Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un vent de folie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Narrateur.
La Sainte Trinité.


Messages : 1031
Date d'inscription : 25/07/2011

Feuille de personnage
P.U.F.:
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Un vent de folie   Sam 2 Aoû - 17:17


    Ça y est, la tempête est arrivée à Sun City.
    Le vent claque et fait trembler les fenêtres pourtant barricadés. A l'extérieur du refuge, des objets en tout genre volent, il serait dangereux de sortir maintenant. De toute façon, ça n'était pas votre intention.
    Car maintenant, c'est l'heure de faire la fête !
    Les matelas du dortoir on été empilés sur les côtés, les couvertures rangées. Grâce à Athanase et Engel, vous serez confortablement installé sur une multitude de petits coussins.
    Au fond de la pièce, des tables ont été installés, recouvertes d'une jolie nappe chinée on ne sait où. En plus des gobelets et assiettes en plastiques, il n'y a plus qu'à ajouter de quoi boire et manger. Décorant le reste du lieu et offrant une douce lumière colorée, des guirlandes lumineuses servant habituellement pour Noël ont été accrochées.

    Bref, éclatez-vous maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sun-city.forumactif.fr
Angela.
Apprenti boucher


Messages : 371
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22
Localisation : Perdue.

Feuille de personnage
P.U.F.: Ninetales
Relationship:
Cash: 95 + 13

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Sam 2 Aoû - 18:07

Contrairement à ce à quoi Angela s'attendait, Alan restait plutôt calme sur son panier malgré la tempête.

La jeune femme finissait de serrer son corset doré à dentelle noire trouvé il y avait déjà quelques mois, et qui allait plutôt bien avec le slim sombre qu'elle avait enfilé. Ses cheveux longs étaient détachés, le collier de Nathan à son cou brillait un peu : bref, ce soir, c'était la fête ! La jeune médecin s'avança vers l'armée de petits coussins, et les guirlandes de Noël faisaient briller ses mirettes bleues émerveillées.

Angela avait toujours eu une certaine fascination pour les lumières. Elle avait organisé sa chambre et celle de Monica autour de ça, d'ailleurs ; ça faisait hipster, mais que c'était agréable de somnoler avec des lucioles et des éclats autour. Ca donnait un air chaleureux au moindre endroit.

Soudain, elle se souvint. Dans son inventaire, il lui restait quelque chose de très utile...elle se jeta sur son casier, l'ouvrit en quelques gestes et récupéra la bouteille de champagne trouvée au Jungle Moove avec Morgan, il lui semblait. La jeune femme retourna vers la table et posa à côté des autres boissons la bouteille d'alcool.

Un immense sourire s'affichait sur son visage malgré la tempête dehors. Elle avait tellement hâte de voir Nathan débarquer aussi.
Que la fête commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farewell-midnight.deviantart.com
Morgan
Increvable


Messages : 1474
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 21
Localisation : Errant dans les couloirs // Au milieu du Zombus

Feuille de personnage
P.U.F.: Levialhem.
Relationship:
Cash: 30 + 17

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Sam 2 Aoû - 19:33


    Et voilà, c'était le grand jour. Il avait attendu avec une certaine impatience ce moment. Certes, il y avait une putain de tempête dehors...mais quelle importance ? Ce soir, c'était la fête, et il voulait voir -faire ?- danser Sergen !
    Il avait revêtu une chemise avec un veston, ainsi qu'un jean noir et des chaussures de soirée en cuir. Il avait aussi nettoyé sa chienne un brin trop sale à son goût, puis fait la queue pour les douches afin d'en prendre une -il faudrait penser à agrandir la salle de bain, après avoir trouvé une entreprise qui aurait bien voulu s'y atteler bien sûr, car elle n'avait guère était prévu pour autant de monde-, taillé un brin sa barbe -il s'y était fait, au final, et était décidé à la garder- et avait enfin nourri ses bêtes, histoire qu'elles ne volent pas ce qui étaient susceptible de les intéresser sur la table. Surtout Caroll le chat, c'était une fourbe.

    Top-Gun sur ses pas, il entra donc dans le dortoir réaménagé en salle de fête, et finement décoré par il ne savait trop qui -Lorentz ?-. La chienne se colla brusquement à lui quand une bourrasque plus violente que les autres vint agiter la fenêtre, poussant un léger glapissement, et il constata alors...qu'il n'avait pas de brosse adhésive pour enlever les poils. Tant pis, il se contenterait de s'épousseter un peu. A la vu d'Alan dans son panier, elle reprit un brin ses esprits et alla le rejoindre, se plantant devant lui en remuant la queue. Lui se tourna vers Angela, la saluant avant de la détailler vaguement dans un sourire.

    " Ravissante. "

    Y en a un qui avait intérêt à faire de même, histoire d'être élu couple de la soirée -bon, certes, elle et Nathan formaient actuellement le seul couple du refuge, mais ça n'avait pas d'importance-.
    Il alla ensuite ajouter à la bouteille de Champagne d'Angela quelqu'un de ses vivres. Soit une bouteille de Limoncello, une bouteille de Coca-cola, un bocal d'olive, un paquet de bonbons ainsi qu'un paquet de chips Lays Deep Ridged goût Barbecue. Avec ce que rapporteraient les autres, ils auraient largement de quoi tenir jusqu'à la fin de la soirée.
    Il espérait aussi qu'un survivant aurait un briquet en bon état, histoire d'allumer le petit extra qu'il avait trouvé avec Icare à la discothèque, et qu'il gardait soigneusement dans une boite vide de cigarettes, dans sa poche.

_________________


      ← Morgan Davis+ Fiche+ Casier+ SuiviAkilah "Cat" Coffey →+ Fiche+ Compartiment+ SuiviRépertoire de persos.© Levialhem


MERCI INNU ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levialhem.deviantart.com/
Athanase
Caïd de la supérette


Messages : 143
Date d'inscription : 05/06/2014
Age : 25
Localisation : En fouille dans le mall

Feuille de personnage
P.U.F.: Keuz'
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Dim 3 Aoû - 1:37

Il avait cru comprendre que ce soir, c’était leur soir. La fameuse soirée. Il avait entreprit de se doucher et essayé de s’arranger. Bon la douche c’était pas si compliqué mais s’arranger… Il avait contemplé sa barbe bien fournie… Il trouvait que ça lui faisait… Un style d’indigent ! Il la taillerait sûrement un jour quand il trouverait de quoi comme des ciseaux, un rasoir ou même on tondeuse avec des têtes spéciales. Il avait essayé de dompter ses cheveux aussi en les laissant en arrière. Il avait essayé de les plaquer un peu mieux mais rien n’y faisait, il y avait toujours quelques mèches indépendantes qui faisaient comme elles le souhaiter. Foutues mèches ! Quant à sa tenue il avait opté pour le tee-shirt noir que lui avait trouvé Morgan au motif discret, une tête de chat oldschool coiffé d’une banane gominée au possible. Il avait enfilé le pantalon trouvé le même jour par la même personne, un jean clair à la coupe droite mais un peu trop long. Et il avait fait un effort surhumain : il avait lacé ses chaussures. Autant être un minimum présentable ! Il avait même lavé le bandage qui lui couvrait l’œil si c’est pour dire ! Il faudrait d’ailleurs, quand la tempête sera passée, qu’il fasse un tour à la pharmacie ou ailleurs, trouver un autre bout de tissu de manière à alterner de temps en temps… Bref il n’avait pas fini de farfouiller le mall.

Il était arrivé discrètement dans la salle laissant dans son casier son arme et son bordel ne gardant que sur lui un cigare et sa boite d’allumettes. Il aperçu deux survivants déjà présent. La salle était chouettement décorée, ça faisait cocooning, chaleureux et apaisant malgré la tempête qui hurlait dehors. Bon intérieurement il avait un peu les pétoches et ne dormirait surement que très peu le temps que cet évènement météorologique ne se termine.

Enfin il se dirigea tout silencieusement vers Morgan et une illustre inconnue avec qui il parlait. Bon il l’avait déjà vu mais il ne savait pas son prénom ni qui elle était. Et là, un fait le « poignarda » : ils étaient tous les deux supers bien fringué. Il s’arrêta un instant pour se regarder, il était tout sauf classe. Un long soupir sortit de sa bouche, il faudrait qu’il trouve aussi des fringues classes. Bref il arriva à la hauteur de Morgan et l’inconnue.


« Bonsoir ! Vous êtes euh… Euh super classe. »



Handicapé social bonjour. Il se tourna vers l’inconnue il inclina légèrement sa tête en avant en signe de salutation.


« Je m’appelle Athanase, enchanté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela.
Apprenti boucher


Messages : 371
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22
Localisation : Perdue.

Feuille de personnage
P.U.F.: Ninetales
Relationship:
Cash: 95 + 13

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Dim 3 Aoû - 9:55

Angela se tourna vers Morgan lorsque celui-ci rentra dans la pièce, et elle lui adressa un grand sourire. La jeune femme vit Top-Gun trembler, puis se diriger vers Alan en remuant la queue. Le Saluki, doté d'un flegme remarquable, remua la queue et jappa en appel au jeu avec la Kangal de Morgan. Même s'il était toujours couché dans son panier, ses yeux brillaient de cette lueur qu'ont les chiots dans les yeux.

" Ravissante. "

Angela eu un petit rire -elle espérait que Nathan la trouve tout aussi jolie- pendant que Morgan allait déposer des boissons et quelques snacks sur la table, et soudain un homme rentra. La jeune médecin l'avait déjà aperçu à plusieurs reprises dans le refuge mais n'avait jamais vraiment pris le temps de demander qui il était. Et puis, même si elle s'était décoincée avec les gens qu'elle connaissait...elle restait Angela. La fille coincée et bafouillante tant qu'on ne lui avait pas prouvé qu'on ne lui voulait aucun mal.

L'inconnu arriva tranquillement et parla d'un air...gêné ? Elle n'aurait su trop dire.

« Bonsoir ! Vous êtes euh… Euh super classe. » (Puis il se tourna vers la jeune femme) « Je m’appelle Athanase, enchanté. »

Se forçant à un peu de confiance en elle, Angela bafouilla en retour avec un sourire gêné.

" E...enchantée aussi, j-je suis Angela. "

Il ne restait plus qu'à attendre les autres, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farewell-midnight.deviantart.com
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Dim 3 Aoû - 10:48

    Dans la pénombre du dortoir, à l'ombre des casiers, Jacob contemplait la paume de sa main d'un air soucieux.

    Deux cachets. C'était absolument tout ce qui lui restait.
    Deux. Foutus. Cachets.

    Il avait eu beau retourner en tous sens les étalages de la pharmacie, rien n'y faisait : il y régnait un tel foutoir qu'il n'avait rien trouvé qui corresponde à ses attentes, pour ne pas dire, à ses besoins.
    Il sentit quelque chose lui nouer les entrailles, sa gorge se serrer ; il déglutit difficilement.
    Un puissant frisson lui secoua l'échine toute entière, jusqu'à en faire se hérisser les cheveux à la naissance de sa nuque. Et cette foutue tempête qui confinait tout le monde en intérieur.
    Il irait à la pharmacie dès demain.
    Après une grande inspiration, Jacob porta sa main à sa bouche et avala ses médicaments d'une traite. Il aurait cru que cela aurait pour effet de le rasséréner un peu. Malheureusement, la perspective d'avoir englouti à l'instant ses ultimes cachets de propofan ne fit que l'angoisser un peu plus.
    Baissant les yeux, il croisa le regard d'Ersatz, son chien, qui, à ses pieds, le regardait fixement. Jacob tenta de lui adresser un maigre sourire qui d'ordinaire se serait voulu rassurant.
    Puis une nouvelle inspiration. Il fit alors volte-face, et s'éloigna des casiers d'un air absent. Il aurait, au moins, quelques heures de répit devant lui.


    Un peu plus tard, la nuit tombante.
    Le dortoir était aménagé d'une façon remarquablement chaleureuse, qui contrastait agréablement avec l'ambiance générale qui succédait généralement aux apocalypses zombies où tout le monde crevait boulotté vivant ou voyait ses proches crever boulottés vivants sans rien pouvoir y faire et culpabilisait ensuite, bref, la grosse joie. De petites guirlandes de Noël brillaient un peu partout, les lits avaient fait place à une multitude de coussins et il y avait même des tables avec de la nourriture dessus.
    Jacob se sentait un peu pantois. Il n'avait rien à amener : pas de nourriture ou de déco, à moins que les survivants aient été branchés aspégic et actifed.
    Il se contentait de porter le jean gris foncé trouvé chez Dude! par Angela et le tshirt noir qu'il avait été dégotter au Mont-de-piete et qu'il avait au préalable lavé histoire de. Son unique chemise ayant été massacrée par Guernica, il se serait mal vu venir uniquement vêtu d'un veston, ça aurait été incroyablement ridicule et lui aurait juste éventuellement donné une dégaine de strip-teaser, et puis, même, disons qu'il ne lui était de toute façon pas venu à l'esprit de faire un effort sur sa garde-robe dans tous les cas très limitée. Il s'était au moins taillé la barbe dans la matinée mais du reste, il avait toujours une éternelle gueule de Jacob, avec ses cheveux en bataille, ses cernes creusées par la fatigue, son air de mec qui n'avait aucune idée de ce qu'il faisait là et son super chien tout blanc tout propre tout parfait qui le suivait à la trace histoire d'égayer un peu le portrait général.
    Lorsqu'il descendit du Toit où il était allé s'isoler un petit moment, chassé par les premières gouttes de pluie, Morgan, Angela et Athanase étaient déjà sur place, en compagnie de leurs animaux de compagnie respectifs. Il alla furtivement déposer CM Punk dans sa cage — il l'avait emmenée avec lui histoire qu'elle prenne un peu l'air, dans la mesure où elle risquait de ne pas voir l'extérieur pendant un petit moment si la tempête s'éternisait – et finit par envisager enfin de se diriger vers les autres.
    Ce genre d'expérience n'était jamais facile pour Jacob.
    Dès l'orphelinat déjà, et sans doute parce qu'il n'avait jamais été sociabilisé jusqu'à ce que le suicide de son père l'y envoie, Jacob avait éprouvé de grandes difficultés à aller vers les autres, surtout lorsque les autres étaient en groupe. Il ne savait tout bonnement pas comment se faire une place dans le cercle — et n'était même pas sûr d'en avoir d'envie, n'étant bon qu'à ressentir une gêne plus ou moins intense dans ce genre de situation. Il avait plus peur de déranger par sa présence qu'autre chose.
    Sa scolarité avait ainsi été jalonnée de profonds moments de solitude qui au final ne lui déplaisaient pas tant que ça : il n'avait jamais connu que ces derniers.
    C'était au final l'arrivée de Luka qui avait marqué un tournant décisif dans sa vie sociale. A partir du moment où ils avaient pu sympathiser, Jacob n'avait plus trop eu le choix quant à un éventuel retrait par rapport aux autres : traîné de gré ou de force en soirée, il s'était retrouvé balancé directement dans le grand bain sans possibilité d'échappatoire, Luka prenant lui-même l'initiative d'aller littéralement se foutre au milieu du cercle même si ce dernier semblait jusque là impénétrable en l'emmenant toujours avec lui. Luka ayant toujours été doté d'un certain charisme, l'affaire s'était toujours bien déroulée. D'une certaine manière, cela avait permis à Jacob d'avoir le sentiment d'être un peu normal, presque commun. Ca lui avait fait un bien fou.
    Même s'il était au milieu d'inconnus, il avait toujours eu son ami pour lui servir de point d'ancrage. A partir du moment où Lise s'était jointe à eux, il en avait même eu deux.
    Mais ces derniers n'étant plus là, Jacob sombrait de nouveau dans son pseudautisme et se sentait presque envahi par une profonde terreur à la simple idée de devoir aller dire bonjour.
    Comment devait-il dire bonjour, d'abord ? C'était tellement compliqué de dire bonjour. Certains voulaient se taper la bise, d'autre se serrer la main, d'autres n'aimaient pas le contact, tant de possibilités, tout était tellement compliqué !

    Ersatz à ses côtés — lui donnant plus ou moins un peu de courage –, Jacob finit par s'avancer vers les quelques survivants déjà présent. Il était plutôt soulagé de trouver Morgan là, ce dernier étant plutôt un bon pote, d'une certaine manière. Concernant Angela, il ne savait trop comment se comporter. A vrai dire, même si cette dernière était présente au Refuge depuis très longtemps, il n'en savait pas grand chose à son sujet et n'avait jamais eu, à sa connaissance, l'occasion de discuter avec elle. En gros, à bien y réfléchir, elle était presque une totale inconnue pour lui. Concernant Athanase, c'était différent : ce dernier n'était pas là depuis longtemps mais Jacob se sentait plutôt en confiance en sa présence. Et puis ce dernier semblait aussi un peu paumé. Jacob le vit un peu comme un frère de paumitude.
    A un mètre environ du mini attroupement, Jacob eut soudain très envie de partir en courant, quitte à aller se foutre sur le Toit et braver les éléments — Man VS Wild, Seul face à la Nature et tout le toutim – mais cela aurait certainement fini de le ficher cassos incorrigible et ce n'aurait pas été une bonne chose. Il réalisa alors qu'il était profondément dans la merde et qu'il aurait certainement préféré passer la nuit cloîtré dans une boutique à vérifier qu'aucun Zombie ne vienne lui rendre visite plutôt que là.
    Il se maudit un peu plus, déplorant son manque cruel d'humanité, et termina de parcourir la distance qui le séparait des autres.

    – Salut, fit-il timidement, tentant plus de se focaliser sur la texture des poches de son pantalon dans lesquelles ses mains étaient fourrés que sur le malaise qui l'envahissait.

_________________
black#eebfa3#513C52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Dim 3 Aoû - 19:08



    Dehors, le Jugement Dernier n'allait pas tarder, les arbres se balançaient en rythme sur une musique rock endiablée, la pluie battait contre la fenêtre, bientôt aidée par la grêle, faisant office de batterie. Un peu répétitif, oui. Bientôt, les cieux se fendraient en un éclair digne d'Hollywood, mais pour de vrai. Le genre de truc qui n'arrive que dans quelques coins pourris des Etats Unis, comme la Californie, par exemple. Enfin, c'était le seul endroit où Mythri ait jamais vécu, donc c'était l'impression qu'elle avait.

    Mythri voyait les choses de façon assez enfantine, finalement. Comme une grosse pyjama-party géante, avec plein de bonbecs, de batailles de polochons et d'éclats de rires tonitruants. Elle avait vite compris son erreur : déjà, personne ici n'avait un rire tonitruant, sauf peut-être Sergen, mais elle ne l'avait jamais entendu rire. Ou Lorentz. Oui, Mythri était sûre que s'il riait, il aurait ce genre de rire puissant qui vous fait trembler pour peu que vous soyez une petite nature. S'il riait.... Et pour faire rire franchement Lorentz, à son avis, il fallait y aller. Deuzio, s'il y avait effectivement de la bouffe, personne ne faisait pour le moment mine d'y toucher. Et enfin, ils étaient tous sapés de façon super classe, ou au moins cool. Soignés, et tout. Ah. Mythri, elle, était passé sous la douche, et voilà. Elle n'avait pas pris la peine de vraiment se "faire belle" (chose qu'elle ne faisait déjà pas avant, n'étant pas exactement très féminine, du moins pas de cette façon là). Elle était donc tout au naturel, avec son t-shirt un poil trop grand, qu'elle avait substitué au torchon qu'elle traînait depuis cinq mois, qui avait fini par être déchiré par une goule. Ça et un caleçon qui lui servait pour dormir, lui arrivait à mi-cuisse, bref, elle était en pyjama quoi. Elle se retira donc discrètement, passa à son casier, puis à la salle de bain, étant heureusement arrivée assez tôt -seuls Morgan et Angela étaient présents. Elle passa un coup d'eau sur ses gambettes, et les rasa de façon barbare, mais suffisante pour laisser croire qu'elle avait fait un effort. Elle faillit enfiler un soutien-gorge pour faire illusion quant à sa taille de bonnet - qui était déjà au A avant l'épidémie, et à présent totalement inexistant, puis renonça. Elle n'allait pas à un concours de miss non plus. Elle enfila son pull rayé, qu'elle aimait bien et avait pris soin de ne pas user ni tâcher en le portant peu en dehors du refuge, mis un coup de parfum dessus, et relevé ses cheveux en un chignon approximatif, mais qui trahissait néanmoins un effort pour se coiffer. Elle se bénit d'avoir lavé ses cheveux la veille, et ainsi, elle revint ni vu ni connu dans le dortoir, aménager d'une façon cosy qui lui plaisait beaucoup, et qui présageait du mieux quant à la décoration future de cette pièce, dont personne ne s'était apparemment jamais vraiment occupé au niveau déco. Ce qui était con, puisqu'ils dormaient dedans, alors autant qu'elle ne soit pas déprimante.

    ---

    Un petit cercle s'était formé. L'ambiance n'était clairement pas au lancer d'oreiller pour le moment, mais c'était normal, après tout : s'ils se connaissaient, ils n'étaient pas -tous- potes ni tous si gamins qu'elle-même et les gens qui lui avaient donné ses souvenirs de soirée dans ce style. Elle ressortit de la pièce, et alla chercher les jeux qu'ils avaient trouvés au ToysR'Us avec Morgan. Enfin, que Morgan avait trouvé. Le Monopoly et le kit de dessin. Elle re-revint dans la pièce -ils allaient finir par trouver ça bizarre- et décida de se montrer enjouée. Elle n'avait pas beaucoup de mal à ça, et n'avait même pas vraiment besoin de forcer le naturel. Juste la vague intimidation -passagère- qu'elle ressentait devant ceux qu'elle connaissait moins, ou qui lui en imposaient un peu plus. Elle surgit donc comme un boulet de canon dans le cercle - n'exagérons rien, elle se contenta de s'y faire une place - en brandissant le kit à dessin. Il y avait assez de feuilles pour tout le monde. Mais tout le monde n'était pas arrivée, aussi se retint-elle de lancer tout de suite les hostilités, suggérant simplement de penser à les mettre en place.

    ─ J'ai amené deux trois trucs si vous avez envie de jouer à quoi que ce soit qui nécessite une feuille et un stylo. Y'a aussi des aquarelles, mais ça risque d'être salissant et Lorentz n'aimerait pas trop.

    Elle s'assit - s’affala comme un pâté, à vrai dire - entre Morgan et Jacob. Elle connaissait à présent plutôt bien le premier - enfin, c'était faux, elle le fréquentait parfois, disons plutôt - et avait déjà parlé au second, qui n'avait pas paru désagréable, et même franchement gentil, malgré ses airs un peu distants et... ailleurs. Mais ils avaient tous eu un parcours plus ou moins facile, et tous un caractère qui leur permettait de plus ou moins bien le cacher. Elle, par exemple, avait réussi à se convaincre elle-même qu'elle était de perpétuelle bonne humeur et qu'elle était heureuse d'être en vie, et l'était donc. Elle faisait ça si bien que personne, à part Icare qui l'avait vu, ne savait qu'elle était blessée dans le dos. Parce qu'elle ne s'en était pas plaint et faisait comme si de rien était, avec succès, s'isolant quand la douleur, de moins en moins présente, arrivait.

    Elle prit un coussin, et le serra contre elle comme s'il s'était agi d'une peluche. Elle l'avait adopté. Elle se tourna vers Morgan. Il lui semblait que c'était lui qui, avec Icare, s'était chargé de la musique. Elle ne parla pas très fort, espérant en son fort intérieur que les conversations allaient vite naître, pour que ça ne soit pas carrément gênant, comme ambiance.

    ─ Vous avez trouvé des trucs cools niveau musique ou il va falloir faire ça à l'artisanale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan
Increvable


Messages : 1474
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 21
Localisation : Errant dans les couloirs // Au milieu du Zombus

Feuille de personnage
P.U.F.: Levialhem.
Relationship:
Cash: 30 + 17

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Dim 3 Aoû - 20:35


    Vint se joindre à leur duo Athanase, puis Jacob. Angela s'était remise à bégayer face à l'Allemand fraichement débarqué au refuge. Bon dieu, ça faisait genre quatre mois qu'il l'avait pas entendu parler ainsi ! Et les deux autres hommes qui ne semblaient pas près à mener la conversation. Il les salua à son tour, se demandant en même temps ce que foutait les autres.
    Ah, il fallait faire bouger les choses ! Mythri, après moult aller-retour dortoir-reste du refuge, vint enfin les rejoindre en brandissant le set de dessin qu'ils avaient trouvé ensemble au Toy's R Us. Oh oui jouooooons.
    L'indienne lui demanda ensuite ce qu'ils avaient prévus pour la musique.

    " A l'artisanale : Icare nous jouera un morceau au violon. Et d'autres survivants musiciens, peut-être. "

    Y avait plus qu'à attendre qu'il se pointe maintenant. En attendant, il revint sur la proposition de jeu de Mythri, enthousiasme.

    " Ouais, lançons un jeu ! Les autres nous rejoindrons en cours de partie. "

    Ça permettrait de mettre un peu d'ambiance, tout en rapprochant un peu le peuple. Mais puisqu'on était en soirée... Il se déplaça vers les tables, chopa une pile de gobelets et deux bouteilles d'alcool et ramena le tout à sa place avant de se remettre assis. Il plaça le tout au centre, et lança :

    " Le premier qui perd boit. "

    Plus on perd, plus on boit. Et plus on boit, plus on perd. Il prit cinq gobelets et y versa une rasade de boisson, avant d'en placer un devant chacun, puis se tourna vers Mythei.
    C'était elle qui avait lancé l'idée, à elle de décider du jeu.

_________________


      ← Morgan Davis+ Fiche+ Casier+ SuiviAkilah "Cat" Coffey →+ Fiche+ Compartiment+ SuiviRépertoire de persos.© Levialhem


MERCI INNU ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levialhem.deviantart.com/
Darky
Sulfateuse


Messages : 528
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 19
Localisation : Neverland ♥

Feuille de personnage
P.U.F.: Darky
Relationship:
Cash: 20

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Dim 3 Aoû - 20:48


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et on fait tourner les serviettes !
【Moult gens】

    "Bon, et je suppose que tu voudras pas participer à la soirée ?"
    "Votre "soirée" m'intéresse pas."
    "Tu comptes faire quoi, alors ?"
    "Tu peux pas m'lâcher là ?!"

Au moins le message a le mérite d'être clair. Engel a pourtant essayé d'inviter Feline à la soirée, mais ça n'a pas porté ses fruits.
Bah, tant pis, ça fera une personne susceptible de plomber l'ambiance en moins.

Se mettre sur son 31 quand on évolue dans un décor post-apocalyptique, c'est assez compliqué. Enfin, visiblement pas pour Angela: sa camarade infirmière est jolie comme tout, ce soir.
Ca fait un moment qu'Engel est dans le dortoir. Elle a tenu a-bso-lu-ment à aider pour la décoration ou la mise en place des éléments principaux -sans mentir, elle a surtout aidé à arranger un peu tout les matelas et tout ça, avec tout les cousins qu'elle a ramené avec Athanase !-.

Elle s'est habillée de la manière la plus colorée et vive qu'elle ait pu. Casquette fluo à vous niquer les yeux, lunettes pour-le-style, breloques et autres bijoux, T-shirt trop grand et plus coloré qu'une nebuleuse, un jean aussi fluorescent que la casquette et des chaussures DC qu'elle a trouvé au Street Spirit.

Elle voit les gens rentrer peu à peu. Elle vagabonde silencieusement, évitant de se faire remarquer, suivie par Ciarco, terrorisé par la tempête.
Pour l'instant, elle hésite; il y a quelques personnes avec qui elle est très amie et avec qui elle pourrait discuter, mais elle voudrait parler à tant de monde qu'il lui faudrait être en triple ou en quadruple pour qu'elle y arrive.

Ciarco aperçoit deux camarades canins. Il remue faiblement la queue et trépigne sur place. Engel remarque l'attitude de son compagnon et se baisse pour lui faire un bisou sur le museau.
    "Allez, va", le chiot file aussitôt vers ses compagnons tandis qu'Engel juge la distance entre entre elle et le groupe de survivants. "Saluuut !", elle fait en s'approchant, puis elle se penche sur la table. "Vous jouez à quoi ?" Demande-t-elle, curieuse mais souriante-- que dis-je, rayonnante.

FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.darkness-the-wolf-60.deviantART.com
Athanase
Caïd de la supérette


Messages : 143
Date d'inscription : 05/06/2014
Age : 25
Localisation : En fouille dans le mall

Feuille de personnage
P.U.F.: Keuz'
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Lun 4 Aoû - 5:53

Il avait entendu le prénom de la jeune fille. Pour Athanase mettre un nom sur un visage avait une importance fondamentale.

Et entre temps plusieurs survivants arrivèrent. Jacob tout d'abord. Athanase lui avait peu parlé mais pour ce peu là, il l'appréciait. C'était quelqu'un d'agréable. Puis fit irruption dans le « cercle » fraîchement formé une jeune fille pleine d'énergie. Et quand Athanase dit pleine d'énergie... Elle semblait motivée comme jamais à ce que tous jouent ensemble et que les musiciens qu'étaient Icare et Morgan à première vue, leur jouent un petit quelque chose.

Et après tout ceci, Morgan proposa un jeu. Mais pas n'importe quel type de jeu, un jeu à boire. Et Athanase se rappela à quel point il était toujours ridicule à ce genre de jeux. Lors des soirées avec Reiner, Lene et leurs amis il était toujours le premier à rouler sous la table. La montagne qu'était son meilleur ami Reiner, devenait sous l'emprise de l'alcool un gros nounours et Lene... Une peste. Ils faisaient un tableau bien ridicule tous les trois. Il se souvint même ce jour où ils étaient montés à Berlin pour un anniversaire et avaient fini dans les rues, ivres mort, Lene lui hurlant dessus, Reiner faisant des calins à tous les gens qui passaient et lui, Athanase -du moins, Niklaus à l'époque, comme ces parents l'avaient sus nommé- persécuté par les arbres et les poubelles, persuadés que ces derniers lui avaient mal parlé. Il scruta les alentours. Au mieux il pourrait commencer à insulter les coussins ou les guirlandes s'il buvait, ou alors révéler sa personnalité de grand gamin, mais ça c'était plus rare. De toute façon il connaissait bien ses limites et savait qu'il ne tenait pas vraiment les alcools fort.

Il fut interrompu dans ses pensées par l'arrivée tonitruante et colorée d'Engel. Il lui adressa un petit sourire.

Il s'asseya alors afin de continuer le cercle assis qu'avait initié Morgan avec ses verres et bouteilles et répondit à la question de la jeune fille colorée.



« Il me semble qu'on vas jouer à quelque chose qui implique des feuilles, des stylos et de l'alcool. Tout pour bien dormir on dirait. Prost ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Lun 4 Aoû - 14:14



    ─ On vous laissera faire quand tout le monde sera là alors, en attendant essayez de pas trop vous imbiber.

    Elle réfléchit un instant, et finit par trouver une idée de quoi faire avec leur trouvaille. Elle trouvait le Pictionary un peu trop facile. Donc autant faire l'inverse. Elle fit tourner les verres bien remplis -remplis de quoi, elle ne le savait pas d'ailleurs-, pensant vaguement qu'elle n'aimait pas tellement le goût de l'alcool et ne le tenait d'ailleurs que peu, puis s'avança de quelques centimètres, se dispensant de grands gestes pour expliquer le principe. Ce qui lui fit penser que quand certains auraient perdu leur dignité -qu'elle admirait, elle-même n'ayant pas l'impression d'en avoir jamais eu-, ils pourraient faire les mimes. Le concept de Morgan en train de mimer l’éléphant était plutôt drôle.

    ─ Un de nous décrit un truc, et les autres essaient de le reproduire de façon fidèle sans savoir ce que c'est. Juste le droit à des indications géométrique, genre "faites un petit rectangle à droite d'une ligne courbe". Celui qui sort le truc le plus affreux perd. Bon, faut rester schématique hein, sinon c'est un peu dur. Qui veut commencer ?

    Elle fit passer les feuilles et les stylos qu'elle tenait dans ses mains, se disant que si quelqu'un ne voulait pas jouer, il pourrait toujours le passer au suivant. Elle se poussa volontiers pour aggrandir le cercle, tandis que Engel arrivait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeva
Apprenti boucher


Messages : 345
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22
Localisation : Partout pour Sergen · En train de fouiller pour Agape~

Feuille de personnage
P.U.F.: Aeva/Susu
Relationship:
Cash: 340

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Mar 5 Aoû - 18:13

N'ayant pas beaucoup trouvé de rechanges, il arborait son marcel noir et son pantalon blanc, histoire d'être assez classe pour passer en "soirée". Mr Ackermann n'avait pas beaucoup l'habitude, cela devait bien faire une dizaine d'année qu'il n'avait pas touché à quoi que ce soit ayant une teneur plus ou moins forte en alcool... A part du whitespirit peut-être. Il observait les gens rassemblés, le jeu d'alcool lancé. Lui, timide et surtout coincé, restait un peu en retrait, ne sachant pas s'il devait s'avancer pour participer ou bien se tenir là sans bouger et espérer échapper à un gueule de bois le lendemain. Il oscillait, se balançant d'un pied à l'autre, encore plus gêné qu'avant. C'était probablement le moment le plus embarrassant jusqu'à présent, se socialiser avait été peut-être plus facile depuis quelques temps mais... C'était simple avec Morgan et Angela en fait, les autres... ! Il cherchait désespérément une porte de sortie du regard, tank dans une maison ou encore éléphant dans un magasin de porcelaine : il ne se sentait pas à sa place.
Il vit Angela, finalement. Belle avec une tenue appropriée et parée d'un bijou. Il eu une bouffée de fierté et à la fois de terreur : qui la regarderait ? Sergen s'approcha et s'adressa à Angela d'une petite voix un peu enrouée. ─ 'soir... t'es très jolie. Il toussa un peu juste après, il lui aurait sans doutes mis une veste sur les épaules s'il en avait eu une et s'il s'était autorisé ce geste.
Elle était adulte cependant, amoureuse, et surtout apte à elle-même juger ce qui était bon pour elle. Il zyeuta autour de lui histoire de chercher quelconque importun qui aurait trop reluquer la jeune biche qu'était son amie et dont le cœur était déjà occupé par ce sacré Nathan... Ouais, sacré Nathan. Il s'éloigna, la laissant à ses occupations, en la saluant timidement.

C'est là qu'il vit Morgan... il hésita entre aller le voir ou bien le fuir, il sentait qu'il allait le regretter... Alors il resta clouer sur place dans un petit coin de la pièce, le regard idiot et bovin, une expression hésitante scotchée sur ses lèvres. Cela donnait une drôle de grimace, Mr. Balai updatass. Il allait se faire répérer, il le savait. Il ignora le jeu d'alcool, essayant d'être discret. Sinon Morgan allait le faire danser, il le sentait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan
Increvable


Messages : 1474
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 21
Localisation : Errant dans les couloirs // Au milieu du Zombus

Feuille de personnage
P.U.F.: Levialhem.
Relationship:
Cash: 30 + 17

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Mar 5 Aoû - 18:34


    " On vous laissera faire quand tout le monde sera là alors, en attendant essayez de pas trop vous imbiber. "

    En essayant, oui. Il était piètre dessinateur, son verre risquait d'être rapidement vide, puis de nouveau rempli, puis de nouveau vide... Ça n'était pas si mal en fait. Engel vint alors se joindre à eux, demandant à quoi ils jouaient. Athanase résuma très bien le jeu : des feuilles, des crayons et de l'alcool, et Mythri y ajouta quelques précisions. Il invita aussi Engel en se déplaçant vers la droite afin de lui faire un peu plus de place, et servit un nouveau gobelet.
    Dans son champ de vision rentra alors en tout furtivité une silhouette massive, avant de disparaitre vers le fond de la pièce. Il se tourna à moitié, jugeant alors l'individu qui s'était joint à eux, et qui lui était bien entendu plus que familier. Il en aurait presque eu des palpitations. Là, coincé dans un coin de la pièce, tel un balai au fond du placard, Sergen attendait. Mais il n'allait pas rester là très longtemps. Bien sûr que non, lui aussi devait s'en douter. Morgan se releva et se dirigea droit vers lui, passant dans son dos en se collant à moitié à lui, lui susurrant d'un ton mielleux.

    " Coucou Sergen ~♥ Joint-toi à nous, y a de la place pour tout le monde. "


    Sans plus attendre, il l'amena dans leur cercle de jeu, remplit un nouveau gobelet devant lui, et vu que personne ne semblait daigner se porter volontaire... Il se tourna vers son ami Totoro Sergen, un large sourire sur les lèvres.

    " Vu que tu es le dernier arrivé, commence ! Décrit nous un truc. "


    Il se saisit de sa feuille de papier et de son crayon, attendant qu'il prononce sa description.

_________________


      ← Morgan Davis+ Fiche+ Casier+ SuiviAkilah "Cat" Coffey →+ Fiche+ Compartiment+ SuiviRépertoire de persos.© Levialhem


MERCI INNU ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levialhem.deviantart.com/
Jacob
Never grow up.


Messages : 1326
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Mer 6 Aoû - 13:25

    L'une des angoisses les plus notables de Jacob ne tarda pas à se réaliser : Morgan dégainait les boissons alcoolisées et proposait un jeu d'alcool.

    Il sentit sa gorge se nouer légèrement, et déglutit avec une certaine difficulté.
    Jacob n'était pas un coincé du cul — en tout cas, pas pour ça –, il avait déjà eu l'occasion de participer à des jeux du genre : à vrai dire il n'avait tout simplement pas eu le choix, ayant comme d'habitude été plus ou moins contraint par Luka ; mais à l'époque, il était dans un cadre connu et jugé comme étant serein et surtout, pouvait se préparer à la perspective d'endurer une terrible gueule de bois à même de transformer son encéphale en un bordel infernal. Il avait des médocs à la pelle et un lit confortable dans une chambre isolée et tout Beacon Hill à ses pieds ; bref, il pouvait endurer la souffrance de manière plutôt vivable, si terrible soit-elle. Mais en l'instant présent, il passait ses nuits dans un dortoir commun qui pour le moment n'était plus un dortoir mais une salle de jeux, avait un chien et une tortue à charge, une mer de zombies qui s'agitait tout autour de lui et, surtout, il venait d'ingurgiter les deux derniers cachets qui lui étaient tout simplement vitaux.

    C'est donc de manière extrêmement discrète qu'il se recula légèrement pour s'adosser contre le mur qui était effectivement miraculeusement derrière lui et lui fournissait par conséquent un excellent dossier, signe manifeste, selon lui tout du moins, qu'il préférait se contenter d'être simple observateur. Et me fournissait ainsi un excellent prétexte pour m'absenter une petite semaine à compter de ce soir.
    Il avisa Ersatz à sa gauche qui, s'il demeurait sagement à ses côtés, ne pouvait s'empêcher de fixer le groupe de chiots qui traînaillait dans un coin spécialement aménagé pour eux du Refuge. Il eut un petit sourire, avant de lui donner un petit coup de coude.

    — C'est bon, vas-y, souffla-t-il. Je peux me débrouiller seul.

    Le chien n'attendit pas une seconde de plus pour s'éloigner de son maître et aller se joindre à la troupe poilue qui glapissait un peu plus loin. Jacob le suivit du regard quelques instants, puis reporta son attention sur le cercle. Visiblement, Morgan était décidé à taquiner Sergen ce soir. Cela pouvait s'avérer intéressant.

_________________
black#eebfa3#513C52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Lorentz.
Ex-Marine ronchon


Messages : 73
Date d'inscription : 03/08/2011

Feuille de personnage
P.U.F.:
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Mer 6 Aoû - 14:11



    La poignée de la porte qui menait à la Salle de Contrôle tressaillit, comme si quelqu'un, derrière, avait posé la main dessus sans pour autant se décider à l'abaisser.

    Il s'écoula quelques longues secondes avant que la porte ne s'ouvre finalement sur Lorentz. Ce dernier, dont les traits demeuraient éternellement figés dans une expression dure et sévère, laissa quelques instants courir son regard d'hiver sur la petite assemblée qui avait déjà pris place au centre du Dortoir, fronçant un peu plus les sourcils en une moue désapprobatrice lorsque son attention s'attarda un peu sur les bouteilles d'alcool qui trônaient devant Morgan. Quel petit con, celui-là, décidément.
    Il finit par aviser la table où attendaient les diverses plats et friandises dans le fond, et disparut quelques instants dans l'obscurité de la Salle de Contrôle pour en ressortir armé de deux larges paquets de marshmallows tirés d'on ne savait trop où, mais c'était après tout la spécialité de Lorentz de ramener sortir absolument tout et n'importe quoi de son repère. Il aurait été capable d'en sortir au volant d'une Ferrari s'il l'avait fallu, même si le passage Salle de Contrôle / Dortoir aurait été sans doute un peu difficile à négocier au vu de l'étroitesse de la chambranle.
    Il finit par s'avancer dans le Dortoir, veillant à soigneusement contourner ceux qui y étaient alors et fusillant du regard quiconque aurait eu l'idée de le regarder avec trop d'insistance, Sam sur ses talons. Ralliant la table de nourriture, il y déposa ses deux sachets et fit immédiatement volte-face pour repartir aussi sec en direction de son repaire. Sam, à ses pieds, jeta un regard plein d'envie en direction des chiots qui jouaient dans un coin, regard qu'il ne manqua pas de repérer, et qui eut au moins le mérite de légèrement décrisper son visage. Il s'arrêta à mi-chemin, tournant la tête vers la petite assemblée, et plus particulièrement vers Morgan, qui était décidément sa cible préférée et qui, globalement, était le plus à même d'incarner la personne à qui il pouvait faire tous les reproches en cas de bordel peut-être parce que dans le fond, il l'aimait bien.

    — Vous avisez pas de foutre le bordel, grogna-t-il avec cette amabilité légendaire qui lui collait si bien à la peau. Le premier connard imbibé qui s'avise de faire n'importe quoi ou de dégueuler sur mon sol, je le fous dehors et il passe la nuit avec les cadavres. Je veux voir ce Dortoir propre comme les couloirs d'un putain d'hosto demain à 6 AM. Vous nettoyez votre merde.

    Puis, regagnant l'entrée de la Salle de Contrôle, il se retourna une dernière fois, songeant qu'il valait mieux prévenir que guérir et qu'on n'était plus à l'abri de rien avec les petits punks et autres yankees qui courraient les rues aujourd'hui.

    — Et pas de feu de camp ou autre connerie en intérieur.

    Au cas où un abruti aurait eu la bonne idée de faire griller des marshmallows à l'ancienne.
    Il baissa le nez vers Sam, qui, debout à ses pieds, l'observait en silence.


    — Toi, tu restes ici, grommela-t-il. Va jouer !

    Le chien s'aplatit légèrement au sol sous l'ordre presque agressif de son maître et fila droit en direction des chiots, l'air visiblement ravi. Dans un glapissement joueur, il se jeta sur le premier venu, parce que Sam avait toujours adoré les chiots, tout mignons, tout ronds et tout trognons, et surtout, parce que Sam avait toujours adoré jouer avec les chiots, surtout quand ils étaient tout mignons, tout ronds et tout trognons.
    Sans adresser un regard de plus aux autres, Lorentz rentra dans la salle d'où il était sorti quelques instants plus tôt et claqua violemment la porte derrière lui, signifiant clairement qu'il n'était pas d'humeur à être dérangé.

    A une époque, Michael Lorentz avait été un fêtard. C'était même un trait de caractère majeur qui l'avait très longtemps suivi. Mais cela faisait bien longtemps qu'on lui avait ôté toute envie de s'amuser.
    Lorentz ne faisait plus la fête. Il n'en était plus capable.

    Lorsqu'il fut assuré que personne ne viendrait plus le déranger, seul dans son antre sombre où crépitaient les lumières intemporelles des petits moniteurs, il Michael poussa un profond soupir, se massant pensivement la nuque d'une main. Puissent ces gosses ne pas faire trop de bruit.
    Puis, avisant l'un des placards sur la gauche de la pièce, il finit par se diriger vers lui et en sortit une vieille bouteille de scotch — un grand cru tout droit venu d'Ecosse qu'on lui avait offert pour ses cinquante ans et qu'il conservait pour les grandes occasions même si les grandes occasions n'existaient maintenant plus –, qu'il ouvrit une fois après avoir regagné son poste d'observation derrière le grand bureau. Là, il s'assit, se versa un grand verre, y ajouta quelques glaçons qu'il tira du petit frigo qui grinçait dans un autre recoin de la pièce et put enfin s'accorder quelques instants de détente.

    Faisant pensivement tournoyer le breuvage dans son verre après y avoir trempé les lèvres, il releva les yeux vers les moniteurs qui lui faisaient face. Et son regard se perdit de nouveau parmi les petits pixels gris et les ombres des goules qui se traînaient dans le mall et semblaient n'avoir que faire de la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeva
Apprenti boucher


Messages : 345
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22
Localisation : Partout pour Sergen · En train de fouiller pour Agape~

Feuille de personnage
P.U.F.: Aeva/Susu
Relationship:
Cash: 340

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Mer 6 Aoû - 17:10

Trop taaaard.
Repéré et approché par Morgan qui lui susurra son nom en se moquant visiblement de lui, très amusé. Il n'en fallut pas plus à Sergen pour sentir tout son être se crisper et devenir aussi loquace qu'une carpe muette à la bouche cousue. Avalant sa propre salive, dans un manga de long traits bleus seraient apparus sur son visage et une grosse goutte de sueur signifiant sa gêne se seraient installés dans l'image. Mais dans un autre contexte, difficile ! Il traina des pieds en se faisant ramener vers la table et ronchonna très discrètement à la vue du gobelet qui se remplissait. Trop ennuyé pour fuir à toutes jambes et perdre toute crédibilité de monstre de sa taille, Sergen resta planté là, encore plus akward qu'il n'aurait pensé être. Très raide, c'est quand Morgan se tourna vers lui et lui dit de commencer qu'il su que son niveau de contraction musculaire n'était pas encore à 100%.

Même ses fesses se contractèrent sous la pression, alors qu'un Morgan goguenard se saisissait de son crayon et papier en attendant qu'il daigne dire un truc, sa gorge nouée réprobatrice à cette idée. Ses yeux s’écarquillèrent et tout ce qu'il pu prononcer fut un magistral gargouillement mal à l'aise qui se rapprocha d'un très beau.
Aaaaaarrkkkl... heeein ?
Puis son regard balaya l'assemblée déjà présente, quand Lorentz fit son apparition et vint poser sur la table des marshmallow, s'en prenant à Morgan, ordonnant de tout ranger après eux et de ne pas vomir, puis de retourner se terrer dans son antre aussi vite ou presque qu'il était venu. Sergen en resta bouche bée, c'était un évènement rare que Lorentz sorte de son repère. Sergen n'aurait d'ailleurs jamais pensé que celui-ci ai pu un jour posséder des marshmallow tout rose et tout ronds. Sam lui alla jouer avec les petits chiots tout ronds, tout mignons et trognons, alors que lui avait déjà laissé Scoubidou s'éclater avec ses petits camarades. Sergen oublia quelques instants ses soucis, se détendant légèrement suite à cette apparition -pas vraiment- divine de Lorentz.
Son regard croisa Jacob qui se terrait lui aussi du jeu d'alcool. Il avait de la chance, il n'avait pas encore été pris dans les filets, lui. Si Sergen avait pu lui parler il lui aurait suggérer de ne pas se cacher là où on le chercherait : dans un coin de la pièce. Morgan allait le trouver avec son radars à paumés !
Ah, oui, c'était vrai, il devait décrire un truc.
Il se raidit à nouveau et tenta de parler, s’éclaircissant la gorge comme il put.
euh Bon ben.. en premier, 'faudrait faire un rectangle pas trop petit, genre qui pourrait faire la feuille ou presque c'est bien ?
Il hésita, toussa, puis continua.
puiiis après 2 ronds en bas à gauche du rectangle, et deux en bas à droite. Une fois les 4 ronds faits, en haut à gauche faire un carré dans le rectangle... puis une série de ptits rectangles le long du plus grand, environ 5 ? Puis à l’extérieur du premier gros rectangle, faire des petits losanges, 4 ou 5 qui remontent un peu, comme si c'était des petits nuages...
Il savait ce qu'il avait en tête, à voir si les gens arriveraient à voir et faire ce qu'il avait dans la caboche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan
Increvable


Messages : 1474
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 21
Localisation : Errant dans les couloirs // Au milieu du Zombus

Feuille de personnage
P.U.F.: Levialhem.
Relationship:
Cash: 30 + 17

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Mer 6 Aoû - 17:59


    Attentif, il laissa Sergen pousser son bruit de surprise. Ah non, ça il ne s'y attendait pas !
    Jacob décida de se mettre en mode Spectateur, il hésita un vague instant à aller le chercher, mais décida de le laisser tranquille. Au pire, il n'aurait qu'à se joindre à eux après. Ou aller voir les autres survivants qui arriveraient.
    La poignet de porte s'abaissa doucement dans un petit cliquetis. Le vent, ou bien un autre fêtard ? La réponse leur apparut bien vite lorsqu'entra dans la pièce leur chef adoré -je t'aime Lorentz ♥-, armé de deux paquets de marshmallows. Ah, voilà qui était bien ! Il alla les déposer sur la table parmi les autres vivres, et fit demi-tour. A mi-chemin vers la sortie, il s'arrêta se tournant vers eux -et surtout vers lui, il le sentait bien son regard-. Il leur envoya alors quelques ordres, digne d'un père donnant les dernières recommandations et ordres aux jeunes à qui il avait laissé la maison pour la soirée. Ainsi, ils ne devaient pas foutre le bordel, ni vomir par terre, sinon c'était dehors à passer la nuit avec les zombies. Et la fête prendrait donc fin à six heures -enfin, ils iraient enchainer ailleurs un after bien entendu-. Morgan hocha la tête.
    Affirmatif, Chef.
    Il glissa son regard sur les sachets fraichement arrivés. Avec ça, ils pourraient se la jouer scout, et faire un...

    " Et pas de feu de camp ou autre connerie en intérieur. "


    Nooooooooooooooooooooooon.

    " Mais comment on va faire griller les chamallows ?! "


    Avec un briquet. Ou des allumettes. Ou au fourneau dans la cuisine. Ou avec une bougie. Lorentz, on veut des bougies plz ! Il finit par quitter le dortoir, laissant Sam avec eux. Mmmh, peut-être ferait-il mieux d'amener une serpillière aussi, tant qu'à faire. Et un saut, juste au cas où le trajet jusqu'au sanitaire relevait plus du parcours du combattant qu'autre chose. Il tacherait d'y penser plus tard, quand la soirée battrait son plein. Et puis avec un peu de chance, il reviendrait faire la fête avec eux.
    Ceci fait, le jeu débuta.
    Sergen commença donc à décrire. un objet Un grand rectangle. Ok. Deux ronds dans le coin inférieur gauche, deux ronds dans le coin inférieur droit. Ok. Un carré en haut à gauche. Ok. Des petits rectangles sur le grand rectangle. Ok. Des petits losanges autour du rectangle. Ok.
    Et maintenant ?
    Méquécequecéquecetruc. Morgan fixa d'un air dubitatif sa feuille.
    ... Bon, certes, il n'était pas très doué avec un crayon, mais quand même ! Ca ne ressemblait vraiment à rien. A une radio qui grésillait, peut-être. Ou a un plan du dortoir, les ronds symbolisant les coussins et le carré la table où se trouvait tout ce qu'il y avait à grailler. Ouais, avec un peu d'imagination...
    Il posa son crayon devant lui, attendant que tout le monde finisse son chef d’œuvre. Y aurait des trucs à encadrer après ça. Ils pourraient même en faire un recueil et l'offrir à Lorentz tient, en souvenir de la soirée.

_________________


      ← Morgan Davis+ Fiche+ Casier+ SuiviAkilah "Cat" Coffey →+ Fiche+ Compartiment+ SuiviRépertoire de persos.© Levialhem


MERCI INNU ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levialhem.deviantart.com/
Angela.
Apprenti boucher


Messages : 371
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22
Localisation : Perdue.

Feuille de personnage
P.U.F.: Ninetales
Relationship:
Cash: 95 + 13

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Mer 6 Aoû - 18:22

Angela était heureuse de voir tout le monde aussi joyeux.

Jacob était arrivé, Sergen aussi, Mythri et sa grande copine Engel. Angela lui fit un grand sourire et un signe de la main, mais se fit bientôt entraîner dans un jeu classique où un dénommé devait décrire des formes, et le gagnant était celui qui était le plus proche de ce que le maître du jeu avait imaginé. La jeune fille s'y joignit, décidant que de toute façon, elle pourrait laisser sa place à quelqu'un d'autre dès lors que Nathan arriverait. Elle avait tellement hâte de le voir qu'elle jetait des regards discrets très régulièrement à toutes les portes. Conneries d'amoureuse, mais c'était tellement enivrant.

Alors que Sergen avait été désigné pour commencer les formes, Lorentz rentra dans la salle accompagné de Sam le border collie. Angela adorait Sam, parce que Sam était toujours heureux et toujours enthousiaste. Et puis, Alan aussi l'aimait bien, même si le chiot saluki commençait à déjà bien grandir et dépasserait bientôt le border en taille. Mais ce qui était le plus important à ce moment précis était Lorentz, qui leur fit la leçon...et cela fit sourire Angela. Lorsqu'elle avait invité Mélanie, sa meilleure amie, et quelques connaissances à venir faire la fête chez les Vallanzasca dans leur belle maison parisienne, le père de la jeune médecin avait râlé et leur avait fait sensiblement les mêmes remarques : pas de conneries, pas de vomissements, et tout devait être nickel chrome avant 7h le lendemain. Heureusement, grâce à l'aide d'une Monica un peu éméchée, le salon avait été présentable à 6h57.

Monica lui manquait tellement.

Soudain, Morgan couina et protesta lorsque Lorentz interdit les feux de camp à l'intérieur. En effet, les deux paquets de chamallow ne se grilleraient pas seuls ! Angela laissé éclater un petit rire et murmura à Morgan.

" On pourra les faire griller dans une poêle, ou les manger comme ça. "

Puis Sergen commença le jeu, et donna une description complète. Angela dessina avec application, et ricana en voyant le résultat. Elle eut un petit rire et regarda Morgan, son voisin, en riant.

" On dirait une télé qui brille sur le côté, mais une télé sans écran. Mon truc ets tellement moche. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farewell-midnight.deviantart.com
Mythri
Maître de la machette


Messages : 816
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 21

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Mer 6 Aoû - 19:40


    [size](il s'agit sûrement de ma dernière intervention sur ce topic, après, sentez vous libre de joyeusement power-gaminger Mythri, je vous laisse libre de tout ça, vu que c'est pas un enjeu essentiel xD la faire continuer à jouer où dire qu'elle est allé dormir, n'importe :] )[/size]

    Oh, c'était moche. Pas de feu de camp, donc. Elle partageait complètement la déception de Morgan. Et connut un regain d'espoir quand Angela sauva les chamallows. Yes. Tant qu'il y aurait des marshmallows sur terre, il y aurait de l'espoir pour l'espèce humaine. Si, vraiment. Tant de possibilités avec les chamallows. Elle se tint donc bien droite, tâchant de passer pour une gentille petite fille sage devant Lorentz, bien attentive et propre sur elle, comme s'il était assez bête pour se laisser rassurer par ça. Mythri n'était pas vraiment une buveuse, et n'allait certes pas vomir - a priori - mais elle se sentait d'assez bonne humeur ce soir - malgré son dos qui lui faisait un mal de chien- pour faire du bruit quand tous seraient joyeux. Enfin, ceux qui allaient boire, mais ce genre de chose est en général contagieux, et même les non-buveurs allaient au moins (re)trouver le sourire.

    Elle se prêta de bon coeur à un travail d'artiste au fur et à mesure qu'un Sergen, ma foi, enchanté, tentait de décrire une chose, d'une façon si maladroite que Mythri regretta de n'avoir jamais eu l'occasion de lui adresser la parole auparavant. C'est aussi ce qui était cool à propos des soirées dans ce genre. Ils commençaient doucement à cesser d'être des inconnus. Si elle disait chose, c'était simplement en référence à ce que son propre dessin donnait. À savoir pas grand chose. Quand soudain, elle eut... l'illumination. Du moins il lui semblait que c'en était une. Elle effaça tout, maudissant le crayon à papier rose qui ne s'effaçait pas du tout, laissant de grosses traces bien crades, et réarrangea le tout. Elle avait maintenant un bus qui fait des bulles rpz. C'était moins convainquant que ce qu'elle imaginait, mais au moins elle arrivait à se figurer quelque chose. Même, si, honnêtement, elle ne serait pas montée dans un bus comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose
Apprenti boucher


Messages : 357
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Chinkara - Meikiro
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Jeu 7 Aoû - 0:45


« Ridicule... Je suis ridicule. »

Lily se regardait dans la glace de la salle de bain déserte depuis maintenant un quart d'heure. Elle avait revêtit la robe de soirée qu'elle avait chiné avec Angela. Elle était bustier, bleu très foncé et ornée de sequins sombres, fendue sur la jambe gauche. Bien qu'elle sublimait les formes de la brune, celle-ci n'arrivait pas à se convaincre de cela. Elle n'était pas rentrée dans une vraie robe depuis des années. Elle avait lavé ses cheveux avec soin, les avait brossés et noués en une longue tresse qu'elle avait posé sur son épaule. A son coup se trouvait la discrète cascade cristalline venant de la même boutique que la robe.

Elle avait fait l'effort de se raser, avec un rasoir trouvé on-ne-sait-où, les aisselles et les jambes. Ses longs cils battirent. Elle se dit qu'elle devait vraiment avoir l'air ridicule. Et à ses pieds, une paire de Doc Martens noire et vernie. Elle se contempla encore une fois. Elle n'était jamais arrivée à se sentir vraiment féminine, pire encore, elle en avait presque peur... Vieille séquelle du passé. Elle respira un grand coup, si elle traînait trop, elle allait rater les festivités. Louis aurait peut-être pu la rassurer. Peu importe de quoi elle avait l'air, il la trouvait toujours belle, même si ce n'était pas de l'avis de la survivante.

Elle avait tendance à se rabaisser, et avoir à la fois peu de confiance et peu d'estime en elle-même. Elle ne le montrait pas quand elle avait ses vêtements de tous les jours, là, elle se sentait forte et prête à casser la gueule aux goules qui se présenteraient. Mais sous cette « forme », elle était... vulnérable. Elle chassa ses pensées. Quand faut y aller, faut y aller. Elle appela Oswin, qu'elle avait lavée pour l'occasion et elles se dirigèrent vers les casiers. De là, elle attrapa ses bouteilles de Sherry et de Vodka, trouvées respectivement au OH, et à la discothèque. Elles étaient déjà entamées, mais il en restait beaucoup.

Les deux comparses se dirigèrent alors vers le dortoir, et timidement, Lily poussa la porte, espérant faire une entrée discrète. C'était sans compter sur la chienne berger roumain des Carpathes qui salua joyeusement les autres compagnons à quatre pattes de la pièce avant de les rejoindre. Eh merde, c'était fichu pour l'entrée discrète...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Dealer de caddies


Messages : 166
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 19

Feuille de personnage
P.U.F.: Innuendo
Relationship:
Cash: 20

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Jeu 7 Aoû - 2:05

Icare posa sa bouteille de vodka sur la table.
Un peu en retard, il arrivait juste à temps pour voir tout le monde se prendre un remarquable remontage de bretelles maison made by Michael Lorentz, après qu'il ait, sans une once de cohérence, largué deux paquets de marshmallows sortis d'on ne savait où sur la table. Une véritable soirée adolescente.

Tous - ou presque - avaient revêtu leur plus beaux autours et ramené leur chien, constituant un véritable chenil dans un coin. Avec Sam, naturellement. Icare lui jeta un regard noir, que le Border ignora joyeusement en jouant avec un des chiots. La virée de Sun Plaza lui avait laissé un goût amer et une sacré balafre sur la cuisse. Il avisa les réfugiés les uns après les autres, rassemblés autour d'un Pictionnary remasterisé en jeu à boire par les soins de Morgan - Mec, si tu veux ma bouteille, elle est sur la table - et joyeusement animée par une Mythri visiblement séduite par cette pyjama party géante.

Icare, quant à lui, avait abandonné sa sempiternelle chemise bleue - en bien piteux état - pour porter son t-shirt gris, enfin celui qui avait appartenu à Filippo. Il avait pris une douche, mais abandonné l'idée d'un éventuel rasage. Il avait juste l'air propre, rien de plus, et c'était amplement suffisant. Le musicien décida de ne pas se joindre tout de suite au groupe, et de laisser passer au moins la première partie. Il s'assit à l'écart du cercle, son violon à portée, et regarda les autres jouer.

Plus tard dans la soirée, il les ferait danser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athanase
Caïd de la supérette


Messages : 143
Date d'inscription : 05/06/2014
Age : 25
Localisation : En fouille dans le mall

Feuille de personnage
P.U.F.: Keuz'
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Jeu 7 Aoû - 15:38

Il y avait pas mal de mouvement, de vie dans cette salle. Il en oubliait le bruit du vent qui lui tordait les entrailles. Il y avait tellement de monde qu’il commençait à se sentir un peu mal à l’aise. Là, tout de suite il aurait aimé se changer en petite souris et partir à toute allure se planquer dans un petit trou. Tout petit. Mais il s’était avancé à la table et avait répondu. Plus d’échappatoire possible. Et puis Lorentz était arrivé et avait bien mit en garde tout le monde, comme un père très soucieux voire un père qui menait sa famille avec une main de fer. Message compris il arrêterai de boire quand il sentirait que sa tête tournera. Ça il s’en rendait bien compte et connaissant son comportement de grand gamin, il n’irait pas imposer ça à des gens qu’il connaissait peu voire même pas du tout. Notamment le grand blond baraqué comme pas possible qui le faisait frissonner… Un gars à qui pour sûr il n’irait pas chercher des noise ou qu’il ne saluerait pas avec une grande tape dans le dos. Avec Reiner il se le permettait, car même avec sa carrure d’armoire, il le connaissait tellement bien qu’il savait que ça ne le gênait en rien.

Il observait tout le monde, la bouche close. En tout cas Morgan semblait bien connaître ce personnage qui en imposait et qui sortit les indications pour dessiner. Il vit alors ses comparses s’atteler à la tâche et s’empara d’un feutre, un bleu, pour lui aussi tenter de représenter tout ça. Il était nul en dessin. Complètement. Lui demander de dessiner une maison reviendrait pour lui à faire un carré avec un toit en v inversé… Le genre de dessin que pond un enfant avec les traits tremblants au possible. Et là, misère. Déjà il avait du mal avec les simples mot qu’étaient « Right » et « Left » en anglais. Déjà que l’Allemand dans sa langue maternelle confondait sa droite et sa gauche et devait regarder sa main avec intensité avant de savoir quelle était la bonne direction… Et biensûr le tout se paya sur le dessin, il se trompa de côté pour le carré. Scheisse ! Il le raya avant de se rattraper et termina le dessin. Il se sentait exceptionnellement ridicule. Il poussa le dessin vers le centre de la table.


« Euh… Mpff voilà…Euh… Tut mir leid…. (Désolé) »



Il espérait que le grand bonhomme ne lui briserait pas le cou parce qu’il n’avait pas réussi à deviner ce qu’il leur avait demandé de dessiner. Et commença à tripotter le crayon de manière anxieuse. Au fond il aperçu la porte s’ouvrir par deux fois. Lily fit irruption la première puis Icare. Il leur adressa un geste de la main qui se voulait discret pour les saluer avant de rebaisser le nez vers la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeva
Apprenti boucher


Messages : 345
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22
Localisation : Partout pour Sergen · En train de fouiller pour Agape~

Feuille de personnage
P.U.F.: Aeva/Susu
Relationship:
Cash: 340

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Jeu 7 Aoû - 17:04


Aauuuuuuuuuuuh...
Il observa tout les dessins à présent terminés, tous posés, entre les excuses du mekabarbe et la dépréciation d'Angela de son propre dessin, il observa le changement de dessin de Mythri et sursauta, son éclairement était juste ! Sergen se pencha sur les dessins et les observa... dur dur de juger qui avait sorti le truc le plus hideux selon les règles de la jeune femme à la peau bronzée. Sergen tourna légèrement la tête en s'interrogeant, trop de pression sur ses épaules ! Il rentra petit à petit la tête dans celles-ci d'ailleurs alors qu'il hésitait grandement sur qui faire boire. Il se décida à d'abord donner la réponse. Il prit une feuille et un crayon et se lança lui aussi dans l'exercice, il n'y avait pas de raisons après tout !

Voilà ce que son propre dessin donna. Avec des précisions hors RP forcément qu'il n'aurait pas été capable de faire on s'entend. Sergen leva le dessin à la vue de tout le monde et se décida à annoncer :
C'était un bus, normalement. Les losanges pour la fumée... La plus proche était Mythri.
Il montra Mythri un moment et se tourna après vers Angela, très très honteux de devoir la faire boire et il annonça avec du regret dans la voix.
Pardon, c'est toi la moins proche je crois, à la tienne.
Il recula après, juste un peu, attendant que le tour passe à quelqu'un d'autre et que ce soit à son tour de dessiner, il ne savait pas comment il s'en sortirais, c'était le beau rôle de donner les indications, c'était super facile, plus que de deviner ce que les autres avaient dans le crâne. Lui qui n'était déjà pas doué pour ça, on verrait ce que ça donnerait quand il devrait essayer à son tour le jeu d'alcool. Il trouvait d'ailleurs que ce n'était pas une mauvaise idée de jeu, c'était sympa.
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan
Increvable


Messages : 1474
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 21
Localisation : Errant dans les couloirs // Au milieu du Zombus

Feuille de personnage
P.U.F.: Levialhem.
Relationship:
Cash: 30 + 17

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Jeu 7 Aoû - 17:21


    La porte s’ouvrit deux fois, lançant entrer Lily-Rose puis Icare. Aah, le musicien ! Ils attendaient autour d'eux qu'il termine leur partie, ce qui ne tarda pas.
    Après lui, Angela termina son dessin, puis Mythri -qui le refit sans doute au vu de ses brusques coups de gomme sur la feuille, avec un air des plus déterminé- et enfin Athanase. Tous ceux participant au jeu avait donc terminé, disposant leur dessin.
    Il rejoignait Angela sur l'idée, à savoir une radio/cassettophone/oscilloscope/un truc du genre. Mythri s'illustrait avec un bus, et il se dit qu'elle avait sûrement raison sur ce coup-là. Ouais, y avait moyen... Putain, qu'il en était loin si c'était bien ça ! L'autre Allemand ne semblait pas en être trop loin non plus, avec un semblant de bus décoré d'une ligne de losange et des portes-bagages sur le toit.
    Quoi qu'il en soit, avec tout ça on pouvait conclure que les artistes-peintres ne faisaient pas de bons survivants : parmi eux, il n'y en avait du moins aucun.

    " De grands artistes ! "

    Morgan se tourna ensuite vers Sergen, observant la feuille qu'il leur affichait. Eeeeet... Ouais, il en était bien loin. C'était bien un bus. Bravo Mythri, il lui dédicaça une brève courbette assise. La seule qui ne boirait pas sur ce coup alors. Il fixa un instant son dessin tout pourri, haussa les épaules et saisit son verre.

    " Bon bah santé ! "

    Il vida son verre en quelques gorgées, ne le retirant de ses lèvres que lorsqu'il fut complètement vide, clignant deux fois des yeux pour bien assimiler l'alcool ingurgité. Dieu que ça faisait longtemps qu'il n'en avait pas bu, il espérait toujours aussi bien assimilé l'alcool qu'auparavant -c'est à dire vraiment bien, il avait dû hérité ça de son père-.
    Ceci fait, il releva son regard brillant vers les deux individus qui les avaient rejoint quelques minutes auparavant, les invitant dans un large sourire.

    " Vous vous joignez à nous ? "

    Il ne les forçait à rien -il n'y avait que Sergen qu'il forcerait à tout ce qu'il ferait- , mais c'était plus marrant de jouer à plusieurs. Et vu qu'on ne pouvait pas dire à la gagnante d'énoncer un dessin because en vacances, on allait prendre celui qui avait le moins bien réussi, à savoir...Angela d'après Sergen.
    Allez, go !

_________________


      ← Morgan Davis+ Fiche+ Casier+ SuiviAkilah "Cat" Coffey →+ Fiche+ Compartiment+ SuiviRépertoire de persos.© Levialhem


MERCI INNU ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levialhem.deviantart.com/
Angela.
Apprenti boucher


Messages : 371
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 22
Localisation : Perdue.

Feuille de personnage
P.U.F.: Ninetales
Relationship:
Cash: 95 + 13

MessageSujet: Re: Un vent de folie   Lun 11 Aoû - 19:27

Lily-Rose rentra dans la salle, vêtue de la robe que les deux jeunes femmes avaient trouvé ensemble, et Angela lui adressa un signe de la main et un grand sourire qui était clairement une indication. Viens, joins toi à nous, ne reste pas là-bas. Icare rentra aussi, mais la médecin ne le connaissait pas et elle lui adressa juste un signe de tête. Puis chacun dut boire, et la jeune femme se tortilla, un peu mal à l'aise. Elle ne buvait jamais d'alcool...c'était gênant. Elle eut un petit rire gêné et poussa son verre d'alcol vers Morgan.

" Par contre...je ne bois pas du tout d'alcool...ça te dérange de le boire pour moi ? "

Mais elle ne pouvait pas se défiler plus longtemps, et elle se leva à son tour car c'était à elle de donner une description d'objet pour le semblant de pictionnary qu'ils étaient en train de faire. Angela réfléchit un instant, et parla après quelques secondes.

" Donc...vous prenez la feuille en mode portait. En bas, vous faite un petit rectangle. Puis, au dessus, un autre rectangle plus grand et allongé. Encore au dessus, vous faites un cercle. Puis, superposé au cercle, vous faite un rectangle trèèèèès grand et long, puis tout en haut dudit rectangle, vous faites un triangle. "

La jeune fille sourit un peu timidement, attendant de voir ce que les gens feraient. Et elle en profita pour regarder autour, le ventre un peu serré. Elle ne voyait Nathan nulle part aux alentours, et elle ne l'avait pas vraiment vu aujourd'hui...elle espérait qu'il allait bien et qu'il viendrait. Malgré la relative tranquillité des journées, la jeune médecin n'oubliait pas qu'ils étaient en plein apocalypse zombie. Please, be safe.

Et elle se reconcentra sur les gens présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farewell-midnight.deviantart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un vent de folie   Aujourd'hui à 17:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Un vent de folie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Malhou, se réchauffe auprès vent Lvl.146 MAJ [20/11/10]
» Les passagers du vent.
» Le chevalier du vent
» [Blog] Une petite graine de folie (enfin, un arbuste)
» [RESOLUE] Faire du vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: Le Refuge. :: Le Dortoir.-
Sauter vers: