Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prise de hauteur [Jacob]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Prise de hauteur [Jacob]   Mer 9 Déc - 18:16

    ─ Puisqu'on était au rayon philosophie de la bibliothèque; on peut parler du Yin et du Yang.

    Haussant un sourcil, il laissa son regard se perdre quelque part au-dessus de l'horizon, parmi les étoiles.
    Yin et Yang. Ca pouvait effectivement fonctionner. Ne restait plus qu'à savoir ce que désignait exactement le petit point noir barbotant dans du blanc qui la concernait elle, et inversement le petit point blanc qui barbotait dans du noir pour lui.
    Il avait bien une idée, mais pas franchement envie de la formuler même sous forme de pensée. Ca se limita donc juste à un vague sentiment, connu de lui seul.
    Du reste, Jacob doutait de pouvoir cerner le sens des paroles d'Alice dans sa globalité, pour peu qu'elle ne se soit pas limitée à la seule considération esthétique desdits Yin et Yang. Sans rien y connaître au taoïsme, il supposait que le dessin ne représentait pas un simple agencement de blanc et de noir qui s'entrelacent sans jamais pouvoir se lier parfaitement l'un à l'autre. Un nouveau mystère qu'il n'éluciderait certainement jamais.

    ─ On a du louper un truc dans l'équation.

    Une ébauche de rire, cantonnée à un simple hah !, s'échappa d'entre ses lèvres tandis qu'il quittait finalement le ciel des yeux pour revenir vers elle.

    — Ca m'arrive assez souvent... sourit-il vaguement.

    ... lorsque ça touche le social, en tout cas.
    Une de plus, une de moins, en soi il n'en était pas à ça près. Ce qui le chagrinait plus, c'est que cette équation-là, il y avait tenu plus que tout.
    Ne sachant quoi dire de plus, certainement très handicapé par son incapacité chronique à exprimer ses sentiments — et de manière plus globale à les cerner –, il se contenta de hausser les épaules, l'air un peu désolé.

    — Les choses arrivent, on n'y peut rien.

    Il songea après coup qu'il aurait peut-être pu s'abstenir de formuler ça à voix haute, puisque cette seule phrase suffisait une fois de plus à marquer un peu plus ce fossé aux allures de Grand Canyon qui séparait leurs manières d'appréhender les choses. Jacob encaissait par habitude, échine courbée et mâchoires serrées.
    Alice, de ce qu'il en avait cru comprendre, luttait. Ca aurait peut-être fonctionné au final s'il s'était battu lui aussi.
    Fait notable, il avait fallu une apocalypse, une armée de zombies, une bataille face à la mort dans un sex shop et une promenade sur le Toit d'un mall-refuge pour qu'ils en viennent à aborder de nouveau mais calmement le sujet, même de manière assez vague et détournée.

_________________
black#eebfa3#513C52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Prise de hauteur [Jacob]   Mar 15 Déc - 13:40



    Alice haussa elle aussi les épaules. Elle ne se rendit pas compte de l'aspect mimétique du geste; son corps répondait simplement aux signaux qu'envoyait Jacob. Il paraît que c'est quelque chose qui arrive souvent, lors d'une conversation; convergence inconsciente des gestes.
    On n'y peut rien.

    Bien sûr que Alice n'était pas d'accord, mais insister là-dessus, le contredire de front... Cela revenait à prouver qu'il avait raison; qu'ils étaient drastiquement différents et incapables de se rejoindre sur quoi que ce soit, qu'il n'y avait rien à faire pour essayer de faire coller les morceaux. De toute manière, c'était du passé, et depuis longtemps. Alice y avait longtemps pensé, et avait fini par arriver à la conclusion que c'était peut-être ce qui était le mieux pour elle. Il y a un an, jadis, elle avait vu la vérité en face. Bien sûr qu'elle serait plus heureuse avec quelqu'un d'autre que Jacob. Son coeur s'était serré à cette pensée en songeant aux bons moments qu'ils avaient passé ensemble, aux sentiments qu'ils avaient partagé, mais Alice s'efforçait d'être honnête avec elle même. Jacob était trop négatif pour elle, qui donnait l'impression de flotter sur un petit nuage en permanence, nimbée de lumière. Il n'en était rien, évidemment, et elle avait aussi un côté sombre, une ombre en elle-même. Simplement, la lumière était plus forte, et c'était ce qu'elle choisissait de montrer, s'efforçant de correspondre à l'image qu'elle se faisait d'elle même, à ce qu'elle voulait être, et aussi -hélas- à ce que les autres voulaient qu'elle soit. Car Alice avait toujours voulu faire plaisir aux autres. Et si cela signifiait sourire, voir le verre à moitié plein, et bien tant mieux, elle était très douée pour ça. Jacob ne l'était pas. Jacob allait mal, toujours, même quand tout allait bien, même quand lui-même l'ignorait. Il suffisait d'un infime détail pour que tout bascule. Mais par amour -et aussi, même si elle refusait de se l'avouer, pour auto-satisfaire sa conscience et son ego- elle avait tenté d'améliorer les choses. Bien sûr, qu'ils étaient bien ensemble -au début en tout cas. Cela avait duré un moment, puis Alice avait vu les choses lui glisser entre les mains : ils s'étaient éloignés, elle n'avait pas su recoller les morceaux, croiser les atomes crochus, pas plus que lui. Et ils étaient là, sur ce toit.
    La vie était décidément bien étrange.
    Les choses arrivent, on y peut rien.
    Alice se considérait plutôt stoïque : elle savait que les choses arrivaient, qu'on y pouvait rien. Mais elle savait aussi que toutes les choses qui arrivaient n'étaient pas des choses sur lesquelles on ne peut avoir d'action. Il était des choses qu'elle pouvait changer, elle le savait. Sa manière de voir les choses, sa manière de réagir, d'agir, de parler, de penser. Et c'étaient précisément ces choses là qui faisaient le ciment d'une relation. Ils n'avaient pas été séparés par la force des choses, simplement par une espèce de négligence commune. La faute était partagée, et Alice le reconnaissait. Mais ils auraient pu y faire quelque chose, s'ils l'avaient voulu.
    Jacob était défaitiste, pessimiste dans l'âme -elle en était presque sûre maintenant- et cela la rongeait.

    ─ Sûrement.

    Alice n'était pas convaincue, cela s'entendait dans le ton qu'elle avait pris sans même s'en rendre compte. Elle se dépêcha d'enchaîner. Elle ne voulait pas donner à Jacob l'impression qu'il l'avait froissée. Ce n'était pas vraiment le cas, après tout.

    ─ En tout cas, je suis heureuse qu'on se soit retrouvés. Encore.

    Par retrouver, Alice entendait retrouver physiquement. Le verbe pouvait avoir des allures un peu trop sentimentalistes, mais ce n'était pas le cas ici : simplement, leurs chemins s'étaient croisés à nouveau. C'était quelque chose qui leur arrivait souvent, manifestement. Après tout, ne s'étaient-ils pas retrouvés par hasard, quelques années plus tôt, après s'être perdus de vue de longues années après le lycée ? Et maintenant, ne venait-il pas à nouveau de surgir dans sa vie alors qu'elle le croyait mort ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Prise de hauteur [Jacob]   Sam 19 Déc - 21:19

    — Sûrement, fit-elle sans réelle conviction. En tout cas, je suis heureuse qu'on se soit retrouvés. Encore.

    Esquissant un sourire, il hocha légèrement la tête, le regard à demi dissimulé par les nombreuses mèches noires qui tombaient sur son front.

    — Ca m'a ôté un poids.

    A vrai dire, ça lui avait même collé une grande claque en plein visage, tant leur arrivée était inopinée et surréaliste. A tel point qu'il avait secrètement cru être véritablement mort dans les premiers jours qui avaient suivi leurs retrouvailles. Projeté dans un autre monde qui aurait effectivement témoigné d'une vie après la mort où tous se seraient retrouvés — point négatif au tableau : cela aurait signifié que Luka, Lise et elle étaient également morts, et bien malgré tout ça lui foutait un sacré coup au moral tant cela lui semblait injuste –, une sorte de monde à la Lost, en somme. Autre hypothèse vaguement envisagée, il avait tout simplement tapé une grosse overdose à l'hôtel de San Diego après avoir ingurgité beaucoup plus d'antidouleurs que de raison dans l'espoir d'enrayer une migraine particulièrement coriace, et il était en vérité cloué à un lit d'hôpital, branché à d'innombrables machines. Plongé dans le coma. Rêvant à un monde pas vraiment meilleur, mais un monde ou, au moins, les petits exploits que constituaient les quelques liens sociaux qu'il était parvenu à tisser au fil du temps étaient finalement en plutôt bon état. Comme en témoignait cette petite excursion sur le Toit.
    Troisième hypothèse qu'il n'avait envisagé qu'inconsciemment lors d'un cauchemar survenu il y avait quelques semaines, il avait confondu le sucre de son café avec de l'héroïne et tapait actuellement un sacré trip. Hey, c'était pas parce que Jacob était doté d'une intelligence singulière qu'il ne faisait pas des rêves absurdes comme les autres.

    — Je préfère vous savoir ici et en vie plutôt qu'à l'autre bout du pays avec Luka en guise de mâle alpha.

    La tournure n'était pas la meilleure qui soit, mais avoir Luka à gérer en plus de tout le reste quand on était sur la route avec une mer de morts vivants autour n'était pas la meilleure chose qui soit. De manière un peu puérile peut-être, il avait le sentiment — sortez les trompettes et agitez les fanions, pour une fois dans sa vie Jacob se sentait utile – d'être une contribution additionnelle et plutôt bienvenue au capital sécurité de leur petite équipe.

    Ce qu'il ne dirait pas, en revanche, c'est qu'en contrepartie du poids disparu de l'incertitude, il avait écopé de celui d'une culpabilité potentielle : à présent qu'ils étaient ici, avec lui, la seule idée qu'il puisse leur arriver quelque chose sans qu'il ne puisse rien y faire le terrorisait plus que tout.

    Néanmoins, à l'heure actuelle et hormis une épaule douloureuse, tout allait bien : ils étaient tous au Refuge, en sécurité, et il conversait tranquillement avec elle, bien à l'abri sur le Toit. Il n'y avait donc pas de souci à se faire. De toute manière si un danger imminent avait fait son apparition, il était certain que les hauts-parleurs du mall grésilleraient comme ils l'avaient déjà fait à l'arrivée du Zombus, laissant la voix rocailleuse et autoritaire de Lorentz envahir le complexe tout entier, et il n'y avait pas de raison pour que ça se passe démesurément mal puisqu'ils étaient en de bonnes mains.
    C'était en tout cas ce dont il tentait de se convaincre. Tout le monde y arrivait, alors pourquoi pas lui ?

_________________
black#eebfa3#513C52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Prise de hauteur [Jacob]   Dim 20 Déc - 10:38



    ─ Pour le coup, on a plutôt eu de la chance en tombant sur le bus. Seuls dehors tous les trois, Luka ou pas, on aurait sûrement pas survécu assez longtemps pour parvenir jusqu'à vous -et à toi, aussi.

    C'était en effet assez extraordinaire. Les événements s'étaient tous enchaînés les uns après les autres, sans lien ni sens -en apparence au moins. Et puis un unique événement -l'arrivée dans le mall, les retrouvailles- et tout semblait se doter d'un sens. L'esprit humain était très doué pour ça, donner un but et une signification à des événements dus au hasard -ou à la chance. Alice ne croyait pas vraiment à ce genre de choses, mais il fallait bien le reconnaître. Chance d'avoir croisé Lise et Luka alors qu'elle mettait les pieds dehors sans savoir ce qui l'attendait, chance qu'ils parviennent à rester en vie assez longtemps pour tomber sur le bus, chance que George prenne des passagers, chance qu'ils survivent au Camp, chance que George décide de faire route vers la Californie et San Diego, chance qu'ils aient vu les banderoles d'appel au secours, chance qu'ils aient réussi à traverser, chance qu'ils y aient retrouvé Jacob -chance que celui-ci soit à San Diego au moment de la pandémie, chance qu'il y ait survécu, chance qu'il se soit lui aussi réfugié dans le mall, chance qu'il soit resté vivant tout ce temps. La boucle est bouclée. Le happy end n'était pas vraiment dans leurs projets.

    Ils avaient fait le tour du toit -tour partiellement abrégé par une trajectoire imprécise. Ils retrouvaient Ersatz, qui papillonnait à droite à gauche depuis un moment déjà.

    ─ Je pense que je vais redescendre.

    Cuisine, dortoir ou salle de bain, elle ne savait pas exactement. Vu l'heure, le dortoir sûrement... Mais elle n'avait pas sommeil. Froid -d'où sa volonté de descendre dans le refuge- mais pas sommeil. Elle n'aurait qu'à fixer le plafond dans l'obscurité, pendant des heures. Comme la plupart des réfugiés, d'ailleurs.

    ─ Tu viens, ou tu préfères rester ici un moment ?

    Après tout, elle n'était pas sans savoir que Jacob avait besoin, en grand introverti qu'il était, de se retrouver seul pour être bien. Ce n'était pas vraiment son cas, mais elle comprenait néanmoins cette manière de fonctionner.
    Et puis, il fallait quand même qu'elle dorme un peu -le sommeil venait toujours après avoir fixé le vide assez longtemps. Ils auraient besoin de forces pour le lendemain, s'ils prévoyaient de sortir chercher armes, chaussures et vêtements. Ou du moins, elle en aurait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Prise de hauteur [Jacob]   Dim 27 Déc - 21:13

    Acquiesçant en silence, il songea qu'au final, tout n'était effectivement qu'une histoire de chance, et cela s'appliquait aussi bien à eux qu'à lui. Il avait après tout été sauvé in extremis d'une mort certaine — certainement lente et particulièrement douloureuse, à en croire Day of the Dead ou The Walking Dead – par Nathan lui-même, alors qu'il s'était retrouvé bêtement cerné par une meute de goules, à peine sorti dans la rue le jour où tout avait commencé. Leurs retrouvailles ne s'étaient effectivement jouées qu'à un gros coup de chance cumulée, une probabilité incroyablement faible mais pas de toute évidence pas pour autant négligeable. Petite singularité mathématique qui le laissait étonnamment perplexe malgré tout.
    Il devait y avoir anguille sous roche : à la manière d'un chien réduit à une vie de maltraitance — pour faire dans la métaphore facile –, Jacob peinait à s'imaginer que le bonheur pouvait un jour débarquer spontanément dans sa vie, de manière totalement gratuite et sans la moindre contrepartie douloureuse.
    Raison qui faisait qu'il avait toujours du mal à apprécier pleinement ces retrouvailles, trop méfiant qu'il était pour s'imaginer qu'effectivement, contrepartie douloureuse il n'y aurait pas.

    ─ Je pense que je vais redescendre.

    Désormais de retour entre eux deux, Ersatz observait attentivement la jeune femme, penchant légèrement la tête sur le côté comme s'il tentait d'interpréter ses paroles.

    ─ Tu viens, ou tu préfères rester ici un moment ?

    Jacob dodelina vaguement de la tête, paraissant peser le pour et le contre durant un bref instant. Éternellement tiraillé entre cet instinct solitaire et sa volonté de faire aussi bonne figure que possible, il n'eut pas à tergiverser longtemps, réalisant presque immédiatement que ce qui était quand même bien sympa avec Alice, c'était qu'elle le connaissait bien, et surtout l'acceptait tel qu'il était. La vérité était que prolonger un peu plus cet agréable moment en sa compagnie était extrêmement tentant. Néanmoins, il restait tout le reste. Et tout le reste, c'était aussi bien ce besoin primaire qu'il avait à la base eu de monter sur le Toit pour se retrouver en tête à tête (à truffe, si on comptait Ersatz, mais lui, c'était différent) avec le Ciel que sa méfiance naturelle, celle-là même qui lui soufflait qu'au vu de la situation dans sa globalité, il était très certainement préférable de ne pas précipiter les choses. Après plus d'un an à ne presque pas s'adresser la parole, il y avait indubitablement d'énormes progrès, et il était peut-être plus sage de s'en tenir à là pour le moment. Un peu comme un héroïnomane en rechute aurait certainement mieux fait de se contenter d'un tout petit shoot plutôt que d'envoyer la sauce dès la première piqûre, au risque de taper l'overdose du siècle.
    D'autant plus qu'à présent que tous étaient là, les moments où il pouvait se retrouver seul et par la même occasion se ressourcer — moments où toutes ses angoisses et ses névroses avaient tendu à ressurgir violemment avant le Zombus, moments paisibles à présent – étaient bien plus rares. Raison de sa présence ici sur ce Toit, à vrai dire. Au vu des évènements de la journée, un petit break s'imposait.
    Un sourire discret sur les lèvres, il secoua légèrement la tête.

    — Je vais rester encore un peu.

    Et puis avec un peu de chance, d'ici à ce qu'il redescende, Luka aurait quitté la phase de sommeil paradoxal dans laquelle il avait eu l'air de s'empêtrer juste avant qu'il ne se décide finalement à monter ici. Comme on pouvait s'en douter, l'énergumène était à peu près aussi agité lorsqu'il était endormi que lorsqu'il était éveillé. Et cette nuit, c'était encore pire que d'habitude. Le contexte actuel avait dû être source d'inspiration pour son subconscient, au vu du caractère vraiment très physique du rêve qu'il faisait à ce moment-là. Il allait devoir songer à investir dans des boules quies. Malheureusement, la perspective de se rendre de nouveau à la pharmacie du mall ne l'enchantait guère. Aussi bien parce qu'il y avait passé beaucoup trop de temps à retourner toutes les étagères que parce que justement, les étagères y croulaient sous les médicaments, et il était de notoriété publique que Jacob avait un sérieux problème avec les médicaments.

_________________
black#eebfa3#513C52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Prise de hauteur [Jacob]   Dim 27 Déc - 23:46


    [Je suis un être faible, je réponds de suite en fait, et j'irai dormir après.. chacun ses priorités pas vrai u_u
    Je commence le prochain chez Dude! ou chez le gugus (gougoule now) qui vend les chaussures demain (dis comme ça ça fait un peu genre t'as pas le choix, mais... Dans tous les cas je le commence on va dire (a)) (il se fait tard donc il est possible que je raconte un peu de la merde dans cette parenthèse & dans ce rp, pardon d'avance)]


    Alice ne s'offensa pas, bien sûr. Si elle lui avait laissé -volontairement- l'alternative, ce n'était pas pour rien. Elle se doutait un peu de sa réponse, et lui avait en quelque sorte laissé une porte de sortie, en lui soufflant elle-même la réponse qu'il aurait eu du mal à amener si elle lui avait simplement dit de venir. De toute manière, Alice était rarement autoritaire. Jamais, en fait. Alice n'était pas très tactile, non plus -mais avec Jacob c'était différent. Enfin, avant. Elle voulu lui toucher l'épaule au moment où elle passait devant lui, pour lui souhaiter bonne nuit, mais se souvint que cette même épaule était douloureuse. Tant pis, ou tant mieux : elle se contenta donc de s'éloigner de lui, après s'être retournée et lui avoir souri.

    ─ Bonsoir, alors. À demain.

    Bonne nuit aurait été un peu trop présomptueux : elle même n'allait pas passer une bonne nuit, elle le savait. Par contre, elle était sûre qu'ils se verraient le lendemain. Pas forcément aussi longtemps que lors de la journée qui venait de s'écouler. Mais ils se croiseraient, c'était certain. Dans un endroit aussi petit que le refuge, on se croise toujours.

    Alice descendit doucement les marches de l'escalier. Cinq minutes plus tard, elle se glissait sans bruit entre les draps du lit d'appoint qui était devenu son lit, juste à côté de celui de Lise. Elle se demandait toujours comment Lorentz -et les autres survivants- avaient fait pour ramener tous ces matelas au refuge, passant à travers toutes ces goules. Avant même que son esprit ait trouvé une ébauche de réponse, son corps, fatigué par cette journée inhabituelle, s'était déjà endormi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prise de hauteur [Jacob]   Aujourd'hui à 17:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Prise de hauteur [Jacob]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [RP]Prise de Joinville
» [CR] EPT Prise d'otages à Loyada
» prise de control et mal d'invocation
» [Récit-RP] Prise de Montauban.
» doc prise de son multi canl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: Le Refuge. :: Le Toit.-
Sauter vers: