Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The last way.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
George.
Newbie


Messages : 9
Date d'inscription : 10/07/2014

Feuille de personnage
P.U.F.:
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: The last way.   Dim 13 Sep - 13:13


    Après la guerre qui avait suivit la rébellion d'une bonne partie du camp, et conduit à la victoire des Rebelles et à la mort de cette femme tyrannique, les survivants du Zombus étaient resté deux semaines de plus.
    Le temps de penser les blessures, de récupérer de ses émotions, de se reposer et de manger correctement, et surtout de retaper le bus pour qu'il tienne suffisamment longtemps. Il fallait dire qu'il avait été sérieusement endommagé par les Chiens de la Mante. Mais soit, le camp possédait du matériel de pointe, et le Zombus quelques bons mécanos.

    Maintenant, il était temps d'entamer leur dernière étape, vers la destination finale qu'était la Californie.

    Là-bas, George espérait trouver quelques âmes connues. Tout comme il espérait que cette destination permettrait d'apaiser les esprits embrumés de certains de ses passagers, et ainsi leur permettre de recommencer leur vie parmi l'enfer de cette Amérique en pleine apocalypse.
    Le vieux chauffeur ouvrit d'un mouvement ample les portes de la soute, permettant à tous de pouvoir y glisser leurs affaires, ainsi que de charger les vivres et les armes que leur offrait gracieusement la nouvelle leadeuse du camp, à savoir Hedda. Ils auraient de quoi tenir jusqu'en Californie, voir même plus, le tout s'en se risquer à fouiller un supermarché. En plus de n'avoir plus à craindre des zombies, tout le monde pouvant ainsi se retrouver bien armé et protégé.
    Lorsque toutes les caisses et autres bagages furent chargés, il grimpa les quelques marches qui menait à son siège et se laissa choir dessus, insérant au passage la clé dans le contact.
    De dieu, ça faisait si longtemps qu'il n'avait pas reprit cette place. Plus d'un mois à rester ici, à craindre pour sa vie et celle des autres, à se soumettre à cette sale pute qui en avait bousillé plus d'un.
    A voir ce bus moins plein qu'auparavant, le cœur de George se serra.
    Alors que certains étaient venus accompagnés par un proche, les voilà qui repartait seuls.
    En espérant que la route ne couterait pas plus de vies. Il était déjà un peu rassuré que quelques jeeps les accompagnent sur la moitié de leur chemin, assurant leur protection en abattant zombies et intrus menaçants. Après tout, le camp leur devait bien ça.

    D'une voix grave, un peu plus rauque qu'à l'accoutumé comme s'il venait de s'enfiler cinq cigarettes de suite -ce qui n'était pas qu'une simple comparaison à vrai dire, il avait préféré prévoir le coup avant d'entamer ce dernier périple-, le chauffer lança un regard dans son dos, observant un vague instant toutes ces personnes présentes de façon plus ou moins ordonnées sur les sièges.

    « Tout le monde est prêt ? »

    Dire que c'était peut-être la dernière fois qu'il lancerait cet habituel appel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: The last way.   Dim 13 Sep - 17:23



    Alice hocha silencieusement la tête : d'autres répondraient à la cantonade -et même un en particulier d'ailleurs, selon toutes les probabilités.
    Elle monta les marches du bus parmi les premiers, aux côtés de ses amis, dont elle se séparait encore moins maintenant depuis l'incident. À croire que, si la fin du monde rapprochait les liens, le contact direct avec la mort et tout ce qu'il y avait de détestable -et redoutable- dans l'homme le faisait plus encore. Elle ne savait pas comment elle aurait fait sans eux pour l'épauler, et ne voulait d'ailleurs pas y penser : ils avaient tous besoin les uns des autres, et même si un jour ils devaient se séparer, leurs vies continueraient... Mais ça ne serait plus pareil. Un peu comme quand ils songeaient à Jacob, le membre manquant de leur bande de bras cassés. Ils ne le mentionnaient jamais à voix haute, ou alors très occasionnellement, mais le fait d'être tous les trois rassemblés laissait flotter le souvenir de leur ami. Qui était probablement mort maintenant. Comme tant d'autres; y compris des gens du bus, qui eux aussi auraient pu, un jour, devenir des amis...
    Alice ne savait pas vraiment comment il convenait de se comporter avec ses compagnons de voyage qu'elle connaissait le moins. Elle avait lié conversation avec plusieurs d'entre eux déjà, et la disparité de leurs caractères avaient fait que le contact était plus ou moins bien passé, et Alice redoutait que les épreuves par lesquelles ils passaient, tous, ne les éloigne les uns des autres. Ils n'étaient pas, à proprement parler, proches, mais ils avaient tout de même un but commun. La Mante les avait dispersés, et Alice avait peur que cela se ressente. Elle se dit qu'à la prochaine halte, elle essaierait d'aller parler à ceux qu'elle connaissait le mieux ici. Peut-être avaient-ils tous le même sentiment, après tout.

    Elle prit place vers la vitre de droite, au milieu du bus, et eut un frisson quand le bout de ses doigts rentra en contact avec le vieux cuir des sièges, à côté de sa cuisse. Il lui semblait que ce souvenir resurgissait d'une autre vie, pourtant pas si distante. Elle n'osait imaginer comment elle réagirait si elle était amenée à croiser des visages familiers d'avant la maladie. Elle ne le croirait sans doute pas, si jamais cela devait arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela.
Apprenti boucher


Messages : 371
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22
Localisation : Perdue.

Feuille de personnage
P.U.F.: Ninetales
Relationship:
Cash: 95 + 13

MessageSujet: Re: The last way.   Lun 14 Sep - 8:46

Monica se blottit contre Alexandre, assise sur le siège en cuir.

Depuis combien de temps n'était-elle pas remontée dans le Zombus ? Elle avait arrêté de compter, préférant faire tête basse au camp de la mante. Mais maintenant, ils étaient repartis. Elle se sentait vide à l'intérieur, et elle savait que son ami sur le siège voisin ruminait le même genre de pensée. Ils repartaient moins nombreux qu'à l'aller, signe définitif que dans une invasion zombie...le danger ne venait pas obligatoirement des goules.

Mais que l'être humain était le plus pourri.

Monica se releva, rangeant son arc dans sa pochette de transport. Les gens du camp escorteraient le bus sur une partie du trajet, et elle n'aurait désormais plus besoin de se défendre toute seule avant un long moment. Elle pouvait se reposer. Lorsque Georges lança son appel, Alexandre et elle hochèrent la tête de concert, signe qu'ils étaient près à partir.

Et à affronter l'avenir, en espérant qu'il soit meilleur qu'actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farewell-midnight.deviantart.com
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: The last way.   Lun 14 Sep - 11:22

    Lorsque le claquement sec de la soute qui se referme résonna dans la quiétude matinale, Luka s'offrit le luxe de pousser un profond soupir.

    Il ne savait pas, à vrai dire, si le noeud qui lui serrait les entrailles tenait plus de l'excitation ou de l'appréhension. Après un mois de grosse galère — et par extension, des mois de galère en général –, voilà qu'ils touchaient enfin au but — tout du moins l'espéraient-ils. Ils en étaient encore loin, mais il lui semblait presque pouvoir apercevoir les plages de la Californie s'il se donnait la peine de tendre le cou pour regarder en direction du pare-brise du bus, par-dessus les rangées de sièges qu'il y avait devant lui. Il ne tenait pas en place, et pourtant, Dieu seul savait s'il était épuisé.
    Les derniers jours passés ici, s'ils avaient été plus détendus que du temps de la Mante, n'avaient pas été de tout repos pour lui : il avait tout simplement jonglé entre réparation du bus, aide aux préparatifs pour le départ et tentatives vaines pour trouver le sommeil. Difficile de fermer l'oeil quand on n'avait qu'une seule hâte : celle de partir, le plus vite possible.
    Cela justifiait dans tous les cas les profondes cernes qui se creusaient désormais sous ses yeux et son calme relatif — en tout cas, il était bien plus tranquille que d'ordinaire. A présent que le bus était prêt à partir, il pouvait s'octroyer un peu de repos, en tout cas s'il parvenait à fermer les yeux, ce qui n'était pas garanti. Même si le ronflement du moteur avait toujours eu tendance à l'apaiser.

    — Tout le monde est prêt ?

    La voix de George le tira de ses rêveries et il se redressa sur son siège.

    — OUI CHEF !! brailla-t-il à l'aveugle, comme si cela avait pu en quoi que ce soit accélérer leur départ. Et histoire de montrer qu'il restait quand même de la bonne volonté dans ce bus de bras cassés.

    Avant de se renfoncer dans son siège, il jeta un coup d'oeil aux filles, assises côte à côte devant lui. Aucune ne pipait mot.
    Il espérait que l'ambiance serait plus sympa en Californie. De toute manière il ne leur laisserait pas vraiment le choix.

    Excitation, parce qu'ils rejoindraient bientôt la terre promise. Et il n'était pas difficile de savoir que si Luka tenait tant à y arriver aussi vite, c'était parce que sa motivation n'était pas vraiment la perspective de se retrouver à côté de la plage, ni à proximité d'Hollywood.
    Appréhension, premièrement parce qu'ils n'étaient jamais à l'abri d'un nouvel accident ou d'une attaque d'ici-là, et aussi parce qu'il ne savait tout simplement pas ce qu'il trouverait réellement là-bas. Et surtout, qui il trouverait.
    C'était très certainement stupide de sa part de s'accrocher ainsi à l'idée que son meilleur ami soit toujours en vie. Handicapé et vaguement porté sur l'auto-destruction comme il l'était, qui plus est. Mais il ne pouvait tout simplement pas se résoudre à l'idée que Jacob soit mort. Ca aurait été un échec. Le plus gros, et le seul et unique échec de sa vie.
    Cette seul idée suffisait à l'énerver.
    Cette nuit, il avait rêvé qu'ils arrivaient en terre promise. En Californie. Et qu'il trouvait Jacob. Jacob qui était bien debout, bien mouvant, bien là. Mais plus vraiment vivant.
    Cette nuit, dans un affreux cauchemar, il s'était fait boulotter vivant par ce con de Jacob.
    Et ça le rendait malade.


    Assise à côté d'Alice, Lise eut un petit sourire en coin lorsque Luka se chargea pour eux-trois de signaler qu'ils étaient prêts à partir. Lorsqu'elle entendit le moteur qui se mettait à tourner, elle se sentit bizarrement bien. Entendre ce bus ronfler comme un vieux bouledogue lui donnait presque l'impression de se sentir chez elle.
    Elle adressa un autre sourire à Alice, puis s'enfonça elle aussi un peu plus dans son siège.
    Comme tout le monde, elle était totalement épuisée. Et entendait bien récupérer quelques heures de sommeil pendant le trajet, si la route n'était pas trop défoncée, si Luka n'était pas trop bruyant — mais elle avait le sentiment que lui aussi allait roupiller un moment – et surtout si elle réussissait à trouver une position confortable qui n'impliquait pas qu'elle se retrouve lamentablement échouée sur l'épaule d'Alice avec un filet de bave au coin de la bouche.
    Même si elles n'en étaient plus à ça près, et l'expérience Barry leur en avait donné la preuve.
    Elle frissonna en repensant à la tête explosée de ce sale con et son épaule la lança légèrement, comme pour faire écho au recul dévastateur de l'arme qu'elle avait utilisé pour lui vider littéralement la caboche.

    Repliant ses jambes contre son torse, elle posa son menton sur le creux de ses genoux, et attendit qu'ils partent.

_________________
black#eebfa3#513C52
CasierRP


Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Morgan
Increvable


Messages : 1474
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 21
Localisation : Errant dans les couloirs // Au milieu du Zombus

Feuille de personnage
P.U.F.: Levialhem.
Relationship:
Cash: 30 + 17

MessageSujet: Re: The last way.   Mer 16 Sep - 20:08


    Akilah rassembla toutes ses affaires, vérifiant plusieurs fois si elle n'avait rien oubliée en ce camp.
    Elle n'était pas mécontente de partir de là. Elle avait l'impression de sentir le sang à chaque recoin de l'endroit, d'entendre les balles fuser et les cris s'élever. Une porte qui claque, une personne qui s'échoue dans le sable après un faux pas, des paroles une tonalité trop haute et elle se retournait le cœur battant, scrutant panoramiquemant tout ce qui se trouvait autour d'elle pour ne rien laisser filer.
    Au final, elle avait passé la plupart des derniers jours à l'infirmerie, s'occupant au mieux des blessés restants et donnant toutes les indicatives au mieux placé pour s'en charger après son départ. Au moins l'un d'entre eux pourraient assumer les premiers secours. Pour le reste, le camp ferait mieux de se munir d'un médecin digne de ce nom.

    Cat se hâta-t-elle d'entrer dans le bus lorsque l'annonce du départ fut donné, prenant place sur un des vieux sièges en cuir, côté fenêtre. Elle n'était pourtant pas si impatiente d'arriver à destination finale. Elle n'avait plus personne à attendre, ni à espérer. Elle les savait tous morts : elle les avait bien vu après tout. Soit, elle atteindrait tout de même cette destination finale avec ses compatriotes, bien moins nombreux qu'avant leur entrée dans cet enfer. Peut-être ne restera-t-elle pas avec eux, elle n'en savait trop rien pour le moment. Même si elle ne savait pas vraiment si elle parviendrait à les quitter ainsi. Après tout, elle s'était attaché à ces différentes personnes. Et après avoir voyagé seule un moment, elle savait que la vie de solitaire n'était pas donnée à tout le monde, et qu'on ne vivait jamais très longtemps ainsi. Si elle n'était pas tombé sur le Zombus, éblouie par ses phares, elle ne serait sûrement plus de ce monde actuellement.
    Le cri de Lucas la tira de sa rêverie, et elle redressa la tête sans prononcer un mot, un brin endormie.
    Chose qu'elle allait sûrement faire durant la quasi totalité du trajet. Elle était épuisé, et le fait de se savoir escorté par quelques jeeps la rassuraient quelque peu.
    Aussi laissa-t-elle tomber sa tête contre la vitre, les yeux mi-clos, attendant que le bus démarre et s'éloigne vers de nouveaux horizons.

_________________


      ← Morgan Davis+ Fiche+ Casier+ SuiviAkilah "Cat" Coffey →+ Fiche+ Compartiment+ SuiviRépertoire de persos.© Levialhem


MERCI INNU ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levialhem.deviantart.com/
Antoine.
Aime comparer sa pelle à celle des autres


Messages : 18
Date d'inscription : 27/04/2015

MessageSujet: Re: The last way.   Ven 18 Sep - 22:54

    Antoine tressauta légèrement en entendant l'appel à la cantonade de George, cela faisait quelques fois qu'il l'entendait mais ne pouvait s'empêcher de sursauter à chaque fois, comme s'il s'attendait à entendre un "planquez votre cul y'a des zombiiiies !". Antoine avait essayé de parler un petit peu avec les autres passagers du Zombus pour savoir ce qu'il s'était passé dans le fameux camp. D'un côté il regrettait de ne pas avoir été présent pour aider, de l'autre l'instinct de survie poussait à se sentir "chanceux" d'être arrivé après, même si de son côté son voyage n'avait pas été de tout repos.

    « Oué oué j'arrive… »lança-t-il d'une voix forte mais chargée d'une espèce de bouderie, comme un enfant. Ceci était bien sûr purement humoristique, l'amusant intérieurement, le relaxant.

    Et dans une pichenette ultra classe il jeta au sol la fin de sa clope et prit le soin de l'écraser sous sa semelle. Han la hype ! Mais ouais la prévention oblige faut bien éteindre sa cigarette, manquerait plus de provoquer un incendie... Il sortit sa pelle du sol, l'épousseta sommairement puis se hâta vers le Zombus. Il adressa un franc sourire à George, en se faisant la réflexion qu'il faudrait vraiment qu'il prenne la peine un jour de remercier pleinement le bonhomme. Antoine ne donnait pas cher de sa peau s'il n'avait pas croisé le Zombus, il était vraiment arrivé à un point de son voyage où chaque jour s'était avéré plus pénible, le Zombus avait été la délivrance... C'est beau, on en pleurerait presque. Bref. Le brun opta pour un siège près d'une fenêtre, il n'avait pas vraiment l'intention de profiter du paysage mais avec ses grandes guiboles il se sentait plus à l'aise dans un coin qu'à faire des croches-pieds non intentionnels aux gens du bus. En parlant de ceux-ci, Antoine se redressa un peu sur son siège, regardant un peu par-dessus, puis autour, jetant un rapide coup d’œil à ceux qui étaient quasiment endormis. Il se demanda si quelqu'un se sentirait d'humeur à échanger quelques mots durant le trajet car il ne se sentait pas trop de dormir, sans doute trop éveillé par la nicotine, mais surtout par une certaine "excitation" à l'envie de découvrir une future destination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The last way.   Aujourd'hui à 3:54

Revenir en haut Aller en bas
 
The last way.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: L'Exterieur. :: L'Extérieur.-
Sauter vers: