Devait. Continuer. Cette rage sourde continuait de monter en elle. Que faisaient les tireurs ? Que faisait celui ou celle qui devait enflammer l’atrocité ? Bon sang ! Ils devaient rejoindre le plan ! L’embraser, lui tirer dessus ! Le projeter dans le vide… Le précipitant ainsi dans une longue chute menant à la mort. Ce nouveau monde. C’était tuer, ou être tué. Et dans cet univers post-apocalyptique, elle avait décidé d’être prédatrice, de tuer, plutôt que d’être tuée. Prédateurs, contre prédateur. Les survivants contre le Guernica. Un combat à issue unique. Et ce n’étaient pas eux qui allaient crever. Oh non. Deux nouveaux combattants venaient d’apparaître, se faisant discrets. Elle se sentit reprendre des forces. Elle n’avait plus d’armes, Guernica ayant détruit son flingue… Elle regarda à terre. Des tessons de verre. Des cris gutturaux résonnèrent dans sa tête. Elle ramassa le premier gros bout de verre qui se présenta.

Elle n’était pas la seule à saigner, certains avaient piètre allure mais continuer de combattre, comme elle. Elle devait avoir un air épouvantable. Le dos écorché méchamment à vif, le front ensanglanté, les mains taillées, sa pseudo arme à la main. Pour un peu, quelques mois plus tôt, on l’aurait prise pour une psychopathe sanguinaire. Ca tenait un peu de ça. Cette mission était du suicide. Ils étaient tous des kamikazes, prêts à se faire sauter la cervelle. Il était temps d’en finir. Il fallait agir. Qu’ils réagissent aussi ! Ils le faisaient, mais… Où étaient les flammes, ou étaient les balles ? Ils essayaient de l’affaiblir au corps-à-corps, mais où était le résultat ? Ce n’était pas lui qui était affaibli… Mais eux. Le jeu avait trop duré. Elle aurait voulu avoir son arme… Elle lui aurait tiré dessus sans hésiter. Ces survivants qu’elle côtoyait chaque jour, avec leurs pelles, leurs bâtons, leurs bouteilles… Ils n’étaient rien comparé au monstre, mais ils continuaient. Ils ne lâchaient rien. Leur union était leur force.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guernica
Newbie
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 10:10


    Cours, cours, cours encore.
    Alors que son allure diminuait, l'homme à qui il avait brisé le bâton revint à la charge. Il le sentit un peu trop tard, lorsque la lame perça sa chair, faisant pour la première fois depuis le début de ce combat couleur son sang opaque. Quelques clapotis sur le béton, un bref gémissement de douleur qui lui remonte le long de la gorge. Alors qu'il se tourna vers cet ingrat d'humain, le toisant de son regard fou. Encore lui ! Sa patte se leva, pour s'abattre froidement sur lui, déchirant ses deux bras. Il allait le lui faire payer. Cette fois-ci, il empoigna son arme dans la gueule, l'envoyer valser par dessus le toit. Il ne pouvait désormais plus rien contre lui, à moins qu'il ne tente de l'abattre à main nue. Il poussa un grondement dans sa direction, bondit en avant pour le plaquer au sol. Sa trajectoire fut déviée lorsqu'une bouteille d'alcool vint éclater contre lui, et il rata son coup, atterrissant à un mètre de sa victime.
    Se tournant avec vivacité, il toisa la jeune fille responsable de ceci, poussant un nouveau cri de bête. Garce ! Un pas vers elle, et de nouveau il subit une attaque direct. N'en avaient-ils pas mare, à la fin ? N'avaient-ils pas compris qu'il les aurait avait eux ? Il se retourna avec vivacité, toisant son nouvel agresseur. Il était comme l'homme à la pelle, l'un des premiers à avoir goûter à ses griffes. D'un coup de patte, il le força à lâcher l'arme, avant de la jeter elle aussi par dessus bord, sans prendre la peine de la briser. Combien d'arme de corps à corps étaient désormais inutilisable ? La plupart, sans doute. Il les briserait tous, encore et encore, s'il le fallait. Il ne pouvait se permettre d'être blessé par ses stupides créatures, par sa propre nourriture.
    Nouvelle bouteille d'alcool qui s'écrase sur son dos.
    Il se retourne, ne voit pas qui lui a lancé ça.
    Alors il grogne de nouveau, et s'élance aléatoirement vers les survivants. Il choisit sa proie, accélère l'allure, ouvre la gueule puis change de direction, prêt à dévorer quiconque passerait près de lui.
    Il était au summum de la rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan.
Complete Nerd.
avatar

Messages : 384
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 25

Feuille de personnage
P.U.F.: Siumi.
Relationship:
Cash: 15+10

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 12:04

    Il n'avait jamais testé les griffes de Guernica jusque là. Il ne regrettait pas.

    Le monstre réagit très, très mal. Nathan ressentit un brutal mais bref élan de joie en voyant le sang de la créature asperger le béton. Si le monstre perdait du sang, c'était positif, il était mortel et pouvait s'affaiblir si l'émoragie continuait. Son sourire disparut lorsque le monstre le regarda de ses yeux fous à la lueur terrifiante. Nathan ne put s'empêcher de reculer, mais Guernica fut plus rapide. Un revers de patte envoya voler le bâton par dessus le toit, puis le retour déchira sa chair, sur l'avant bras droit et le bras gauche. Avant même qu'il n'ait pu porter les mains à ses blessures, la bête bondit vers lui et il sut que c'était fini. Il n'aurait pas le temps de fuir, que la bête l'aurait déjà plaqué au sol et décapité, éventré, égorgé, ou une autre joyeuseté du genre. Il sentit le souffle putride de Guernica alors que le rugissement lui ébouriffait les cheveux, puis de forts relents d'alcool.
    Un bruit sourd juste à côté de lui indiqua que Guernica l'avait raté. Éberlué, il recula tandis que l'attention de Guernica se focalisait sur quelqu'un d'autre. Il n'eut pas le temps de voir qui. Jacob venait de perdre sa pelle, qui suivit le même chemin que le bâton shaolin, par dessus le parapet. Puis lorsque Lily-Rose lui éclata une bouteille dans le dos, il sembla perdre le contrôle pendant quelques secondes, attaquant tout le monde plus ou moins au hasard. Nathan s'écarta de sa trajectoire, il fit volte face pour attaquer quelqu'un d'autre. Pendant ce temps, le jeune homme se précipita vers Lily-Rose et la saisit par le bras pour la traîner vers leur pseudo-poste de soin.

    -T'as plus d'armes et tu te vides de ton sang, ça va te tuer avant Guernica !


    Il évita de regarder Angela, surtout pour ne pas qu'elle voit ses bras, et planta là Lily Rose.

    -Reviens quand t'auras un bandage.

    Et il repartit en courant vers les combats. Il ramassa néanmoins l'arbalète inutile posée près d'Angela au passage, et détacha la seringue du carreau, avant de la poser près de Engel. Le carreau n'avait pas de pointe, mais qu'importe. Nathan se posta dans un coin d'ombre, et avec un tesson de verre, entreprit d'aiguiser le carreau. Il avait mal aux bras. Puis il ajusta le carreau, rechargea l'arbalète, et visa toujours depuis son coin d'ombre. Il attendait une ouverture. Il savait que ces engins avaient du recul, aussi risquait-il de rater.
    Enfin, Guernica se retrouva seul, tout le monde ayant reculé pour diverses raisons. Nathan tira, et le carreau partit en sifflant, pour se ficher droit dans le cou de la bête. Nathan lâcha l'arme, bien trop lourde pour ses bras et ses muscles douloureux, et roula derrière une bouche d'aération avant que le montre ne le voit. La tête lui tournait légèrement.

_________________
Nathan & Keeva & William




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox
Caïd de la supérette
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 18
Localisation : Squatte le Pamplemousse

Feuille de personnage
P.U.F.: Peanut-of-the-Hell
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 14:44

Elle l'avait eu ! En même temps une cible aussi énorme aurait été difficile à manquer mais Fox tremblait tellement qu'elle avait douté un instant. Il ne restait plus qu'à l'enflammer et à le pousser du haut du toit.

Plus facile à dire qu'à faire ma cocotte.

En effet, Guernica semblait devenir fou. Il était blessé. Il n'était donc pas invulnérable. Fox voyait clairement son sang couler, souillant le béton cuisant au soleil. Elle se retira le plus rapidement possible dans un coin protégé, afin d'éviter d'être victime du monstre. Un jeune homme venait de tirer un carreau d'arbalète dans le cou de la bête. Il allait redoubler de fureur. Un long frisson parcourut l'échine de la demoiselle. Elle sentit quelque chose de chaud au creux de ses mains et baissa les yeux. Elle s'était coupée avec le verre. Tant pis.

Hey, c'est moi ou ça pue encore plus ?

En effet l'odeur de putréfaction semblait plus forte, plus insistante. Fox tourna lentement la tête vers l'entrée du toit. Son sang se figea dans ses veines. Des dizaines de goules se déversaient par la porte défoncée. Comment avaient-elles pu monter ?!

Tu crois que c'est le moment de se poser la question ? Ils ont du être attirés par l'odeur de sang. En supposant que les zombies aient un odorat.

Et merde. Il ne manquait vraiment plus que ça. Elle farfouilla fébrilement dans son sac, à la recherche de sa bible.

Ils sont trop nombreux. Tu ne peux pas y aller toute seule.

Certes. Mais elle n'était presque pas blessée. Elle devait y aller. Elle prit son attrape-rêve entre ses doigts et murmura:

" Si je meure, faites que Rachel m'attende de l'autre côté. "

Une prière, elle qui n'avait jamais cru en Dieu. Mais il fallait continuer de croire. Croire en la victoire. Prenant son courage et son arme à deux mains, Fox s'élança contre la masse de zombies.

(pimentons encore un peu la partie, ah ah ~)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darky
Sulfateuse
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 20
Localisation : Neverland ♥

Feuille de personnage
P.U.F.: Darky
Relationship:
Cash: 20

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 14:52





Quand Angela grimaça, Engel ne put s'empêcher de faire la même mimique qu'elle. Puis, dans un geste rapide, la jeune infirmière ouvrit sa mallette de soins et la présenta à Engel avant d'ajouter, d'un ton sérieux:
- Je vais me soigner ma blessure au bras ; si quelqu'un arrive pour avoir besoin de soins, essaie de t'en occuper du mieux possible. Et si tu as un doute demande moi. C'est peut-être un peu égoïste mais si j'ai le bras en sang je serai incapable d'aider qui que ce soit. Merci de ton aide.

Engel hocha la tête étirant un petit sourire, puis elle répondit, plus enjouée que l'autre apparemment:
- Pas de soucis, soigne-toi ! Je m'occupe des autres.
C'était frustrant et très excitant à la fois. Engel n'avait manipulé que des animaux, et encore, castrations, vaccins, opération du foie, de l'estomac... Elle avait aussi soigné un chien qui s'était fait renversé par une voiture, sectionné la queue d'un chat et soigner la plaie ouverte d'un gros leonberg qui avait traversé la vitre de son salon en voulant rejoindre les enfants dans le jardin. Bref, que des animaux quoi. Là, c'était des humains, mais ça ne devait pas être si différent.
Elle grimaça de nouveau en voyant Angela se presser une compresse imbibée d'alcool sur son bras dénudé.
La jeune vétérinaire n'eut pas à attendre bien longtemps que quelqu'un vienne se faire soigner. Déjà, elle voyait Nathan arriver, traînant Lily-Rose par le bras.

- T'as plus d'armes et tu te vides de ton sang, ça va te tuer avant Guernica ! Reviens quand t'auras un bandage.
Engel se serait énervée si la situation avait été autre. Certes, Nathan avait amener Lily-Rose ici pour l'aider, mais sa brutalité avait heurté la jeune véto. La situation était déjà assez dure comme ça, pas la peine d'en rajouter. Mais bon, tout le monde était à cran, certains allaient peut être mourir, c'était excusable. Engel se leva pour attraper gentiment le bras de Lily.
- C'est bon, viens là. On va te soigner, ensuite tu pourras repartir te battre, avait dit Engel d'une voix douce, se voulant rassurante. Elle suivit Nathan du regard. Il était blessé au bras, lui aussi, et pourtant il saisit l'arbalète au sol pour en détacher la seringue d'adrénaline et de la poser prêt d'elle. Certes, certains allaient en avoir besoin. Elle redirigea ses yeux vers Lily pour lui sourire et elle passa une main sur son front. Elle avait de la fièvre en plus elle avait une vilaine plaie. La véto avait bien vu l'énorme griffure au dos de la jeune femme, alors, toujours sur le même ton, elle poursuivit: Enlève ton haut, s'il te plait.

Et elle se pencha vers la boite pour prendre une compresse et l'imbiber d'alcool, comme l'avait fait Angela quelques temps plus tôt. Elle ramassa aussi les bandages et prit de l'anti-sceptique. Elle allait en avoir sûrement besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.darkness-the-wolf-60.deviantART.com
Le Narrateur.
La Sainte Trinité.
avatar

Messages : 1036
Date d'inscription : 25/07/2011

Feuille de personnage
P.U.F.:
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 15:45

    A trop vous concentrer sur Guernica, vous en oublieriez presque qu'il est une autre menace, tout aussi grande, qui rôde dans Sun City.

    Ils sont là, par dizaines, peut-être même plus. Ils se succèdent avec une flegme presque déroutante, mais une conviction certaine : déjà aperçus par Roxanne, les zombies se déversent en un flot continu sur le Toit, agglutinés dans les escaliers dont la porte du RDC a été laissée grande ouverte après le passage de Guernica. Visiblement attirés par le bruit, l'odeur, ou on ne sait quel sixième sens, ils tendent déjà leurs ongles jaunis et parfois brisés dans votre direction.
    Désormais, vous devez faire deux fois plus attention.

    Guernica est à présent totalement incontrôlable et imprévisible. Sans doute n'a-t-il jamais été aussi dangereux.
    Et puis il y a les goules.

    Les goules n'ont pas peur de Guernica. Les goules s'en foutent, de Guernica. Les goules, il n'y a que vous qu'elles intéressent. Et elles continuent d'affluer en masse.
    Elles ne cesseront d'arriver tant que la porte ne sera pas fermée.
    Peut-être même pourraient-elles parvenir à pénétrer dans le Refuge.
    Auquel cas, tout serait perdu.

    Et tout ce que vous auriez accompli aurait été totalement vain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sun-city.forumactif.fr
Morgan
Increvable
avatar

Messages : 1474
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 22
Localisation : Errant dans les couloirs // Au milieu du Zombus

Feuille de personnage
P.U.F.: Levialhem.
Relationship:
Cash: 30 + 17

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 16:10



      Pourquoi devait-on à chaque fois collectionner les problèmes.
      Après s'être vu griffer l'avant des bras, et perdre par la même occasion le couteau de cuisine, il avait fallu que des zombies débarquent en masse par la porte qui menait au toit. La première à percevoir les zombies fut la jeune Fox, au vu de l'expression qu'elle afficha à ce moment précis. Bordel.
      Morgan resta un moment immobile, le regard rivé vers les morts-vivants qui envahissaient le toit au fur et à mesure que le temps passait. C'était un véritable déluge de goule, presque pire que l'armurerie.
      Avisant la porte, il récupéra son bâton shaolin et se risqua parmi les goules. Le plan établi par Lorentz et les autres survivants du refuge semblait fonctionner. Autant éviter qu'il ne puisse aboutir, même s'il ne connaissait pas le dénouement de ceci et n'avait pas suivit tous les évènements.
      Et si les infectés s'installaient dans le refuge, en prime ? Il ne préférait pas y penser, et accéléra encore l'allure, risquant le tout pour le tout.
      C'était se déplacer de la même façon que le God & Guns, avec les mêmes risques. Il y avait échappé une fois avec Jacob, il n'avait qu'à prendre ceci comme une deuxième fois. Tacher de mettre de côtés les griffures et les doigts qui tentent de vous attraper en vous déchirant la peau, éviter au maximum les morsures qui vous frôlent. Avancer, avec un seul et unique but.

      Arrivée à hauteur de la porte, la lame plate du bâton vint transpercer la tête d'un zombie, qu'il repoussa d'un coup de pied dans l'escalier, tachant d'y mettre assez de force pour repousser un bref instant celles qui s'accumulaient derrière elle pour lui permettre de la fermer. Il claqua la porte, et utilisa son arme pour la bloquer, glissant la grande lame à travers la poignée de la porte et positionnant le reste verticalement. Est-ce que ça tiendrait ? Aucune idée. Il espérait que la porte se maintiendrait au moins quelques instants fermés ainsi, pour contenir un peu les contaminés et espérer en finir avec Guernica.
      Il s'éloigna à pas rapide, s'approcha du bord, s'isolant un peu des autres. La plupart des armes au corps à corps avaient été brisé, le combat contre les goules risquaient d'être délicat. Et comment partir d'ici, surtout ?
      Il culbuta une goule, l'envoyant dans le vide. Au moins, il restait l'initiative de la chute du toit, c'était déjà ça.


_________________


      ← Morgan Davis+ Fiche+ Casier+ SuiviAkilah "Cat" Coffey →+ Fiche+ Compartiment+ SuiviRépertoire de persos.©️ Levialhem


MERCI INNU ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levialhem.deviantart.com/
Lorentz.
Ex-Marine ronchon
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 03/08/2011

Feuille de personnage
P.U.F.:
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 16:35


    Michael Lorentz avait toujours été un homme de terrain.

    Que ce soit du temps des Marines ou simplement lorsqu'il n'était plus que chef de la sécurité à Sun City, il avait aimé le contact, le risque, l'adrénaline, l'action. Michael Lorentz n'était pas fait pour se tourner les pouces : à vrai dire, il n'avait jamais supporté ça.
    Petit, déjà, Lorentz s'activait beaucoup. Caïd de la cour de récré - bien malgré lui -, tantôt tyran, tantôt bienfaiteur, Lorentz avait toujours agi.
    Chez les Marines, il s'était très vite illustré de par sa capacité à gérer les situations et le stress en toutes circonstances, et son incroyable habilité à prendre des risques qui, si elle avait dans un premier temps énormément irrité ses supérieurs, était rapidement devenue sa marque de fabrique, et la principale raison de sa rapide ascension dans l'échelle hiérarchique. Même passé Colonel, Lorentz avait toujours veillé - même si cela n'était pas du goût de certains, mais les avis des petits péteux de bureaucrates avaient toujours contribué à lui broyer les burnes plus qu'autre chose - à partir au front avec ses hommes, en première ligne.
    Durant les beaux jours de Sun City... eh bien, si l'ennemi n'avait plus été le même, Lorentz avait toujours trouvé moyen de s'activer. Il avait même parfois réussi à se faire plaisir, en allant lui-même botter le cul des petits malins qui osaient s'imaginer qu'ils pouvaient jouer aux pickpockets dans son mall, lorsque l'occasion se présentait.
    Il avait, après tout, réussi à péter le bras du type qui avait tenté de braquer les caisses du mall avec sa bande, une fois. En fait, il avait même arrêté le braquage avant même que la police et les gouvernementaux ne soient sur place. C'était une expérience dont il gardait un bon souvenir. Ce jour-là avait par ailleurs marqué le début de la quiétude - et par conséquent, de l'ennui - à Sun City. Lorsqu'ils avaient appris que le chef de la sécurité avait des méthodes peu orthodoxes pour faire régner l'ordre dans son centre commercial, les petits délinquants avaient vite fait d'aller voir ailleurs s'ils pouvaient chiper quoi que ce soit. Lorentz se souvenait avoir été récompensé, ce jour-là. Il était même - ça, en revanche, ça ne lui avait pas vraiment plu - passé à la télévision. Faisant par la même occasion la fierté de sa femme et de sa fille.
    Et puis il y avait eu l'après-pandémie. Et ses répercussions. Depuis le début de l'épidémie et ses conséquences des plus tragiques, Lorentz était resté dans l'ombre. Se bridant lui-même. Seul, avec ses caméras.
    Et le souvenir amer des visages de Mary et de Lucy qui tournaient dans sa tête encore et encore, et encore et encore.

    Hormis quelques escapades passées inaperçues - de nuit, évidemment -, Lorentz n'était pas sorti depuis. Cette bataille, c'était sa grande première, depuis l'invasion de zombies.
    Et dire qu'il y prenait du plaisir aurait été pur blasphème.
    Lorentz rongeait son frein, dans l'ombre d'un bâtiment, piétinait sur place, serrait les dents. Il regardait ces jeunes aller se faire latter par ce putain de clebs rouge qu'on aurait cru tout droit sorti du cul du Diable et il ne faisait rien. Il avait tenu à être celui qui craquait l'allumette parce qu'il ne leur faisait pas suffisamment confiance mais aussi et surtout parce que c'était la tâche la plus dangereuse. En foutant le feu à ce sac à merde des Enfers, il risquait tout autant de se faire griffer, décapiter, bouffer qu’immoler. Et il refusait que quiconque d'autre que lui prenne ce risque. Aussi avait-il souffert en silence, résistant bravement - mais avec une extrême mauvaise humeur - à l'envie de se jeter à corps perdu dans la bataille durant tout le début du combat. Se faire tuer prématurément aurait été vraiment stupide et hors de propos.
    C'est lorsque la dernière bouteille d'alcool se fut fracassée sur le dos de Guernica qu'il sortit de l'ombre. Il aurait voulu s'en griller une et écraser le mégot sur le dos de ce trou du cul de quadrupède à la con juste pour le plaisir. Mais il était de corvée d'allumettes. Rapide comme un aigle, il quitta son poste pour fondre doit sur Guernica. Un juron s'évanouit entre ses lèvres lorsqu'il vit que des goules commençaient à affluer sur le Toit mais il ne laissa pas son attention être détournée et accéléra, esquivant agilement les survivants plus ou moins amochés qui se trouvaient sur sa route. Il traça jusqu'à la Bête, qui fulminait non loin.
    Guernica fit volte-face et darda sur lui son oeil luisant de folie lorsqu'il ne fut plus qu'à deux mètres.

    - Merde, siffla-t-il entre ses dents lorsqu'il comprit que l'animal avait compris... il ne savait quoi, en fait. Mais il sentait qu'il y avait un souci.

    Et effectivement, quoi que ce fut, Guernica l'avait compris, car le monstre n'attendit pas une seconde de plus pour bondir droit dans sa direction.
    Lorentz se remémora de cet après-midi, au Moyen-Orient, où il avait vu un tank lui foncer droit dessus. Certes, un Marine n'aurait en aucun cas dû se retrouver confronté à une telle situation. Mais il avait parfois fait de petits extras. Eh bien, dans tous les cas, il eut le même sentiment. Cette créature était un véritable char d'assaut. De la même couleur que ces putains de communistes, en plus. Le ressenti de l'homme pour la bête qui foutait le bordel dans SON mall n'en fut que décuplé. Et quand Lorentz avait du ressenti pour quelque chose... eh bien, sa capacité à accomplir à son encontre des gestes fous et très suicidaires ne pouvait que s'accroître. Il choisit donc de faire comme pour le tank. Sauf que cette fois-ci, le sol n'était pas inégal, il n'y avait aucun renfoncement dans lequel s'abriter pour passer juste en-dessous et coller une grenade sous la carlingue. Il improvisa, parce qu'il aimait improviser, et parce qu'il se sentait sacrément en rogne, du genre, en rogne au point d'arracher les tripes de ce caniche de merde à la main pour se faire un collier et des guirlandes de Noël avec. Plutôt que de tenter d'esquiver et de risquer de se prendre un coup de dent ou autre par la même occasion, Lorentz y alla franco. Il plongea en avant. Ce qui dut surprendre la Bête car le temps qu'elle réagisse, il lui passait déjà dessous. Emportée dans son élan, elle n'eut le temps de ralentir. Alors, avec l'habileté du fumeur aguerri et plus vraiment repenti, Lorentz arracha le paquet d'allumettes de sa poche, l'ouvrit, en tira un bâtonnet, le craqua. Et le lança sur Guernica.
    Il y eut une violente détonation succédée d'une colossale vague de chaleur. Guernica s'embrasa en un instant dans une sorte d'explosion. Lorentz eut tout juste le temps de se protéger le visage avec son bras, il sentit le poil de sa barbe qui roussissait sous l'assaut des flammes et la peau de ses bras et de son torse qui se retrouvait en partie brûlée. Un hurlement fou furieux s'arracha à la gueule de Guernica et Lorentz n'attendit pas plus pour faire ce qu'il faisait le mieux : jouer à qui aurait le dernier mot. Roulant sur le côté, il se remit debout, ignorant la douleur - époussetant rapidement ses vêtements qui menaçaient de s'embraser par endroits - et fonça dans la direction d'une bouche d'aération, quelques mètres plus loin. La défonçant d'un coup de pied, il plongea ses mains dans l'habitacle ainsi libéré pour en ressortir sa carte maîtresse.
    Lorsqu'il se redressa, Lorentz tenait fermement dans ses mains un magnifique Winchester M12, dont la crosse et le canon parfaitement lustrés indiquaient qu'ils étaient entretenu avec beaucoup d'amour par leur propriétaire.
    A la vue de tous ces zombies, Lorentz regretta un peu d'avoir chargé son fusil à pompe avec des balles, et non avec de la chevrotine. Il se serait fait un plaisir d'aller leur plomber le cul de très près, à ces putains de rouges.
    Mais il réfléchirait à ce problème tout à l'heure. Pour l'instant, il avait un gros gibier à se faire.
    Sans attendre une seconde de plus, il rechargea d'un mouvement sec. Ne prit même pas la peine de mettre en joue. Et tira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox
Caïd de la supérette
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 18
Localisation : Squatte le Pamplemousse

Feuille de personnage
P.U.F.: Peanut-of-the-Hell
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 16:58

BOUM

Le souffle de l'explosion désarçonna Fox qui manqua de perdre l'équilibre. La température sembla monter de plusieurs degrés.

Ils l'ont eu.

L'énorme bête était en flamme. La vision était apocalyptique. Elle ne pouvait détacher les yeux de la créature infernale se consumant. Une violente douleur la ramena à la réalité. Une goule venait de lui charcuter le ventre d'un coup d'ongle. Fox regarda avec un air hébété son t-shirt en lambeaux prendre une teinte écarlate.

" Oh merde... "

Sa vue se brouilla, le sol se déroba sous ses pieds. Elle sentit ses rotules cogner contre le béton du toit et ses paupières devenir lourdes. Elle perdait trop de sang.

Ne t'endors pas !! Si tu t'endors c'est foutu !!! Garde les yeux ouverts !!!

Elle avait du mal à lutter. Tout était flou autour d'elle. Une silhouette se dessina devant son regard brumeux.

" ... Rachel ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose
Apprenti boucher
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Chinkara - Meikiro
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 17:04



Soldat perdue au milieu du champ de bataille. Le monstre devenait taré. Tout allait si vite. Elle suait de tant d’efforts, de concentration. Et pourtant, on la tira de cet état. Par le bras exactement. Elle ne réalisa pas tout de suite de qui il s’agissait. C’était Nathan qui la traîna comme une vulgaire poupée.

T’as plus d’armes et tu te vides de ton sang, ça va te tuer avant Guernica !

Il la tirait brutalement. Elle n’avait pas mal, et ne comprenait pas. Oui, elle était blessée, mais rien de bien grave, hein ? Et c’est vrai qu’elle n’avait pas d’armes. Mais aucune raison pour le mettre hors champ de combat.

Reviens quand t’auras un bandage.

Elle resta silencieuse, autant se laisser faire. Elle reprendrait au moins son souffle. Engel la prit avec douceur par le bras, et la brune s’assit.

C’est bon, viens là. On va te soigner, ensuite tu pourras repartir te battre.

L’intéressée opina. Engel était douce, alors elle se laissa faire, ça changeait de Nathan. Au fond, elle savait qu’il avait fait ça pour son bien. La vétérinaire jeta un œil à ses blessures. Sa tête ne lui disait rien qui vaille. Et merde, Lily était plus blessée qu’elle ne le pensait.

Enlève ton haut, s’il te plaît.

Elle réfréna violemment son flot de pensées, ce n’était pas le moment. Et Logan n’était pas là pour la soutenir, au besoin. Elle ne devait pas flancher. Elle remonta ses genoux près de son visage, elle enleva sa veste, puis son débardeur. Puis elle appuya son torse contre ses jambes, cachant au possible sa nudité. Sous le coup des griffes de Guernica, tout s’était déchiré, sa veste rouge, son débardeur, son soutien… Tant pis, elle continuerait sans le sous-vêtement. De sa main droite, elle dégagea son dos de ses cheveux et attendit.

La douleur ne se fit pas attendre. Dès qu’Engel commença à la désinfecter, elle eut envie d’hurler. Et oui, la chair à vif et l’alcool, ça ne pardonne pas. Elle serra les dents et les poings au maximum. Elle ne cria pas, elle ne flancha pas. Les larmes lui brouillèrent néanmoins la vue, qu’elle effaça rapidement. Ce serait bientôt fini. Restait les mains, et la tête. Bien que ce n’étaient que des broutilles. Puis, ses pensées s’arrêtèrent net.

Oh. Putain.

Des zombies se déversaient sur le toit. Ils n’avaient pas refermé la porte. Merde ! Elle se recula un peu, de façon à être hors-de-vue des dévoreurs de chair. Son pied cogna contre quelque chose. Une brique. Mais d’où venait-elle ? Et là, elle comprit. Durant les assauts de Guernica, il n’avaient pas que blessé les survivants, et aussi les structures du toit, les cheminées entre autres. Elle sourit, reprit des forces. Elle avait de nouveau une arme. Si elle s’en servait bien, elle pouvait la faire durer pendant la bataille. Mais elle devait d’abord aller fermer cette fichue porte. Vite, vite ! Elle jeta un œil à Engel, qui s’appliquait. Elle avait l’air d’en avoir fini avec son dos. Ah merde, il fallait encore mettre des bandages. La brune jura. Fallait tuer ces zombies avant qu’ils ne les tuent, ou pire, les mordent. Elle entendit un claquement sec. La porte ! Ouf. C’était déjà ce problème en moins… Et puis, au dessus des cris des goules, de Guernica et des survivants, il y eut une explosion. Elle en ressentit la chaleur dans ses entrailles. Ils avaient réussi cette nouvelle partie, immoler l’atrocité.. Vite, vite, elle voulait en finir. Elle voulait se lever, se précipiter dans le combat.

L’adrénaline courait dans ses veines, elle ne tenait plus en place. Vite ! Vite ! Toute la douleur occasion par l’alcool avait disparu. Elle était comme revigorée. Prête à repartir à l’assaut.

Je t’en prie Engel, fais vite. Les goules ont débarqué…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guernica
Newbie
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 17:14

    La sensation d'une telle rage était un peu inédite, pour Guernica.

    S'il ne se souvenait que de façon extrêmement vague de ses premiers instants en tant que Guernica - l'avant, il était définitivement oublié -, il se remémorait avoir beaucoup souffert à cette époque, et ça l'avait mis en rogne. Après, ça s'était tassé. Il était devenu maître de lui-même. Et puis, maître de tout. Dominateur Absolu.
    Certes, les fuites de quelques unes de ses proies avaient contribué à le contrarier, un peu. Mais Guernica était un bon vivant et un optimiste - doublé d'une machine de guerre et d'un engin de mort, ce qui, tout de suite, boostait pas mal son curriculum vitae -, et il avait su que tôt ou tard, il rattraperait son retard, effacerait ses erreurs, et les dépècerait avec allégresse et poésie sous le rire guttural de la lune, se vautrerait dans leurs tripes et leurs restes avec délice, se délecterait de leurs ultimes hurlements et en rajouterait une couche en faisant durer le plaisir - pour lui, le martyr, pour eux - si sa frénésie meurtrière ne le conduisait pas à les démembrer sur le champ. Ou à les gober. Ou les piétiner. Ou tout ça en même temps. La vie, enfin, la mort, surtout, était tellement pleine de possibilités !
    Donc, oui, on pouvait le dire, c'était effectivement la première fois que Guernica se sentait aussi... contrit ? Oui, contrit devait être le mot - même si les mots, Guernica ne les connaissait pas vraiment. Il avait l'impression d'être faible. Faible, face à ses émotions. Il ne savait même plus s'il devait les faucher ou les dépecer tant les sentiments contradictoires se bousculaient dans sa tête depuis bien longtemps dénudée de toute parcelle de chair !
    Prenons cette fille, par exemple, là. Cette espèce de sainte nitouche chialeuse avec ses grands yeux bleus et sa blouse d'apprentie urgentiste tout juste bonne à ne pas toucher les bords en retirant la pomme de la glotte de ce putain de dessin trop moche sur le plateau de jeu de Dr. Maboul. Eh bien cette fille, elle l'énervait. Elle l'énervait déjà parce qu'il avait failli lui arracher un bras tout à l'heure, et putain, ce que ca lui avait fait du bien, elle l'énervait parce qu'elle avait l'air du parfait petit ange et que lui n'aimait pas les parfaits petits anges, elle l'énervait parce qu'elle était typiquement le genre d'individu faible qui aurait selon tout bon sens dû clamser en premier sous ses crocs et ses griffes et ses crocs et ses griffes et ses crocs et ses griffes encore-et-encore-jusqu'à-ce-qu'il-ne-reste-plus-d'elle-qu'une-flaque-de-sang-éparse-et-quelques-mèches-de-cheveux-encore-reliées-pourquoi-pas-à-un-bout-de-scalp-s'il-se-sentait-d'humeur-à-la-jouer-danse-avec-les-loups et ca lui foutait grave les boules parce qu'à son goût il n'y avait plus aucune justice en ce monde. Et ne parlons pas, encore, de l'autre brunasse pleine de cicatrices qui osait penser qu'elle pouvait ne pas broncher face à sa toute puissance à Lui, Maître de ces lieux, Seigneur de ce Château, Dieu incontesté et incontestable de cette galerie marchande ! Tout comme ces deux infinis connards qui étaient venus se frotter à lui à l'armurerie et qui refusaient de se laisser BOUFFER maintenant qu'ils avaient l'occasion de s'offrir un petit dating dans les règles, ou cette ROUQUINE A LA CON QUI GRELOTTAIT COMME UN PUTAIN DE CABOT ÉPILEPTIQUE EN PLEIN HIVER EN CHIALANT ET EN OSANT LUI ENVOYER DU LIQUIDE DESSUS, OU ENCORE L'AUTRE GROGNASSE AVEC SA MECHE JAUNE DE MERDE, OU POURQUOI PAS CES TROIS CONNARDS QUI LUI TIRAIENT DE LA CAILLASSE DESSUS AVEC LEURS LANCES-PIERRES QU'ON AURAIT CRU TOUT DROIT SORTIS DE LA GUERRE DES BOUTONS, OU MEME CET ESPECE DE DEMEURE AU BANJO QUI NE TROUVAIT RIEN DE MIEUX A FAIRE QUE DE JOUER AU FUNAMBULE SUR LE REBORD DU TOIT DURANT SON FESTIN, OU L'AUTRE PETASSE SM AVEC SA TEINTURE DEGUEULASSE ET SON CHIEN COURT SUR PATTES A QUI IL AURAIT BIEN PETE LA COLONNE VERTEBRALE EN DEUX, OU CETTE NAINE MUETTE QUI OSAIT SE CROIRE PLUS MALIGNE QUE LUI, OU L'AUTRE GROS NIAIS AMOUREUX TRANSI DE MISS SAINTE NITOUCHE QUI SE LA JOUAIT KICK-ASS AVEC SON BATON DE MERDE, OU LA PETITE MOWHAWK A LA CON AVEC SES YEUX BLEUS DE PETASSE, OU MEME...
    ... ce vieillard, là.


    Guernica cessa de s'agiter en tous sens pour soudainement s'immobiliser, face à l'homme qui se tenait face à lui. Une vague douleur sembla pulser dans son crâne, comme un souvenir qui aurait dû se rappeler à lui, mais semblait trop étouffé par toute cette rage et cette maladie qui lui dévoraient l'âme pour parvenir à s'imposer dans sa mémoire. Il l'avisa un instant.
    Tous deux, Homme et Bête, Bête et Homme, se jaugèrent ainsi pendant une éternité qui n'appartint qu'à eux. Guernica vit dans les prunelles froides de cet homme, ce leader, une douleur que seules les bêtes pouvaient comprendre. L'homme, lui, en plongeant au plus profond des iris luisants de la créature, ne vit plus qu'une furie dévastatrice et une colère indomptable. Et puis comme les éternités ne duraient pas, comme chaque chose en ce monde avait une fin, même les plus belles, même les plus terribles, tous deux s'élancèrent l'un vers l'autre de concert.
    Guernica, le souffle rauque, la gorge brûlante, ouvrit grand ses mâchoires infernales mais ses dents claquèrent dans le vide.
    Une seconde de plus et quelque chose d'infiniment petit, quelque chose de misérablement minuscule, quelque chose qui aurait dû être tout à fait négligeable, face à tant de puissance et tant de brutalité, effleura son dos.
    Une nanoseconde de plus et tout devenait confus autour de lui.
    Une microseconde supplémentaire et jamais il n'avait eu aussi mal.
    Guernica hurla mais l'on ne sut si c'était de douleur ou de rage. Son champ de vision était brouillé par des flammes ardentes et il eut tout juste le temps d'entendre une nouvelle détonation que quelque chose venait transpercer l'épais cuir qui gardait ses côtes et contraignait un filet de sang à couler de son poitrail.
    Espèce de con, aurait pensé Guernica s'il en était réellement capable. Je n'ai plus le moindre organe fonctionnel. Je ne tiens debout que par un pur miracle de la nature. Ce n'est pas en me criblant de plomb que tu pourras m'avoir.

    Et comme la folie n'était que plus grande, et comme Guernica perdait le contrôle, il se mit à courir en tous sens. Il happait tout ce qui se trouvait sur son passage, enflammant les goules, les broyant sous ses pattes ou sous ses crocs. Entre deux flammes, il aperçut la silhouette de l'autre saloperie de rouquine, qui gisait sur le sol. A côté d'elle, une goule. Peut-être quelqu'un d'autre. Il ne savait plus trop bien. Guernica n'hésita pas une seconde et s’élança dans sa direction, redoublant de vitesse et de vivacité. Un aboiement lugubre monta de ses entrailles.
    Dégage de là, putain de macchabée, semblait-il hurler. Celle-là, c'est moi qui me la ferai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang
Dealer de caddies
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 27

Feuille de personnage
P.U.F.: Jackspirit
Relationship:
Cash: 112

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 17:29

Ça y est la bête s'enflamme. Alors qu'à l'instant même, une horde de zombies tente de venir participer à la fête. Allez-y les bouffeurs de chaire, pointez vous, plus on est fous plus on rit non ? Wolfgang observait la scène depuis sa planque située quelque peu en hauteur. Il s'était retenu maintes fois de descendre de là pour aider tout le monde. Mais il devait s'en maintenir au plan. Il aurait été con d'agir avant l'heure et de crever à cause d'une envie de sauvetage héroïque. La vague de chaleur le fit reprendre ses esprits. C'était le moment d'agir. Il arme son fusil d'assaut et vise la bête. Difficile de viser à côté vu la taille de la cible. Cependant, Guernica relativement énervé après tout ce qu'ils avaient pu lui faire subir, courait en tous sens, tel un chien fou. Wolfgang prit le temps de bien viser et lorsqu'il vit le monstre s'arrêté, son regard rivé sur une éventuelle proie, il tira. Par rafales il tira sur sa cible, il fallait le faire tomber du toit à tout prit, jusqu'ici ils n'arrivaient qu'à l'énerver d'avantage. C'était à croire que rien ne pouvait le blesser réellement. Après tout c'était un monstre mort-vivants comme les goules non ? Peut-être avait-il un point faible... Mais il était bien trop tard pour se pencher sur la question. L'australien continua de tirer sur la bête, tirant aussi sur les goules restées sur le toit et qui n'avaient pas été piétinées par Guernica. Même si au départ les balles avaient du mal à toucher leurs cibles, le jeune homme prenait enfin l'arme en main et faisait mouche avec aisance. Ce qui arrivait même à l'étonner. Il tira de nouvelles rafales sur le monstre alors qu'il se jetait tout droit sur une rescapée, même si les tirs ne lui faisaient pas grand chose, ça pourrait au moins le distraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Pot d'fleur.
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 20

Feuille de personnage
P.U.F.: Eredhys
Relationship:
Cash: 1

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 17:49

    Du changement.
    Les actions avaient continué de s’enchaîner peu après son arrivée : des cris, davantage de blessés, la tête blonde de Morgan qui apparaissait enfin, et plein d'autre choses. Puis l'Enfer se déversant sur terre. Des goules par dizaines, plus nombreuses que jamais, que vomissaient la cage d'escalier en sur-nombre, et que certains essayaient de contenir. Il vit Morgan esquiver les ongles jaunis et bloquer la porte, empêchant un nouveau flot de cadavres ambulants de les envahir. Le chaos régnait de plus en plus sur le toit. Incapable de s'y tenir, Max fit un bond vers l'avant pour s'éloigner du toit et foncer vers les goules afin d'aider les autres rescapés à s'en sortir lorsqu'il aperçut Lorentz. Le vieux venait enfin remplir la tâche qu'il s'était réservé, désormais que l'abomination reluisait d'alcool. L'affrontement ne dura que quelques secondes, mais Max eut le temps de voir Guernica foncer sur le marine, manquer de le happer alors que le vieil homme se jetait sous son ventre rouge et craquait son allumette. Tout s'enflamma en une seconde.
    Guernica n'était plus qu'un immense brasier ardent, les mâchoires puissantes du feu tentant de l'avaler dans le gouffre avide de leur chaleur. Il n'aurait jamais cru que gueule plus grande que celle de Guernica eut tenté de l'avaler, mais il en avait la preuve désormais : les langues enflammées dansaient et enrageaient la bestiole qui poussa un long cri à la fois rauque et strident. Et il était de plus en plus fou.

    Remerciant le réflexe qui l'avait fait saisir son banjo, Max dut se détourner du spectacle pour asséner un violent coup de banjo à une goule qui avait rampé vers sa jambe. Il se débarrassa des restes d'un coup de pied et la carcasse dégringola du toit. Soudant, son attention fut portée par une chevelure de feu, et encore une fois tout alla trop vite. Guernica entamait un virage, enragé, plus furieux que jamais, véritable torpille enflammée. Sa gueule ouverte se dirigeait vers Roxanne, au sol et visiblement incapable de se relever, alors que Wolfgang avait armé son fusil et tirait pour tenter de lui détourner l'attention. Mais vu la folie furieuse du monstre, les quelques balles qui le transperçaient ne l'importait pas outre-mesure. Max sut que s'il hésitait une seconde de plus, elle mourrait, consumée par des crocs sanglants et le brasier dévorant que semblait arborer fièrement la bête. Elle était déjà assez dangereuse comme ça, et maintenant, l'odeur de chair brûlée ne semblait même pas indiquer si cela la faisait vraiment souffrir.
    Max bondit en avant et saisit la rousse sous les aisselles. Heureusement, elle n'était pas très lourde et il la tira de toutes ses forces vers lui, manquant peut-être de délicatesse, mais il valait mieux un bon gros bleu plutôt que la mort. Il la tira de justesse de la trajectoire de l'horrible bête, perdit l'équilibre et s'effondra à quelques centimètres du bord, à bout de souffle, roulant sur lui-même une dernière fois pour protéger la blessée de son corps. Jouer les héros n'était pas son occupation première, mais il ne pouvait pas simplement la laisser se faire fracasser comme ça.

    Elle avait l'air blessée, mais pour l'instant, le mieux qu'il puisse faire était de rester par-dessus elle en attendant que le souffle de chaleur passe et que les balles arrêtent de siffler au-dessus de sa tête.

_________________


    • Max Greyback.
    L'Homme au Banjo.


    © lanimalu
    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeva
Apprenti boucher
avatar

Messages : 345
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 23
Localisation : Partout pour Sergen · En train de fouiller pour Agape~

Feuille de personnage
P.U.F.: Aeva/Susu
Relationship:
Cash: 340

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 18:05



    Sergen avait été là.
    Il avait été là depuis le début mais n'avait pas agit, simplement. Par discipline pure et par manque de connaissance des événements, il n'était aller à la rencontre de Lorentz ni des autres pour avoir une rôle à jouer dans la bataille du jour... Et quand il avait vu Guernica, il s'était effectivement demandé ce qu'il pouvait bien faire, la bête avalait les armes comme des cures dents et envoyait par dessus bord les autres. Son intelligence était indéniable par rapport aux humains verts qui se déplaçait lentement voir statiques sur le bord des magasins de Sun City. Sergen avait été pantois, et n'avait pu se lancer dans la bataille. Puis les événements s'étaient enchaînés d'une façon peu désorganisée et douloureuse, mais très rapide presque simultané. Ce monstre avait des réflexes immondes et multipliait les attaque d'une façon hallucinante. Sergen avait plusieurs fois avaler sa salive pour ne pas montrer son dégoût et que Guernica l'intimidait quand même quelque part.
    Il se demandait vraiment s'il avait autant de courage que tout ceux qui s'étaient lancés contre lui sans même se poser de questions, par pur obéissance ou par instinct de survie. Lui avait trop de pensées parasite, tout tournait dans sa tête et venait le perturber. Trop de choses... Et ça qui s'y ajoutait, et ne pas faire parti des choses ne devait rien arrangé. Il se remettait en cause et doutait horriblement. Il laissait filer les minutes, et toutes s'égrainaient au vent. Time flew away comme les english disent. Il se sentait coupable de ne pas agir, mais il ne savait que trop bien que les actions individuelles ne faisaient que perturber. Surtout dans un cas où un plan avait été pré-établi. Et une action kamikaze n'avait en moyenne qu'une chance sur je ne sais combien de réussir, autant dire quasiment impossible.

    Puis une rousse se fit mettre au sol.
    Un mec aux cheveux bruns était arrivé, et avait entamer de prendre la petite rousse par les épaules, pour tenter de sauver la petite. Le sang de Sergen ne fit qu'un tour, et lui aussi se mit à agir, il sorti de sa planque (loin de tout) et couru droit dans la direction "opposée" des deux clampins vulnérables, et compta sur son entière expérience à savoir viser car il visait bien, TRÈS bien. Et une fois à une position convenable, et puisant dans ses ressources profonde pour tenter d'avoir accès à son expérience, Sergen sentit soudain qu'il savait le faire, ça l'arrangeait dans cette situation précise. Merci cerveau. Sergen attrapa la bouche d'aération tombée au sol, et d'un mouvement bien exécuté, l'envoya vers la tête de Guernica, visant les yeux, s'il pouvait. La bête distinguerait un object non indentifié volant et cela pourrait l'énerver et l'amené vers lui plutôt que vers les deux autres.
    Un fois le crime perpétré, Sergen se mit à courir dans la direction opposée, toute son endurance fut mise à rude épreuve, mais le géant d'un mètre quatre-vingt treize s'en remettrait, il avait connu pire, sans doutes~
    Il courra, donc.
    Et pria intérieurement.


Dernière édition par Susu' le Mer 24 Juil - 18:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela.
Apprenti boucher
avatar

Messages : 371
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 23
Localisation : Perdue.

Feuille de personnage
P.U.F.: Ninetales
Relationship:
Cash: 95 + 13

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 18:05



    • C'était un beau bordel.

      Le bras d'Angela avait cessé de saigner, et elle lanca la compresse usagée dans un coin du toit tout en se mettant accroupie et en regardant du coin de l'oeil Engel et Lily-Rose. Cette dernière avait été amenée à l'arraché par Nathan, mais l'étudiante n'avait pas eu le temps d'aller le voir et de lui parler. Elle espérait juste qu'il s'en sortirait...les bouteilles d'alcool volaient, et soudain, Lorentz passa comme une fusée sur le toit.

      Jetant un regard à la vétérinaire qui se débrouillait bien, Angela se dit qu'elle pouvait observer la scène qui se déroulait sous ses yeux. En mode carrément badass, Lorentz enflamma Guernica avec toute la classe et tout le talent digne du chef de la bande de bras cassés improvisés qu'ils formaient...provoquant ainsi une sorte d'immense explosion sur le toit. Le souffle plaqua la jeune fille au sol, mais un bruit soudain lui fit relever la tête.

      Des zombies.

      Une horde de zombies pénétrait sur le toit...mais Morgan prit les choses en main. Il réussit à cantonner une bonne partie des goules derrière la porte et à barricader cette dernière. Bien. c'était toujours ça en moins. C'est le moment que choisit Fox, une petite rouquine...pour se laisser blesser au ventre par une goule. Soudain agacée par le taux d'abrutissement moyen de l'humain lambda qui se croyait génial, elle commença à s'élancer vers elle...mais Max, sorti d'out of nowhere, se chargea de la sauver, l'enlevant sous le nez d'un Guernica absolument terrifiant.

      Il 'était là, ses mâchoires claquant, tentant de brûler tout ce qu'il pouvait ; il emporterait dans la mort autant de réfugiés qu'il était possible, et sa fureur ne semblait pas avoir de limite. Se forçant au calme, elle retourna à sa mallette et saisit de l'antiseptique en spray -il piquait moins que l'alcool mais était moins efficace-, un rouleau de bandages et une compresse. Tout ça dans les bras, elle courut aussi vite qu'elle le pouvait, pliée en deux, et finit par arriver au niveau de la bouche d'aération où Nathan était. Il semblait sonné mais il était en vie. C'était au moins ça.

      Toute timidité envolée, Angela en devenait presque autoritaire. Mais c'était plus la peur qui la motivait qu'une vraie colère. Elle ne voulait pas le perdre.

      " Montre moi tes blessures. Si tu retournes au combat avec des bras pareils, c'est l'anémie qui te tuera avant Guernica. "

      Stressée, se forçant à ne pas trembler, elle le fixait intensément. Elle attendait qu'il lui montre ses blessures de lui-même ; elle craignait, si elle lui attrapait la main ou les poignets, qu'il le prenne mal et se dégage en se considérant comme JE PEUX ME BATTRE AHA avant de se faire latter.

      " Et ne me dit pas d'aller m'occuper des autres, car parmi les blessés actuels tu es le seul pour qui je puisse faire quelque chose. "

      Pour ce qu'elle en avait vu, Fox était trop amochée pour ses soins de base. Il lui faudrait beaucoup plus de temps, et encore...Angela n'était même pas sûre que la rouquine en réchappe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farewell-midnight.deviantart.com
Darky
Sulfateuse
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 20
Localisation : Neverland ♥

Feuille de personnage
P.U.F.: Darky
Relationship:
Cash: 20

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 18:29





Ca s'activait trop autour d'elle. Engel avait du mal à se concentrer sur ce qu'elle faisait. Elle tenta néanmoins de s'appliquer dans les soins de Lily. Quand elle sentit la jeune femme se tendre, elle lâcha un "shht" pour tenter de la calmer, même si ça ne servirait à rien. Bientôt, elle eut désinfecter le dos, quand elle entendit:
- Oh. Putain.

La vétérinaire regarda par dessus l'épaule de Lily et vit les Goules rentrer en masse. Oh putain, ouais, c'était la bonne expression. Ne perdant quand même pas le fil, la jeune fille continuait à désinfecter les plaies, et quand ce fut fini, Lily souffla:
- Je t’en prie Engel, fais vite. Les goules ont débarqué…
- Je sais, je sais, redresse-toi je vais te bander la poitrine.
Aussi tôt dit, aussi tôt fait, elle saisit l'anti-sceptique, vaporisa et mit une compresse qu'elle étira pour poser sur les blessures au dos de Lily; elle attrapa les bandages pour tenir le tout. Elle fit bien attention à couvrir les seins de Lily, son soutif étant en lambeaux, elle allait avoir du mal à se battre. Prenant soin de bien couvrir toute la blessure, Engel passa devant Lily pour appliquer une autre compresse sur sa blessure à la tête. De nouveau, elle prit les bandages pour faire une sorte de pansement autour de la tête de Lily. Bientôt elle ressemblerait à une momie. Ca aurait été marrant dans d'autres conditions. Elle répéta l'opération sur les doigts de la jeune femme et ordonna par la suite:
- Aller, rhabille-toi, mais ne force pas trop s'il te plait.

Là bas, Guernica s'était mit à flamber. La bataille voyait le finalement le bout du tunnel. Bientôt Guernica ne sera que poussières en bas de ce foutu centre commercial.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.darkness-the-wolf-60.deviantART.com
Nathan.
Complete Nerd.
avatar

Messages : 384
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 25

Feuille de personnage
P.U.F.: Siumi.
Relationship:
Cash: 15+10

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 18:35

    >> Tout allait trop vite et Nathan ne comprenait plus trop.

    Les goules avaient débarqué sur le toit. Les coups de feu résonnaient à ses oreilles et le sang continuer de ruisseler de ses plaies, Guernica rugissait, changeant sans cesse de cible. Nathan se releva, s'aidant de la grille d'aération. Lorentz venait d'entrer en action.
    Un explosion retentit dans l'air tandis qu'une vague de chaleur balayait la surface du toit. Et le renvoya au sol, les fesses en avant.

    Nathan secoua la tête, hébété. Devant lui, à quelques mètres, une boule de feu s'agitait dans tous les sens en poussant un rugissement colossal, si puissant que Nathan en eut mal au crâne. Il ne savait pas vraiment quoi faire, jusqu'à ce qu'un mouvement à la lisière de son champs de vision n'attire son attention. Putain. La rousse s'était fait avoir. Il ne la connaissait pas assez et il avait l'esprit trop confus pour se souvenir de son prénom. Il voulut se précipiter, mais Max le devança. Pour une fois que Banjo-man servait à quelque chose... Il tenta quand même de se relever, et parvint cette fois ci à rester ses ses jambes assez longtemps pour faire le point.

    L'effort lui faisait perdre du sang, et il ne savait plus trop ou il en était. Le sang battait à ses oreilles. Guernica poussa un rugissement à glacer le sang de Sauron, Dark Vador et Voldemort réunis. Et puis Angela se matérialisa devant lui.
    Cette fois ci, Nathan ne sourit pas comme un con et se contenta de la regarder.
    Mais qu'est ce que tu fous là ? JE VOULAIS TE DIRE JE T'AIME AU CAS OU ON CRÈVE LA TOUT DE SUITE ! Retourne à l'abri ! T'as pas d'armes ! Si tu meurs jte tue ! MAIS ? MAIS ?

    Il n'eut pas le temps de dire une seule de ces phrases, car la brune le devança d'un ton autoritaire qu'il ne lui connaissait pas.

    -Montre moi tes blessures. Si tu retournes au combat avec des bras pareils, c'est l'anémie qui te tuera avant Guernica.

    Il y en a d'autres plus important, je peux encore me battre !
    Là encore, pas le temps.

    -Et ne me dit pas d'aller m'occuper des autres, car parmi les blessés actuels tu es le seul pour qui je puisse faire quelque chose.

    Et Nathan de tendre les bras sans répondre. Il fixait Angela qui s'occupait de lui, songeant brièvement qu'il devrait se blesser plus souvent. Un nouveau rugissement lui fit tourner la tête.
    Morgan avait réussi à bloquer la porte. Les zombies n'arrivaient plus, même si l'escalier de service, déjà bien amoché par Guernica, était désormais condamné à jamais. Vu la quantité de goules derrière, ont ne pourrait plus jamais y passer. Tant pis.

    Et puis, alors qu'il pensait avoir fait le tour, un mec blond balança tout simplement une grille d'aération arrachée dans la gueule de Guernica. Ah ouais, comme ça. Nathan regarda, admiratif, la grille de plusieurs kilos décrire une jolie courbe dans le ciel. Ce mec était un putain de géant. Le jeune homme grimaça sous les soins d'Angela, son attention allant de la jeune fille aux combats, des combats à la jeune fille. Il voulait rester ici à se faire dorloter, mais il ne pouvait pas non plus rester là alors que ses camarades risquaient leur vie pour tuer cette abomination. Une fois soigné, il irait au bord du toit pour l'appater. Ses jambes marchaient encore bien, et il pensait l’avoir suffisamment agacé pour que Guernica ait particulièrement envie de le buter.

_________________
Nathan & Keeva & William




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guernica
Newbie
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 18:55


    PUTAIN DE MERDE.

    Quelque chose passa en éclair juste sous son nez, tandis qu'il sentait comme des piqures d'insecte sur son flanc, et la rousse échappa de peu au gouffre béant qui stagnait dans le fond de ses deux immenses mâchoires, et ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Totalement hystérique - car extrêmement frustré -, Guernica freina brutalement, dérapant, ses longues griffes creusant de larges sillons dans le béton qui coulait le sol, patinant pour tenter de contrer la vitesse d'entraînement qui l'empêchait de bifurquer comme il le voulait, quand il le voulait. Fermement décidé à régler leur compte aux deux apérivrais qui pissaient le sang, il les chercha du regard, à demi aveuglé par les flammes, terminant de freiner, fauchant quelques goules au passage, tandis que d'autres prenaient feu sur son chemin mais n'en arrêtaient pas pour autant de tendre leurs longs membres désormais à demi cramés vers les survivants. Le feu se propageait petit à petit, de goule en goule, et si Guernica avait été du genre nostalgique, il se serait rappelé Le Roi Lion II, enfin, si Guernica avait jamais vu Le Roi Lion II. Tournant la tête à droite et à gauche avec vigueur, percutant des corps dont il n'aurait su dire s'ils étaient vivants ou non au passage, il n'eut pas le temps de retrouver ses deux cibles qu'un énorme tas de ferraille lui arrivait à la gueule.
    Faisant volte-face d'un bond, Guernica avisa alors une espèce de mastodonte qui le contemplait en mode Chef dans One flew over the cuckoo's nest et cela lui donna une fulgurante envie de brochette de colosse.
    Guernica écumait.
    Guernica en avait marre.
    Guernica était fou de rage.
    Et Guernica avait de surcroît tellement faim.
    Extrêmement irrité, il grogna à l'adresse du géant. Alors cette espèce de montagne de rumsteck osait le défier de la sorte. Il en avait carrément oublié ses deux cibles initiales. Désireux de lui prouver à quel point il avait l'intention de lui arracher les membres, il racla le sol de ses griffes. Puis partit dans un grand galop.
    Mais il ne chargea pas tout de suite.
    Désireux de prouver sa force à ce satané enfoiré, et aussi parce qu'il avait littéralement besoin de brûler un sur trop d'énergie, Guernica fit un tour de terrain. Il envoya valser une myriade d'autres corps et défonça violemment la porte barricadée par Morgan plus tôt. Celle-ci fut arrachée de ses gonds, au même titre qu'une partie du béton qui en gardait l'encadrement, tandis que le bâton de shaolin explosait en une multitude d'éclats de bois. De nouveau les goules purent entrer en masse.
    Et enfin, enfin, lorsque ce fut fait, Guernica pivota, et fonça sur Sergen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.
avatar

Messages : 1334
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   Mer 24 Juil - 19:08

    Le noir s'éclipsa lentement. Sans doute parce que la température venait de monter d'un coup.

    Jacob était étendu sur le sol, un peu plus loin. Son nez et sa bouche saignaient abondamment - au même titre que son torse, et apparemment que son bras, et... oh, merde, mieux valait ne même pas penser à faire un état des lieux - et sa chemise partait en lambeaux. Ses cheveux, collés entre eux par le sang, semblaient s'agripper à son visage, à sa nuque, à...
    ... il avait envie de gerber.
    Portant sa main à sa bouche, il retint un violent haut-le-coeur, bourrinant pour réussir à se remettre à quatre pattes. Une violente douleur lui scia le crâne. Il parvint difficilement à ne pas vomir.
    De toute évidence, il avait perdu connaissance après son dernier assaut contre Guernica.

    Mais il était toujours en vie.
    Difficilement, lorsque tout cessa de tanguer autour de lui, il parvint à tourner la tête en direction du carnage.
    Il eut de nouveau envie de gerber.
    Une horrible odeur où se mêlaient putréfaction avancée et viande cramée flottait dans l'air, asphyxiante. Lorentz se tenait là, un peu plus loin, et canardait apparemment Guernica avec ce qui ressemblait à un fusil à pompe. Les survivants, tous plus ou moins - voire sacrément - amochés, étaient totalement éparpillés. Et la population de ce Toit avait drastiquement augmenté : il y avait des goules partout. Horrifié, Jacob resta un temps là, totalement immobile, sans réellement comprendre. Il ne reboota réellement que lorsqu'il vit Guernica - transformé en Torche, et un animal pareil aurait fait fureur lors de la course pour enflammer le truc aux jeux olympiques - charger comme une furie en direction d'un homme d'une taille visiblement affolante, de toute évidence bien décidé à le bouffer.
    D'une façon presque mécanique, Jacob se remit debout - il eut le temps de s'écraser au sol deux fois avant de tenir à peu près sur ses pieds - et se dirigea à grand peine en direction du rebord. Il n'y voyait pas grand chose. C'était très flou, et quand ce n'était pas flou, c'était rouge, ou plein de papillons noirs, voire les deux en même temps, pour ne pas dire les trois. Aucune idée de l'endroit où pouvaient être les toréadors. Submergés par la vague de zombies, peut-être.
    Pourtant, ils ne pourraient pas aborder le problème des goules qui débarquaient d'il ne savait où - il ne pouvait plus vraiment réfléchir, à ce stade - tant que Guernica continuerait de tourner ici. Il fallait le faire tomber du toit.
    Se postant finalement au niveau du rebord - et songeant que la probabilité pour qu'il tombe était... non, mieux valait ne pas y penser, il avait déjà le vertige, n'aggravons pas la situation -, il essaya de se redresser un peu, pour se faire voir. Puis, portant deux doigts tremblants à ses lèvres, il répéta ce geste qu'il avait effectué un certain nombre de fois depuis qu'il avait fait l'acquisition d'un chien.

    Il siffla.
    Le sifflement déchira l'air, strident, puissant.
    Et au cas où cela n'aurait pas suffi... eh bien, il siffla encore. Et il sifflerait autant de fois qu'il le fallait.
    Il n'en était plus à ça près.

_________________
black#eebfa3#513C52
CasierRP


Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ GUERNICA ] Red Monster Supérette.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ GUERNICA ] Red Monster Supérette.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» GTA V le topic
» problème armure rang supérieur
» Armure rang supérieur
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Nouvelles images de Monster Hunter 3rd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: Paperasse. :: Topics Importants-
Sauter vers: