Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tomoato blossom - Jacob

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mythri
Maître de la machette
avatar

Messages : 828
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Tomoato blossom - Jacob   Sam 21 Oct - 19:18




    Après la désastreuse aventure de l'après-midi au magasin de literie, Alice avait déposé son faible butin dans son coin du dortoir -pas de matelas, peu pratique à transporter en fuite pour la vie. Puis s'était affalée sur son couchage d'appoint si peu confortable qui lui avait justement causé de manquer de perdre la vie -encore une fois- dans cette expédition. Au moins, elle n'avait pas été seule, et mieux encore, elle avait été avec Jacob, ce qui lui avait évitée de se faire grignoter la cheville par une goule -ou deux, ou trois, ou plus.

    Elle avait dormi comme une masse plusieurs heures, avant d'être réveillée par un estomac en colère. Ce qui expliquait sa présence dans la cuisine, face à une casserole pleine d'eau, qu'elle tentait tant bien que mal de faire bouillir. Car supposons qu'il y avait des pâtes dans le garde-manger, oui. Trois tomates un peu palotes, un peu ratatinées, les premières du potager dont elle s'occupait avec tant d'ardeur sur le toit, attendaient qu'elle s'en occupe. Elle les regarda avec un regard morne, aussi vide que son esprit à cet instant précis. Puis elle en saisit une, la frotta contre la robe propre qu'elle venait d'enfiler après cette épuisante après midi, et la croqua à pleine dents, sans se soucier du jus qui coulait partout sur son menton. Enfin, pas trop, puisque Alice restait Alice, et que Alice n'aimait pas manger salement, parce que ce n'était pas poli. Mais elle jugeait qu'elle en avait bien le droit ; déjà parce qu'elle état celle qui avait participé à la culture de cette tomate, et aussi et surtout parce qu'elle était seule dans la cuisine -aux dernières nouvelles en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.
avatar

Messages : 1334
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Tomoato blossom - Jacob   Sam 21 Oct - 19:57

    Bien évidemment, Jacob, lui, n'avait pas dormi comme une masse à son retour de l'expédition literie improvisée (dans son cas). Il aurait bien voulu, mais ne se faisait pas d'illusions : le sommeil, pour les gens comme lui, était quelque chose de totalement surfait. Même lorsqu'il était au bord de l'épuisement. Il dormirait probablement le jour de sa mort. La dernière nuit complète qu'il avait passé datait de l'après-midi où Morgan et lui avaient fait la rencontre de Guernica à l'armurerie. Il y avait perdu en l'espace d'une demi-heure au bas mot un bon litre de sang, avait failli mourir, que ce soit broyé entre les crocs d'une espèce de quadrupède fou mutant, sous les griffes du même quadrupède ou encore écrasé par un zombie mexicain en grave surpoids, avait mis des jours à s'en remettre après avoir été rafistolé à la va-vite par Angela, arborait désormais de nettes cicatrices (vestiges de griffes bien trop grosses pour être légales, et ce même aux USA) sur le torse en souvenir de cette journée de folie, mais au moins il avait fait une nuit complète. Il avait même dormi un peu plus qu'une nuit entière, avant d'être réveillé par la douleur lancinante qui traversait alors tout son corps. On n'avait rien si on n'y mettait pas du sien.

    Pourtant il était fatigué. Dieu qu'il était fatigué. Pâlot comme à son habitude, peut-être un peu plus que d'habitude, il avait les cernes un peu plus creusées, aussi. La crinière un peu plus hirsute, peut-être. La barbe plus drue, sans doute. Le corps ankylosé et le moral plombé par une infinie lassitude, indéniablement. Il savait cependant qu'il était inutile d'aller s'allonger puisque la seule chose qu'il aurait pu tirer d'une telle tentative aurait été une bonne migraine, et un éventuel dérèglement de ses cycles de sommeil déjà bien chaotiques. En somme, il attendrait le soir pour se mettre en quête de Morphée.
    Dans ces moments-là, le Jacob d'une autre vie, faite de société hyper connectée encore active et d'humanité peu portée sur le cannibalisme, aurait sans doute tenté de mettre à profit son temps libre en jouant du violoncelle. Il n'avait pas touché un archer depuis si longtemps que c'était un peu comme si son passé de violoncelliste aguerri par des années de cours intensifs et hors de prix dispensés au Conservatoire de Boston n'avait jamais été qu'un rêve. Une chimère.
    Il aurait sinon pu se vautrer sur un canapé comme tout bon américain qui se respecte et regarder la télé. Binge-watcher une série. Non. Ca lui rappelait ces longs dimanches de pluie passés avec Alice. Bref. De toute manière, il n'y avait plus de télé. Ni de Netflix. Et les après-midis avec Alice, s'ils avaient repris, étaient devenus bizarres. Pas tant à cause du sentiment de malaise — désormais bien atténué, Dieu merci – qui régnait entre eux qu'en raison de leur formidable capacité à s'attirer des emmerdes. Chose somme toute assez courant après un soulèvement de zombies.
    Il s'était ainsi reclus sur le Toit, profitant de l'occasion pour sortir la tortue, armé d'un bouquin, et avait passé le reste de l'après-midi à lire. Le forum est mort donc j'ai le droit d'inventer un livre à mon perso, d'abord. Ca avait eu le mérite de l'apaiser et c'est à peine s'il ressentait une légère pression derrière son oeil gauche. Miracle.

    A présent la nuit tombait à grande vitesse et il n'y voyait plus grand chose. Si l'envie de savoir ce qui se passait ensuite le titillait, il n'avait pas vraiment envie de se défoncer les yeux en luttant pour continuer de lire. Là encore, il n'y aurait gagné qu'une migraine. Et il lui fallait rentrer la ménagerie. CM Punk s'était calée contre lui pour dormir, et Ersatz, s'il demeurait à ses côtés tel un ange gardien, montrait lui-même des signes de fatigue. Il rentra le reptile, nourrit le chien, fut suicidaire au point de lui faire faire un petit tour en extérieur histoire d'être réaliste, puis revint au bercail. Observant le chien partir se rouler en boule sur son matelas, il constata qu'un halo de lumière émergeait de sous la porte de la kitchenette et songea qu'il était temps pour lui de grignoter quelque chose. Lorsqu'il pénétra dans la cuisine, il vit qu'Alice était déjà là. Et eut la vision de ce qu'elle aurait pu devenir, cet après-midi encore, ou de ce qu'elle aurait pu être en ce moment-même si les circonstances avaient été moins favorables, lorsqu'il la trouva occupée à manger une tomate, visiblement persuadée d'être à l'abri des regards puisque son menton dégoulinait de jus rouge, chose extrêmement peu convenable pour une jeune fille de bonne famille comme elle, surtout lorsqu'elle se trouvait en public. On avait tous notre côté rebelle. Ou alors on était un zombie, et on avait la gueule qui dégoulinait de sang, et la chair qui dégoulinait le long des os, et on n'était plus que dégoulinure, en fait.
    La voir ainsi le fit sourire.

    — Déjà en train de réfléchir à ton déguisement pour Halloween ?

    Il referma la porte derrière lui, épargnant aux quelques survivants déjà endormis dans le dortoir d'avoir à subir leur conversation. Et d'être dérangés par la lumière.

_________________
black#eebfa3#513C52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette
avatar

Messages : 828
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Tomoato blossom - Jacob   Sam 21 Oct - 20:30




    Mythri lui aurait probablement jeté la tomate en étouffant un rire bon enfant, avant de répondre un truc absurde la bouche pleine, mais Alice était beaucoup plus rationnelle -et polie. Elle se contenta donc d'adresser un rictus-hahatrèsdrôle-bouche-pleine à Jacob, avant de poser l'Objet qui l'avait tentée et menée à se faire prendre la main dans le sac des mauvais comportements. Après avoir fini sa bouchée, elle voulu essuyer le jus qui coulait de son menton, mais la seule chose qu'elle voyait pouvait faire l'affaire était sa robe fraîchement lavée. Sa dignité s'y refusait avec une raideur toute princière, et elle dut se contenter du gras de son pouce, avant d'aller se rincer les mains sous un filet d'eau -faut pas me demander d'où elle vient cette eau, j'en sais rien, pas plus que l'électricité. Sans doute ce qui reste des réserves du mall, ou alors un système de filtrage de l'eau de pluie et d'énergie solaire, parce qu'après tout ils ont un ingénieur ou deux dans le refuge, hm?

    - Ce serait pas de très bon goût, tu ne crois pas ?

    Elle imagina un peu la tête des autres si Jacob et elle se déguisaient en zombies pour Halloween. Lise et Luka les suivraient, elle en était quasiment sûre -surtout dans le cas de Luka-, mais pour les autres survivants, elle voyait quelque chose entre des rires jaunes, d'autres sincères pour les plus relax, ou encore des regards désapprobateurs. Celui de Lorentz, surtout. Oui, Alice était un peu parano, entourée de gens qu'elle ne connaissait pas. Ce qui expliquait entre autres le fait qu'elle n'aurait jamais croqué dans une tomate devant eux. Déjà, devant Jacob, c'était inhabituel, alors...

    - Désolée que tu aies du subir ce spectacle gênant! J'étais en train de faire des pâtes, je peux en faire pour deux si tu veux.

    Cette phrase lui rappela contre son gré un paquet de souvenirs, d'autres soirs, à un autre endroit, dans d'autres circonstances, dans une autre cuisine, qui avait été celle qu'ils partageaient. Un bol de ramen devant un film, avant d'aller dans le lit qu'ils partageaient. Alice se détourna pour masquer sa gêne -elle avait la chance de ne pas rougir, mais tout de même-, avec succès lui semblait-il, puisque, tandis qu'elle se baissait pour se saisir du paquet de pâtes, et qu'elle en versait le contenu dans l'eau, une autre pensée lui vint en tête, qui la fit sourire.

    - Chiche d'aller en chercher un, de déguisement ? Promis je mangerai avant de partir cette fois. Des pâtes. Plein de pâtes. T'en veux comment, d'ailleurs ? Je suis pas sûre d'en avoir versé assez.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.
avatar

Messages : 1334
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Tomoato blossom - Jacob   Sam 21 Oct - 21:03

    Il était plutôt chanceux de se trouver face à Alice et non Mythri : s'il s'était effectivement pris une tomate de plein fouet, son tshirt aurait été taché. Et dans un monde post-apocalyptique, même dans un mall du turfu, les tshirts en bon état — puisque celui-là l'était – étaient rares, et en plus, il n'y avait pas de machine à laver fonctionnelle. Et Jacob étant déjà du genre à négliger sa santé, inutile de dire que la perspective d'une lessive supplémentaire ne l'emballait pas. Déjà qu'il rechignait à laver ses fringues lorsqu'elles étaient salies pour une bonne raison. Il était plus du genre à rêvasser ou à bouquiner. La réalité et ses nécessités quotidiennes étaient si fades.
    Quoique la nécessité actuelle — manger pour ne pas mourir – s'avèrerait moins dénuée de saveur que d'ordinaire s'il la subissait en compagnie d'Alice. Allons même jusqu'à dire que pour une fois, il ne la subirait pas. Du reste, il mangeait généralement en compagnie de Luka et de Lise désormais, aussi ne pouvait-on plus vraiment parlé de contrainte à présent qu'ils étaient là. C'était sur ce constat venu des tréfonds d'un esprit bien compliqué et apte à tergiverser sur pas grand chose — Macron, cache-toi avec ta pensée complexe – qu'il la regarda se nettoyer et retrouver de ce fait toute sa superbe. On supposera par ailleurs que l'eau venait du toit, parce que Sun City était aussi un mall à la pointe de la technologie avant l'épidémie. Et que Lorentz est le roi de la bricole.

    — Ce serait pas de très bon goût, tu ne crois pas ?

    Il haussa les épaules, esquissant un sourire.

    — Je préfère ça aux clowns.

    Ils auraient pu déguiser Ersatz en Guernica.
    Un frisson lui parcourut l'échine lorsque l'image du monstre sanguinaire s'extirpant des ténèbres de l'arrière-boutique s'imposa à son esprit, comme si elle avait toujours été imprimée sur sa rétine, mais était demeurée camouflée, prête à revenir à tout moment. Il se frotta machinalement la nuque, geste réflexe qui traduisait chez lui des pensées pas super agréable. Ou une certaine gêne. Ou des cervicales douloureuses, impliquant une migraine. Bref, un geste en rien associé à du positif.

    — Désolée que tu aies du subir ce spectacle gênant! J'étais en train de faire des pâtes, je peux en faire pour deux si tu veux.

    Il hocha la tête, acquiesçant en silence. L'envie de lui signaler que rien n'aurait pu être aussi gênant que leur rencontre improbable dans le sex shop du mall quelques semaines plus tôt était présente, mais s'il ne se serait pas gênée pour la taquiner ainsi quelques années plus tôt, la conjecture actuelle ne lui permettait plus de telles familiarités avec elle. Qu'étaient-ils à présent l'un pour l'autre ? A ses yeux, des étrangers, ou presque. Là encore, de lointains souvenirs. Des mimétismes, des intuitions, mais tout était si différent. Il la connaissait, mais ne la connaissait plus. Se demandait si ce sentiment étrange passerait un jour. S'ils avaient encore vécu de nombreuses années, ça aurait fini par se dissiper. Mais ils mourraient sans doute prématurément. De manière atroce, probablement. Etat de le fait qui ne le dérangeait pas tant que ça avant que le Zombus arrive, même si ses responsabilités envers les animaux dont il était le gardien rendaient l'idée plus dérangeante que lorsqu'il était encore seul dans ce monde de fou. A présent que Luka, Lise et Alice étaient là, ça ne le réjouissait pas. Il ne voulait pas leur causer de la peine. Et voulait encore moins être le témoin impuissant de leur chute. Les perdre une nouvelle fois aurait été l'épreuve de trop pour son esprit fragile.

    — Chiche d'aller en chercher un, de déguisement ? Promis je mangerai avant de partir cette fois. Des pâtes. Plein de pâtes. T'en veux comment, d'ailleurs ? Je suis pas sûre d'en avoir versé assez.

    De nouveau les idées noires disparurent.

    — Si le magasin de costumes n'a pas encore été dévalisé par la mémé folle de la Clinique, ça se tente. De toute manière Luka finira par le proposer à un moment ou à un autre. Je prendrai le surplus, ajouta-t-il en désignant la casserole du menton, il faut renouveler les stocks, il risque de ne pas en avoir assez pour tout le monde.

    En vérité, il en aurait pris plus. Doté d'un métabolisme rapide, Jacob était un gros mangeur. Il consommait beaucoup. Son esprit consommait les calories plus vite que son corps ne pouvait les assimiler. Echec de la nature, témoignage de la manière qu'avait eu l'Humain de s'extraire aux règles de l'Evolution, Jacob n'aurait jamais survécu dans un monde sans génie médical. Il le savait très bien puisqu'il était né bien trop tôt et avait passé ses premiers mois dans une couveuse. Mais à présent il était un adulte et devait vivre dans l'épave qui lui servait de corps, et subsister comme il le pouvait. Miracle de la médecine moderne. Animaux malfoutus qui grouillent parce qu'on ne les régule plus. Lui.
    De toute manière, de mémoire, Alice n'avait jamais eu un gros appétit. Alors certes les conditions n'étaient plus les mêmes, mais il avait foi en sa capacité à vivre en n'ingurgitant presque rien. Sa spécialité à l'époque était d'ailleurs de finir son assiette au restaurant. En contrepartie, elle lui taxait la majeure partie de son dessert.
    La manière qu'avaient les hommes et les femmes de se compléter l'un l'autre était merveilleuse. Dommage que le patriarcat ait conduit cette cette différence comme une faiblesse de la part de l'un des deux camps.
    Les Hommes étaient cons, on n'y pouvait rien.

_________________
black#eebfa3#513C52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 


Dernière édition par Jacob le Sam 28 Oct - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette
avatar

Messages : 828
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Tomoato blossom - Jacob   Mer 25 Oct - 12:11


    - Pas de soucis, préviens moi et on ira faire les courses en sortant du boulot.

    Je prévoirai une liste de courses et un menu, parce que je sais que c'est pas le genre de choses qui t'effleurerait, et on ira main dans la main au supermarché, on se moquera gentiment l'un de l'autre, et des autres, surtout, en se demandant pourquoi ils achètent ce qu'ils achètent, et on se disputera, aussi, un peu, parce qu'il y a toujours lieu de se disputer dans une grande surface. Je ferai pas semblant de bouder, parce que c'est agaçant et immature, et je ravalerai ma frustration, tandis que tu te mureras quelques minutes dans un silence morne, et puis, sans trop qu'on sache comment, finalement, le nuage passera, et tout recommencera, et on sortira avec des sacs un peu trop lourds pour nous, dans le froid d'un samedi matin gris.

    Ou alors, tu prendras Ersatz et un marteau pour nous protéger, et moi je mettrai les plus belles baskets que je n'ai pas, pour courir vite, au cas où, et ne pas glisser sur les morceaux qui restent par terre, au rayon surgelés -sûrement des gens qui avaient coutume de se prendre la tête sur un paquet de petits pois, eux aussi, avant. Et puis, si on trouve des pâtes, et qu'on ne rencontre personne, ce sera une victoire.

    Réjouissantes perspectives.

    Comme Jacob ne trompait pas grand monde avec son surplus -surtout pas Alice, qui avait tout de même eu l'occasion de partager de (très) nombreux repas avec lui, elle se servit une portion de taille modeste, et lui laissa tout le reste -plus si modeste. Mais hé, il faisait près de deux mètres, et avait plus de muscles à nourrir qu'elle. Même affamée, elle n'aurait pas été capable de manger la moitié de ce qu'il pouvait ingurgiter avec une nonchalance déconcertante pour un petit estomac comme elle. Et comme Alice se trouvait être une jeune fille équilibrée, elle mangeait rarement plus que ce qui lui fallait -et s'avérait même très heureuse, ces, disons, sept derniers mois, quand elle avait assez à manger tout court pour sa petite faim.

    -Bon appétit Herr Jacob.

    Et bon appétit Fraulein Alice, surtout. Tout en mangeant, elle réfléchit à cette idée de déguisement, qui faisait naître, au fur et à mesure que ses pensées partaient au large, de faibles sourires dont elle n'avait pas même conscience, par exemple en pensant au déguisement que serait capable de dégoter Luka, ou à la perspective d'une bonne soirée, tous les quatre -quatre, et pas trois, enfin quatre, presque normalement quatre- sur le toit. Peut-être avec les autres, s'ils voulaient -mais même si la quinzaine de réfugiés qui sur-populaient l'étroit refuge se joignaient à eux, au fond, ils seraient toujours quatre, et les autres. Alice ne s'attarda pas sur les clauses, désormais changées, affiliées à "toujours". Mieux valait éviter.

    - D'ailleurs, -aucun lien logique entre ses phrases, mais il lui arrivait souvent de faire ce genre de transitions entre ses pensées et ce qu'elle disait, ce qui pouvait avoir tendance à déconcerter les interlocuteurs peu attentifs ou peu habitués- j'ai aucune idée d'où se trouve le magasin de déguisements. Je savais même pas qu'il y en avait un, à vrai dire, même si, vu la taille de ce centre commercial, c'est pas si étonnant... S'il est prêt du supermarché, on pourra peut-être y passer avant ?

    Plusieurs minutes s'étaient écoulées avant qu'elle reprenne la parole, et elle n'avait, pour sa part, pas vraiment pris conscience du silence qui s'était installé entre eux pendant qu'ils satisfaisaient -enfin- leurs estomacs. C'était un silence habituel, et confortable. Pas de ces silences froids et gênés du début -du nouveau début. Un silence comme avant, avec juste quelques petites choses en moins. Un silence "on reste amis", mais pour de vrai. Une compagnie agréable.

    - On peut demander à Lise et Luka de se joindre à nous, si ça te tente.

    ... Ou alors, on peut y aller tous les deux.

    Alice reprit une fourchetée de pâtes, une partie de son esprit plongée dans une contemplation perplexe des enchaînements de pensée qui s'y produisaient depuis qu'elle avait commencé à mettre l'eau de ce foutu repas à bouillir. La vie était étrange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.
avatar

Messages : 1334
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Tomoato blossom - Jacob   Dim 29 Oct - 14:22

    Pendant qu'Alice s'adonnait à ses rêveries, Jacob, lui, observait l'assiette de la blonde d'un air perplexe. La quantité qu'elle s'était réservée était nettement inférieure à celle qu'elle lui avait offerte de bonne grâce. Différence de quantité importante à laquelle il avait été habitué un jour mais qui ne lui était désormais plus aussi familière qu'il l'aurait cru quelques secondes plus tôt. Dans un monde où l'activité physique principale des gens se résumait au trajet qu'ils mettaient à aller de leur domicile à leur lieu de travail, le plus souvent en voiture, manger peu était peut-être une bonne chose. Surtout dans un pays où le taux d'obésité explosait tous les records.
    Mais dans un monde où chaque seconde était une question de survie, tout était remis en cause.

    — Ca fait beaucoup de surplus... marmonna-t-il pour lui même.

    Se remémorant la soudaine chute d'Alice alors qu'ils écumaient le Sweet Dreams à la recherche d'un matelas décent, quelques heures auparavant, il souleva son assiette et transvasa une partie des pâtes qu'elle lui avait données dans son assiette à elle, pas franchement désireux de se dire un beau jour qu'elle était morte sous les crocs d'affreux zombies parce qu'il avait été un peu trop gourmand en pâtes. Un drame était si vite arrivé. Plutôt satisfait de voir que la répartition de la nourriture était plus équitable que précédemment, et sachant qu'au pire il pourrait très bien finir l'assiette de son amie si jamais elle en laissait, il put attaquer son repas sereinement.

    A présent qu'elle le faisait remarquer, il songeait qu'il n'était lui-même pas sûr qu'il y ait un authentique magasin de costumes dans le mall. Il y avait une fête foraine. Et un magasin de magie. Peut-être s'était-il un peu avancé. Même s'il était toujours possible de se grimer sans recourir nécessairement à d'authentiques costumes. La mode était telle qu'au final, des vêtements supposés urbains pouvaient très bien suffire. Il avait dans tous les cas totalement foi en Luka et son imagination débordante. L'énergumène trouverait sans problème. Il apprécierait même probablement le challenge.

    — Maintenant que tu le dis, je ne suis pas sûr non plus.

    Il enfourna dans sa bouche une nouvelle fourchette de pâtes, mastiquant pensivement.

    — Bonne idée.

    En terme de RP bien sûr. Parce que la perspective de jouer trois personnages en même temps ne m'emballe pas vraiment x_x

    — Ca nous fait quand même beaucoup de courses à faire. Même dans l'apocalypse, le consumérisme demeure...

    Mentalité à laquelle Jacob s'était toujours senti étranger. Peu porté sur l'apparence, plus intéressé par ce qui est caché que ce qui est affiché, Jacob avait certes eu des vêtements en pagaille du temps où tout allait encore bien, mais c'était alors principalement dû aux innombrables fantaisies de sa mère adoptive et à son compte bancaire aux ressources semblait-il illimitées.

_________________
black#eebfa3#513C52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tomoato blossom - Jacob   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tomoato blossom - Jacob
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée] Touhou 7 : Perfect Cherry Blossom
» Passi - Reviens dans ma Vie (Feat. Jacob Desvarieux et Lorenzo Raphael)
» Toute petite astuce ~ Echelle de Jacob en tant qu'engrais !
» 東方妖々夢~ Perfect Cherry Blossom (Manga)
» Kara's Cube Cabinet et recolors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: Le Refuge. :: La Cuisine.-
Sauter vers: