Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La défense du Zombus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
George.
Newbie
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 10/07/2014

Feuille de personnage
P.U.F.:
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: La défense du Zombus.   Jeu 10 Juil - 17:29


    Tandis que certains des membres de leur troupe parte avec l'autre femme et son routier, une autre partie resta avec lui, assurant ainsi la protection du bus. Il fallait le préserver de tout autre dégâts. Ou de la communauté de l'autre énergumène, qui pourrait vouloir le leur voler, il n'en savait trop rien.
    George arma son fusil de chasse, se tournant vers la horde de zombies qui se faisait entendre. Ils devaient être à deux kilomètres et demi, et on pouvait déjà apercevoir quelques immondes silhouettes en haut de la côte. Ils marchaient tous alignés, de façon presque organisé, et à égale distance l'un de l'autre. L'on aurait dit un bataillon de l'armée, avançant au pas.
    Ils avaient encore un peu le temps devant eux, peut-être même pouvaient-ils prendre de l'avance en allant directement à leur rencontre.
    Mais ils devaient se montrer prudent, et espérer que les autres ne tarderaient pas à revenir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan
Increvable
avatar

Messages : 1474
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 22
Localisation : Errant dans les couloirs // Au milieu du Zombus

Feuille de personnage
P.U.F.: Levialhem.
Relationship:
Cash: 30 + 17

MessageSujet: Re: La défense du Zombus.   Jeu 10 Juil - 17:47


    Akilah était restée pour défendre le bus, armée de ses couteaux de lancer. L'autre blonde ne lui disait rien de bon, et elle était du genre à avoir le mal du transport si elle se retrouvait balloté à l'arrière d'un camion, dans le noir qui plus est. Aussi avait-elle trouvée plus raisonnable de ne pas bouger.
    En temps que médecin du bus, elle serait aussi plus efficace ici, là où il y allait sans aucun doute avoir de l'action et donc des blessés, au vu de l'imposante horde de zombies qui s’approchaient d'eux. Elle fit tourner ses armes autour de ses doigts, prête à les utiliser dès qu'ils seraient assez proches. Peut-être valait-il mieux aller à leur rencontre, pour leur laisser un maximum de marge entre les goules et ceux qui ne pouvaient pas se battre, comme les enfants et les vieillards.
    Elle se tourna vers les autres membres du groupe.

    " On va à leur rencontre ? "


    Histoire d'aller poutrer efficacement du zombie.

_________________


      ← Morgan Davis+ Fiche+ Casier+ SuiviAkilah "Cat" Coffey →+ Fiche+ Compartiment+ SuiviRépertoire de persos.© Levialhem


MERCI INNU ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levialhem.deviantart.com/
Johannah
Newbie
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 20

Feuille de personnage
P.U.F.: Meta
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: La défense du Zombus.   Jeu 10 Juil - 22:39


    Aller chercher des nouveaux pneus ? Hors de question !
    Pour qui la prenait-elle, sérieux. Nausicaä était tout, elle pouvait passer par tous les adjectifs du monde - aussi bien réels que fictifs -, mais elle n'était sûrement pas une bleusaille ! Non, non. Non. Sa place était sur le champs de bataille, uniquement là-bas, et ce n'est pas aujourd'hui qu'elle se dégonflerait - était-ce seulement possible ? -, et pour rien au monde elle répondrait absente à pareille occasion de défoncer des Gueules cassées ambulantes. Elle n'avait jamais été réellement heureuse jusqu'à l'épidémie. Du moins, sans Dante à ses cotés, rien ne semblait bien passionnément ni jouissif, sans lui elle n'avait jamais trouvé le vrai bonheur. Sauf depuis la catastrophe. Car oui, il fallait se rendre à l'évidence, la jeune femme n'avait jamais rien fait de bien glorieux dans son ancienne vie - elle n'avait été démarquée que lors de ses entraînements de foot, et à vrai dire, ce n'était pas plus bénéfique car elle avait été redoutée par un bon nombre de gamins de son âge à l'époque, peureux de recevoir un steak ou un violent coup de tête s'ils avaient été maladroits. Elle n'avait jamais été quelqu'un de bien méchant, simplement impulsive et brusque sur les bords, mais lorsque l'on s'y penchait d'un peu plus près, on la découvrait capable d'une immense gentillesse.
    Et pourtant, elle n'avait su que dégager de la terreur.
    Oui, l'apocalypse la rendait heureuse et non, elle ne regrettait pas ce tragique événement, en soi. Il avait sa part de bienfaisance. C'était uniquement dans les cas extrêmes que l'on pouvait dénoter la réelle personnalité et mentalité de chacun - tout comme ils pouvaient aussi bien changer. C'était dans ces moments-là qu'ils étaient le plus naturels, le danger ravivant leur instinct de survie et leur comportement primaire, animal, originel, car de toute façon ils restaient des bêtes, tous autant qu'ils étaient. Simplement, eh bien, ils n'en avaient pas conscience, ou bien ils préféraient le renier bêtement. Ah, quelle connerie ! C'était peut-être là le secret du bonheur dont bénéficiait Nausicaä d'ailleurs. C'était cela qui la rendait certainement plus forte que les autres survivants. Elle acceptait. Elle acceptait ce qu'elle avait toujours été, elle acceptait un changement brutal dans sa vie "malheureuse", elle acceptait la mort. Elle assumait tous ses gestes, et elle n'en regrettait aucun, si ce n'est quelques uns de sa vie passée, mais, en effet, comme ce n'était plus que du passé, un rêve dont elle avait passé le cap, désormais ça ne l'affectait quasiment plus du tout. Dante lui manquait. Horriblement. Un souvenir aussi horrible que le joli minois de mal baisé qu'affichait un mort-vivant. Il n'était plus là, mais elle était heureuse quand même. Heureuse de pouvoir réconforter les gens et de leur transmettre son courage, de faire rire les plus déboussolés par sa personnalité peu ordinaire, heureuse de pouvoir sauver des vies et d'être utile. Elle aurait pu pleurer toutes les larmes de son corps, chaque soir, jusqu'à la fin de sa misérable existence. Elle aurait pu essayer de l’appeler, ou bien de le retrouver, pour finalement chuter sur ses genoux en se remémorant le jour fatidique où il avait traversé le portail qui l'avait extirpé à tout jamais du monde des vivants. Elle aurait pu. Elle n'en faisait rien. Ce nouveau monde lui offrait une seconde chance, une nouvelle possibilité de répandre un semblant de bonté - aussi étranges et renversantes puissent paraître les choses. Elle pouvait se racheter de toutes ses erreurs de parcours. Elle pouvait changer. Nausicaä était heureuse d'aller poutrer le museau de quelques enculés avides de chaire humaine aux côtés de ceux qui représentaient, désormais, les entités les plus importantes à ses yeux. Elle les protégerait, elle se battrait pour et avec eux. Et ce avec un sourire collé sur ses lèvres. Aussi triste, ou révoltant, soit-il.

    C'était donc volontairement qu'elle avait suivi le second détachement, toujours armée de sa terrible crosse d'hockey, son masque positionné à la manière d'une visière, parfaitement installé sur son crâne. Allons-y, Let's go ! C'est parti les amis !
    Elle les voyait, au loin. Beuglant, mugissant, ridiculement affreux. Ils n'étaient plus que la caricature de ce qu'ils avaient été il y a quelques mois. Leurs contours se découpaient progressivement plus loin, et Dieu qu'ils étaient looongs. Comme le fit bien vite remarquer sa seconde, il était temps d'aller zlataner toutes ces têtes de nœud pour de bon.
    D'un pas rapide et léger, elle gagna l'avant du groupe, suivant de près Akilah qui semblait prendre en charge le rôle de tête de groupe. Bon, elle se plierait aux règles cette fois. Elle ne s'élancerait qu'une fois le signal donné, pas avant. Si elle tenait. Peut-être. Krr. Ne pas craquer.

    « Putain ouais ! »

    Tekas frangine, j'te lâche pas d'une semelle !
    La brune balança son bras droit en avant, tapant violemment - mais affectueusement tout du moins - dans le dos de sa camarade, arborant un sourire radieux, une étincelle espiègle ancrée au fond de ses prunelles noisettes. On pouvait même remarquer des éclats émeraudes dans ses iris éclairés par l'excitation. Un peu fort, voilà tout, rien de bien méchant. Elle ne s'en soucia guère pas plus que ça, pourtant. Au lieu de quoi, elle préféra troquer son visage avec celui de Jason Voorhees, et finalement pivota vivement en direction du petit attroupement qui se formait lentement derrière elles.
    Elle était restée fringuée comme à son habitude: avec les mêmes vêtements qu'elle portait lorsqu'on lui avait attrapé le bras pour la faire monter en deux-quatre speed dans le bus imposant. Son short en jean, aux bords déchiquetés, reflétait parfaitement son côté désordonné et bestial. Sa veste, quant à elle, inspirait la couleur écarlate du sang qu'elle allait bientôt faire couler à flots, et qui ne manquerait sûrement pas de souiller sa peau sombre dans les instants à suivre.

    « On fait à celui qui en tuera le plus ? Et les flingues n'comptent pas ! »

    Son visage avait beau être totalement masqué, on pouvait nettement deviner, derrière ce tas de fibres de verre et de Kevlar, l'amusement qui étirait les traits faciaux de l'italienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Narrateur.
La Sainte Trinité.
avatar

Messages : 1036
Date d'inscription : 25/07/2011

Feuille de personnage
P.U.F.:
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: La défense du Zombus.   Dim 13 Juil - 17:13


    Vous décidez de partir à la rencontre de ces zombies. Mais plus vous vous en approchez, plus tout cela vous parait louche. Ils sont toujours aussi bien alignés, même lorsqu'ils rampent sur le sol. Pas un devant, pas un derrière.
    Encore un mètre, et ça vous saute effroyablement aux yeux.
    Tous les zombies sont attachés entre eux par des chaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sun-city.forumactif.fr
Morgan
Increvable
avatar

Messages : 1474
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 22
Localisation : Errant dans les couloirs // Au milieu du Zombus

Feuille de personnage
P.U.F.: Levialhem.
Relationship:
Cash: 30 + 17

MessageSujet: Re: La défense du Zombus.   Mer 16 Juil - 22:40


    La jeune femme portant un masque de hockey montra grandement son enthousiasme, allant même jusqu'à lui taper dans le dos en témoignage d'affection. Cat sourit, laissant même échapper un bref rire. Au moins, y en a qui prenait leur pied face aux zombies ! Comme dit, y avait toujours du positif dans le négatif, et l'on pouvait se trouver là une passion peu commune dans le poutrage de morts-vivants.

    " On fait à celui qui en tuera le plus ? Et les flingues n'comptent pas ! "

    La chirurgienne opina.

    " Défi relevé. "

    Je t'offre une séance de soin gratuite si tu parviens à me battre. Sans attendre plus de temps, car mieux valait ne pas trop en perdre, elle s’élança après un large mouvement de bras pour inviter quelques membres à la suivre. Elle espérait sincèrement que tout se passerait bien, une fois arrivé près d'eux.
    Après quelques minutes de course, elle arriva à leur portée, se préparant à envoyer un couteau de lancé dans la tête d'un des zombies, quand quelque chose l'arrêta net.
    Merde, mais c'était pas possible... Les yeux écarquillés, elle glissa son regard le long des chaines qui joignaient entre eux les goules, la bouche entrouverte, l'air interdit. Non. Mais non.

    " Ils nous ont bien eu. "

    Déployer ainsi une armée de zombies, pour les forcer à réfléchir vite, pour les séparer en deux et les affaiblir en nombre. La colère monta de manière fulgurante, et elle envoya avec hargne une de ses armes, abattant l'une des goules avant de tirer d'un coup sec sur la fine corde qui lui permettait de récupérer sans trop s'approcher du cadavre ambulant son arme.

_________________


      ← Morgan Davis+ Fiche+ Casier+ SuiviAkilah "Cat" Coffey →+ Fiche+ Compartiment+ SuiviRépertoire de persos.© Levialhem


MERCI INNU ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levialhem.deviantart.com/
Uriah
Newbie
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 30/06/2014
Localisation : Zombus

MessageSujet: Re: La défense du Zombus.   Jeu 31 Juil - 14:17


    Uriah était resté ici, trop fatigué pour courir après des idiots qui cherchent des pneus. Son regard était perdu dans le vague, comme à son habitude, tendis qu'il faisait rouler entre ses doigts son crayon à papier. Ses songes étaient bien sombres ces derniers temps, enfaîte, depuis qu'une bande de cadavre leur courrait après. Mais ceux qui étaient restés ici se levèrent un par un, sans que le garçon s'en rende trop compte, pour aller à l'extérieur, devant le bus immobile. D’instinct, le blondinet se leva lui aussi, posant soigneusement son carnet tâché ainsi que le crayon, pour aller rejoindre le petit groupe qui observait au loin.
    Le regard de Uriah pivota lentement, pour se braquer sur un spectacle bien singulier. Son souffle se coupa, et rapidement l'enfant courra prêt de la seule personne qu'il arrivait à reconnaître ici. Johannah, elle était là, et comme à son habitude, elle jouait avec le feu. Et surtout avec le destin et sa propre vie.
    Ses petites mains s'accrochèrent à la veste de la petite amie de son frère déchu. Uriah enfouit son visage contre elle, serrant de toute ses forces. Bizarrement, il avait eu une bouffée de peur ou de crainte, tentant de s'accrocher à la réalité pour de pas sombrer dans ses souvenirs des plus funestes.
    Mais bien vite, l'air lui manqua et l'enfant recula, pour couvrir sa bouche de ses mains et tousser deux ou trois fois, levant ensuite le nez vers les goules. Bon. Agir, rapidement, agir.
    Un groupe c'était mis à courir vers eux, et Joh' en fut, alors sans trop réfléchir, Uriah les suivit. Il ne pouvait rien faire, pour l'instant il n'avait aucune arme.
    Si, ton intelligence.
    Quand la petite troupe arriva proche des zombis, ce fut avec stupéfaction qu'ils découvrirent que ces idiots de morts étaient tous enchainés. Étrange. L'enfant recula tout de même, l'odeur y était insupportable, cette odeur de corps en putréfaction.
    " Ils nous ont bien eu. "

    Uriah tourna la tête vers celle qui visiblement, guidait les troupes. Un léger sourire sarcastique se dessina en coin de bouche. Ces zombies ne dépendaient que d'une chose, cette chaîne. Sans cette chaîne, ils ne seraient qu'une troupe de corps maladroit à la recherche de viande crue.
    Réfléchis, réfléchis, aller !
    Tout était confus dans sa tête. Comme un tic, l'enfant de gratta la nuque, pour enrouler ses cheveux entour de ses doigts, toujours à une longueur raisonnable de la meute de goules, et proche de Johannah.
    Si ces zombies sont attachés ensemble, ils doivent avancer ensemble, donc ils doivent être très lent, encore plus qu'au naturel, les détacher ou essayer d'en attaquer un, pourrait être dangereux, ils pourraient très bien se regrouper pour vous encercler et avec cette chaîne, c'est cuit pour nous.

     « Je vous déconseille de courir tête baissé vers eux... pour les attaquer du moins. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johannah
Newbie
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 20

Feuille de personnage
P.U.F.: Meta
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: La défense du Zombus.   Sam 9 Aoû - 22:50

    Celle-là, elle ne l'avait pas vu venir.
    Une armée. Tout un régiment d'horribles crève-la-faim - littéralement - leur fonçait dessus d'un pas cadencé, tous plus ou moins au même niveau, guidés par l'exact et même rythme. Enchaînés. Comme des esclaves. Un mur de morts-vivants. Quelle putain d'idée ! Et surtout, cela démontrait que leurs nouveaux copains étaient eux aussi pas mal futés, et osaient prendre des risques pour assembler une arme pareille. Une chose, alors, vint titiller les oreilles de la Sicilienne: devaient-ils craindre ces gens ? En y réfléchissant, il était presque logique de prendre certaines mesures, parfois drastiques, comme celles-ci, car de nos jours ce n'était plus des gentils garçons arborant une casquette à l'envers dont il fallait le plus se méfier. Pourtant, s'ils avaient décidé d'exploiter même les zombards pour subvenir à leur sécurité, c'est qu'ils redoutaient même les êtres humains - à moins que les goules soient devenues cannibales, mais cela ne lui inspirait que du doute. Ceci dit, ce dernier phénomène oblige à soulever une nouvelle question: avaient-ils déjà été attaqués pour en arriver jusque là ? Après tout, l'Homme restait toujours aussi fidèle à son image, aussi critique la situation soit-elle, et parmi les survivants, il ne devait probablement pas manquer de grands couillons et de racailles de en tout genre, et ce pour leur plus grand malheur. Des ravisseurs, il devait bien y en avoir; déjà qu'autre fois sur Terre ils manquaient dangereusement en personnes raisonnables, alors si Nausicaä découvrait qu'il y en avait encore en abondance là dehors, en vérité elle n'en serait pas plus surprise, mais profondément déçue tout de même. Quoiqu'il en soit, cela n'expliquait toujours pas le pourquoi du comment. Une pensée lugubre la fit frémir doucement, et ses dents se resserrèrent de plus belle. Tantôt par rage, tantôt à l'idée que ces inconnus ... pouvaient être eux-même des personnes mal intentionnées. Fuck.

    « Ils nous ont bien eu. »

    Je ne te le fais pas dire. Ils l'avaient profonde, cette fois. Misère ...
    C'est de peu qu'elle faillit céder à sa forte impulsivité, elle avait déjà brandit sa crosse de hockey, furieuse de ne pas pouvoir se livrer à une boucherie qu'elle avait imaginé au départ jouissive, mais la voix d'Uriah la stoppa nette.
    Je ne voudrais aucunement remettre en doute les facultés intellectuelles de la jeune femme, mais comme c'était davantage une forte tête qui n'appliquait pas de raisonnement avant action, le garçon la complétait, en un sens. Elle était le bras armé et lui le cerveau de l'opération, la stratégie, et Dieu sait combien de fois il l'avait sauvé avec ses conneries ... vraisemblablement logiques.

    « Alors il vaudrait mieux les laisser là, à faire bronzette ? On ferait mieux d'éradiquer leur armée de clampins, ça ferait déjà une menace en moins. »

    Instinctivement, elle avait contraint son jeune ami à reculer, le rabattant derrière elle, alors que la vague de zombies dévorait à petit feu la courte distance qui les séparait des vivants. Lui infliger une quelconque blessure, ne serait-ce qu'une égratignure même, était bien là la pire des erreurs, voyez-vous. Celui qui en serait l'auteur aurait vite-fait de signer - et même de re-signer, oserais-je dire - son arrêt de mort. Wanna try ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La défense du Zombus.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La défense du Zombus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [premier deck Hommes Lezard/Haut Elfes] Défense et Sauvagerie
» Drone de défense / Cible prioritaire
» Systeme de défense omnitron
» Système de défense Omnitron
» Drone de défense

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: Paperasse. :: Topics Importants-
Sauter vers: