Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Molly (Clinique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Molly (Clinique)   Sam 24 Oct - 14:20

Molly "Mylène" McAllister
Abba - Dancing Queen

    Nom : McAllister
    Prénom : Molly
    Nom de scène : Mylène
    Sexe : Femme
    Âge : 23 ans
    Origines : Afro-américaines
    Emploi : Caissière, puis vendeuse dans un magasin de vêtements, puis, ultimement, vendeuse au Disco Fury. Recyclée en coach sportif suite à l'Apocalypse, elle s'efforce de garder tout le monde en forme, quitte à un peu trop martyriser les vieux de la Clinique, et plus particulièrement Mémé Madeleine.
    Taille : 1m65
    Corpulence : Assez ronde mais reste sportive Smile


    Grand format:
     

    Signe(s) Particulier(s) :
  • Elle a un grain de beauté à côté de l'oeil droit
  • Possède un sens du style très personnel et s'habille généralement de façon très tape-à-l'oeil. Sa tenue principale étant constituée d'une robe à paillettes dorée et de chaussures à talons compensés qui ne la gênent bizarrement absolument pas pour se déplacer.
  • Appelle tout le monde " chéri / chérie ", éventuellement " bébé " pour les personnes les plus proches d'elle.
  • La plupart du temps, elle tutoie les gens.
  • Sa devise, qu'elle répète par ailleurs à qui ose la critiquer au sujet de son fort caractère, est " The Winner takes it all ". Elle connaît effectivement toute la discographie d'Abba, et n'hésite pas à y faire référence si besoin est.

    Histoire :

    Nota : il est conseillé de lire également l'histoire de Tara pour saisir l'histoire dans son contexte entier. Cette dernière présente plus de détails sur la situation familiale des deux soeurs.

    Petite soeur ( de deux ans sa cadette ) de Tara, Molly a tout comme sa soeur passé la plupart de son enfance dans les rues du quartier pauvre de San Diego où elle est née. Faisant dès son plus jeune âge preuve d'un très fort caractère, elle aidait néanmoins sa soeur et sa mère à tenir la maison, y mettant néanmoins beaucoup moins de bonne volonté que son aînée.
    Lorsqu'elle eut 7 ans, Molly vit sa vie totalement révolutionnée par le film Dirty Dancing, qui devint son long-métrage préféré. Elle sut ce jour exact qu'elle voulait devenir Danseuse Professionnelle, et passa de longues heures à observer sa soeur tandis qu'elle répétait ses pas de salsa dans leur chambre commune, sachant pertinemment que son heure viendrait bientôt.
    Au même titre que Tara, ses parents lui offrirent pour ses huit ans de l'inscrire à des cours de danse. Très déterminée dans ses idées et fan inconditionnelle de la série " Starsky et Hutch ", elle refusa de suivre les traces de sa soeur en prenant des cours de salsa et insista pour aller à des cours de danse disco, l'école de sa soeur en dispensant également quand bien même ce n'était pas chose commune.
    Artiste passionnée dans l'âme, elle brilla au même titre que son aînée sur le dancefloor, époustouflant absolument tout le monde de par son aisance et son absence totale de complexes, malgré des formes qui laissaient déjà présager des rondeurs pour son jeune âge. Son professeur étant épaté par son entrain et sa fougue , et surtout très flatté de voir qu'il y avait au moins une jeune fille passionnée par cet art en déclin qu'était le disco, lui offrit également de renouveler gratuitement son inscription aux cours de danse l'année suivante. Elle suivit ainsi les traces de sa soeur, dans une discipline totalement différente, et eut néanmoins l'occasion de pratiquer d'autres danses, quand bien même elle préférait tout ce qui touchait à la funk. Elle fit plusieurs représentations dans des petites salles et devint rapidement la coqueluche du quartier, endossant le nom de scène " Mylène ", puisqu'elle trouvait que Molly faisait beaucoup trop " nom de chien de Stephen King " et qu'en sa qualité de diva, elle devait évoluer sous un nom qui en " envoyait grave ". Et qu'un nom de chien n'en " envoyait pas grave du tout ".

    A l'inverse de son aînée, Molly n'avait que faire de l'école : qu'importent les maths et la littérature, son être tout entier était voué à la danse, et il n'y avait bien que ça qui importait à ses yeux. Elles avaient, Tara et elle, le projet fou d'ouvrir un jour une école de danse, et elles y arriveraient, coûte que coûte.

    Peu après ses 15 ans, la famille apprit que le père était atteint d'un cancer du poumon de stade avancé. Molly encaissa le choc avec beaucoup de difficulté, surtout lorsque Tara se désintéressa totalement de leur projet d'école de danse ( qui était le projet de toute une vie sur lequel Molly fondait absolument tous ses espoirs depuis l'enfance ) pour se lancer dans des études d'infirmière. Déterminée à accomplir son rêve coûte que coûte, Molly dut apprendre à faire d'énormes sacrifices et à remettre les choses à plus tard. Se forçant à travailler en classe, elle décrocha son diplôme de fin de lycée, offrit à ses camarades de classe un spectacle groovy mémorable lors de leur bal de promo, et se retrouva sur le marché du travail, prête à engranger de l'argent pour pouvoir se payer des études de danse par la suite, et ouvrir son école un jour.
    Molly fut d'abord caissière en supérette, mais fut malheureusement virée au bout de deux semaines en raison de son trop fort caractère : son employeur n'apprécia pas qu'elle chasse à coups d'avocats une petite vieille particulièrement raciste qui avait osé lui manqué de respect en caisse.
    Elle décrocha ensuite un job de vendeuse de vêtements. Branchée mode, elle s'y sentait globalement bien et avait un assez bon contact avec le client. Néanmoins, l'appel du dancefloor étant le plus fort, elle postula comme vendeuse dans la boutique Disco Fury du Sun City et fut acceptée, sa renommée la précédant. Elle quitta donc son emploi précédent pour venir travailler au mall.

    Lorsque l'Apocalypse débuta, elle était en visite chez sa mère, profitant d'une journée de congé pour rendre visite à sa génitrice ainsi qu'aux gens de sa vieille école de danse. Lorsqu'on parut frapper à la porte de la maisonnette, sa mère alla ouvrir, croyant qu'il s'agissait du facteur. Quel ne fut pas son effroi lorsque le supposé facteur s'avéra être un homme au visage déchiré par de profondes morsures, homme qui se jeta tout simplement sur elle pour la mordre à la gorge. Hurlant de terreur, Molly ne put rien faire, si ce n'est voir sa vieille mère s'effondrer sous le poids de cet inconnu devenu visiblement fou. Elle se reprit rapidement et asséna un formidable coup de poêle à frire sur le crâne de l'homme, et réussit tant bien que mal à le mettre dehors, bataillant au moyen de son ustensile pour ne pas se faire mordre par ce fou. L'intrus mis dehors, elle constata avec horreur le décès de sa mère. Les larmes inondant son visage (elle avait heureusement mis du mascara waterproof) , elle tenta d'appeler la police, en vain : les lignes étaient saturées.
    Lorsqu'elle revint dans l'entrée, le cadavre de sa mère avait disparu.
    Il réapparut quelques secondes plus tard lorsque la femme, transformée en goule, tenta de se jeter sur elle.
    Hurlant de plus belle, Molly eut le réflexe salvateur de lui affubler un coup de poêle à frire — qu'elle gardait en main, encore sous le choc. L'ostéoporose faisant son travail, le crâne de sa mère s'effondra sous le coup porté et elle s'effondra à ses pieds, raide morte — encore.
    Ce fut sans le moindre doute l'expérience la plus effroyable de toute l'existence de Molly.

    Attrapant ses affaires et toujours agrippée à sa poêle, elle s'échappa de cette maison désormais horrible à ses yeux, et fit la seule chose qui lui venait à l'esprit : foncer à Sun City pour retrouver sa soeur, et peut-être enfin se réveiller de cet horrible cauchemar.
    Slalomant entre les goules — mais qu'est-ce qui prenait aux gens, putain ?! –, elle regagna sa voiture, ôta ses boots pour les échanger avec une paire de sandales — les talons compensés n'aidaient pas vraiment à la conduite –, puis conduisit à toute allure jusqu'au mall, manquant parfois d'écraser quelqu'un, que ce soit une personne terrorisée cherchant à gagner une place dans sa voiture ou un zombie — mais à ce moment-là, elle ne savait rien de ce qui se tramait réellement.

    Elle atteignit finalement Sun City où elle retrouva sa soeur, éreintée suite à une garde qui s'éternisait en vue de la récente crise de folie collective. Molly, pour qui la famille comptait presque autant que la danse, se recycla en infirmière de secours et aida sa soeur à gérer l'afflux ininterrompu de patients. Lorsque les premiers morts revinrent à la vie, chose dont elle avait soupçonné qu'elle se produise suite au retour impromptu de sa mère d'entre les morts, elle fut la première à attaquer, hurlant férocement en agitant sa poêle dans tous les sens pour mieux tataner des visages. Elle lança littéralement la première offensive du corps médical contre les patients devenus morts-vivants.

    A présent que les mois ont passé et que tout le monde est pleinement conscient de la situation, Molly a repris de l'assurance. Ayant décidé d'officier au sein de la clinique en tant que Coach Sportif, elle lance des séances de remise en forme tous les jeudis, obligeant sans le moindre scrupule les personnes âgées de la Clinique à y participer histoire de décrasser ces vieux sacs d'os à moitié séniles sur fond de disco endiablé. Elle se montre particulièrement difficile avec Mémé Madeleine, s'avérant être la seule personne actuellement présente à la Clinique à oser lui tenir systématiquement tête.


    Caractère :

    On l'aura compris, Molly n'aime pas se laisser marcher sur les pieds, et n'hésitera pas à hausser le ton pour remettre la personne à sa place, quelle qu'elle soit. Elle gueule souvent sur Mémé Madeleine (lors des sessions de remise en forme notamment, arguant à cette dernière qu'elle peut " très largement faire mieux, et qu'il faut se sortir les doigts du cul "), supportant encore moins qu'on ose marcher sur les pieds de sa soeur avec qui elle se montre très protectrice ( quoi que parfois assez dure aussi ), et pour être honnête il lui est même arrivé d'engueuler Chester, ce qui peut s'avérer une tâche assez difficile dans la mesure ou celui-ci a aussi tendance à hausser la voix lorsqu'on le contredit.
    Cette force de caractère se manifeste aussi bien dans la manière d'être de Molly — qui ne fait preuve d'aucune marque de respect non méritée envers les gens hauts-placés – que dans sa tenue vestimentaire : elle a en effet suffisamment de cran pour oser se promener dans le mall en tenue de soirée, perchée sur ses hauts talons, poêle à frire à la main. Elle s'avère assez douée pour la lutte face aux zombies : si Molly n'accepte pas que quelqu'un vienne l'emmerder, elle n'accepte pas non plus qu'un zombie vienne la faire chier. S'énervant assez facilement, elle ira généralement fracasser la gueule d'une goule qui s'avance vers elle avant même que ladite goule ne comprenne quoi que ce soit. Molly n'aime pas être dérangée.

    Très branchée vêtements, on la trouvera souvent en train d'errer dans les magasins et notamment au niveau du Disco Fury à la recherche de quelque chose de nouveau à se mettre : ce n'est après tout pas parce que c'est la fin du monde qu'il faut se laisser aller. Elle est d'ailleurs bien contente que le Mur se soit effondré : elle a désormais totalement accès au bâtiment le plus moderne de Sun City, qui s'avère bien plus intéressant en terme de contenu à ses yeux.
    Molly est certes assez ronde, mais elle n'exprime pas le moindre complexe vis-à-vis de son léger surpoids. C'est une femme fière et libre, et elle se sent bien dans sa peau, et personne ne pourra jamais changer ça.

    Elle se présente parfois sous le nom de " Mylène ", son nom de scène.

    Elle est proche de sa soeur, et lui en veut assez de se laisser ainsi faire par Madeleine. Elle aimerait que sa soeur prenne plus soin d'elle, notamment en se reposant normalement, puisqu'elle est la seule famille qui lui reste. D'autant plus que lorsqu'elles étaient enfant, c'était Tara qui prenait soin d'elle. Elle ne l'a pas oublié et lui rend aujourd'hui la pareille en l'aidant si besoin est, et en veillant sur elle.

    Elle voit Chester d'un assez mauvais oeil, se demandant si ce dernier n'exploite pas tout simplement sa soeur. Elle n'apprécie en tout cas pas qu'il la laisse s'occuper aussi souvent de sa vieille bique de mer. Et en plus, elle voit bien qu'il est alcoolo.
    Bref, elle reste très méfiante et sceptique vis-à-vis de l'actuel leader du Refuge, n'aimant pas non plus la manière dont il s'est imposé comme le nouveau Chef de la Clinique alors qu'à ces yeux, ce rôle aurait dû revenir à sa soeur.

    Molly est très dynamique et est une danseuse d'exception, brillant particulièrement en ce qui concerne le disco. Il ne faut par conséquent pas se laisser berner par son apparence : elle a beaucoup d'énergie à revendre, et s'avère très agile et endurante.
    Passionnée par la funk, elle connaît entièrement la discographie d'Abba.
    Molly est une battante, et surtout une gagnante. " The Winner takes it all ", comme elle le répète si souvent.
    Et il est hors de question pour elle de ne pas être ce fameux Winner.


    Inventaire :

    Vêtements :
  • Une robe à paillettes extrêmement flashy, extrêmement courte et extrêmement moulante ( et extrêmement disco aussi ) ;
  • Une paire de chaussures montantes à talons compensés ;
  • Un deux bracelets bling-bling en toc et un collier de grosses perles ;
  • Un bandeau assorti à sa robe ;
  • Une mini-jupe en faux cuir ;
  • Un débardeur ;
  • Une veste en faux cuir également ;
  • Des sous-vêtements (*2) ;
  • Une paire de sandales plates, qu'elle utilise en temps normal pour conduire.

    Autres :
  • Un paquet de bonbons ;
  • Un sac à main en faux cuir contenant ses papiers, ses clés, son permis de conduire, ainsi que son porte-monnaie ;
  • Des faux ongles assortis à ses accessoires ;
  • Une poêle à frire maculée de sang séché.

    Argent possédé à l'arrivée : 15$



NOTA : Aucun RP d'exemple ne sera demandé pour l'adoption de Molly. Néanmoins elle est un personnage important et nous vous demandons du sérieux et un minimum de présence si vous choisissez de la jouer =)
En cas d'absence prolongée (sans motif), nous sommes susceptibles de vous la retirer (on vous demandera quand même avant)
Condition supplémentaire : ça serait vraiment bien que la personne souhaitant l'adopter ait déjà vu le film Dirty Dancing :p

_________________
black#eebfa3#513C52
CasierRP


Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
 
Molly (Clinique)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour quand les Ztamps(RFID) ? La réponse de la clinique
» Clinique Afforme
» Vêtement médicale et clinique vétérinaire
» [DM-1] : Clinique Vétérinaire
» Molly the Hedgehog

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: Paperasse. :: Adoptables.-
Sauter vers: