Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 'Till there's nothing left standing… [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily-Rose
Apprenti boucher


Messages : 357
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Chinkara - Meikiro
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: 'Till there's nothing left standing… [LIBRE]   Dim 29 Juin - 18:32


Depuis que Logan avait disparu elle ne savait où, Lily avait pris en charge Oswin, sa chienne. Et cela faisait un bon moment qu’elle était agitée. Elle n’avait pas tout de suite compris pourquoi, n’étant pas vraiment habituée aux animaux de compagnie. Puis, en prenant l’air sur le Toit avec elle, la jeune femme avait compris pourquoi. Des nuages noirs s’amassaient dans le ciel, le vent soufflait de plus en plus fort. Ils allaient bientôt faire face à une tempête. Une très grosse tempête. Elle en avait passé du temps en vagabondage, alors, elle savait ce que cela augurait. Cependant, elle avait un mauvais pressentiment.

Elle regarda autour d’elle. Il risquait d’y avoir du verre brisé. Les fenêtres du dortoir risquaient de céder. Il fallait se préparer au pire, couvrir les possibles points d’entrée d’air. Une tempête, cela pouvait durer des jours. Et en Californie, elles pouvaient se révéler très violentes. Elle sauta alors sur ses pieds, ajustant son haut en frissonnant. Elle enfila un pull, se frotta les mains et dit à Oswin, d’un air déterminé :

« Au boulot Oz ! Cet endroit ne va pas se sécuriser de lui-même. »

Elle attrapa une chaise, se percha dessus et commença à vérifier le vitrage. Il était double. C’était une bonne chose mais il fallait tout de même éviter tous risques. Il fallait tout protéger. Si le vent de la tempête réussissait à entrer, ce serait la pagaille. Quand elle verrait l’un de ses compagnons d’infortune, elle pourrait lui dire qu’il fallait tout mettre en sûreté. Des planches auraient malheureusement été inutiles, la pièce étant en béton, personne n’aurait jamais su planter un quelconque clou dans le mur. Il fallait trouver autre chose. Et vite.

La jeune femme sursauta en entendant un pot se briser sur le toit. La serre allait être réduite à néant. Ce serait comme après le passage de Guernica, tout serait détruit. Ils ne pourraient pas bouger quand tout se déclencherait. Il fallait donc qu’elle puisse avertir tout le monde pour que des kits de survie soient faits. Il faudrait trouver une pièce sans fenêtre, pour que tout le monde soit protégé, même si elle doutait que cela soit possible. Les centres-commerciaux californiens étaient réputés pour être très lumineux. Lily se demanda s’il y avait une cave. Il devait probablement y en avoir une pour le gaz, l’électricité, etc. Cependant, déplacer tout le groupe, des vivres et quelques couvertures du troisième jusque tout en bas semblait périlleux.

Elle soupira, elle ne savait pas vraiment quoi faire. Où commencer. Quand il y avait une tempête, avant, elle se cachait dans un entrepôt avec Louis. Ils attendaient que ça passe. Parfois ils jouaient aux cartes. Une fois, ils s’étaient caché dans un tube en métal de construction, et un arbre s’était abattu sur le bâtiment qu’ils squattaient. Ils avaient été coincés jusqu’à ce que les pompiers arrivent, et les emmènent faire quelques tests à l’hôpital. Ils s’étaient très rapidement éclipsés après avoir volé deux tubes d’antidouleur et Louis une seringue de morphine.

Elle ne l’avait jamais jugé, elle ne le ferait pas. Elle-même prenait de temps de temps de la drogue et ils n’avaient jamais eu de problèmes avec cela. Elle n’avait rien pris depuis si longtemps. Parfois, dans ses moments noirs, elle rêvait d’un bon joint pour se détendre. Mais elle n’y toucherait probablement plus jamais. Et elle le savait. Elle secoua la tête, chassant ses souvenirs, quelqu’un venait d’entrer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: 'Till there's nothing left standing… [LIBRE]   Mar 1 Juil - 18:18



    Aujourd'hui, elle n'avait pas envie de sortir. Mais plutôt de rester dans le Refuge, ce qui était assez rare. Elle n'avait pas eu la foi d'aller voir Lorentz pour lui demander ce qu'elle pouvait faire, et tentait plutôt de trouver quelqu'un qu'elle pourrait aider à réaliser ce que ledit Lorentz lui avait justement demandé de faire. Il aimait autant les tâches futiles que les travaux titanesques. Alors un peu d'aide n'était jamais de trop, dans le deuxième cas. C'est donc ainsi qu'elle entra dans le dortoir.

    Elle se dirigea vers Lily qui s'affairait, debout sur une chaise, bricolant les fenêtres derrière lesquelles un ciel charbonneux se profilait. Storm is coming -et pas winter.

    Elle s'approcha vers elle en prenant soin d'être un peu bruyante, ce qui n'était pas très compliqué -elle était plutôt boulette de nature- afin de ne pas surprendre la jeune femme qui semblait perdue dans ses pensées. Ici, tous avaient un monde intérieur qu'ils protégeaient plus qu'avait "la catastrophe", et elle le respectait assez pour ne pas en sortir Lily du sien trop brusquement.

    « Pouët ! T'as besoin d'aide ? »

    De toute façon, elle resterait quand même pour aider, mais si Lily ne le souhaitait pas, elle ferait juste autre chose, genre, les lits, dont les draps trahissaient, par leur état d'enchevêtrement ou non du caractère de leur propriétaire. Elle confessait que le sien était l'un des plus brouillons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose
Apprenti boucher


Messages : 357
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Chinkara - Meikiro
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: 'Till there's nothing left standing… [LIBRE]   Mar 15 Juil - 17:56


Entendant un peu de bruit, la brune se retourna. Elle sourit. En voilà un peu d’aide. Ce fut d’ailleurs elle qui proposa la première.

« Avec plaisir ! Je crois qu’on doit se préparer au pire. Pas sûre d’avoir déjà vu quelque chose de semblable. J’ai un mauvais pressentiment… »

C’était vrai, elle ne le sentait pas. L’agitation d’Oswin le prouvait. Tout le monde disait que les animaux avaient un genre de sixième sens, non ? En tout cas, mieux valait trop de précautions que pas assez. Ils allaient probablement être confinés au Refuge jusqu’à ce que tout se calme.

« J’espère que cette tempête ne causera pas trop de dégâts, on a assez d’ennuis comme ça. Et dire que tout ce qu’on a reconstruit après Guernica, comme la serre, risque d’être re-détruit… On ne peut pas appeler ça un bon karma ! »

Elle rit un peu, termina par un sourire, s’affairant sur son perchoir pour sécuriser le dortoir, les fenêtres. Les murs tiendraient évidemment mais elle n’en était pas si sûre pour les vitres. Un vent un peu trop violent, un arbre qui tombe et ça devient un cauchemar d’affronter un orage, un tempête. On ne sait plus ou donner de la tête, on cède à la panique. Ce ne serait bon pour personne. Le moral était déjà assez bas comme ça. Mieux ne valait pas envenimer les choses.

« Oz, du calme ! »

La chienne aboyait en regardant par la fenêtre. Elle devait être un peu paniquée. Lily descendit de sa chaise, s’approcha de l’animal, et le prit dans ses bras, caressant doucement son dos, comme elle le ferait avec une autre personne. Considérant que cette autre personne ait gagné son amitié. Pas si facile pour cette louve solitaire. Elle laissait rarement entrer les gens dans son cœur. Car bien trop souvent, ils le réduisaient en bouillie. Son père l’avait abusée, frappée, sa mère était morte, son frère… Elle était partie, il la détestait sûrement. Puis c’était au tour de Louis. Lui avait été arrêté. Et pour finir, Logan… Lui était parti sans se retourner. Elle avait donc quelques trust issues.

Parfois elle se sentait seule. Mais c’était ça de survivre. Et puis, elle avait Oswin pour lui tenir compagnie. C’était mieux que rien, et les chiens étaient plutôt fidèles. Elle préférait encore s’attacher à l’animal qu’à une autre personne. Pas pour ça qu’elle était antipathique avec les autres, au contraire, elle accordait simplement difficilement son amitié.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: 'Till there's nothing left standing… [LIBRE]   Lun 21 Juil - 18:24



    Ranger, pour commencer, serait pas mal. Elle rassembla les couvertures qui traînaient en boule dans un coin, les plia pour les poser dans un autre coin - elle n'était pas vraiment efficace niveau rangement, on l'aura deviné - puis s'attaqua au mobilier. L'idée était de renforcer les fenêtres, probablement, et de rendre l'endroit facilement évacuable tout en le laissant un peu confortable -il commençait doucement à l'être, ce qui n'était pas du luxe.

    ─ Nous manque plus que la radio hispanisante et nous voila les parfaites conchitas-ménagères.

    C'était surtout vrai pour elle, en fait, étant donné sa couleur -discrimination ;1 ─ Mythri;0 - et le fait que, ben, c'était surtout elle qui rangeait, Lily-Rose s'occupant pour le moment des fenêtres. Mais comme se marcher sur les pieds n'étaient pas vraiment drôle et que Mythri avait appris au cours de sa vie qu'on est rarement efficace en bidouillant au même endroit, se gênant mutuellement, ben, voilà, elle faisait autre chose. Qui en soi était toujours utile. Manquait plus qu'un peu de parfum de rose.

    L'agitation de la chienne occupait déjà bien l'espace, ce qui empêchait Mythri d'avoir envie de se lancer dans plus de remarques improbables. Elle savait que les animaux étaient sensibles, elle se souvenait bien du chat qui miaulait à la mort la première fois qu'elle avait approché un coin à zombies. Il avait dû sentir que ce n'était pas naturel. En l’occurrence, la tempête était, elle, pour le coup, bien naturelle, mais aussi dangereuse. Peut-être moins, de façon immédiate, que des morts-vivants becquetant tout ce qui passe à portée d'ongles mycosés, mais tout de même. C'était un danger plus pernicieux.

    Elle choisit de rebondir sur la remarque de Lily, un peu tard, oui, mais parfois, elle ne trouvait qu'après ce qu'elle pouvait répondre. Parce que la réponse inutile et instantanée, elle n'était pas fana. Ce qui engendrait parfois un certain désordre.

    ─ On est de toute façon habitués à s'en prendre plein la face. Sauf que cette fois on voit le coup venir - ou du moins, elle le voit, dit-elle en montrant Oswin du menton, et on peut s'y préparer tant bien que mal. On a qu'à voir ça comme un mauvais moment, mais qui, au moins, ne souhaite pas nous bouffer.

    Oui, la vie de "survivante" l'avait fait devenir un peu plus grossière qu'elle ne l'était déjà. Ou plutôt, elle disait les choses telles qu'elles se passaient dans sa tête, parce que de toute façon, les conventions sociétales voulant qu'une jeune femme soit apprêtée et ne jure pas comme un charretier ne tenaient plus debout.

    Elle ramassa une chaise qui s'était renversée, et la remit à sa place. Petit geste chiant plus petit geste chiant mèneraient à un dortoir nettoyé, et sûr. Et en attendant, elle réfléchissait à comment renforcer ces fenêtres, qui malgré un double-vitrage évident, restaient quand même plutôt problématiques en cas de véritable tempête californienne. Elle avait vécu assez longtemps dans cet état pour savoir que malgré ses fanfaronnades positives -auxquelles elle croyait tout de même, dans le fond-, l'orage, même dénué d'intention meurtrière, peut l'être, tout autant qu'un Guernica affamé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose
Apprenti boucher


Messages : 357
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Chinkara - Meikiro
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: 'Till there's nothing left standing… [LIBRE]   Mer 23 Juil - 12:18


Des conchitas ménagères ! Lily rit aux paroles de Mythri. C’est vrai qu’elles avaient plutôt l’air de ça.

« Si si ! Limpiar ! »

Elle sourit. Puis, après avoir sécurisé du mieux qu’elle pouvait les fenêtres, elle bloqua les entrées d’air avec de vieux torchons. Bon, en même temps, après des mois et des mois d’utilisation, tout devenait vieux et usés, même si ils pouvaient remplacer avec un peu de chance pas mal de choses avec les articles du Mall. Elle vérifia encore une fois qu’aucune bourrasque ne pourrait s’engouffrer dans le dortoir puis sauta de sa chaise et se frotta les mains, voilà qui était fait.

Mythri rebondit sur sa remarque sur les dégâts qui seraient occasionnés. C’est vrai qu’ils avaient l’habitude de s’en prendre plein la gueule, mais la perspective d’encore une fois tout refaire était usante à la longue. Voir ça comme un mauvais moment qui n’essaie pas de nous croquer. Pourquoi pas. La morsure du vent n’était pas une morsure réelle mais probablement tout aussi dangereuse.

« Espérons juste qu’elle n’aura pas raison de nous ! »

Après tout, c’était tout ce qu’ils pouvaient faire. Survivre. Ils n’étaient pas si mauvais à ça vu qu’ils étaient toujours là. Et ils n’arrêtaient jamais. Même si parfois les raisons de vivre manquaient un peu. Ils étaient forts, ils étaient plutôt unis, ils continuaient juste coûte que coûte. Ils avaient survécu à Guernica, aux centaines de zombies sur le toit, ils survivraient bien à une intempérie naturelle, non ? Ils avaient vu pire, ils verraient mieux, en attendant, oui, ils devaient se préparer au mieux, se préparer au pire, et passer cette épreuve qui les attendait.

Bougeant de son inertie depuis quelques secondes, Lily commença à bouger les matelas et couches de fortune pour dégager les portes, ignorant son dos qui la tiraillait un peu. Ils ne s’étaient jamais vraiment remis de Guernica. Enfin, pas elle au moins. Mais ce n’était pas pour ça qu’elle allait baisser les bras !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: 'Till there's nothing left standing… [LIBRE]   Lun 28 Juil - 13:19



    ─ Auquel cas ce pourrait être une des morts les plus douces qui soit à notre disposition.

    C'était d'un gai. Une succession d'images défila dans sa tête, du cadavre ouvert des couilles à la gorge, entrailles à l'air, du mec s'étant ouvert la tête à coup de bêche pour en finir, de celui qui se suicidait en en profitant pour les priver de tous leurs médicaments, cocktail mortel, un corps malade terrassé par l'infection d'une blessure pourtant initialement jugée superficielle. Les combinaisons étaient infinies, et elle s'abstint de penser que si le mall leur tombait sur la gueule à cause de la tempête, ils allaient probablement agoniser pendant des heures au milieu des décombres, cages thoraciques défoncées par les débris, ou coincés sous une poutre, dévorés vivants par les goules, sans pouvoir s'enfuir. Non, finalement, ça n'était pas doux. Et encore moins propre.

    ─ Mais je compte bien vivre! À croire que je n'ai jamais été si attachée à la vie que depuis que je risque de la perdre tous les jours.

    Une note plus positive, enfin, si on veut, tandis qu'elle rejoignait Lily-Rose pour l'aider à soulever le matelas, un peu encombrant pour une personne. Elle envoya d'un coup de pied balader une couverture en boule sur laquelle elle avait faillit trébucher.

    ─ On les met dans un coin pour un ménage intégral, histoire de faire ça bien, ou on se contente de les disposer à peu près proprement ?

    Sun City, le merveilleux endroit où goules et morts-vivants voraces côtoient problèmes ménagers.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose
Apprenti boucher


Messages : 357
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Chinkara - Meikiro
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: 'Till there's nothing left standing… [LIBRE]   Mar 29 Juil - 23:55


Une des façons de mourir les plus douces ? Mouais. Sauf si tu te retrouvais sous les gravats, à manquer d’air ou happé par une tempête. Autant ne pas parler de ça. Ce n’était pas des plus joyeux, et l’ambiance n’était pas non plus des plus gaies.

« On remarque ce qui est essentiel quand on le perd effectivement. Fini le petit confort de la maison. »

Enfin, elle pouvait parler, elle n’en avait jamais vraiment eu. Son foyer n’avait jamais été synonyme de cocon protecteur. Mais elle parlait pour les autres. Eux avaient cela. Certaines fois, elle se demandait comment aurait été sa vie si elle avait été plus « normale ».

La normalité… Pour commencer, elle n’aurait pas toutes ces cicatrices, elle serait restée en Angleterre, elle n’aurait peut-être pas survécu à la pandémie. En ce qui concernait le nettoyage, elle ne savait pas trop. Elle n’était pas vraiment motivée pour un nettoyage intégral, même c’était probablement nécessaire.

« On pourrait passer un coup de balai. Ce n’est pas vraiment un temps pour un grand nettoyage de printemps. »

Et voilà une belle façon d’esquiver les corvées. Lily termina de déplacer les matelas et alla chercher le balai en question. Elle commença à brosser, amassant les poussières en un tas central. Cela devait bien faire des lustres qu’elle n’avait pas fait ça, balayer. Fallait dire qu’en squattant des bâtiments, ils ne se prenaient pas vraiment pour des femmes de ménage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 'Till there's nothing left standing… [LIBRE]   Aujourd'hui à 13:25

Revenir en haut Aller en bas
 
'Till there's nothing left standing… [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» left 4 dead v2
» Ville Libre de Mévry
» [FINI] Left 4 Dead 2 - Soirée succés en mode versus
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» [série] Left 4 Dead

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: Le Refuge. :: Le Dortoir.-
Sauter vers: