Forum RPG post-apocalyptique, rock'n'roll, à prix cassé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la recherche des pneus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le camp
Newbie


Messages : 46
Date d'inscription : 08/06/2014

Feuille de personnage
P.U.F.:
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: A la recherche des pneus.   Lun 23 Juin - 20:10


    Hedda.

    D'un signe de la main, Hedda invite ses petits voyageurs à la suivre. Elle ouvre les portes arrières du camion, dévoilant de hautes rangées de cartons, qui occupent une bonne partie du lieu.

    « Montez. Hésitez pas à fouiller dans les caisses, si vous avez faim ou soif. »

    Leur communauté n'était pas à quelques vivres près, ils en avait déjà bien assez. La femme attend que tous soit montés à son bord avant de refermer les larges portes, glissant avant la fermeture.

    « Nous arriverons là-bas d'ici quarante minutes. »

    Et elle les enferma dans le noir, regagnant la cabine. Bientôt, le moteur se fit entendre, et le camion se mit en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose
Apprenti boucher
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Chinkara - Meikiro
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Dim 29 Juin - 2:07


D’une juvénile naïveté, June décida de suivre Hedda. C’était la seule façon pour elle de se rendre utile, et elle le savait. D’une endurance de mouche asthmatique, elle n’aurait jamais su se défendre, elle, les survivants et le bus contre un assaut de zombies affamés. Elle passa sa main sur son front, essuyant une goutte de sueur qui perlait.

L’inconnue semblait plutôt pressée de partir. Bon. Plus déterminée que résignée, elle grimpa à l’arrière du véhicule. Secrètement, elle espérait que Jim la suivrait. Elle se sentait en quelque sorte rassurée par sa présence.

L’obscurité régnait dans cet endroit où des caisses s’empilaient. Plusieurs personnes grimpèrent. Elle ne les distingua pas immédiatement. La femme leur dit qu’ils pouvaient fouiller dans les caisses s’ils souhaitaient manger ou boire. Disons qu’une fois les portes refermées, l’opération se révélait difficile. Elle préférait ne pas chercher quoi que ce soit pour l’instant. Elle avait trop peur de tomber sur un aliment contraire à son régime alimentaire.

Il fallait préciser que la blondinette était végétarienne. Elle aurait sans problème choisi d’avoir faim plutôt que de se nourrir de viande. Pour elle, et à juste pensée, aucune créature possédait un cœur ne devrait être tuée pour qu’elle puisse croître. La cuisinière de New York avait donc appris à faire avec en utilisant des viandes de synthèse, ou du tofu,…

Dans les cas où elle était en vacances, ou malade, son père lui ramenait toutes sortes de plats venant de restaurants végétariens ou végétaliens new-yorkais. Elle préférait donc attendre. Le noir se fit sur les derniers mots d’Hedda. Ils seraient là-bas d’ici une quarantaine de minutes. Elle n’y voyait vraiment rien. Le véhicule démarra. Le silence était des plus complets. Mais durant un des cahots de la route, June se cogna contre une caisse et laissa échapper un petit son en se frottant l’arrière de la tête.

« Ouch ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim
Super scout
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 22

Feuille de personnage
P.U.F.: Kachi'
Relationship:
Cash: 40

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Dim 29 Juin - 20:04


    Jim se demandait encore si se joindre au groupe accompagnant la mystérieuse Hedda avait été une si bonne idée que ça. Après tout, il aurait été bien plus utile à la défense du Zombus, non ? Il était plus un bagarreur qu'un aventurier. Mais bon, voilà, il y avait June, qu'il avait un peu trop tendance à suivre comme un bon toutou à chaque fois qu'ils sortaient du bus. Ce dont il avait conscience, tout comme du fait qu'il s'était attaché à elle et que telle était la raison pour laquelle il ne comptait pas la laisser seule : il avait bien l'intention qu'elle arrive à Sun City saine et sauve. Il devait bien cela au père de la jeune fille, après tout. Une fois là-bas, il se permettrait d'enfin retrouver un peu de solitude.

    Et puis bon, un peu de main forte pouvait être utile, au cas où les choses venaient à mal tourner. Il y avait donc à l'arrière du camion June, le type avec les cheveux rouges et ses deux copines. Peut-être d'autres qu'il distinguait mal dans l'obscurité. En tout cas, il ne se sentait pas en sécurité, dans cette ambiance sombre, avec cette inconnue et son chauffeur musclor. Et il le laissait bien paraître, laissant voir une expression froide et fermée. Il n'était là que pour June et les pneus, en admettant qu'ils en avaient vraiment. Ça puait le piège à plein nez. Il n'espérait même pas se tromper.

    Au moins, on ne lui avait pas demandé de se débarrasser de son couteau qui pendait dans son fourreau à sa vieille ceinture et qu'il tenait d'une main serrée, tachant de le cacher au cas où il n'aurait simplement pas été remarqué. À cet instant, la voix de June laissa échapper un petit "ouch" qui lui fit lever les yeux au ciel : même quand rien n'était là pour la menacer, elle arrivait encore à se faire mal. Ce qui était à la fois agaçant et amusant. La situation par contre, le frustrait plus qu'autre chose. Le jeune homme attendit que les portes soient fermées pour faire sortir ce qui ne cessait de jouer en boucle dans sa tête.

    « Ils ont intérêt à les avoir et nous les donner, ces putains de pneus. »

    Oui, quelle façon de parler agréable, on sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kachiwho.deviantart.com
Mythri
Maître de la machette
avatar

Messages : 828
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Mar 1 Juil - 17:45



    Alice était monté sans bruit à la suite de Luka et Lise, Luka montrant un enthousiasme probablement factice, que Lise et elle n'avaient pas seulement essayé d'imiter. Ils eurent tout juste le temps de s'installer -pas confortablement, non, faut pas rêver- avant qu'on ne referme les portes sur eux, le petit groupe, d'une façon si peu amicale qu'elle fit douter Alice du bien fondé de leur entreprise. Ils allaient tous y passer. Faisant taire ce flux pessimiste, elle décida de se concentrer sur autre chose ; rien. Tâche facilitée par la pénombre. Concentration brisée par une bruit de choc -puis de douleur- et une ébauche de conversation. Alice n'avait pas envie de faire la conversation. Elle aimait bien parler, même avec des inconnus, mais trouvait ça terriblement gênant, parfois -par exemple, enfermés dans le noir dans un camion exigu, coucou ambiance festive. Et là, c'était le cas. Ils étaient ici pour un petit moment, et toute la sympathie qu'elle inspirait naturellement et qui faisait qu'elle n'avait pas tellement de difficultés à se lier à autrui quand elle faisait un effort, tous ses sujets de conversations phatiques semblèrent s'évanouir, rendant l'instant plutôt lourd. Elle sentait l'air peser sur ses épaules, étouffant, malsain. Heureusement qu'elle n'était pas claustro'.

    Et heureusement² qu'elle pouvait, elle le savait, compter sur Luka. Il jouait bien à ce genre de jeu, il était le bout-en-train qui vous sort toujours d'une situation gênante en en créant une autre, comique, celle-là. Bon, l'instant ne prêtait pas tellement à rire. Genre, pas du tout. Des relents de son cours d'histoire du secondaire remontèrent des limbes de sa mémoire. Qui lui disaient que c'est globalement pas bon signe quand on vous met dans à l'arrière d'un camion comme du bétail qu'on envoie... à abattoir. Cette fois, le pessimisme fut tout simplement bloqué à l'entrée ; oui, il y avait une chance sur deux pour qu'on les dépose dans un endroit qui n'avait rien à voir avec un éventuel espoir de sauver leur compagnons du Zombus, qu'on les dépouille de toute possession utile et qu'on les refroidisse. Dans la tête ou non, de toute façon ils seraient partis avant.
    Mais malgré ce côté rationnel qui lui susurrait froidement que les hommes étaient devenus des bêtes, une autre face d'elle même, celle qui avait la foi, en l'humain, pour commencer - en ce qui concernait Dieu, les doutes qu'elle avait toujours eu avaient pratiquement atteint le point de non-retour -, ce qui lui permettait d'espérer que tout n'était pas si mal barré. C'était un peu comme si leur petite aventure jetait aux dés le sort de l'humanité. Chaos ou entraide...

    Elle avait vu The Walking Dead -ça n'était pas vraiment son truc, les histoires de zombie, mais en groupe, elle n'avait jamais été une rabat joie quant au choix de l'activité-, et se souvint que la blonde dont elle avait oublié le nom avait la merveilleuse idée de chanter à tout bout de champ. Elle s'imagina en train de faire de même, et cette image la fit sourire. Bah voyons. Alice la sainte nitouche allait tous leur redonner espoir en fredonnant une douce berceuse, diantre, si seulement elle avait un piano ! Elle se contenta plutôt d'une remarque prosaïque à propos d'une chose qui la dérangeait depuis qu'ils étaient installés -une minute à tout casser.

    ─ Luka, tu m'écrase le pied.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob
Never grow up.
avatar

Messages : 1334
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Mar 1 Juil - 21:09


    Roulez jeunesse !

    Lorsque les portes du camion se refermèrent sur eux, les plongeant dans le noir, Luka sentit que l'ambiance en prenait un coup — elle qui n'était pourtant déjà pas au top de sa forme. Il n'y avait à cela rien de bien surprenant : ils venaient de quitter le Bus Magique, à bord duquel ils s'éclataient comme des petits fous dans le mood Road Trip Into the Wild TWD depuis plusieurs mois, au profit d'un... camion glauque conduit par des gens glauques qui les emmenait dans un endroit qu'il pressentait comme glauque parce qu'il venait de leur arriver un truc glauque. C'était juste...
    ... putain de glauque.

    Mais qu'à cela ne tienne ! Il fallait varier les plaisirs dans la vie, et même s'il avait plus ou moins les jetons et n'était pas franchement d'humeur comme tout le monde ici, Luka se savait investi d'un devoir : détendre l'atmosphère, ou au moins, contribuer à ne pas la dramatiser plus que cela n'était déjà fait. Et accessoirement, ébaucher un plan pour mettre à plat les possibilités, les éventualités, les opportunités, bref, se préparer.
    Il se trouvait désormais bloqué dans une boîte — ah qu'est-ce qu'on est serrés, au fond de cette boîte... – en compagnie de ses deux meilleures amies et... d'autres gens dont il ne savait pas grand chose au final. Ce qui était en soit assez surprenant venant de Luka. Disons qu'actuellement, Lulu avait d'autres priorités que la socialisation avec des inconnus.
    Il était donc assis à la droite d'Alice, elle-même à la droite de Lise, et il écoutait comme tout le monde le bruit du moteur qui ronflait, imaginant l'asphalte qui défilait sous les pneus, les éloignant inexorablement de leur groupe, de leur foyer-caravane, et d'une horde de zombies, aussi.

    — Luka, tu m'écrases le pied.

    Luka revint dans le monde des vivant et haussa les sourcils, l'air perplexe. Effectivement, il y avait quelque chose sous son pied. Quelque chose sur lequel il s'amusait à appuyer un peu plus fort à intervalles réguliers parce qu'il trouvait ça marrant, qu'il était puéril dans sa tête et aussi parce qu'il se demandait ce que ça pouvait être — un cadavre de rat, peut-être.

    — Oups, lâcha-t-il en retirant prestement sa chaussure pas forcément très propre du pied délicatement entouré d'une sandale de la délicate Alice.

    Luka leva les yeux, scrutant la pénombre. Quelques fins rais de lumière filtraient au-travers des jointures des portes — ils n'étaient donc pas plongés dans les ténèbres les plus abyssales. Il distinguait vaguement les silhouettes de Cole McGrath quiavaitfaitl'acquisitiondecheveuxentretemps et de Little Blondie en face d'eux. Bon bon bon. Ambiance.

    — Sinon, vous pensez qu'elle a un mec, la Hedda ? Elle est grave bonne ! Sacré cul, déclara-t-il avec une nonchalance certes pas tout à fait authentique mais outrageusement crédible en se mettant debout.

    Totalement déséquilibré parce que c'est pas si facile que ça de se lever dans un camion qui roule sur une vieille route dézinguée au beau milieu du Nouveau Mexique et dans le noir qui plus est, Luka agita ses bras dans tous les sens en se courbant de manière acrobatique et aléatoire pendant une poignée de secondes qui lui parurent interminables, manquant sans doute de peu d'en coller une à ses voisins les plus proches, avant de faire l'acquisition d'une posture plutôt stable. Une fois son équilibre retrouvé, il se dirigea à tâtons — se mangeant le mur une ou deux fois à cause des secousses – vers l'avant du camion, où se trouvaient les caisses mentionnées par la femme en question.
    Lise, assise bien sagement à côté d'Alice, mains sur les cuisses, poussa un profond soupir.

    — Oooh, ne soupire pas de la sorte, mi-lady. Tu sais bien que tu restes ma préférée. Toi aussi, Alice-chérie, ajouta-t-il en leur décochant un clin d'oeil par dessus son épaule, clin d'oeil qu'elles ne verraient jamais au vu de la luminosité, mais clin d'oeil quand même. Vous voulez quelque chose ? Faudrait qu'on fasse des réserves en cas de problème...

    Ayant soulevé le couvercle de l'une des caisses, il fouillait à présent à l'aveuglette, agrippant ce qui ressemblait à des bouteilles, priant pour qu'aucun zombie ne se cache dedans, parce que, merde ! ça aurait fait un piège d'enfer et il se serait fait avoir comme un con.

    — Si tu trouves une bouteille d'eau... marmonna Lise qui, si elle n'avait absolument pas faim, sentait sa bouche devenir effroyablement pâteuse.

    Songeuse, elle se déporta un peu sur le côté pour atteindre le bout du camion. Avisant un petit trou donnant sur l'extérieur, elle s'en approcha, essayant de voir dehors, et, surtout, d'évaluer la vitesse à laquelle ils allaient. S'ils en avaient pour une quarantaine de minutes, un calcul simple leur permettrait d'approximer la distance séparant le bus du campement où ils se rendaient. Mais pour ça, il fallait réussir à y voir quelque chose. Et ce n'était pas gagné.

_________________
black#eebfa3#513C52
CasierRP


Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Mythri
Maître de la machette
avatar

Messages : 828
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Mer 9 Juil - 11:04


    [ Je comptais attendre une réponse des autres (l'ordre c'est le bien) mais j'ai aussi envie que cet event avance, so je boulverse un peu la succession, j'espère que vous ne m'en voudrez pas, Kachi, Lily xD ]

    Ça n'avait pas loupé ! Il avait un don, pas d'autre solution. Et une sacré faculté d'occuper l'espace (sonore et réel). C'était merveilleux. Pile ce qu'il leur fallait pour faire sortir un peu ce trop plein de tension. Enfin, pour elle, c'était efficace. Peut-être parce qu'elle avait l'habitude, et que ces petits one-man-show lui étaient familiers et lui rappelaient d'autres jours, un peu plus gais. Des jours où ils n'étaient pas enfermés à l'arrière d'un camion puant, puant eux-même (elle ne se souvenait pas vraiment de sa dernière vraie douche) (top classe).

    ─ Si tu trouves un paquet de quelque chose pas trop douteux et pas trop périmé...

    C'était presque demander la lune, mais après tout, ce petit groupe de survivants, aussi peu sympathiques qu'ils semblassent (oui j'ai fait ça. Je crois que c'est la première fois que je case ce mot naturellement dans un rp), était indubitablement plus organisés qu'eux. Et si eux arrivaient à manger -pas vraiment à leur faim, mais quand même - des trucs à peu près frais qu'ils resquillaient aux stations, alors ces gens aussi. Alice, comme les autres, n'avait vu que Hedda et son "ami", armoire à glace format XXL, mais leur forme physique lui donnait une idée de ce à quoi ressemblerait le reste du groupe, si groupe il y avait, si pneus il y avait.

    Le camion, après avoir traversé plusieurs nids de poule, finit par ralentir. Du moins c'est ce qu'il lui semblait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose
Apprenti boucher
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Chinkara - Meikiro
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Mer 9 Juil - 23:06



La voix de Jim s'éleva peu après la sienne, plutôt impoli, mais elle avait fini par s'y accoutumer et savait que l'agressivité dans ses propos était un masque, un leurre. Elle savait qu'il avait souffert, et qu'il se protégeait en formant une coquille de dureté autour de lui. Une carapace même. Pour qui savait regarder et écouter, Jim était une personne beaucoup plus profonde qu'il n'y paraissait. Ensuite, Alice -du moins, c'est la personne à qui elle avait relié la voix- 
qu'elle ne connaissait pas vraiment, fit remarquer à Luka qu'il lui écrasait le pied, situation fort peu confortable dans un espace si petit.

Jim était juste à ses côtés et elle s'en sentait rassurée. À tâtons, elle chercha et attrapa doucement sa main. Luka, qui au vu des bruits venait de se lever, lança une remarqué graveleuse qu'elle n'avait jamais entendue. Être "grave bonne" ? Être bon, c'était être gentil, doué pour elle. Mais au fait des phrases précédante et suivante, cela prenait une connotation sexuelle. Elle se demanda le sens exact de ces paroles. Elle arbora un instant une expression d'incompréhension que personne ne verrait jamais. Elle sentit du mouvement à quelques centimètres d'elle, présumant que Luka s'était déplacé. Présomption confirmée par la demande de Lise qui souhaitait une bouteille d'eau.

Ne regardant nulle part spécialement, elle se laissa bercer par le vrombissement incessant du camion, posant une tête légère sur l'épaule de Jim. Au fil des semaines, les deux survivants s'étaient rapprochés de façon inexplicable. Leur amitié étaient des plus étranges, mais d'une certaine façon, ces deux contraires s'appréciaient beaucoup l'un l'autre. Dans le noir, le temps s'écoulait à la fois très vite et très lentement, tant et si bien qu'elle perdit rapidement la notion de temporalité. 

Même si elle souhaitait de tout cœur qu'Hedda tienne parole, une part d'elle avait été alarmée par les inquiétudes de ses compagnons. Elle ravala cependant ses tracas, ne souhaitait paniquer personne, et surtout pas elle-même. Le temps passa inexorablement. Était-ce deux ou vingt minutes qui étaient passées ? Elle n'en savait trop rien. Elle ferma les yeux, jusqu'à sentir une altération dans la vitesse. Ce n'était sûrement pas un feu rouge. Seraient-ils presque arrivés ?


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le camp
Newbie


Messages : 46
Date d'inscription : 08/06/2014

Feuille de personnage
P.U.F.:
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Jeu 10 Juil - 0:23


    Le camion décélère, jusqu'à s'arrêter complètement. La porte du camion s'ouvre et se ferme, des bruits de chaines brisent le silence.
    Bientôt, Hedda ouvrit la porte du camion, laissant entrer un flot de lumière aveuglante. Elle observa vaguement les survivants qui s'y trouvant, s'attardant un peu sur l'excentrique qui fouillait dans un carton. Bref. Elle hausse les épaules, et fait monter à l'arrière un chien, les babines dégoulinantes de salive. Une sorte d'American Staff marron et blanc, sûrement croisé avec un autre molossoïde.

    « Je vous la laisse, elle est un peu trop... excitée à l'avant. »

    Son pantalon mouillé comme un jour de pluie le confirme. Elle désigne la bête d'un mouvement de tête.

    « Si vous faites tomber quelque chose par terre, ne chercher pas à la récupérer, elle risquerait de vous mordre. »

    Et dite adieu à la chose, tant qu'à faire. Elle abandonna la chienne, et claqua de nouveau la porte derrière elle sans plus attendre. L'obscurité est de nouveau maître en ces lieux.
    La chienne se déplace entre les membres, surtout repérable par le cliquetis de son collier. Si l'un des survivants possédait un talent de nyctalope, il pourrait percevoir le nom gravé sur son pendentif.
    Votre nouvelle congénère s'appelle Mylène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan.
Complete Nerd.
avatar

Messages : 384
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 25

Feuille de personnage
P.U.F.: Siumi.
Relationship:
Cash: 15+10

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Jeu 10 Juil - 12:00

    >> Keeva restait muette, aux aguets. Elle détestait être dans le noir comme ça.
    Et l'autre là qui parlait comme si ils étaient dans un bus de colonie, mais vas-y chante des chansons tant que t'y es... Avec un profond soupir, la rouquine s'assit sur une caisse qui s’affaissa un peu sous son poids. Un grincement de plastique s'en échappa. Les autres parlaient beaucoup, mais elle réfléchissait. Ils étaient enfermés, dans le noir, dans un camion conduit par une inconnue qui les emmenait dieu-sait-ou, sans qu'aucun d'eux ne puisse faire de repérage de la route, bref, le traquenard parfait selon elle, mais elle détestait se tenir loin de l'action.
    Le dénommé Luka titubait comme un ivrogne dans le camion, et Keeva n'évita une gifle accidentelle que grâce à un sixième sens qui l'avertit de se baisser lorsqu'il passa près d'elle. L'envie de lui faire un croche-pied la démangea, mais elle s'abstint. Il y eut une nouvelle secousse, et puis Lisa se plaignit qu'elle avait soif. Histoire d’aide, Keeva souleva son cul et ouvrit la caisse sur laquelle elle était assise, dont les grincement rapellait justement ceux d'un bon gros tas de bouteilles d'eau. Bingo.

    -Tiens Lise.

    Elle agita la bouteille pour que sa camarade puisse l'attraper, puis commença à extraire d'autres bouteilles. Elle toucha le bras de la personne à côté d'elle. Autant en profiter pour boire tous, cette eau était gratuite.

    -Fais passer...

    Le silence retomba, l'ambiance s'alourdissant à chaque km parcourut par le camion, puis soudain, Heda freina. Ils purent tous l'entendre contourner le camion, puis elle ouvrit la porte et lâcha un fauve à l'intérieur. Keeva ramena ses jambes contre elle. L'autre grognasse leur foutait un chien dangereux dans les pattes, sous menaces à peine voilées. Génial.

    - Je suis la seule à penser qu'on a fiat une putain de connerie en suivant Blondie ?

    Elle essayait de paraître détendue mais elle ne l'était pas du tout. Chaque muscle en alerte, elle balaya en vain le noir de ses yeux bleus, tentant d'apercevoir un visage. Kean était resté là bas et ils étaient sans armes, enfermés dans un camion dans le noir, sans la moindre certitude sur leur destination, avec un molosse mangeur de mains. Chouette.

_________________
Nathan & Keeva & William




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim
Super scout
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 22

Feuille de personnage
P.U.F.: Kachi'
Relationship:
Cash: 40

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Jeu 10 Juil - 14:16


    Jim n'avait plus ouvert la bouche depuis ses premières paroles à bord du camion. Il tâchait d'ignorer les conversations des autres et les vivres à disposition autour d'eux : il se contentait de fixer les grandes portes à l'arrière, en attente de leur arrêt. Tout ça était une très mauvaise idée. Ça risquait de mal se finir. En tout cas, rien ne le rassurait. Il n'avait plus été dans ce genre de situation inquiétante depuis des mois, si bien qu'il avait presque l'impression d'être en terrain inconnu, ce qui ne lui plaisait guère. Ils étaient dans la merde, et une belle.

    La main de June vint attraper la sienne, celle qui n'était pas serrée autour du manche de son couteau à moitié dissimulé sous son sweatshirt. À vrai dire, son arme était la seule chose qui le rassurait un minimum. Mais son job à lui, était de réconforter Blondinette, aussi sortit-il un peu de sa concentration pour se rapprocher d'elle, lui faisant savoir par sa présence qu'il faisait attention à elle.

    C'est à cet instant qu'il réalisa que le véhicule ralentissait. Étaient-ils arrivés ? Lorsque les portes s'ouvrirent sur Hedda, un molosse et des menaces à peine cachées, qu'ils ne furent pas invités à descendre, et qu'elles se refermèrent ensuite, laissant le chien avec eux, son sang se glaça dans ses veines, ses poings se serrèrent sur son couteau et la main de June -qu'il eut la présence d'esprit de lâcher avant de lui briser les doigts- jusqu'à en rendre les jointures blanches, ses mains se mirent à trembler et il eut un pas de recul contre la paroi du camion. Si on avait pu voir ses yeux, sa phobie aurait pu y être lue sans le moindre problème.

    Oui Keeva, on a fait une putain de connerie. On n'aurait jamais du la suivre.

    Jim en présence d'un chien pouvait être aussi imprévisible que la bête elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kachiwho.deviantart.com
Jacob
Never grow up.
avatar

Messages : 1334
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
P.U.F.: Hax-Makina
Relationship:
Cash: 20 + 15

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Jeu 10 Juil - 17:53

    [ Le truc c'est qu'il faudrait un peu de RP du côté du Zombus lui-même pour que ca avance... enfin sinon on peut switcher cette partie-là si ca tarde trop, enfin d'après ce que m'a dit Little ^^ ]

    Si tu trouves un paquet de quelque chose pas trop douteux et pas trop périmé...

    A
    lice avait parlé.

    Ravi à l'idée d'entendre autre chose que le hululement triste des kilomètres qu'ils mettaient entre le Zombus et eux — moins ravi à l'idée que ma première vraie phrase dans ce post soit aussi douteuse –, Luka se mit à la tâche. Tâche qui l'emballait assez, à vrai dire : il se sentait comme un tireur de boule au loto — ou au Motus –, imposant un suspense absolument intenable à une horde de mamies totalement ennuyées par le temps qui passe, ou comme un gosse ouvrant une pochette surprise. Qu'allait-il trouver à l'intérieur ? Une voiture en plastique ? Un sachet de bonbons ? Une authentique main putréfiée ? Il mourrait presque d'impatience de le savoir !
    Mais avant qu'il n'ait pu dégotter quoi que ce soit, le camion se stoppa net et les portes qui leur en barraient la sortie s'ouvrirent sur Hedda et ce qui ressemblait fort à un gros clébard, clébard qu'elle fit monter avec eux, agrémentant le tout de quelques mots avant de disparaître de nouveau, les plongeant dans le noir.
    Contrairement aux autres, peut-être, Luka fut franchement enthousiaste à l'idée qu'un chien vienne leur tenir compagnie. Il restait un éternel gosse, et les cabots, comme tant d'autres choses, ça le fascinait. Il se retint de lâcher un "coooooool" absolument pas ironique et s'en retourna à son excavation. Paléontologue du futur, il déterrait les fossiles inconnus laissés là par d'autres avant lui. Et effectivement, dans sa tête, la vie n'était rien d'autre qu'un film, la plupart du temps.

    Lise, de son côté, avait attrapé la bouteille que lui tendait Keeva et l'avait remercié au passage. A présent, elle observait avec un intérêt non dissimulé un chien qu'elle ne pouvait voir, mais entendait sans problème. Elle adorait les animaux — à quelques exceptions près, et les moustiques, araignées, frelons et autres méduses en faisaient partie – et la situation prenait toujours un tournant radicalement différent lorsque l'un d'eux y faisait son apparition. Après avoir bu une gorgée d'eau, elle referma la bouteille et la cala entre ses cuisses, avant de tendre la main à l'aveuglette devant elle en émettant un claquement avec sa bouche, dans l'espoir d'attirer l'animal. Premièrement parce que ça lui manquait, les animaux de compagnie, et deuxièmement parce qu'au moins s'il venait vers elle il ne se promènerait plus au risque d'importuner certains passagers pas forcément amis des bêtes.

    Pour en revenir à Luka, qui écoutait distraitement ce que disaient les autres, sa main venait de se poser sur quelque chose qui ma foi était doté d'une texture assez douteuse si on la comparait à celle des autres objets qu'il triturait jusqu'alors. Saisissant la chose en question, il l'extirpa de la caisse, curieux :

    — Eh bien si tu veux je crois que je viens de trouver un renard mort, déclara-t-il perplexe. Il est assez raide donc je pense qu'on peut le considérer comme pas trop périmé. Au toucher comme ça il a l'air mignon donc je pense qu'on peut aussi écarter le qualificatif "douteux"...

    Il attrapa de son autre main libre un paquet rectangulaire et une conserve.

    — Sinon j'ai quelque chose qui ressemble à un paquet de gâteaux et pour les plus téméraires, une conserve inconnue.

    Qui pour un cassoulet ?

_________________
black#eebfa3#513C52
CasierRP


Merciiiiiiii Faso !!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hax-makina.deviantart.com/
Le camp
Newbie


Messages : 46
Date d'inscription : 08/06/2014

Feuille de personnage
P.U.F.:
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Dim 13 Juil - 17:07


    Mylène le chien.

    Vagabondant parmi les membres, marchant maladroitement sur quelques pieds et humant bruyamment les odeurs inconnues qui flottaient autour d'elle, la grosse chienne tourna vivement la tête lorsqu'une personne émit un claquement caractéristique avec sa bouche, tendant une main devant elle. Elle se dirigea vers elle, reniflant vaguement sa main avant de poser sa tête baveuse sur ses genoux, remuant sa toute petite queue.
    Avec un peu de chance, elle aurait un biscuit, car dieu qu'elle aimait les biscuits -et tout ce qui était différent des croquettes pour chien, pour dire vrai.-
    Ses oreilles bougèrent à peine lorsque le camion ralentit de nouveau, et que le bruit de deux gros moteurs se fit entendre.
    Deux camions venaient de passer en sens inverse, se dirigeant vers le Zombus et le reste de la troupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythri
Maître de la machette
avatar

Messages : 828
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
P.U.F.: Faso'
Relationship:
Cash: 175 + 25

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Mar 15 Juil - 15:17



    Un chien. Mais bien sûr... Plutôt gros et baveux, d'après l'ombre qui se détachait en contre-jour dans l'éblouissante luminosité extérieure. Plutôt enthousiaste, aussi, d'après les halètements et le commentaire plutôt cavalier accompagnant cette nouvelle-venue.
    Alice n'avait pas peur des bêtes, mais savait que malheureusement, une éducation peut rendre n'importe qui -humain comme animal- agressif. Et elle ne tenait pas vraiment à vérifier si l'avertissement de la blonde - ça commençait à faire beaucoup de blondes, tout ça... - était une fanfaronnade ou non. Elle rangea donc ses pieds hors de portée, éphémère mesure de sécurité, étant donné que la mâchoire puissante de la chienne pouvait très bien lui chopper l'orteil, étant donné sa taille... Ça n'était pas la vulgaire caisse de cinquante centimètres de hauteur sur laquelle elle était assise qui allait lui servir de perchoir. Elle accepta sobrement la proposition de Luka concernant le potentiel paquet de gâteau, et en sortit un palet breton trop mou pour être honnête. Elle n'y toucha pas, mais le posa par terre, pour le chien.

    Soudain, un bruit d'autoroute. Ce fut la première qualification qui lui vint en tête concernant la bruyante bourrasque qui avait ébranlé leurs tympans comme le camion. L'appel d'air quand deux poids-lourds se croisent, le bruit des pneus sur l'asphalte, le tout augmenté par la vitesse...

    Ils venaient donc de croiser. Des camions. Au moins un, du moins. Qui allait donc d'où ils venaient. Vers le Zombus, donc². D'où ils étaient partis pour aller chercher des pneus. Parce que c'était la seule façon de les acheminer jusqu'au bus. Aller les chercher eux-même et les ramener avec le camion-noir-magique-puant-nouvellementcanin. Bien sûr.
    À moins d'une grosse coïncidence...

    ─ Je crois qu'on s'est fait royalement couillonner.

    Elle n'était jamais vulgaire, mais jamais ne voulait rien dire, et ce genre d'expression qui lui venait plus spontanément depuis qu'elle fréquentait Luka et son patois coloré, était ici particulièrement approprié.
    La probabilité de 5/10 pour qu'ils se soient embarqué dans un plan foireux venait de s'élever à 8/10 avec succès. De même pour celle qui impliquait le massacre de ceux qui étaient restés défendre le bus. Quant au futur alternatif dans lequel ils se retrouvaient et arrivaient à la destination prévue du Zombus, nul besoin de le mentionner, puisqu'il venait de s'effacer dans les hypothèses d'Alice quand à l'avenir, qu'elle n'anticipait pourtant pas beaucoup, à cause, justement, des jeux de dés du Hasard, comme celui-ci, par exemple.

    Finalement, le chien, c'était un détail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose
Apprenti boucher
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 06/05/2013

Feuille de personnage
P.U.F.: Chinkara - Meikiro
Relationship:
Cash: 0

MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   Dim 20 Juil - 17:03



La lumière perça, aveuglante, à l'intérieur du camion. June pensait alors qu'ils allaient enfin pouvoir descendre, mais non. Ses paupières bâtirent jusqu'à ce que ses yeux furent accoutumés à la puissante lumière. Hedda lâcha le molosse à l'arrière avec quelques mots teintés d'une certaine... Agressivité ? Le noir se fit de nouveau et des tâches dansèrent imprimées sur sa rétine. Elle sentait Jim se raidir à l'extrême, reliant sa panique aux cicatrices qu'il arborait aux bras, au ventre. Juste avant que ses frêles jointures ne se brisent, il lui avait lâché la main. Elle avait peur aussi. L'animal était énorme, plus que sûrement lourd, si Jim ne le faisait pas, ce serait ce chien qui la briserait en mille morceaux. Ah, elle et ses os d'oiseau. 

Il fallait qu'elle arrive d'une façon ou d'une autre à détendre son ami. Mais comment détendre quelqu'un et sa phobie ? Elle ne pouvait pas essayer de le raisonner, ça ne fonctionnerait pas. Elle pouvait être présente et réconfortante mais elle douta que cela suffit. Elle connaissait certains points du dos qui pouvait amener à faire certaines choses - comme endormir, détendre,... - mais dans le noir, elle aurait trop difficile à trouver l'endroit. Stupide camion. Ils s'étaient apparemment fait doublé dans l'autre sens. Probablement alertés par Hedda, mais pourquoi ? Pour prêter main forte, apporter un ou deux vivres ? Elle en douta. Et si, malgré le caractère naïf de June, elle pensa qu'ils étaient peut-être tombés dans un piège. Et elle savait que ce genre de choses ne se passait jamais bien pour les lapins entre les mains des chasseurs. En cette position, l'autre camp pouvait tout aussi bien les livrer aux goules qu'ils ne pourraient rien faire contre cela.

La fatalité s'abattit doucement sur les frêles épaules de la Blondinette. Ils n'étaient en position de rien, presque sans armes, et en nombre réduit, tout comme leurs chances de s'en sortir indemnes. Elle soupira silencieusement, se maudissant d'avoir voulu faire confiance à Hedda. Elle ne connaissait tellement rien à la vie qu'elle s'était pratiquement jetée dans la gueule du loup... Le camion s’arrêta, les portes s’ouvrirent, les aveugla de nouveau, et elle se rendit compte de l’ampleur de son erreur.






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche des pneus.   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche des pneus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche pneus pour la journée à Bresse
» Recherche "Pile de pneus" en masse
» [Recherche] Technic 8292: l'élévateur à nacelle
» [Recherches] Recherche Bionicle 8942 Jetrax T6.
» Recherche de joueurs pour Axis & Allies Miniatures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*SUN CITY :: Paperasse. :: Topics Importants-
Sauter vers: