Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour à la case départ (Jacob)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Retour à la case départ (Jacob)   Ven 1 Jan - 19:37



    — Tu te sens de faire le trajet retour ?

    ─ Oui.

    De toute façon, ce n'était pas comme s'ils avaient le choix. Car, effectivement, Alice savait, tout comme Jacob, qu'il valait mieux éviter de traîner dans les parages. Ils se mirent donc sur le chemin du retour -sans chemise, ni rien d'autre, mis à part une paire de boxer. Alice ne fit pas de commentaire en voyant Jacob les prendre. Déjà, elle était assez occupée avec sa blessure, et ensuite, l'état du stock et de la propreté des sous-vêtements de Jacob ne la regardait pas -plus.
    Par un heureux hasard, qui n'a rien à voir avec le fait que nos deux acolytes aient croisé trois goules différentes sur une surface de deux mètres carrés dans un même magasin, le retour se passa bien. Ils croisèrent quelques goules au loin, mais aucune ne sembla les remarquer, et ils purent se glisser jusque dans le refuge en toute sécurité. Ce qui était chouette, pour une fois.

    Une fois dans le refuge, Alice prit les devants -ou alors, c'est juste que Jacob était assez galant pour la laisser passer en premier la porte, à voir. Elle était en territoire connu. Cela faisait du bien, malgré la douleur sourde qui bourdonnait au creux de son cou. Elle aurait du mal à désinfecter la blessure. Il allait falloir que Jacob l'aide. Alice n'était pas sûre qu'elle aurait préféré que ce soit Lise qui s'en occupe. La perspective des mains de Jacob dans son cou était assez gênante, mais pour le moment, elle ne pouvait pas tellement le congédier -de toute manière, elle n'en avait pas envie.

    ─ Je vais avoir besoin d'aide pour désinfecter ça je crois... Ce sera plus simple que de tâtonner moi même pour trouver la blessure.

    Bien sûr, il y avait toujours le miroir, mais sa propreté laissait à désirer -comme la propreté du refuge en général, à vrai dire. Et laisser quelqu'un d'autre s'en occuper serait toujours plus précis.
    Alice poussa la porte de la petite salle de bain, et se lava les mains. Question d'hygiène -finir infectée pour une telle négligence aurait été très con, elle n'y avait pas pensé avant de mettre sa main sur sa blessure un peu plus tôt dans le magasin.

    ─ Ça ne te dérange pas de m'aider ? demanda-t-elle à Jacob en lui tendant coton et alcool à désinfecter tout droit sortis de la petite pharmacie du refuge.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Retour à la case départ (Jacob)   Sam 2 Jan - 16:09

    Le teint pâle, Jacob pénétra dans la salle de bain à la suite d'Alice, Ersatz allant de son côté se poster comme il en avait l'habitude au niveau du lit de son maître et de la cage qui était installée à côté — l'accès à la pièce lui étant interdit.

    ─ Je vais avoir besoin d'aide pour désinfecter ça je crois... Ce sera plus simple que de tâtonner moi même pour trouver la blessure.


    Arraché à ses pensées, il leva un regard interloqué vers elle. Oh, bien sûr, Jacob n'était pas bête : il devinait parfaitement ce qu'impliquaient ses paroles, et pourtant cela lui semblait tellement absurde qu'il se contentait de la regarder, les bras ballants, avec sa tête de Jacob qui réfléchit mais qui ne trouve pas, parce qu'il devait bien y avoir une autre signification cachée, quelque chose de tellement simple qu'il passait totalement à côté, bon sang, à quoi aurait pensé une personne normale à sa place, en cet instant précis ? Peut-être devait-il aller chercher Angela ? Elle devrait bien savoir y f...

    ─ Ça ne te dérange pas de m'aider ?

    ... ouuuuu pas.
    Comprenez ce pauvre Jacob : brave bougre qui — et on ne le répèterait jamais assez – avait bien du mal à saisir toutes les subtilités de l'interaction humaine, en dépit d'une bonne volonté manifeste, introverti de base qui ne savait de toute évidence s'y prendre qu'avec les zombies puisque même les animaux étaient parfois un mystère pour lui — enfin, en tout cas, son chien l'était, et surtout au début, mais maintenant ça allait mieux –, individu à la vie intérieure riche quoique tortueuse, animal farouche avec qui il fallait y aller littéralement un pas après l'autre et si possible en espaçant autant que possible chaque petite avancée pour que tout soit correctement assimilé, cette phrase est très longue mais pas finie pour autant, pauvre con qui après avoir passé des mois à errer seul dans un mall voyait renaître sa vie sociale avec la presque-résurrection des quelques amis qu'il avait jamais eus, qui depuis à peu près deux jours et suite à un hasard loufoque renouait — sur le plan amical – avec son ex sachant que c'était carrément tendu entre les deux depuis, et qui maintenant se retrouvait à devoir... l'aider à se désinfecter le cou alors qu'ils se rabibochaient à peine ?
    L'opération aurait pu sembler anodine pour beaucoup, d'autant plus qu'on était ici dans une réalité très loin des films pour ados ou séries TV US, mais son esprit saturait déjà avant même qu'ils aient décidé de partir en expédition shopping et il n'avait clairement pas eu le temps d'être à l'aise avec tout ça. Effectivement : son cerveau pouvait aller vite lorsqu'on parlait d'abstraction mathématique et tout le toutim' scientifique, mais dès que ça le touchait lui directement, il souffrait d'un lag de type Windows 95, pour faire dans la métaphore nerdeuse.
    Tout ceci justifia ainsi la crispation progressive de son corps tout entier tandis qu'il hochait la tête et tentait bien malgré lui de ne pas regarder partout autour de lui à la recherche d'une solution de secours, qui n'existait de toute manière pas. Comme un marin à la dérive dans le Grand Bleu après que son navire eut coulé, il était donc perdu sur un plan strictement personnel, mais cette absence de GPS social ne l'empêchait heureusement pas d'agir. Il agirait simplement dans la confusion. Ca tombe bien, ce paragraphe était super confus, lui aussi.

    Il se dirigea vers le lavabo de la salle, se nettoyant les mains à son tour, puis se dirigea vers elle, attrapant du bout des doigts le coton et l'alcool qu'elle lui tendait.

    — Tu veux t'assoir peut-être ? fit-il après s'être rapidement éclairci la voix, lui désignant d'un signe du menton le tabouret plié qui reposait contre le mur, dans un coin de la pièce.

_________________
black#eebfa3#513C52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Retour à la case départ (Jacob)   Dim 3 Jan - 16:23



    Durant la demi-seconde durant laquelle Jacob afficha une expression ahurie, Alice dut se retenir de toutes ses forces pour ne pas se laisser aller à l'envie de rire qui commençait à lui chatouiller la gorge. C'était nerveux -le stress qui retombait, le sentiment de sécurité après avoir failli y laisser sa peau, la sensation que tout allait bien, maintenant- mais pas que. Alice s'abstint bien de rire, cependant, et prit bien garde à ne rien ajouter durant ce court laps de temps. Elle ne voyait pas ce qu'il pouvait y avoir d'étrange à juste passer un coup d'alcool sur une plaie, mais elle n'avait pas spécialement de problèmes avec la proximité physique lambda -catégorie dans laquelle rentrait très bien l'acte médical qu'elle demandait à Jacob. L'envie le charrier sur sa réaction était très forte, mais Alice savait qu'elle ne devait pas le faire. Ils rétablissaient lentement un brin de confiance mutuelle, pas la peine de risquer de tout gâcher. Et puis, l'instant passa vite.

    — Tu veux t’asseoir peut-être ?

    Façon Jacobienne de dire : Assieds-toi, ce sera plus simple pour moi. Alice ne fit pas la difficile, et alla chercher le tabouret qui prenait la poussière dans un coin. Elle eut un peu de mal à le déplier -il était un peu grippé- mais tout se passa bien. Elle eut un peu peur, quand elle s'assit dessus, que l'objet lâche sous son poids, mais il n'en fut rien. Le tabouret était plus solide qu'il n'y paraissait -ne jamais sous-estimer le tabouret, ok?

    Alice ramena ses cheveux de l'autre côté de son cou, et présenta la blessure à Jacob en inclinant légèrement la tête, afin de faciliter la manipulation. Elle dut réprimer un frisson. Offrir son cou à quelqu'un -qui ce fut- n'était pas une chose naturelle, et, sans ses cheveux lâchés sur ses épaules pour recouvrir sou cou et sa nuque, Alice se sentait vulnérable -absurde, mais vrai.

    ─ Ça va piquer, mais allons-y.

    L'alcool sur une blessure ouverte, c'était douloureux. Moins qu'une infection, cependant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Retour à la case départ (Jacob)   Dim 3 Jan - 17:26

    Tout compte fait, lui proposer de s'assoir n'était peut-être pas une si bonne idée que ça : ça lui permettait à elle d'être stable pendant l'opération — mais après tout, il devait rapidement désinfecter une griffure, il ne recousait pas une plaie –, mais elle était nettement plus bas et ça le contraignait à se pencher, chose qu'il n'aurait pas eu spécialement besoin de faire sinon puisqu'elle était à une taille idéale pour ce genre d'opération. S'il était une taille idéale pour ce genre d'opération bien sûr. En tout cas ça avait l'air bien.
    En tout cas à l'époque où ils étaient ensemble, c'était bien pratique. Il n'avait qu'à se pencher un peu pour l'embrasser, sans s'exploser le dos pour autant.
    Pourquoi Diable pensait-il à ça maintenant.
    Connard.

    — Ca va piquer, mais allons-y.

    Le sens de l'humour tué dans l'oeuf qu'il aurait certainement pu développer dans une dimension parallèle — une dimension dans laquelle il aurait été un homme équilibré et épanoui – lui suggéra de plaisanter en lui disant que ça piquerait certainement moins qu'une énorme entaille en travers du nez, mais l'homme aussi peu épanoui qu'équilibré qu'il était s'abstint bien évidemment. Ce même sens de l'humour opprimé fit remarquer que ça faisait très Dracula comme scène, mais là encore en vain. Imbibant le coton, avec un peu trop d'alcool sans doute mais mieux valait trop que pas assez, avant de l’apposer délicatement sur la plaie. Il le tamponna successivement sur les différentes zones atteintes par la goule, pas vraiment sûr de s'y prendre correctement ou en tout cas de la meilleure manière qui soit — les rares fois où Jacob faisait l'effort de soigner ses plaies, il y allait généralement de manière totalement barbare et négligente, ce qui n'était qu'un témoignage parmi tant d'autres du manque d'attention stupéfiant qu'il pouvait s'accorder à lui-même.

    — Je pense que c'est bien nettoyé, fit-il en se redressant après quinze bonnes secondes de lutte acharnée.

    Reculant d'un pas, il ouvrit la porte de l'armoire à pharmacie, farfouillant dedans d'une main.

    — Je suppose qu'il doit y avoir des... pansements.

    Sa voix s'éteignit légèrement en fin de phrase. Son regard venait de tomber sur la boîte de dolipranes qui était stockée dans la pharmacie commune. Il dut s'écouler deux bonnes secondes au cours desquelles il resta immobile, observant fixement la boîte, puis il parvint à se ressaisir et attrapa la boîte de pansements qui trônait à côté, ainsi qu'une paire de ciseaux. Il referma la porte, un peu trop violemment sans doute. Voilà pourquoi il évitait généralement de se soigner. Fouiner là-dedans c'était comme faire une visite chez un caviste quand on était un alcoolique en rémission. Un caviste particulièrement disposé à vous faire goûter ses derniers crus.

    — Voilà, fit-il d'une voix étouffée.

    Il sortit une longueur suffisante de pansement pour couvrir l'intégralité de la plaie, la coupa, et après être revenu à côté d'Alice et avoir séparé le pansement lui-même des petits machins en pseudo-papier blanc qui permettaient d'isoler la surface adhésive apposa ce dernier sur la plaie. Peut-être de manière un peu plus maladroite que d'ordinaire.
    C'était fou, le corps humain. Il avait fallu que son regard se pose sur cette foutue boîte de dolipranes pour qu'une discrète douleur se réveille derrière son oeil gauche et paraisse s'agripper avec ferveur à sa tempe. Maintenant, il serrait les dents et sa bouche devenait pâteuse. Il ne pouvait plus arrêter d'y penser.
    Bien joué, champion.

_________________
black#eebfa3#513C52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Retour à la case départ (Jacob)   Mer 6 Jan - 17:57



    Alice tressaillit quand elle sentit l'alcool froid au contact de sa peau. Son honneur l'empêchait d'émettre le moindre son de douleur, ou même de respirer plus fort, mais ses poings déjà fermés se serrèrent encore d'avantage. Elle l'avait dit pour rire, mais oui, ça piquait. C'était d'ailleurs pour ça qu'un génie avait inventé le mercurochrome. Un truc qui ne pique pas -moins. Qui ne vous donne pas l'impression qu'un feu glacé est en train de s'installer gentiment dans votre blessure fraîche. Bien sûr, c'était pour la bonne cause. Une infection était vite attrapée -on l'aura compris, Alice filtre parfois avec l'hypocondrie depuis la pandémie.
    Jacob alla chercher des pansements, et en posa un proprement sur le cou de Alice. Du moins, elle supposait que proprement était l'adverbe qui convenait, puisqu'elle n'avait pas la chance de pouvoir voir ce qui se passait au creux de son cou.

    ─ Merci beaucoup.

    Elle aurait eu du mal à faire ça toute seule, pas aussi proprement en tout cas.
    Alice n'était pas fâchée que tout ça soit fini. Sentir les mains de Jacob aussi près de son cou était plus gênant que ce qu'elle aurait imaginé. Dans le genre pitié-faites-que-Luka-ne-rentre-pas-dans-la-salle-de-bain-à-ce-moment-là.
    Alice sourit à Jacob juste après l'avoir remercié, et dut se retenir de froncer les sourcils. Il avait un drôle d'air. L'air du type qui vient de revoir un revenant. Alice ne sachant pas ce que Jacob avait vu dans l'armoire à pharmacie -d'ailleurs, la pensée de l'addiction qu'elle pensait avoir découvert chez Jacob des années plus tôt était loin de flotter dans son esprit maintenant- elle tenta de le distraire de ce qui le préoccupait -quoi que ce fût-, en engageant un semblant de conversation.

    ─ Un des ces jours il faudrait aussi qu'on aille faire un tour à la Pharmacie pour trouver de l'eau oxygénée... l'alcool est un peu brutal.

    Et puis, immédiatement.

    ─ En plus, ce sera l'occasion de refaire un peu le stock de médicaments.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Retour à la case départ (Jacob)   Mer 6 Jan - 21:53

    Pour toute réponse, il hocha la tête après qu'elle l'ait remercié, esquissant un vague sourire qu'on devinait crispé.

    ─ Un des ces jours il faudrait aussi qu'on aille faire un tour à la Pharmacie pour trouver de l'eau oxygénée... l'alcool est un peu brutal.

    Sourire crispé qui de toute manière ne dura bien longtemps. Si Alice avait précédemment du se retenir de froncer les sourcils en voyant son drôle d'air — mais qu'en savait-il, lui –, Jacob ne put s'empêcher de tressaillir lorsqu'elle évoqua une possible excursion dans son petit Temple de la Luxure et de la Déchéance personne, à savoir la Pharmacie. Il ne s'était pour ainsi dire pas attendu à ce qu'elle annonce ça, et encore moins de la manière la plus naturelle du monde — et il y avait de quoi : en post-apocalypse zombie, taper un raid à la pharmacie était ce qu'il y avait de plus normal et – comme ç'avait été le cas. Du mieux qu'il put, il tâcha de cacher sa gêne, sentant avec effroi les muscles de son visage devenir raides, comme prêts à se crisper — peut-être l'étaient-ils même déjà, impossible de le savoir, et mieux valait ne pas tourner la tête vers le miroir le plus proche pour s'en assurer.

    ─ En plus, ce sera l'occasion de refaire un peu le stock de médicaments.


    Cette fois, son visage se décomposa très clairement, tandis qu'il entrouvrait légèrement la bouche comme pour tenter de répondre, à l'exception près qu'aucun mot n'en sortit. A l'image d'une tortue se recroquevillant dans sa carapace, mais sans avoir la chance d'en posséder une où disparaître, il entra en phase de repli pas vraiment stratégique mais plutôt nécessaire. Ses épaules s'affaissèrent tandis qu'il croisait les bras de manière crispée sur son torse, semblant plus chercher à accrocher machinalement la chair découverte de ses avant-bras qu'être en quête d'une position confortable. Il finit par reculer de quelques pas, s'arrêtant finalement lorsqu'il rencontra le lavabo au-dessus duquel trônait la fameuse armoire à pharmacie, lavabo auquel il parut s'agripper lorsqu'il se fut adossé contre.

    — Euh... je...

    Inutile de fouiller la salle de bain du regard à la recherche d'un quelconque échappatoire : la solution ne se trouvait clairement pas dans la pièce. Il ne pouvait malheureusement ni traverser les murs, ni arrêter le temps, ni disparaître, et la seule chance qu'il lui restait était que quelqu'un entre dans la salle de bain à ce moment-là. Lise ou Luka auraient été parfaits. Ils n'auraient pas immédiatement rebroussé chemin en voyant qu'il y avait déjà deux personnes à l'intérieur.
    Malheureusement pour lui, ces deux derniers s'étaient absentés du Refuge, ou en tout cas ne semblaient pas présents lorsqu'ils étaient revenus.
    Il était donc face au problème, et littéralement dos au mur. En dépit du contact initialement froid du lavabo contre le tissu de son pantalon, il lui semblait qu'il faisait soudain extrêmement chaud dans cette foutue pièce.

    — Il y avait déjà eu un raid organisé à la pharmacie par le groupe il y a quelques mois... tu pourrais proposer d'en organiser un autre, je suis sûre qu'il y aura beaucoup de volontaires. Tu peux demander à Morgan...

    Je l'ai accompagné à l'armurerie et on a failli y rester, il m'en doit une, et puis il est toujours partant pour les excursions de ce genre.
    Il déglutit avec difficulté, son regard quittant furtivement celui d'Alice pour aller se planter sur le sol devant lui, les phalanges de ses deux mains, désormais fermement accrochées au lavabo, blanchissant sous la pression qui s'exerçait sur elles.

    — J'évite la Pharmacie, souffla-t-il de manière quasiment inaudible, sans réussir à décoller ses yeux du carrelage qui couvrait le sol.

_________________
black#eebfa3#513C52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Retour à la case départ (Jacob)   Sam 9 Jan - 14:17



    Cette fois, le malaise de Jacob n'échappa pas à Alice. Elle aurait eu du mal à ne pas le remarquer, d'ailleurs. Le regard fuyant, la mâchoire crispée, les réponses maladroites, laborieuses. Et puis, d'une voix basse, hésitante, la vraie raison -peut-être.

    — J'évite la Pharmacie.

    Alice ne sut pas quoi faire, sinon se sentir stupide. Et mal à l'aise. Très mal à l'aise. Elle s'en voulut immédiatement : comment avait-elle pu être aussi idiote, et oublier ? Jacob ne lui avait jamais parlé de son problème d'addiction -elle même n'osait pas vraiment mettre ce mot sur le comportement de son ex- mais elle l'avait fréquenté assez longtemps pour savoir pour les migraines -sans doute pas assez pour en comprendre la récurrence et la gravité, dans la mesure où Jacob ne se plaignait jamais-, assez longtemps pour se rendre compte qu'il prenait beaucoup d'anti-douleurs. Alice n'était ni chimiste ni pharmacienne, mais elle en savait assez pour avoir acquis la certitude, à l'époque, qu'il ne s'agissait pas de simple Doliprane. Elle qui se réveille au milieu de la nuit, seule dans le lit, Jacob dans la salle de bain, ou assis dans le noir, la tête entre les mains, dans un coin.
    Et tout ce qu'elle trouva à dire fut :

    ─ Oh. Oui bien sûr... Désolée.

    Si on peut te ramener quoi que ce soit, n'hésite pas.
    Mais Alice s'abstient : elle ne tenait pas à envenimer la situation. Elle irait voir Morgan dans la semaine, ou après. Cette perspective l'intimidait un peu : Morgan avait un charisme certain, et il avait beaucoup à faire avec l'éducation de son fils. Et puis, elle ne lui avait jamais vraiment parlé. Ce sera l'occasion.

    ─ De toute manière, je ne pense pas être prête à ressortir de si tôt. Pas aujourd'hui, je veux dire. Il vaut mieux attendre que la blessure cicatrise un peu...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Retour à la case départ (Jacob)   Dim 10 Jan - 16:43

    Il aurait bien sûr été stupide de penser qu'Alice ne verrait pas son malaise : ça aurait sauté aux yeux d'un aveugle, quitte à lui rendre momentanément la vue.
    Ce n'était pourtant pas faute d'essayer de le camoufler. Il supposait que parfois, certaines choses le dépassaient, surtout lorsqu'il s'agissait de réactions physiques, et dans ces cas-là, si frustrants soient-ils, il ne pouvait pas faire grand chose. Au moins avait-il le mérite d'essayer.
    En vain.

    ─ Oh. Oui bien sûr... Désolée.

    Merci d'avoir niqué l'ambiance, Jacob.
    Il lui accorda un tout petit sourire, une sorte de ligne vaguement courbe incurvée vers le bas, entre deux lèvres particulièrement serrées l'une contre l'autre.
    Bien sûr.
    Après toutes ces années, Jacob se demandait toujours si Alice était parvenue à le percer à jour, malgré, encore une fois, tous les efforts qu'il avait pu faire et faisait toujours pour cacher ses problèmes d'addiction. La dépendance aux médicaments n'était pas comme l'alcoolisme ou la toxicomanie, en tout cas dans l'esprit de la plupart des gens, et plus principalement ceux qui n'en étaient pas atteints. Ce n'était même pas un vague équivalent du tabagisme. Il s'agissait souvent d'une chimère, une sorte de frasque de l'esprit dont on imaginait pas vraiment qu'elle soit susceptible de surgir en pleine réalité, loin des salles d'auscultation stériles de Dr. House ou de la cuisine délabrée de Sara Goldfarb. A moins que ce ne soit dans le cadre d'une affaire particulièrement sordide peut-être. Bref, on ne la voyait en aucun cas banalisée.
    Les gens qui n'avaient pas mal ne pouvaient tout simplement pas comprendre. En ce qui concernait l'addiction aux anti-douleurs en tout cas, c'est à dire ce dont souffrait Jacob depuis... à peu près toute sa vie.
    Mais Alice était avocate. La théorie voulait qu'elle sache lire les gens, mieux qu'un plombier ou qu'un ingénieur en astronautique en tout cas. Et elle l'avait plus d'une fois surpris en train de gober des pilules, que ce soit au beau milieu de la nuit ou à n'importe quel moment de la journée. Beaucoup, beaucoup de pilules.
    Cela n'empêchait pas l'Homme de s'évertuer à nier la vérité qui lui sautait à la gueule, lorsque celle-ci le concernait directement et surtout, constituait une contrainte pour lui. Il était plus facile de fermer les yeux plutôt que de se confronter à la réalité brute, et aux changements que son remaniement impliquait.
    Alice était intelligente.
    Mais Alice et lui avaient été ensemble.
    Et il avait fait de son mieux pour tenter de se comporter le plus normalement possible.
    Le point d'interrogation demeurait.
    Pourquoi avait-elle dit "bien sûr" ?

    La scrutant attentivement derrière un rideau de cheveux noir, perché sur son lavabo comme un animal acculé, Jacob s'interrogeait, mais bien entendu la réponse ne venait pas.

    ─ De toute manière, je ne pense pas être prête à ressortir de si tôt. Pas aujourd'hui, je veux dire. Il vaut mieux attendre que la blessure cicatrise un peu...

    Il hocha la tête, reprenant lentement contenance.

    — Comme tu le sens.

    Lui ressortirait, bien sûr. Ne serait-ce que pour prendre l'air — et ce même si l'air en question était baigné des relents putrides de la chair humaine en décomposition –, et aussi parce qu'Ersatz, comme tous les chiens, avait besoin de plusieurs promenades par jour. Peut-être même ferait-il faire un petit tour à CM Punk sur Sun Plaza, tiens. Même si Luka risquait fortement d'insister pour venir avec lui.
    Ca faisait un moment qu'il le bassinait pour aller promener la tortue, mais flippait trop pour y aller tout seul.
    Au moins ça lui changerait les idées.
    Sauf si Luka se faisait aussi blesser.
    Par sa faute.
    Comme la vie était triste et dénuée d'espoir, quand on était pessimiste.

_________________
black#eebfa3#513C52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Retour à la case départ (Jacob)   Dim 31 Jan - 12:23


    [Ce rp promet d'être nul, mais au moins ça permet d'avancer un peu, vu le temps que j'ai mis à répondre.. ><]

    L'atmosphère était tendue -et c'était gênant. Le silence entre eux deux était beaucoup trop épais. Alice s'en voulut -encore une fois- d'avoir si légèrement abordé le sujet, incarnation même de l'innocence naïve. Elle aurait dû y faire attention. Alice songea un instant à amorcer sur une autre question, mais se ravisa. Elle ne savait pas quoi dire. Elle aurait pu meubler le silence en constatant quelque chose; qu'elle avait mal au cou, par exemple. Mais Alice n'aimait pas se plaindre. Et de toute façon, il n'y avait rien à dire à ce sujet non plus. Joie des relations humaines. Alice finit par se décider, et se redressa.

    ─ Merci encore, en tout cas. Je pense que je vais aller me reposer un peu dans le dortoir. J'irai sans doute manger un bout après pour reprendre un peu de forces.

    Mais pour le moment, elle aurait été bien incapable d'ingérer quoi que ce soit.

    ─ Tu y retournes, toi ?

    Alice espérait secrètement que non : elle n'avait pas envie que Jacob risque encore sa peau aujourd'hui. Enfin, au moins, elle ne serait plus dans ses pattes comme fardeau -il n'y avait aucun doute quant au fait qu'il s'en tirerait mieux sans elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à la case départ (Jacob)   Aujourd'hui à 4:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à la case départ (Jacob)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soldes à la Case Départ
» Stage case départ
» [Heri's Story saison 2 : La quête de l'impossible] Chapitre VIII : Retour à la case départ
» Warhammer V8 à la Case Départ
» Site case départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: Le Refuge. :: La Salle de Bain.-
Sauter vers: