Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bienvenue dans ma Forteresse de Solitude ft. Gunner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily-Rose
Apprenti boucher


Messages : 357
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Chinkara - Meikiro
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Bienvenue dans ma Forteresse de Solitude ft. Gunner   Lun 21 Juil - 17:38


Le OH ! Un décor particulier. Son élément. Les sièges moelleux, les bonnes bouteilles, la solitude. Elle avait échappé à l’ambiance plombée pré-tempête du Refuge. Elle avait attrapé la bouteille de Cherry qu’il lui restait de sa dernière dégustation avec le flic. Elle avait juste besoin de boire un peu. De se calmer les nerfs. Elle avait laissé Oswin au dortoir. La chienne faisait une sieste et elle avait besoin de silence. Elle s’était donc rendue jusqu’au bar, armée –bah oui, faut pas baisser la garde-, et après avoir vérifié que l’endroit était vide, elle s’était installée confortablement.

Elle avait renoncé au verre et prit une gorgée de l’alcool sucré directement au goulot. Tant pis si elle avait l’air d’une alcoolique, elle avait juste besoin d’un remontant. Elle respira doucement. Ses souvenirs lui remontaient trop souvent en tête à son goût. Et elle n’avait pas envie de ressasser les événements du passé. Et quoi de mieux qu’une petite goutte pour les chasser. Ce n’est pas comme si elle allait perdre ses réflexes non plus. Elle était une survivante depuis trop longtemps. Même ivre elle pourrait abattre une goule, ou un Homme.

Mais pour la dernière option, elle ne le ferait qu’en cas de dernière nécessité. Qu’en cas de défense. Elle ne s’était pas fait d’ennemis au Refuge, alors la probabilité était faible. Mais le risque était toujours un risque. Un jour, la figure aimante de votre père pouvait vous mettre une raclée sans plus de cérémonie, sans plus d’explications. Elle se souvenait bien du jour où elle avait commencé à haïr son géniteur. Haïr était encore assez faible comme mot. C’était plus profond, plus noir que cela. On ne pouvait jamais faire complètement confiance à quelqu’un. Elle l’avait donc appris à ses dépens.

Elle prit une seconde gorgée, chassa ses pensées. Elle n’avait pas vraiment envie de penser à grand-chose. Elle perçut un petit bruit, celui de pas sur du verre brisé et se releva, main sur son katana, bouteille sur la table.

« Y’a quelqu’un ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rapass
Caïd de la supérette


Messages : 116
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 19

Feuille de personnage
P.U.F.: Rapass
Relationship:
Cash: 10

MessageSujet: Re: Bienvenue dans ma Forteresse de Solitude ft. Gunner   Mar 22 Juil - 15:32




Une cave à vin ? Dans ce trou à rats ? Bordel, si ça c'était pas un miracle.
Gunner resta interdit en voyant le magasin qui se tenait devant lui ; -OH, qu'il s'appelait. En s'approchant de la vitre fracassée et de la porte fracturée, il put presque sentir l'odeur d'un milliers d'alcool différents l'appeler et chatouiller sa narine. Ça faisait au moins trois semaines qu'il n'avait pas bu une goutte de bière ; c'était une torture ! C'était une budweiser, il en avait raflé deux caisses entières avant de se tirer avec son pick-up et ses frangins. Dire qu'il restait presque une caisse entière quand le pick-up avait sauté ; c'était le pire des gâchis imaginables. Mais là, là c'était différent ; devant lui, il y avait un bordel de magasin d'alcool encore plein à ras bord de vin, whisky, scotch, et bière, et sûrement des tas d'autres trucs hyper cool et bien alcoolisés. Sans attendre une seconde de plus, Gunner enjamba la vitrine déjà cassée, et s'introduit dans le magasin rapidement.

Il ne remarqua les énormes bouts de verre par terre que lorsque ses bottes s'écrasèrent contre ceux-ci, provoquant un bruit de verre brisé assez désagréable. Il était bien content de pas avoir mit des sandales, ce jour où les morts étaient revenus bouffer les vivants. Les épaisses semelles de ses bottes de combat broyaient tout les bouts de verre sur leur passage, et Gunner, lui, n'avait plus d'yeux que pour toutes les étagères remplies de vins et d'alcools en tout genre qui l'entouraient. C'est vrai que beaucoup d'entre elles étaient explosées par terre avec tout leur contenu, malheureusement, mais la plupart restaient intactes. Il lui sembla entendre un grognement ou quelque chose du genre, mais il était trop impatient pour se préoccuper d'une quelconque goule. Enjambant une poutre tombée contre un comptoir, Gunner s'approcha de l'une des étagères tenant encore debout, et observa le choix qui s'offrait à lui. Là, c'était surtout de la vinasse de bobo. Pas trop son truc. Il décida de se rendre du côté des whisky et autres bourbons un peu moins secs, et il passa donc à nouveau dans l'allée principale du magasin et s'apprêta à se diriger vers le fond du magasin, lorsque subitement, il se retrouva nez à nez avec une... gonzesse.

Celle-ci se tenait là, à quelques mètres à peine, la main posée sur son arme - un genre de sabre. Bordel, c'était les jardins d'Eden, ce magasin ; il y avait du vin, des fauteuils, et des gonzesses ! Que demander de plus ?


- Eh bah, regardez-moi ça. Gunner dit alors, un sourire aux coins des lèvres. Elle était pas trop choupinette avec son sabre et sa bouteille de Cherry, cette gentille damoiselle ? Relax, poulette. Gunner ajouta, levant les bras pour montrer qu'il ne tenait pas d'armes. Il s'approcha à pas lents de l'inconnue, un petit sourire mesquin éclairant toujours son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapasswave.deviantart.com/
Lily-Rose
Apprenti boucher


Messages : 357
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Chinkara - Meikiro
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: Bienvenue dans ma Forteresse de Solitude ft. Gunner   Sam 26 Juil - 18:47


Mais pour qui il se prenait lui ? Il osait l'appeler 'poulette' ? Ça allait chauffer si il recommençait. Elle n'était pas vraiment le genre de fille qu'on pouvait ramasser dans un bar et emmener sans transition au pieu. Elle était plutôt le genre à déclencher une bagarre quand l'autre ne voulait pas admettre son tort, ou pour défendre son honneur et sa dignité. Elle avait beau être une criminelle confirmée, elle n'en était pas pour autant sans fierté. Les coups, cela faisait un moment que ça ne la touchait plus.

L'honneur, c'était autre chose. Elle avait passé une période plutôt tumultueuse dans sa vie, où elle avait du descendre quelques mecs lors de transactions qui tournaient mal, mais jamais elle n'en avait été accusée. Les flics mettaient cela sur le dos des guerres de gang. Ce n'était pas complètement faux. Puis parfois, elle collait un pain pour une remarque déplacée. Fallait dire qu'elle n'avait plus vraiment été des plus douces mais c'était aussi le milieu.

Ce n'était pas un zombie donc mais un survivant, et elle n'allait pas trancher le crâne d'un pauvre mec qui n'avait pas eu la chance de crever avant l'apocalypse. Ils étaient déjà trop peu. Ce n'était pas vraiment les motivations qui manquaient pourtant. L'arrogance, le fait qu'il ait l'air d'un parfait connard, sa façon de parler. Mais elle ne risquerait pas sa place au Refuge pour lui. Elle ravala donc sa fierté, fit preuve de sang froid et lâcha la poignée du katana. Rassemblant rapidement ses cheveux en une queue haute dévoilant ses multiples cicatrices et probablement un peu son décolleté, elle se rassit. Il faisait chaud. L'été californien. Et lourd aussi, à cause de la tempête imminente. Elle ne portait donc que son débardeur noir et un baggy un peu trop grand pour elle avec ses Rangers. Le jeans était trop chaud pour le mettre. L'air était moite, et les zombies semblaient rester à l'ombre.

Elle soupira, et se rappelant ses manières d'anglaise, indiqua un siège au mec devant elle. Une première impression pouvait être trompeuse, si la seconde s'avérait confirmer la première, ils ne risquaient pas de devenir un jour amis. Bon, il faudrait qu'elle se présente...

« Lily. Pas 'poulette'. »

Simple, informel, peut-être un peu sec, mais au moins, il comprendrait que ce genre de surnom ne marcherait pas avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rapass
Caïd de la supérette


Messages : 116
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 19

Feuille de personnage
P.U.F.: Rapass
Relationship:
Cash: 10

MessageSujet: Re: Bienvenue dans ma Forteresse de Solitude ft. Gunner   Ven 22 Aoû - 14:33




C'était une belle pièce, cette dame, ouaip. Et en plus, elle avait du caractère apparemment. Elle ramena ses cheveux en une couette et dévoila par la même occasion ses bewbs. Enfin, du moins, une petite partie de son décolleté, ce qui suffit à captiver l'attention de Gunner pendant un moment. On ne pouvait pas dire qu'il était difficile en matière de femmes. D'ailleurs, il avait rarement entretenu des relations sérieuses dans sa vie, enfin, des relations qui incluaient autre chose que des parties de jambes en l'air, quoi. En même temps, il ne se voyait pas vraiment en père de famille aimant et heureux non plus. Chacun choisit son destin, après tout.

Voyant que l'inconnue lui faisait signe de s'asseoir, Gunner ne protesta pas et prit place en face d'elle, un certain sourire amusé planant toujours sur ses lèvres. Pour ce qu'il en savait, elle aurait très bien pu se lever et lui maraver la tronche à coup de sabre. Il y avait toute sorte de gens dans ce centre commercial et il devait bien y avoir deux trois cramés du ciboulot aussi. Mais non, lui, ça l'amusait ; surtout qu'il s'était débrouillé pour se retrouver dans une cave à vin avec une charmante donzelle. Et puis, même si elle n'avait pas l'air inoffensive, elle semblait relativement saine d'esprit, c'était déjà un bon point.
Au dessus de son décolleté, Gunner remarqua finalement quelques cicatrices sur le cou de la dénommée 'Lily'. Ça l'intrigua assez pour qu'il oublie de jouer les gros relous pendant trente secondes.


- Comment tu t'es fais ça ? Demanda-t-il alors, se redressant dans le siège et s'appuyant contre un accoudoir, curieux.

La vie privée des gens, tout ça, il ne connaissait pas tellement. Lui aussi avait des cicatrices, des secrets, un passé plutôt infecte dont il n'était pas fier, mais il s'en fichait d'en parler ; après tout, il n'y avait plus de lois, de flics, de prisons maintenant. C'était juste les morts contre les vivants, quelque que soit leur passé à tous. Alors peut-être qu'elle aussi, elle s'en fichait de parler de son passé maintenant. Qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rapasswave.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue dans ma Forteresse de Solitude ft. Gunner   Aujourd'hui à 13:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue dans ma Forteresse de Solitude ft. Gunner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue dans notre ambassade publique
» Bienvenue dans l'au-delà
» Bienvenue dans le club photo !
» Bienvenue dans la famille !
» Bienvenue dans le monde merveilleux des noeuds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: 3rd Floor. :: Americana Gallery. :: -OH.-
Sauter vers: