Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A bad feeling about this. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan.
Complete Nerd.


Messages : 384
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Siumi.
Relationship:
Cash: 15+10

MessageSujet: A bad feeling about this. [Libre]   Mar 28 Avr - 2:24

    >> Le bus était presque prêt à partir.

    Les zombies n'allaient pas tarder à se ramener, attirés par les coups de feu et la fumée des explosions. Ils trouveraient sur places les cadavres de ceux qui n'avaient pas survécu au conflit, de quoi faire bombance, et ça donnerait le temps au Zombus de prendre de l'avance. A condition qu'ils aient déserté au moment ou les premiers dégoulinants arriveraient sur place en geignant et en traînant derrière eux leurs membres mutilés. Un charmant tableau, somme toute.

    Keeva était assise à sa place. Elle se sentait vide. Elle qui d'habitude était si active, elle sentait son moral vaciller. Son petit frère s'occupait du moteur, quelque part à l'avant du bus, et du coup, la rouquine était toute seule. Elle aurait aimé se changer les idées, discuter avec quelqu'un, mais elle se rendait compte qu'au final, elle n'avait pas vraiment tissé de liens avec les membres du bus. Certes, il y avait Akilah, qui était très chouette, mais elle était occupé avec les blessés et comme Keeva avait réussi à s'en sortir sans grosses égratignures, elle n'avait pas droit à son attention. Pas assez expérimentée pour aider le médecin, elle se retrouvait à attendre à sa place, les yeux dans le vague, regardant par la fenêtre les volutes de fumées s'élevant des ruines du camp pour se dissoudre dans le ciel que le soleil commençait à illuminer. Autour d'eux, rien à part la pampa, et la piste pour la Californie. Les souvenirs de la bataille revenaient peu à peu à la rouquine, la violence des assauts, les coups de feu, les cris, la peur... Et maintenant elle en était presque sûre, elle avait tué un mec. Un Chien, un type violent qui l'avait attaqué, un mec déterminé à la tuer. Elle avait réagit par réflexe, par instinct de survie, mais ça lui laissait quelque chose. Elle aurait aimé prendre une douche, et frotter très fort pour se débarrasser de cette sensation d'avoir la peau poisseuse. Et boire quelque chose pour éliminer le goût de sang au fond de sa gorge. Mais elle n'en faisait rien. La décharge d'adrénaline qui l'avait parcourue pendant les combats était retombée brusquement, et Keeva aurait été incapable de prendre la moindre décision. Alors elle se contenta de ramener ses jambes contre son torse, et de fixer résolument la fumée.

_________________
Nathan & Keeva & William




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela.
Apprenti boucher


Messages : 371
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22
Localisation : Perdue.

Feuille de personnage
P.U.F.: Ninetales
Relationship:
Cash: 95 + 13

MessageSujet: Re: A bad feeling about this. [Libre]   Lun 25 Mai - 11:09

Monica rentra dans le bus presque en courant, appréciant le calme relatif qui régnait dans le véhicule.

Elle savait qu'elle ne serait d'aucune utilité dehors, alors elle avait décidé de rentrer tout de suite au bus. Son arc toujours tendu, son carquois un peu abîmé par la chaleur et les flammes, elle observa l'extérieur, se disant que les zombies ne tarderaient sûrement jamais. Mais elle trouvait la situation particulièrement cynique : au milieu de l'apocalypse zombie, le plus grand danger était venu....des humains. Saloperie d'espèce humaine, pourquoi étaient-ils incapables de s'entraider un peu même dans le chaos ? Elle serra les dents et s'aventura dans le véhicule.

L'adrénaline retombait, et maintenant elle s'inquiétait. Akilah soignait June dehors, tout le monde était éparpillé, quelques uns réparaient....et Alexandre était parti avec Hedda pour s'occuper des animaux du camp. Reviendrait-il sain et sauf ? Enfin, il était avec une des leader du camp de la Mante, ça ne pouvait que bien se passer...n'est-ce pas ? Alors que la jeune fille avançait jusqu'à sa place, une forme recroquevillée sur un siège attira son attention. Une splendide crinière rousse, une peau pâle couverte de tâches de rousseurs, et un ateba qui tombait sur son épaule.

" Keeva...? "

Monica ne savait pas comment lancer la conversation. Elle ne pouvait pas demander si ça allait, car clairement c'était ici une question stupide. Bien sûr que non ça n'allait pas. Ils avaient failli mourir après avoir été enfermés dans un camp mené par une tarée et encadrée de tarés du même acabit. Seule Hedda avait réussi à se démarquer positivement aux yeux de la jeune française. Alors, elle se rabattit sur la seconde façon de se renseigner sur quelqu'un.

" Comment ça va ? Tu n'es pas trop blessée ? "

Monica n'avait pas non plus lié beaucoup d'amitiés ni même de contact avec les autres gens du bus hors Akilah, alors elle resta un peu hésitante malgré tout. Elle espérait ne pas se faire envoyer balader.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farewell-midnight.deviantart.com
Nathan.
Complete Nerd.


Messages : 384
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Siumi.
Relationship:
Cash: 15+10

MessageSujet: Re: A bad feeling about this. [Libre]   Lun 25 Mai - 11:26

    >> Keeva sursauta. Elle sursauta putain.

    Sa réaction l'agaça elle même. Elle n'aimait pas se sentir aussi démunie, et ce n'était pas du tout son genre de sursauter, elle qui prenait un général tellement de recul par rapport à la vie qu'elle ne se sentait jamais tendue. Pour cacher son malaise et pour éviter que Monica le prenne pour elle, la rouquine se redressa sur son siège et força un sourire qui devait faire piètre illusion.

    -Hey...

    Sa voix était toute éraillée depuis qu'elle avait hurlé comme une cave pour se donner du courage pendant l’assaut. Monica venait de lui demander comment elle se sentait, et il fallait qu'elle fournisse une réponse avant de passer pour une abrutie.

    -Non, ça va.

    Ridicule meuf. Ri-di-cule. Il n'y avait pas le moindre entrain dans sa phrase et son ton morne à lui seul témoignait de son état... Perturbé.

    -Ouais, nan pas trop... Je suis pas blessée, je me suis juste niqué le coude.

    Pour appuyer ses propos, elle leva son coude. La peau était légèrement écorché, mais elle avait déjà nettoyé la plaie avec de l'eau et du savon et même mit un petit pansement, histoire de garder la plaie propre et à l'abri de projection de sang de virus impromptue.

    -C'est juste que je sais pas quoi faire en fait, je me sens un peu inutile.

    Le dire à voix haute sonnait un peu idiot, comme un enfant qui ne savait pas à quoi jouer. Keeva examina brièvement Monica. Elle avait l'air épuisée comme tout le monde et tenait encore son arc tendu dans la main. Putain, se battre à l'arc, c'était carrément la classe. C'était un objet lourd et surement peu pratique à manier, mais Monica était une putain d'elfe parmi les humains pour réussir à s'en servir comme ça.

    -Tu veux t'asseoir ?

    Tu veux qu'on discute ensemble de comment on se sent après avoir faillit se faire violer et tuer ? Sur que ça va nous rapprocher.

_________________
Nathan & Keeva & William




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela.
Apprenti boucher


Messages : 371
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22
Localisation : Perdue.

Feuille de personnage
P.U.F.: Ninetales
Relationship:
Cash: 95 + 13

MessageSujet: Re: A bad feeling about this. [Libre]   Lun 25 Mai - 12:08

-Hey...

Un sourire faible, une voix éraillée. Décidément, Keeva non plus n'était pas dans un très bel état. On est toutes dans la même galère, ma pauvre.

-Non, ça va.

Tu es sûre ?

-Ouais, nan pas trop... Je suis pas blessée, je me suis juste niqué le coude.

La rousse leva son coude, et Monica esquissa une petite grimace. Pas à cause de l'allure de la blessure, qui semblait très propre et qui était majoritairement abritée sous un sparadrap, mais parce que bon, malgré tout, la plupart de ces bobos finissaient avec un bleu et pouvaient continuer à tirer après.

-C'est juste que je sais pas quoi faire en fait, je me sens un peu inutile.

Same.

-Tu veux t'asseoir ?

Monica sourit et acquiesça, avant de s'installer sur le siège à côté de Keeva. Elle était couverte de poussière, ses cheveux qui poussaient, emmêlés, reposaient tristement sur ses épaules. Sa teinture rouge commençait à sérieusement partir, ne laissant que quelques mèches délavées au milieu de ta tignasse châtain. Elle devait avoir l'air bien miséreuse.

" J'me sens un peu inutile aussi. Tout le monde est là à soigner les gens, récupérer des trucs utiles, se battre, et puis bah...je suis dans le chemin. Enfin bon... "

La jeune femme lança un sourire compatissant à l'irlandaise, et regarda au loin les fumées épaisses de ce qui restait du camp de la mante.

" Ca me fait quand même rager. On est en apocalypse zombie et on manque se faire tuer et violer par....des humains. Ces crevards quoi. On devrait s'entraider plutôt... "

C'est comme si, en allant à la guerre, tu mourais en te cassant la gueule d'un rocher comme un crétin au lieu de mourir sur le champ de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farewell-midnight.deviantart.com
Nathan.
Complete Nerd.


Messages : 384
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Siumi.
Relationship:
Cash: 15+10

MessageSujet: Re: A bad feeling about this. [Libre]   Lun 25 Mai - 18:33

    >> Monica accepta l'invitation avec un sourire et s'installa à côté de Keeva.
    Elle était aussi recouverte de poussière que Keeva -dont seul le coude, récemment nettoyé, était propre. Leurs cheveux à toutes les deux étaient emmêlés et leurs vêtements tâchées. L'irlandaise ne préféra pas s'attarder sur l'origine des tâches sombres sur son short, peu désireuse de connaître leur origine exacte.

    -J'me sens un peu inutile aussi. Tout le monde est là à soigner les gens, récupérer des trucs utiles, se battre, et puis bah...je suis dans le chemin. Enfin bon...


    Keeva haussa les épaules en levant les bras dans un geste qui voulait dire "meuf, je suis exactement dans la même situation". C'était irritant de se rendre compte qu'on avait pas de compétences utiles dans ce genre de situation.

    -Ça me fait quand même rager. On est en apocalypse zombie et on manque se faire tuer et violer par....des humains. Ces crevards quoi. On devrait s'entraider plutôt...

    Keeva hocha la tête, jetant un énième coup d’œil au camp de la mante, enfin ce qu'il en restait. Elle pensa à toutes les vies qui avaient été abrégées dans cet endroit, du fait des humains et non des zombies. La race humaine était vraiment la pire de toutes. Même en cas de catastrophe d'une telle envergure, il y avait toujours des rapaces pour s’intéresser au pouvoir, même si le pouvoir se résumait à régner sur une bande de raclures sans scrupules. La Mante était vraiment la pire personne que Keeva avait jamais eu l'occasion de rencontrer. Le premier réflexe de la rouquine face à des hommes comme Barry, était de protéger ses sœurs. Mais La Mante n'avait eu aucun scrupule à laisser des hommes faire de pauvres femmes sans défenses leurs esclaves. Elle n'avait pas hésité à laisser d'autres femmes se faire torturer, en avait surement jeté quelques unes aux chiens si elles étaient trop brisées et inutiles. Rien que d'y penser, Keeva serra les poings. La Mante avait mérité la mort. Mais la rousse était bien contente de n'avoir pas eu à la tuer elle même.

    -Les humains sont juste... Méprisables. A l'heure qu'il est, je parie que la moitié d'entre nous se sont organisés en bandes hostiles. On doit être un des rares groupes à tenter de survivre par nous-même.


    Keeva marqua une pause. Était-ce la peur qui poussait les gens à devenir ainsi ? Ou l'abattement des conventions sociales qui laissaient les facettes les plus viciés de certaines personnalités s'exprimer sans complexe ? Le sentiment de YOLO général ?

    -Je me demande juste qui étaient ces gens avant. Quelle vie ils avaient, quelle éducation ils ont reçu, pour persécuter si facilement leurs semblables... Je sais que beaucoup d'entre eux ont surement perdu toute leur famille, mais nous aussi... Et ça ne fait pas de nous des psychopathes pour autant.


    Kean choisit ce moment là pour passer devant la fenêtre et toquer dessus. Keeva baissa les yeux vers son frère qui lui fit une grimace, puis reprit son chemin, sa fidèle clé à molette dans une main et un chiffon crasseux dans l'autre. Elle avait eu énormément de chance de le retrouver. Elle doutait de jamais revoir d'autres membres de sa famille. Elle avait de la famille à San Diego, mais la ville était surement dans le même état que toutes celles qu'ils avaient traversé. Son oncle, sa tante, ses cousines et son cousins avait probablement rejoint les rangs des zombies.

    -T'avais... T'avais de la famille en Amérique ?


    Monica n'était pas américaine, c'était certain, elle possédait l'accent chantant des pays méditerranéens. Ce qu'elle faisait en Amérique au moment de l'épidémie, mystère et boule de gomme.

_________________
Nathan & Keeva & William




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela.
Apprenti boucher


Messages : 371
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22
Localisation : Perdue.

Feuille de personnage
P.U.F.: Ninetales
Relationship:
Cash: 95 + 13

MessageSujet: Re: A bad feeling about this. [Libre]   Mar 26 Mai - 17:18

Pensive, Keeva approuva les paroles de Monica en posant ses yeux bleus vers le camp qui brûlait en dégageant de la fumée. Elle serra les points, et parla avec une certaine dureté. La française la comprenait complètement.

-Les humains sont juste... Méprisables. A l'heure qu'il est, je parie que la moitié d'entre nous se sont organisés en bandes hostiles. On doit être un des rares groupes à tenter de survivre par nous-même.

Nous au moins nous sommes unis.

-Je me demande juste qui étaient ces gens avant. Quelle vie ils avaient, quelle éducation ils ont reçu, pour persécuter si facilement leurs semblables... Je sais que beaucoup d'entre eux ont surement perdu toute leur famille, mais nous aussi... Et ça ne fait pas de nous des psychopathes pour autant.

Oui....qui étaient-ils, avant ? Ce n'était pas possible que tant de personnes viciées se retrouvent par hasard au même endroit. Ou alors, le hasard avait été affreux au point que des gens charismatiques et dangereux, graines de dictateurs, se retrouvent tous dans un contexte de soumission et de terreur dû à l'apocalypse. Toujours des opportunistes débiles. A cet instant, le frère de Keeva -Monica ne savait pas son nom- tapa à la vitre avant de retourner travailler sur le bus. L'irlandaise posa soudain la question qui tue.

-T'avais... T'avais de la famille en Amérique ?

Monica resta un instant interdite, puis se fendit d'un sourire triste, baissant un peu les yeux sur le sol sale du bus. Oh Angela, son Angela, sa grande soeur, sa meilleure amie, sa confidente. Etait-elle en vie ? Etait-elle morte ? Ou pire, était-elle une de ces goules qui se traînait en gémissant ? Et si elle était en vie, comment lui annoncerait-elle la catastrophe de la perte de leurs parents ? Un frisson traversa son dos, et elle parla d'une voix qui semblait remonter le temps.

" Toute ma famille était en France...sauf une. Ma grande soeur, Angela. (Monica se stoppa, laissant passer quelques secondes d'un silence douloureux.) C'est pour ça que lors de la percée des zombies, où mes parents sont....morts... (sa voix baissa un peu de volume pour finir en murmure, mais elle reprit rapidement) j'ai décidé de partir aux USA...pour essayer de la retrouver. Elle était étudiante en médecine dans un hôpital du côté de San Diego...mais la ville est grande. "

Et je ne sais pas si je pourrai la retrouver.
Oh, grande soeur, comme j'aimerais t'avoir à mes côtés, me blottir dans tes bras pour pleurer, comme on faisait toutes ces années.


Monica renifla un coup, avalant sa salive et refoulant les larmes qui menaçaient de brouiller sa vue à chaque instant. Elle lança un sourire courageux à Keeva et parla à nouveau.

" Désolée pour ça. Et toi, tu avais de la famille ici ? "

J'aimerais remonter le temps, et t'avoir rencontrée dans des circonstances plus paisibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farewell-midnight.deviantart.com
Nathan.
Complete Nerd.


Messages : 384
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Siumi.
Relationship:
Cash: 15+10

MessageSujet: Re: A bad feeling about this. [Libre]   Mer 27 Mai - 0:19

>> Peut-être que c'était pas la question à poser pour se faire des amis en fait...

-Toute ma famille était en France...sauf une. Ma grande sœur, Angela. C'est pour ça que lors de la percée des zombies, où mes parents sont....morts... j'ai décidé de partir aux USA...pour essayer de la retrouver. Elle était étudiante en médecine dans un hôpital du côté de San Diego...mais la ville est grande.

Monica semblait bouleversée. Perdre ses parent à cet âge, c'était déjà dur -Keeva en savait quelque chose, sa propre mère étant morte lorsqu'elle avait 15 ans- mais dans de telles circonstances... C'était pire.

-Désolée pour ça. Et toi, tu avais de la famille ici ?

L'Irlandaise haussa les épaules et leva la main pour signifier qu'il n'y avait pas de raison d'être désolé. San Diego était son dernier espoir de retrouver de la famille, mais elle n'avait que peu d'espoir. C'était mieux que rien. Si son père était vivant, il était en Allemagne. D'ici à ce que les avions repartent...

-Le frère de ma mère vit à San Diego, avec ma tante et mes trois cousins, Liz, Lucy et Nathan. J'ai jamais rencontré les jumelles mais j'ai vu Nathan une fois à un mariage. J'avais genre 11 ans et lui 7, mais on s'est écrit quelque fois. Je pense pas qu'ils s'en soient tirés. Comme tu l'as dit, San Diego, c'est grand.

Merde, ça n'arrangeait rien. C'était une chose de se dire qu'on risquait de pas retrouver de la famille qu’on avait vu une fois, mais se dire qu'on avait perdu sa sœur... Keeva avait connu ça avant de retrouver Kean et elle ne le souhaitait à personne. Elle tapota maladroitement l'avant bras de Monica dans l'espoir de la réconforter un peu.

-Mais si ta sœur était à l’hôpital, elle avait déjà plus de chances que les autres tu sais. Elle aura peut-être eu les bons réflexes en réalisant que c'était une maladie mortelle.

Elle s'arrêta là. C'était bien d'avoir de l'espoir, mais vieux valait ne pas se faire d'illusions. Si seulement ils avaient encore du réseau. Mais bien entendu, la première chose à partir à vau l'eau avait été les systèmes de communication. Seul la radio marchait encore, enfin ils l'espéraient. Mais à présent, Keeva se demandait sur le Camp de la Mante n'avait pas capté leur message. Même émettre un simple message pour trouver d'autres personnes devenait dangereux. Heureusement, ils n'étaient plus loin de leur destination finale. Après avoir fait quasiment tout le chemin sans encombre, ce serait vraiment le summum de la poisse si ils se tapaient encore une tuile sur la dernière portion.

-J'imagine qu'on le saura rapidement de toute façon.

Keeva se gratta l'arrière du crâne, emmêlant encore ses cheveux si c'était possible. Puis elle changea de sujet, désireuse de remonter un peu le moral de Monica.

-Tu faisais quoi avant ? T'es plutôt douée avec cet arc, tu faisais de la compétition ?


_________________
Nathan & Keeva & William




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela.
Apprenti boucher


Messages : 371
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22
Localisation : Perdue.

Feuille de personnage
P.U.F.: Ninetales
Relationship:
Cash: 95 + 13

MessageSujet: Re: A bad feeling about this. [Libre]   Mer 27 Mai - 19:57

Keeva haussa les épaules, montrant par là qu'il n'y avait pas besoin de se faire du souci. Monica fut rassurée instantanément, puisqu'elle voyait que la rousse n'était pas du genre à l'envoyer bouler. Et elle répondit à sa question en termes plutôt neutres. Elle contrôlait vraiment bien ses émotions.

-Le frère de ma mère vit à San Diego, avec ma tante et mes trois cousins, Liz, Lucy et Nathan. J'ai jamais rencontré les jumelles mais j'ai vu Nathan une fois à un mariage. J'avais genre 11 ans et lui 7, mais on s'est écrit quelque fois. Je pense pas qu'ils s'en soient tirés. Comme tu l'as dit, San Diego, c'est grand.

Ouaip, c'est grand. Ca doit grouiller de goules, là-bas... Keeva tapota l'avant-bras de Monica, qui réussit à sourire doucement. Elle était une personne tactile, qui se consolait plus dans les étreintes humaines que dans les mots. Ce geste signifiait beaucoup pour elle, et elle apprécia fortement la présence de la jeune femme irlandaise à ses côtés.

-Mais si ta sœur était à l’hôpital, elle avait déjà plus de chances que les autres tu sais. Elle aura peut-être eu les bons réflexes en réalisant que c'était une maladie mortelle.

Puisses-tu avoir raison.
Même si en tant que soignante, elle faisait partie de la première ligne exposée aux zombies...

-J'imagine qu'on le saura rapidement de toute façon.

J'imagine. Un petit sourire sur les lèvres, Monica regarda Keeva se gratter la tête, le silence tombant. On entendait au loin les clameurs du camp, et au milieu du chaos, c'était agréable de parler, recroquevillée sur un siège de bus. La jeune française réalisait que tout ça lui pesait. La perte de sa famille. La terreur de ne jamais revoir sa soeur. Elle avait tout porté en elle si longtemps, que se libérer à ce sujet était comme retirer une enclume de ses épaules.

-Tu faisais quoi avant ? T'es plutôt douée avec cet arc, tu faisais de la compétition ?

Keeva avait changé de sujet pour enchaîner sur un domaine qui fit briller un instant les yeux bleus de la jeune rescapée. Elle posa son regard sur l'arc qui tenait parfaitement dans sa main, la dragonne retenant la chute de l'arme et permettant son basculement efficace. Le stabilisateur, bien que poussiéreux, restait bien lesté. La palette usée en cuir à ses doigts avait fidèlement protégé ses phalanges. Elle n'avait pas eu le temps de sortir sa protection pour le bras, mais elle s'était bien débrouillée et n'avais pas subi de choc particulier.

Cet arc, c'était tout ce qui lui restait pour survivre.

" J'étais lycéenne, j'étudiais les sciences. Et oui, j'était en compétition au niveau régional, j'ai remporté une fois le titre ! "

C'était sa fierté.

" Maintenant il ne me servirait plus qu'à chasser, mais je suis heureuse de l'avoir emmené avec moi. C'est un objet avec plein de bons souvenirs, il m'accompagne fidèlement depuis quelques années. J'y tiens tellement. "

Monica avait retrouvé un sourire radieux, se souvenant des dimanches après-midi de compétition. Elle reposa ses yeux rallumés sur Keeva, et lui retourna la question.

" Et toi, tu faisais quoi ? Tu avais des activités extra-scolaires aussi ? "

Elle adorait copiner comme ça avec les gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farewell-midnight.deviantart.com
Nathan.
Complete Nerd.


Messages : 384
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Siumi.
Relationship:
Cash: 15+10

MessageSujet: Re: A bad feeling about this. [Libre]   Jeu 28 Mai - 0:29

>> Monica semblait reprendre un peu de vie.

-J'étais lycéenne, j'étudiais les sciences. Et oui, j’étais en compétition au niveau régional, j'ai remporté une fois le titre !

Keeva haussa un sourcil et hocha la tête d'un air impressionné. Not bad !

-Maintenant il ne me servirait plus qu'à chasser, mais je suis heureuse de l'avoir emmené avec moi. C'est un objet avec plein de bons souvenirs, il m'accompagne fidèlement depuis quelques années. J'y tiens tellement.

Monica se tourna de nouveau vers Keeva après avoir examiné son arc d'un regard expérimenté. Elle avait de nouveau le sourire, c qui fit plaisir à l'Irlandaise.

-Et toi, tu faisais quoi ? Tu avais des activités extra-scolaires aussi ?

La rouquine sourit. Elle n'était pas beaucoup plus vieille que Monica, cinq ou six ans tout au plus. Elle avait l'impression de voir Kean, un peu, car son petit frère avait la même façon de s'enflammer sur ses passions.

-Tu as bien fait de l'emmener. C'est bien d'avoir quelque chose à quoi se raccrocher, un truc qui prouve que tu avais des projets et que si un jour tout ce bordel se termine, t'auras au moins gardé quelque chose de ta vie d'avant. Et puis... ajouta-t-elle avec un sourire malicieux, une championne régionale de tir à l'arc, ça donne du style à notre compagnie de bras cassés.

Monica lui renvoya la question et Keeva prit quelques secondes pour organiser sa réponse.

-Moi je... Heh, c'est un peu compliqué. Mes années de lycées on été assez chaotiques, j'ai redoublé deux fois parc qu'à cette époque, ma mère était en phase terminale. J'ai essayé de faire de la biologie en sortant du lycée, mais ça s'est pas bien passé et j'ai laissé tomber à la moitié de l'année. Du coup je suis entrée dans une école de graphisme, j'allais terminer, j'aurais eu mon diplôme à cette heure si il n'y avait pas eu tout ça.

En évoquant sa mère, Keeva effleura instinctivement la petite pierre noire qu'elle portait au cou. Le contact lisse et familier lui apporta un brin de sérénité, comme d'habitude. Elle ne l'avait jamais enlevé depuis l'enterrement, sauf peut-être une ou deux fois pour le nettoyer et l'entretenir un petit peu.

-Ma mère m'a apprit le violon aussi. J'étais au conservatoire de Berlin depuis mes 8 ans, et je suis entré à celui de Berlin en y arrivant à 12 ans. J'étais à Boston pour une audition.

Elle se rappelait très distinctement cette journée, lorsque tout avait basculé. Elle avait passé quelques jours retranchée dans son hôtel après ça. Et très honnêtement, elle ne l'avait jamais dit à personne, mais les douze premières heures, elle les avait passé à pleurer en silence, barricadée dans sa chambre. Monica avait elle trouvé la force de prendre l'avion avant que tout ne dégénère. Cela démontrait, en plus d'une énorme dose de chance, un grand courage et une rapidité d'action à toute épreuve.
Pour penser à autres chose, elle farfouilla sous son siège. Son violon était la première chose qu'elle avait récupéré après que le calme soit revenu. Heureusement, ces brutes n'y avaient pas touché et elle l'avait glissé sous son siège avant même d'aller se faire soigner le coude. Elle ouvrit avec délicatesse les verrous et ouvrit l'étui pour montrer son instrument à Monica. La table vernie brillait de son bel éclat caramel et les cordes, bien que présentant un début d'usure, étaient intactes. Keeva se saisit du manche avec précaution et sortir l'instrument de son écrin.

-C'est mon bébé à moi. Il a des cordes aussi.

_________________
Nathan & Keeva & William




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela.
Apprenti boucher


Messages : 371
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22
Localisation : Perdue.

Feuille de personnage
P.U.F.: Ninetales
Relationship:
Cash: 95 + 13

MessageSujet: Re: A bad feeling about this. [Libre]   Jeu 28 Mai - 14:20

(Je pars à Nancy de cet aprem jusqu'à lundi, désolée par avance si je ne peux pas passer répondre au RP ♥)

Keeva souriait aussi, et Monica était contente. L'ambiance douce et relativement chaleureuse revenait dans le bus.

-Tu as bien fait de l'emmener. C'est bien d'avoir quelque chose à quoi se raccrocher, un truc qui prouve que tu avais des projets et que si un jour tout ce bordel se termine, t'auras au moins gardé quelque chose de ta vie d'avant. Et puis... une championne régionale de tir à l'arc, ça donne du style à notre compagnie de bras cassés.

La rousse avait dit ça avec un air malicieux, et Monica ne put s'empêcher de rire. Ca lui faisait du bien ; c'était un son qu'elle n'avait pas entendu venant d'elle depuis déjà un certain moment.

-Moi je... Heh, c'est un peu compliqué. Mes années de lycées on été assez chaotiques, j'ai redoublé deux fois parce qu'à cette époque, ma mère était en phase terminale. J'ai essayé de faire de la biologie en sortant du lycée, mais ça s'est pas bien passé et j'ai laissé tomber à la moitié de l'année. Du coup je suis entrée dans une école de graphisme, j'allais terminer, j'aurais eu mon diplôme à cette heure si il n'y avait pas eu tout ça.

Oh...
En phase terminale, ça voulait dire qu'elle avait une maladie grave, probablement un cancer. C'était un fléau qui frappait sans discrimination, et chacun était susceptible d'y succomber, même en se battant de toutes ses forces. Mais l'irlandaise avait annoncé ça avec un calme relatif, effleurant juste une pierre noire et lisse accrochée autour de son cou. C'était un joli pendentif, brillant, qui devait avoir une très grande valeur.

-Ma mère m'a apprit le violon aussi. J'étais au conservatoire de Berlin depuis mes 8 ans, et je suis entré à celui de Berlin en y arrivant à 12 ans. J'étais à Boston pour une audition.

Keeva sortit alors de sous son siège un violon. Un magnifique instrument dont le bois à peine usé brillait sous les lumières du bus. Les yeux de Monica se mirent à briller alors qu'elle détaillait l'objet devant elle. Elle n'avait jamais été douée en musique, n'avait pas dépassé la 2ème année de solfège, et elle avait une grande admiration pour tous ceux qui savaient maîtriser ces objets.

-C'est mon bébé à moi. Il a des cordes aussi.

Monica leva ses yeux bleus sur la rouquine et parla d'une voix vibrante d'excitation.

" Il est absolument magnifique !! J'espère avoir l'occasion de te voir et t'entendre en jouer un jour, j'adore le son de ces instruments ! "

Nombreuses étaient les musiques douces accompagnées par la mélancolie d'un violon. La jeune femme reprit la parole, se réintéressant à ce qui l'avait intriguée avant.

" Ton collier est vraiment super joli. C'est un porte-bonheur ? "

Chacun a des objets précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farewell-midnight.deviantart.com
Nathan.
Complete Nerd.


Messages : 384
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Siumi.
Relationship:
Cash: 15+10

MessageSujet: Re: A bad feeling about this. [Libre]   Mar 2 Juin - 20:27

>> Monica posa des yeux émerveillés sur le violon. Keeva avait probablement eu le même regard quand sa mère le lui avait offert.

-Il est absolument magnifique !! J'espère avoir l'occasion de te voir et t'entendre en jouer un jour, j'adore le son de ces instruments !

Keeva sourit. Le compliment lui faisait très plaisir. Elle se promit que dès qu'elle aurait l'occasion de jouer sans attirer tous les zombies du coin, elle ferait une démonstration à Monica.

-Ton collier est vraiment super joli. C'est un porte-bonheur ?

Keeva devina qu'elle avait encore tripoté son collier sans s'en rendre compte. Elle faisait souvent cela en évoquant sa mère. Elle saisit la petite sphère noire entre le pouce et l'inde et en caressa la surface lisse avec le pouce. Elle sentait sous ses doigts l'arabesque d'argent dans laquelle la pierre était enchâssée.

-Merci. C'est une Agathe noire. C'était à ma mère, elle me l'a légué avant de mourir. Il était à sa mère, c'est mon grand-père qui a taillé la pierre pour elle. J'imagine que si j'ai une fille un jour, je lui donnerais...


Le regard de l'Irlandaise se perdit dans le vague.

-Quand ma mère est partie, ça a été très dure, mais au moins, je garde une petite partie d'elle avec moi.

Un petit rire la secoua soudain.

-Un jour, j'ai voulu la nettoyer et je l'ai faite tomber dans le drain de l'évier. J'ai piqué une telle crise que mon père a du démonter le siphon pour la récupérer. Depuis, je ferme le drain quand je nettoie un bijou.

Elle reposa la perle sur sa poitrine et se secoua mentalement. La nostalgie c'était bien beau, mais ça n'allait pas les aider maintenant. La rouquine s'étira en lâchant un genre de grognement qui se mua en couinement. Bref, le genre de bruit bizarre qu'on fait tous quand on s'étire, quelque chose comme "Uuuuuuuughgggrrrrrrruuuuuaaaaaaaaaaaaaa".

-Il me tarde vraiment d'arriver. J'en peux plus de passer mes journées assise dans un bus. J'espère que le signal radio que Georges à capté est toujours valable là bas... Et qu'on tombera pas sur un second camp de psychopathes. Parce que si c'est le cas je me laisserais pas faire cette fois.

Hors de question de passer d'autres journées à servir à manger à des porcs puants qui passaient leur temps à la lorgner. Plutôt crever. Genre dans une grande explosion qui les emporterait tous avec elle, ce serait un moyen assez flamboyant de partir. Et puis avec ses cheveux roux, elle allait se la jouer Game of Thrones, "Kissed by fire".

_________________
Nathan & Keeva & William




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A bad feeling about this. [Libre]   Aujourd'hui à 3:59

Revenir en haut Aller en bas
 
A bad feeling about this. [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Houston ? Nous avons un problème (pv libre)
» Feeling Drained est arrivée!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: L'Exterieur. :: Le Zombus.-
Sauter vers: