Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouveau départ, titre cliché [Luka & Lise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Nouveau départ, titre cliché [Luka & Lise]   Ven 24 Avr - 18:42




    Les jambes tremblantes, le poing serré autour de son pendentif et les yeux perdus dans le vague, Alice ressemblait tout à fait à un drogué qui n'aurait pas eu sa dose (de Propofan, au hasard) depuis trop longtemps.
    Pourtant, ça n'était pas son genre. Elle n'était pas quelqu'un de nerveux à la base, ou plutôt, elle savait gérer son stress, assez pour que celui-ci ne la submerge pas. Une grande inspiration, fermer les yeux, retenir sa respiration un instant jusqu'à avoir des papillons dansant sous ses paupières, et tout s'en allait en même temps que l'air qu'elle expirait doucement. Le calme revenu, elle tâchait d'oublier sa contrariété pour trouver une solution au problème qui se présentait à elle.

    Sauf que là, ça n'était pas exactement un problème habituel. Plus un bon gros traumatisme. Mais au moins, elle n'était pas seule. Elle n'avait pas été la première à sortir quand la porte avait enfin été ouverte. Mais maintenant qu'elle était dehors, ce qui venait de se passer tournait en boucle dans sa tête. C'était un peu trop à gérer d'un seul coup.
    Elle s'appuya contre le bus. Tout était fini depuis environ une heure et Lise, Luka et elle étaient près de celui-ci depuis peu. Le départ était proche ; pas question de s'attarder ici. Les Chiens avaient été matés par Hedda, de façon plus ou moins définitive suivant leur degré de loyauté à la Mante, et le danger n'était en théorie plus qu'un souvenir. Mais Alice commençait à comprendre comment ce nouveau monde -sans majuscule, il n'en méritait pas- fonctionnait. Et ça n'était pas exactement un monde dans lequel elle ferait long feu si elle n'était pas sur ses gardes vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Heureusement pour elle, elle n'était pas seule.

    Elle ferma les yeux un instant, puis se tourna vers Luka et Lise, à qui elle adressa un sourire. C'était bien le genre de choses que Alice faisait, sourire. Pas qu'elle soit potiche, au contraire, mais simplement, elle aimait cette forme de communication muette, qui pouvait transporter n'importe quelle émotion avec plus de précision qu'un mot. Et qui créait le contact avec celui à qui il était adressé, tout simplement. Un contact humain qui lui était cher, mais qui parait légèrement en lambeaux par les temps qui courraient. Ce qui ne le rendait que plus précieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Nouveau départ, titre cliché [Luka & Lise]   Dim 26 Avr - 17:33

    Luka, lui, était bien loin de ce genre de tergiversations — en tout cas pour le moment.

    Affalé sur son siège, derrière celui où était installée Alice, il regardait par la vitre d'un air pensif. Les lueurs de l'aube avaient progressivement laissé place à la lumière chaude du soleil et une douce chaleur en provenance du ciel irradiait sa peau, lui permettant par la même occasion d'oublier la douleur lancinante qui lui traversait l'épaule — parce que si je me souviens bien il s'est vautré lors d'une explosion et de toute façon il allait quand même pas ressortir de tout ça hyper propres et sans la moindre égratignure. Un bandage de fortune appliqué par Lise autour de celle-ci — lors d'une mauvaise chute, il avait manqué de se la luxer et s'était surtout sévèrement coupé sur ses bouts de verre – ne parvenait évidemment en rien à enrayer la douleur, mais qu'importe, Luka était un aventurier : il avait connu pire.
    Non pas que les récents évènements le laissaient indifférent : il n'avait pas manqué de se les ressasser en boucle et continuerait de le faire pendant encore un bon moment. Il fallait bien reconnaître qu'il peinait à croire d'être encore en vie après tout ça. Et il lui était encore plus difficile de réaliser qu'ils étaient tous en vie. Et accessoirement que Lise avait tué un homme.
    Ca aussi, c'était troublant. Il se doutait bien qu'après ça, la jeune femme aurait besoin de soutien. Mais il ne savait pas trop quoi faire, pour être honnête.
    En attendant, Luka observait en silence — une fois n'est pas coutume – l'extérieur, songeur. Ils allaient finalement quitter ce foutu camp et si tout se passait bien, leur prochain arrêt hors pause-pipi, définitif, serait la Californie. Il se sentait à la fois excité et apeuré. Excité, parce qu'il plaçait de grands espoirs en ce voyage. Apeuré, parce qu'il se doutait bien qu'il ne trouverait rien de ce qu'il espérait là-bas. Soyons lucides.
    S'il se refusait à l'admettre, la probabilité n'était pas loin du zéro absolu.
    Et en plus il n'avait même pas réussi à pécho Hedda. Et ça ça la foutait mal.
    Sentant qu'on l'observait, il tourna la tête pour voir Alice lui décocher un sourire. S'il avait l'esprit ailleurs, il ne manqua pas de lui répondre par un petit sourire en coin, qui, s'il était bien loin du grand sourire radieux et un peu stupide qu'on lui connaissait d'ordinaire, n'était pas pour autant dépourvu de toute trace de chaleur.

    A leurs côtés, Lise, debout dans l'allée centrale du bus et adossée contre le siège voisin, fermait leur triangle et semblait moins absente que d'ordinaire. Il jugea cela surprenant, surtout au vu de ce qui s'était passé un peu plus tôt. C'est même elle qui se décida à briser le silence — elle n'avait honnêtement rien à dire, mais c'était surtout pour elle un moyen d'éviter de réfléchir :

    — Est-ce que quelqu'un sait comment va June ?

    Luka, haussant les sourcils, secoua la tête.
    Il y avait aussi ce problème. Il lui semblait qu'Akilah s'en occupait. Ils auraient peut-être dû aller voir, mais elle avait sans doute besoin d'espace.

_________________
black#eebfa3#513C52
CasierRP


Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Nouveau départ, titre cliché [Luka & Lise]   Sam 2 Mai - 19:29




    À l'instant T, l'avenir était la dernière chose à laquelle Alice pensait. Elle savait que c'était malsain, mais la seule chose qui arrivait à passer dans sa tête était une reconstitution -un peu brumeuse- de ce qui venait de se passer, entrecoupée d'épisodes très clairs dans sa mémoire, mais également encore présents dans son corps. La sensation froide du plastique du taser au bout de ses doigts, au milieu de la fourrure, du velours et du latex qui remplissaient le carton dans lequel elle avait plongé sa main, comme un condamné à mort chercherait le cachet qui va le faire se réveiller de ce mauvais rêve. D'ailleurs, c'était un peu à cela que ces souvenirs ressemblaient : comme si elle venait de revenir à elle après -combien de temps ? une heure ? moins, plus ? - de sommeil troublé par un cauchemar de mauvais goût. Après tout, il y avait quelque chose d'absurde dans la façon dont les choses s'étaient déroulées.
    Tout reviendrait, sans doute plus net, une fois qu'elle s'en serais remise. Et surtout, qu'elle aurait eu le temps de dormir. Dans le bus. Qui roulerait. Vers la Californie. Où devait être, si elle se souvenait bien...

    Peu importe. Le monde n'était plus ce qu'il était, et les anciens projets avaient été balayés par les pieds traînants d'une horde de zombies affamés. Elle avait eu l'occasion de voir une horde depuis la fenêtre du bus. Se retrouver face à l'une d'elle, avec l'absolue certitude d'une mort imminente devait être terrifiant. Mais les morts n'étaient pas les seuls à l'être. L'homme est un loup pour l'homme, disait Hobbes. Elle n'avait jamais aimé cette théorie qui plaçait si peu de foi et d'estime dans l'humanité. Mais songerait peut-être à la reconsidérer, plus tard. Pourvu que la suite des événements lui montre que ça n'était pas la peine. Mais elle n'était pas naïve. Et faisait juste seulement de l'être, pour continuer à avoir envie de vivre. Une fois cela perdu, elle était foutue. Et n'avait pas envie de l'être. C'est tout.

    Tout ce qui se passait dans la tête d'Alice à ce moment-là, c'est-à-dire une fraction de seconde -le cerveau humain fonctionne de telle façon qu'on pourrait, après tout, écrire des centaines de pages pour décrire une minute de vagabondage de l'esprit. Celui d'Alice fonctionnait par associations d'idées et couches à la fois successives et parallèles. Elle n'avait peut-être pas les yeux vitreux, mais la voie de Lise la ramena à la surface de la réalité.
    Le présent. Où tout était si serein. Pas de peur, puisque la peur s'ancre dans la mémoire et l'anticipation, pas colère, de stress, d'horreur. Juste l'odeur poussiéreuse du hangar où ils se trouvaient, la luminosité qui se diffusait à peine à travers les épais nuages, mais qui témoignait néanmoins de l'heure qui avançait : la nuit touchait à sa fin. La voix de Lise. Plate, si normale que ça relevait presque de la science-fiction. Irréel. Et pourtant la seule chose qui était réelle, dans le présent.
    Alice décida de saisir le présent, pour sortir du gouffre de sa pensée et de du pouvoir de celle-ci.

    ─ Il me semble qu'elle va bien. Les autres sont en train d'essayer de la calmer. Elle est encore sous le choc, mais ça va aller.

    Et sa voix était posée, elle aussi. Posée. Son timbre, clair sans être perçant, profond et calme sans être grave, était le même que d'habitude. Rien n'avait changé, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Nouveau départ, titre cliché [Luka & Lise]   Dim 10 Mai - 17:34

    — Il me semble qu'elle va bien. Les autres sont en train d'essayer de la calmer. Elle est encore sous le choc, mais ça va aller.

    Lise hocha silencieusement la tête.

    Il fallait reconnaître qu'une espèce d'obscure malédiction semblait planer au-dessus de la tête de la jeune fille depuis qu'ils étaient arrivés dans ce bled. Entre l'espèce de coup de foudre douteux qu'avait eu ce mec tout aussi douteux qu'était feu Barry pour elle, la balle dans la jambe... si Lise était du genre réaliste — un peu moins depuis qu'on pouvait croiser des zombies dans les rues –, elle ne pouvait s'empêcher de se demander, de manière très très intérieure et dissimulée aux yeux de tous, si le karma n'avait pas une dent contre elle. Ou tout du moins une quelconque entité supérieure — autre que feu Barry bien sûr. Après tout, le comportement déjà peu ordinaire de la petite suffisait à suggérer qu'il y avait, disons, quelque chose qui clochait.
    Après tout, mespersossontlecentredumondebonjour, Jacob était lui-même un exemple assez démonstratif de ce genre de démonstration karmique acharnée. Du passé de son ami, Lise, comme tout le monde à vrai dire, n'avait eu que quelques échos : mère morte en couche, enfant prématuré — celui-là Luka et elle avaient eu du mal à le lui faire cracher même avec un certain nombre de verres dans le nez – ce qui pouvait justifier une santé visiblement fragile, suicide du père quelques années plus tard et délai d'arrivée de la police ce qui pouvait suggérer une santé mentale carrément très fragile — en ce qui concernait ce détail-là, Luka et elle avaient carrément dû extorquer les informations à sa mère adoptive, un soir de grande faiblesse, et oui, lorsqu'ils s'y mettaient ils étaient de vraies fouines –, orphelinat en Allemagne. Leur connaissance su sujet était résumée en ces maigres lignes, malgré tous leurs efforts. Un cheminement chaotique qui aboutissait à un véritable désastre humain auquel on s'attachait malgré tout. Elle supposait que June était un peu dans le même cas, les cicatrices en moins. Les individus avec des faiblesses exacerbées avaient tendance à attirer les psychopathes.
    Le plus notable était qu'au final c'étaient ces mêmes individus décharnés par la vie que l'on retrouvait ici, six mois après l'apocalypse. Comme quoi les cicatrices étaient plus que de simples marques ancrées dans la peau et dans l'âme. Elles apportaient une certaine expérience de la survie.
    Barry ne garderait pas de cicatrices de la balle qu'elle lui avait mis en pleine tête. Tout au plus l'arrière d'une boîte crânienne complètement explosé.
    Elle frissonna en revoyant les restes sans vie de l'homme gisant dans leur sang sur le sol poussiéreux d'une allée sombre, longue phrase sans virgule.

    — Espérons qu'elle n'en gardera pas de séquelles, marmonna-t-elle d'une voix faible. Et qu'elle soit vite sur pieds.

    Par les temps qui courraient — jeux de mots à 500 pts –, être handicapé c'était être prédestiné à une mort encore plus rapide que les autres.
    Elle le pensait pour la jeune fille, mais également pour elle. Égoïstement, Lise voulait que June soit de nouveau à même de galoper joyeusement dans les champs de mines aussi vite que possible. Une estropiée pouvait également être un véritable handicap pour le groupe. Et fait était qu'à présent, atteindre la Californie était la seule et unique chose que Lise avait en tête.
    Elle s'efforçait d'y penser à chaque seconde pour oublier que, bon sang ! Elle avait tué un homme de sang froid il y avait quelques heures à peine.

    Luka, qui promenait son regard de l'une à l'autre à intervalles irréguliers, finit enfin par parler, après une profonde inspiration :

    — Et vous ? demanda-t-il en se passant une main sur le visage. Vous allez bien ?

    Attentif, il scrutait leurs visages, à la recherche du moindre signe alarmant.

_________________
black#eebfa3#513C52
CasierRP


Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Nouveau départ, titre cliché [Luka & Lise]   Mar 12 Mai - 15:24



    Alice perçut le frisson de Lise. Elle était du genre à faire attention à ceux qui se trouvaient autour d'elle, et ce plus encore lorsque les personnes en question étaient ses amis. Elle ne savait pas vraiment quoi faire. Elle n'était pas particulièrement férue de contact physique, étant plus introvertie que le duo L&L, et, franchement, elle n'avait aucune idée de ce que diable elle pourrait dire à sa meilleure amie, qui venait -accessoirement- de descendre un violeur en série en puissance -bah oui, il n'était pas vraiment passé à l'acte, finalement. Déjà le fait de lui foutre un décharge au tazer avait été un sale moment, alors elle n'osait pas trop imaginer ce qui se passait dans la tête de lise, et surtout, il lui semblait ridicule d'en faire un quelconque commentaire. Merci, pas besoin de ça.

    Luka était étrangement silencieux. Sage, blanc comme un linge, les yeux cernés. Dans un autre moment, Alice aurait sûrement pensé que c'était un jour à marquer d'une pierre blanche, mais, du coup, ce jour-ci était le premier jour après la-nuit-où-elles-avaient-failli-être-les-victimes-d'un-dangereux-débile-mental-psychopathe-mais-du-coup-il-était-mort. Le marquer d'une pierre aurait donc été malvenu.

    Luka finit par décrocher quelques mots. Étrangement normaux. Normal, il était lui aussi sous le choc, mais pourtant Alice sentait au fond d'elle qu'elle aurait préféré qu'il fasse comme à son habitude en ne réagissant pas de manière normale et en remontant le moral des troupes. Sauf que, hé, première nouvelle, Luka n'était pas un alien. Et était donc, comme elles, sous le coup du choc. D'où le calme. Qui n'était finalement pas une mauvaise chose. Juste histoire de se reconnecter un peu avec la réalité, tout ça.

    Finalement, c'était un peu comme ça que Alice s'imaginait une bonne grosse gueule de bois. Ou le réveil après un cauchemar particulièrement glauque et -dommage- réaliste. Si elle avait vu Matrix -faille béante dans sa culture cinématographique d'après certains-, elle se serait demandé s'il n'y avait pas une pilule qui pourrait la sortir de là.

    ─ Bien, je ne sais pas.

    Bon, c'était un peu petit, parce qu'elle avait parfaitement compris ce qu'il voulait dire.

    ─ Mais je pense que oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Nouveau départ, titre cliché [Luka & Lise]   Jeu 3 Sep - 13:22

    [ Trente ans plus tard... sorry
    Merde du coup j'ai capté que j'ai grosso modo décidé qu'ils étaient dans le bus alors que toi tu les avais foutus à côté lalala Hax lis un peu merde ]


    — Bien, je ne sais pas. Mais je pense que oui.

    Il hocha la tête d'un air absent.
    Généralement, un silence prolongé chez Luka n'était pas un véritable silence : il n'était que le signe d'une migration de tout ce qu'il aurait pu dire vers ce qu'il était en train de penser. Il était une véritable turbine à idées en temps normal. A l'heure actuelle, son cerveau était à la limite de la congestion cérébrale, tant le flux qui le traversait était grand. Et s'il n'en montrait rien, ou tout du moins rien qui n'eut été détectable de manière évidente, sa mine soucieuse et sa manière de laisser trainer son regard dans le vague indiquaient qu'il était clairement occupé à réfléchir.

    Luka analysait les risques et surtout, établissait une marche à suivre. Ils ne pouvaient s'éterniser ici, pas si près du but, pas après tout ça. Il brûlait de l'envie de repartir à l'assaut des routes inconnues malgré son profond besoin de sommeil et de repos tout court. Il n'avait pas envie de se poser ici pour se retaper. Il voulait dégager et mener à bien cette foutue mission dont il ne voyait plus le bout.

    — D'accord.

    Des mouvements à l'extérieur du Zombus attirèrent son attention. Il semblait qu'un petit attroupement se soit formé non loin de ce dernier ; dans tous les cas, il y avait du mouvement. Il y eut alors une formidable jonction entre deux RP qui se manifesta par la voix de Kean, que Luka put entendre d'un topic à l'autre et qui l'appelait :

    — LUKAAAAA ! LE BUS A BESOIN DE NOUS RAMÈNE TA RACE STEUPLAY !

    Ce fut l'élément déclencheur qu'il attendait. Se redressant, il regarda successivement ses deux amies. Puis, faisant mine de se redresser :

    — Faut que j'y aille. On a besoin de moi.

    Le devoir l'appelait.
    Sans de donner la peine d'offrir une salutation du type hochement de tête équivalent à "à toute" aux filles — ils avaient dépassé le stade des formalités useless depuis bien longtemps –, il contourna soigneusement Alice et se dirigea d'un pas rapide jusqu'à la sortie du bus. Là, il leur adressa un dernier regard avant de descendre de ce dernier, et d'aller tout aussi rapidement voir ce qu'il se passait.

    Lise, de son côté, le suivit du regard avant de finalement lever le nez vers Alice :

    — On devrait aller voir si on peut aider, non ?

    C'est totalement trop chiant de jouer plusieurs persos en même temps RAAAAGH.

_________________
black#eebfa3#513C52
CasierRP


Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Nouveau départ, titre cliché [Luka & Lise]   Dim 6 Sep - 14:19


    [T'inquiete ça m'arrive tout le temps xD]

    La voix fit tressaillit Alice. Sur le moment, elle avait un peu oublié qu'ils n'étaient pas seuls au monde, et surtout, qu'ils n'avaient pas toute la journée pour épiloguer sur ce qui venait de se passer. Dans le monde normal, ils auraient eu le droit d'être en état de choc, et se seraient vus accorder des jours de repos pour s'en remettre, suivis de semaines d'indulgence, en cas d'entourage bienveillant. Mais ils n'étaient plus exactement dans ce monde-ci. Maintenant, la mollesse était synonyme de danger de mort, et pour survivre, et bien il fallait bouger, pas se recroqueviller dans sa coquille. Et c'était ce que cette voix, parvenue à travers la tôle du garage, leur rappelait : pas le temps de se prélasser. En route vers un semblant de sécurité, et vers un semblant de but. Deux choses aussi importantes l'une que l'autre, même si certains auraient préféré le but sans sécurité que la sécurité sans but. Alice ne savait pas trop où elle se trouvait, et décida que ça n'était pas si mal. Elle répondit à Lise par un hochement de tête, et lui emboîta le pas sans mot dire, un peu soucieuse de savoir ce qu'ils allaient faire... après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau départ, titre cliché [Luka & Lise]   Aujourd'hui à 17:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau départ, titre cliché [Luka & Lise]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le Club du Nouveau Départ
» Une lettre, une envie..un nouveau départ?
» Un nouveau départ pour le RP?
» Warhammer V8 à la Case Départ
» Ville 7 - départ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: L'Exterieur. :: Le Zombus.-
Sauter vers: