Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 → Pierre tombale. {Mission | SOLO}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aeva
Apprenti boucher


Messages : 345
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22
Localisation : Partout pour Sergen · En train de fouiller pour Agape~

Feuille de personnage
P.U.F.: Aeva/Susu
Relationship:
Cash: 340

MessageSujet: → Pierre tombale. {Mission | SOLO}   Lun 19 Oct - 18:52

{RP pour la Pelle}
{RP pour la déco/renforcement de la palissade}
Vu avec Hax, piqué de la pierre/bois dans le mur effondré après la tempête :B


Sale temps pour les moches.
Après avoir eu la pelle, et après qu'ils aient enterrés tous le corps du premier décédé parmi eux, Sergen s'était lancé dans cette construction de cimetière. Son improvisation de fossoyeur-architecte n'avait pas été le meilleur choix de la terre peut-être... Mais peu importait. Il fallait bien quelqu'un pour faire le sale boulot, même si sale était un bien grand mot. C'était une mission du "grand" chef plus petit que lui, avec une belle somme à la clé, ce qui l’intéressait. Puis au final c'était même plutôt un travail enrichissant, ils pourraient rendre hommage à leurs morts et avoir le respect qu'ils méritaient si à leur tour ils venaient à disparaitre. Ça ne le dérangeait pas de le faire, du coup, pour toutes ces raisons. Après la pelle, il avait fallut trouver de quoi délimiter cette fichue zone. Puis aussi tout de même de quoi la décorer un minimum pour que ça ressemble à un petit semblant de coin funéraire. Risible mais vrai, la crémation n'était pas disponible par les temps qui courraient, dommage. Alors il fallait bien improviser et voir avec ce qu'il y avait. Il n'avait rien trouver pour faire un barrière à peu près correcte, le grillage était absent également alors il avait erré quelques temps dans le mall dans l'espoir vain de dénicher enfin ce qui pourrait lui servir. Il n'y avait aucun magasin de meubles après tout ou de jardinage où il aurait pu trouver une jolie palissade, il s'était évertué à demander à tout ceux qui rôdaient s'ils n'avaient pas vu un truc du type, mais même le Mont-De-Piete lui avait répondu par la négative, ils n'en vendaient pas non plus. Il avait du donc délayer la mission faute de succès. Ce fut sans compter sur la météo impétueuse qui avait l'air, malgré sa dangerosité, d'avoir été en sa faveur quelque part.
Quand la bise était venue -la tempête en fait- un mur s'était écroulé.
Pas n'importe quel mur, puis-ce que fait de bric et de broc. Il n'avais su qu'après ses fouilles que celui-ci avait été inventé dans le but de séparer Lorentz de celui qu'il avait détesté au Art Label par la suite. Chester. Enfin bon ! Aubaine qu'il n'avait pas pu manquer, dans ce fouillis de vieux meubles cassés, mortier brisé et pierre fendillé, il y avait vu des trésors. Des planches, surtout, des belles grosses planches assez longues pour être coupés en plus petits morceaux pour former une palissade qui serait assez résistante contre ces cons de morts-vivants. Alors Sergen avait fait plusieurs allez-retour Old Portion/Sun Plaza discrètement en évitant les goules. Il avait manqué plusieurs fois de se faire mordre mais avait toujours esquivé avec talent. Il ne voulait pas finir au caveau avant d'avoir finit le recoin dédié, bon sang ! Il avait alors stocké son bois, avait cherché une hache... Sans trouver. Alors avec du fil récupéré, un pierre assez fine et un vieux manchon de balai en bois trouvé dans le tas de décombres, il s'en était improvisée une. Elle était bien laide comme il fallait, mais elle avait fait l'affaire pour servir de coupe-planche. Il avait donc débité ses trouvailles qui mesuraient souvent bien plus en hauteurs d'un mètre cinquante environ, quelque chose d'assez grand pour contenir un zombi un peu mou. Sans ménagement, il y avait bien passé trois jours complets, même quatre. Et encore, en ne se consacrant qu'à ça. C'était dire. Parfois même il avait été forcé d'ôter son T-shirt malgré le temps capricieux tant il avait sué à la tâche. Il avait tout rangé par la suite et abandonné son outils de fortune qui s'était brisé après avoir si bien servi. Il avait été très content de l'arrangement de son bois en attendant qu'il serve, d'ailleurs. Il avait toujours aimer couper le bois et le travailler chez lui. S'y remettre n'avait pas été bien dur, donc. Pendant les trois jours suivant, il avait acheminé des pierre pour maintenir et consolider la barrière qu'il allait faire depuis l'intérieur. Il ne fallait pas que les bebettes mortes puissant tout casser, m'enfin ! Cette dure labeure finit au bout de quelque jours de plus, il se reposa, passant une journée complète à dormir et à divaguer. Mais une fois le bois bien empilé, il avait fallut partir à une autre sorte d'activité, sa préférée.

Aujourd'hui, il allait s'amuser ! Retourné alors au refuge, il avait trouvé sa machette, son pull, et était parti dézinguer du zombis avec un entrain tout retrouvé. Il avait aussi fait une masse dans l'optique de planter le bois dans la terre, vu qu'il n'avait pas de clou et de marteau pour les souder ensemble, il devrait faire avec et y mettre du fil. Masse elle aussi improvisée avec une vieille pierre à peu près cubique qu'il avait dégoté. Il avait au moins de la ressource à revendre et ça lui avait plu de faire preuve d'imagination. Alors donc, il se dirigea vers le futur cimetière avec son matériel. Sautillant presque comme Candi ou la jolie Heidi la petite fille des montagnes. De retour au fief de l'endroit, il y voyait les zombis roder. Mécontent mais enfin prêt à se dépenser, il entra dans son mode berserkeur. C'est l'heure du D-D-D-DUEL !
Il s'y lança donc.

Un premier.
Un espèce de petite vieille toute verte, cela lui plaisait d'avance. Un petit lancé de machette en piqué droit dans sa tête et elle s'écroula. Le second; un jeune lycée autrefois skateur visiblement. Il dégagea la planche à roulette encore dans les mains du freluquet d'un coup de pied et de sa main droite envoya sa machette vers le cou de la "victime". S'il avait bien calculé, il devrait passer en dessous de la première vertèbre de la nuque, et ne se prendrait pas trop Affutée récemment et tranchante comme la cime des montagnes, la machette s'y enfonça comme dans du beurre. La tête vola un peu plus loin dans un petit splotch de sang noir macéré et coagulé. Rigolant face à ce spectacle comme toujours, le géant continua son petit défouloir. Ah, un adversaire de taille cette fois. Un nain. C'était bien ironique de se l'annoncer ainsi dans sa tête mais merde, c'était drôle quand même de voir Passe-partout en vrai pour la première fois ! Il était un peu moins vivant qu'à la télé, surtout. Admirant avec un passable amusement le petit qui venait vers lui, il ne pu s'empêcher de sortir une petite pique juste pour lui-même.

Mon petit, toi et moi on joue pas dans la même catégorie.

Puis il y envoya son pied, comme pour le sk8. Il s'appuya sur son pied gauche et une fois tout le poids transféré et stable, il se pencha pour balancer sa jambe assez haut pour avoir la tête du zombi, à la manière d'une attaque de Tekken. High-kick en somme. Sa chaussure rencontra bientôt la chaire molle du zombi pour s'enfoncer dedans sur quelques centimètres, décollant la joue de l'ancien porteur des clés. Une fois les lambeaux de chaire au sol et l'autre allongé sur l'herbe, Sergen sentit l'éclair d'adrénaline l'envahir. Pas encore mort, mais bientôt, vu qu'à terre. Shooté presque à ça, il continua sa folie et usa de son arme favorite pour terminer le boulot en frappant droit dans le crâne à nouveau de sa lame mâte. Il la retira presque immédiatement et sans vraiment forcer vu la pourriture avancée du gars. Trois de moins, très bien. Après ce petit bout d'homme Sergen avança vers un ex-basketteur avec qui il ne se ménagea pas. Il fallait bien qu'il s'épuise un peu et profites de son rush d'hormones 100% naturelles ! Il lui envoya un coup de poing dans la tête, brisant son nez. Cela lui plut bien et il colla une seconde patate au zombi trop lent pour réagir. Celui-ci cependant contrattaqua en l'empoignant aux épaules. Mais toujours plus petit que lui, le blond se pris pour Zidane. Un coup de boule plus tard, l'homme de couleur putréfié fut éloigné et Sergen lui coupa le bras dans un coup de machette rageur. Il l'envoya sur le côté par la suite en le décapitant sans pitié. Il se dépensa ainsi pour les deux qui suivirent, deux types lambdas auxquels il ne fit pas attention. Le suivant fut une femme. Mais comme il ne faisait pas spécialement de distinction de genre ou apparence une fois le stade de zombi atteint, il la colla elle aussi par terre en empoignant son épaule. En basculant son poids sur elle-même elle s'écroula très simplement. Il finit le tout encore avec la machette et continua. Il les enchaina ainsi sans aucun remord, vidant l'endroit des zombis au moins le temps que d'autres n'arrivent à s'y faufiler. Il ne s'encombra pas de politesse avec ceux trop loin et les ignora tout bonnement pour son propre bien.
Il laissa sa machette et empoigna sa masse.

Il fut temps de planter les planches dans sol.
Atteignant tous les jolis bouts de bois entassés, il les retira une par une pour les aligner et créer un carré assez plaisant pour vouloir y creuser des trous. Il s'attacha à faire cela bien et tenta de les aligner à peu près droit. Il enchaina les placements de ces jolis et plats morceaux pendant de longues minutes à transpirer. Il regretta que ce ne soit pas parfaitement droit malgré tout. Mais forcément puis-ce qu'il n'avait aucun outil approprié pour cette tâche, il ne pouvait pas faire mieux! S'il avait eu un mètre laser là il se serait amusé. Il déplora cette partie du post-apocalyptique mais il ne pouvait pas y faire grand chose, à moins d'aller dégoter un Bricomarcher. Il cessa donc bien vite de chouiner et continua d'aller positionner le tout. Il y passa encore du temps, mais à coup de forces et de rage, il termina cette partie du job. Il observa le tout pour se reposer un peu, se décidant sur les endroits à renforcer plus tard, le jours où il aurait des clous. Une fois ce grand rectangle de fait, Sergen se coltina à ramener les pierres qu'il avait aussi accumulé dans un petit coin. Il aurait voulu avoir du mortier ou du ciment, mais pas assez de sable ni de quoi mélanger. Il ronchonna un peu mais usa de la corne de ses mains pour monter les rocs les uns sur les autres et créer un petit muret intérieur qui serait efficace pour retenir les vilains morts-vivants. Les empiler fut assez dur, et il du y aller doucement pour ne pas perdre un muscles pour deux à cette tâche ardue. Il voulait bien faire et ne négligea plus de ménager ses efforts. Il ne voulait pas se tuer à la tâche après avoir enfin nettoyé l'endroit des zombis. Même têtu comme il était après tout il n'allait pas se faire ça, cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas eu un vrai truc à faire. Et il voulait avoir d'autres missions pour avoir enfin un but dans sa vie morose !

Il colla une pierre à peu près ronde en guise de portail. Elle se faisait rouler assez facilement et était assez grande et lourde pour ne pas être bousculée par les zonzons. Enfin il l'espérait. Ils auraient peu d'intérêt à essayer de toutes manière. A moins que la chaire d'humains non contaminés les attire encore, même si morte. Il renifla et enfin, pu voir son ouvre.
Il se dressa sur le muret intérieur pour voir le fruit de son travail depuis un point privilégié.

Il se remit en route pour poser les panneaux de faux bambou autour des deux murs existant qu'il avait utilisé dans le coin de Sun Plaza, pour que ce soit un peu moins triste. Une fois ces décorations amenées et cachant un peu le béton gris autrefois présent, il pris une pause forcée. Un zombi avait profité de la pierre écartée pour venir vers lui. Il râla comme à son habitude pour aller saisir au pas de course son arme. Pas qu'il était démuni sans, mais franchement c'était plus facile avec alors pourquoi s'embêter.
Plif plof, et plus de goule sur son dos. Le repos trouvé, il fit rouler la pierre pour s'enfermer lui-même dans l'endroit enfin sécurisé. Soufflant, il regarda sa machette pour la mettre à sa ceinture au cas où. Sans plus attendre, il alla trouver sa pelle. Il s'attela à la dernière tâche: creuser d'autres emplacements pour les corps. Il planta avec hardiesse sa pelle presque neuve dans le sol meuble et traça un rectangle. Il s'y pris en petits carrés pour enlever mottes par mottes les morceaux avec de l'herbe. Pour aller plus en profondeur il s'occupa à tout réduire en bouillie informe et tout dégager avec facilité par dessus son épaule. C'était moins aisé que dans les cartoons et il s'en rendit bien vite compte. Il essaya de ne pas se pencher trop longtemps pour ne pas se bousiller le dos. Il creusa ainsi deux beaux emplacements, de quoi même contenir un grand costaud comme lui. Il y passa encore quelques heures, de quoi arriver jusqu'au coucher du soleil en réalité. Il n'avais pas vu le temps passé, pour s'y être mis au petit matin, il trouva qu'il avait tout expédié assez vite en fait ! Il avait été productif, c'était très, très bien. Deux emplacements suffiraient sans doutes pour l'instant, il espérait profondément que cela suffise, pour tout dire. Cela le minait d'avance, il voulait qu'ils ne servent même pas, ou pas avant quelques années, pas avant une décennie... Il s'arrêta de penser là, avant de virer aux songes dépressifs.

Il parti chercher la dernière note à l'ouvrage, les détails qui feraient la différence ! Des pierres rectangulaires.
Il avait pris grand soin de choisir ces bouts calcaires dans les décombres. Il en avait pris trois en tout et pour tout, mais c'était déjà pas mal. Et quand les autres étaient vierge, une était déjà usitée et marquée. Seul dessus trônait une croix chrétienne qu'il avait gravé comme il avait pu en frottant un caillou sur le minéral, certes, mais il avait voulu faire ce geste. Cela n'avait pas été aisé, fait avec les moyens du bord, mais elle était emprunte de bonne volonté. Il s'était donné du mal pour avoir quelque chose de correct. Il n'avait pas su comment inscrire le prénom de leur compagnon parti au ciel, alors il ne l'avait pas fait, mais aurait voulu. Il traina donc ce qui ferait office de pierre tombale tout le long. Il la plaça, cette pierre,là où le corps de Filippo était. Ce serait son dernier cadeau pour celui qui était parti trop tôt selon lui. Il prit son temps et l'installa assez droite, creusant même une petite tranchée pour qu'elle tienne en cas de vent violent. Puis, solennellement il pria un peu. Même si athée, c'était par respect pour le défunt. La religion avait toujours eu cette espèce d'emprise sur le traitement des morts sur lui, il ne savait pas pourquoi. Même s'il n'était pas croyant et n'aimait pas le concept d'église, quelque part ça le rassurait peut-être de savoir qu'après la vie on était bien traité. Il rouvrit les yeux quelques instants plus tard et soupira, il n'y avait plus qu'une dernière chose à faire, et tout serait terminé. Enfin.

Il saisit le plan de groseille qu'il avait pu dégoter plus tôt, puis fit un trou de sa pelle sur la tombe de Filippo également. Il y plaça le petit arbuste tout robuste avant de reboucher en rassemblant la terre de ses mains. Il n'avait pas de terreau, il n'était pas jardinier et ne savait pas du tout s'il avait placé la plante à la bonne profondeur... mais au pire tant pis. C'était surtout très symbolique plus que dans le but de cultiver des fruits.
De la mort naitrait peut-être la vie, la boucle serait bouclé, c'était le geste lourd de sens qu'il avait voulu faire.

Il tourna sur lui-même une dernière fois, content mais épuisé après avoir enfin terminé le cimetière.
Il reviendrais avec des clous et d'autres planches pour faire des jolis croisillons, il se le jura.
Mais pour l'instant, ce n'était pas si laid que ça, au final !

Il parti sans se retourner, pour aller annoncer la bonne nouvelle à Lorentz.


{2716 mots! %D}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
→ Pierre tombale. {Mission | SOLO}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Presentation : xx Mr Masure xx
» Vietcong
» Batman Arkham Asylum
» [TUTO] Guide du DPS, NM.
» Mission Pierre noel II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: 1st Floor. :: Sun Plaza.-
Sauter vers: